Le mystère du masque de fer dévoilé sur l’île Sainte-Marguerite.

Qui ? Qui avait le visage dissimulé par le fameux masque de fer ? Qui a séjourné durant 11 ans dans la prison royale de l’île Sainte Marguerite au large de Cannes ? Ce mystère de l’histoire est raconté jusqu’au 27 octobre grâce à une exposition… Le voile est levé sur cette histoire étrange !

L’homme au masque de fer, ce personnage emblématique et mystérieux qui fut incarcéré durant onze ans sur l’île Sainte-Marguerite (1687-1698), dans une prison spécialement construite pour le garder au secret, est au cœur de cette exposition proposée jusqu’au 27 octobre au musée de la mer au large de Cannes.

La réalité derrière la légende…
Films, romans, documents des plus variés, Victor Hugo, Alexandre Dumas, Alfred de Vigny… Qui n’a pas écrit, réalisé et fantasmé sur cette histoire ? « Il était admirablement bien fait, disait ce médecin ; sa peau était un peu brune ; il intéressait par le seul ton de sa voix, ne se plaignant jamais de son état, et ne laissant point entrevoir ce qu’il pouvait être » (Voltaire, Le Siècle de Louis XIV, 1751). « Qu’il était jeune et beau, qu’il ressemblait au Roi, Qu’il avait dans la voix une douceur étrange, Et que c’était un prince ou que c’était un ange » (Alfred de Vigny, « La Prison », Poèmes antiques et modernes, 1826).

Affiche de l'exposition L'homme au masque de fer. Un secret d'État

Affiche de l’exposition L’homme au masque de fer. Un secret d’État

À la lumière des découvertes les plus récentes, l’exposition fait le point sur les hypothèses actuelles concernant l’identité véritable du prisonnier masqué. Il fut toujours confié à la garde exclusive de Bénigne Dauvergne de Saint-Mars, un ancien mousquetaire, qui termina sa carrière en tant que gouverneur de la Bastille, et qui fut le temps de sa mission à Sainte-Marguerite, gouverneur de la forteresse.

L’exposition s’appuie sur les sources historiques. Elle retrace le cheminement du Masque de fer depuis son premier lieu de détention (le donjon de Pignerol) jusqu’au cimetière parisien où il fut enseveli en 1703. Cimetière qui fut ensuite détruit à la Révolution… Les restes du fameux prisonnier sont donc quelque part dans les catacombes de Paris !

Les thèses
« On expose d’abord les faits, la sécurité qui entourait ce mystérieux prisonnier de Louis XIV, puis on présente les différentes théories », explique la guide chargée de faire découvrir le fort où est installé le musée de la mer.

L'homme au masque de fer. Gravure anonyme de 1789 présentant le prisonnier mystérieux comme le fils illégitime de Louis XIV

L’homme au masque de fer. Gravure anonyme de 1789
présentant le prisonnier mystérieux comme le fils illégitime de Louis XIV

Pour certains historiens l’homme s’appelait Eustache Dauger, et durant sa longue incarcération il ne portait un masque que de façon occasionnelle. Ils s’accordent également à dire qu’Eustache était un valet. Ce qu’ils étaient jusqu’alors incapables de déterminer, c’est de qui il était le valet et pourquoi il avait été retenu prisonnier pendant plus de 30 ans.

Nicolas Fouquet, le surintendant des finances de Louis XIV, est aussi fantasmé sous les traits de l’homme au masque de fer après sa disgrâce auprès du roi. Ou bien était-il le frère jumeau de Louis XIV, le fils adultérin d’Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII, et du duc de Buckingham, ou de la même Anne d’Autriche et du Cardinal Mazarin ? C’est l’exposition qui vous permettra de faire votre propre opinion et de découvrir celle des historiens.

Renseignements pratiques
Exposition L’homme au masque de fer. Un secret d’État
Musée de la mer — Île Sainte-Marguerite — 06400 Cannes
Jusqu’au 27 octobre 2019
Site Internet : http://www.cannes.com/fr/culture/musee-de-la-mer.html
Tél. : 04 89 82 26 26

https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article15384

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Rois et Reines de France, Société traditionnelle, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le mystère du masque de fer dévoilé sur l’île Sainte-Marguerite.

  1. Témoignage de Blaivilliers -un autre mousquetaire sous les ordres de Saint-Mars à l’île de Sainte-Marguerite- rapporté par son cousin, Formanoir du Palteau :

    – M. de Saint-Mars appelle son prisonnier “ Mon Prince ” … Le gouverneur et les officiers restaient devant lui , debouts et découverts, jusqu’à ce qu’il les fit couvrir et s’assoir… il allaient souvent lui tenir compagnie et manger avec lui …

    C’est cette dernière citation qui semble nous donner la solution de l’énigme : selon le protocole de Cour établi par Henri IV, lorsque des gentilshommes avaient l’insigne privilège d’aller manger avec le Roi, ils devaient rester devant Sa majesté, debouts et découverts, jusqu’à ce que le Souverain les fit assoir … c’est à dire que les mousquetaires sur l’île de Sainte-Marguerite se comportaient avec le prisonnier masqué comme s’ils étaient en présence du Roi de France !!!

    A la Restauration, Louis XVIII jouait un soir aux cartes avec des courtisans. Alors que deux Pairs Ecclésiastiques discutaient avec passion sur l’hypothèse de l’identité du Masque de Fer, le Roi sidéra tout le monde en disant à brule-pourpoint

    – Laissez les se disputer ! De toutes les théories (Le jumeau de Louis XIV, le Duc de Beaufort, un bâtard du Roi d’Angleterre, le page noir de la Reine Marie-Thérèse), personne n’a encore dit la vérité ! !

  2. Des personnes savaient : les Rois de France .

    Ecoutons les :

    -Louis XV :

    Interrogé sur le secret du Masque de Fer, un Louis XV excédé aurait répondu sèchement à une Madame de Pompadour le pressant sur l’oreiller de questions sur ce sujet
    – Cessez de m’importuner sur ce sujet ! Je ne puis vous répondre : c’est le secret du Roi …
    D’après Madame de Boigne , le fils de Louis XV, poussé par sa soeur Madame Adélaïde, aurait questionné son père, qui se serait dit lié par un serment . M. de Laborde , premier valet de chambre du Bienaimé, reçut un jour cette sèche confidence Royale :
    – Vous voudriez que je vous dise quelque chose à ce sujet : ce que je vous dirai de plus qu’aux autres, c’est que la prison, à cet infortuné, n’a fait de tort qu’à lui-même !!!

    -Louis XVI :

    Louis XVI dira quand à lui à Marie Antoinette , qui s’intéressait également à la question, que c’était un Secrétaire d’Etat du Duc de Mantoue, avant de lâcher:

    – C’est l’honneur de notre ancêtre Louis XIV que nous avons à protéger ! !!

    -Louis XVIII :

    A la Restauration, Louis XVIII jouait un soir aux cartes avec des courtisans. Alors que deux Pairs Ecclésiastiques discutaient avec passion sur l’hypothèse de l’identité du Masque de Fer, le Roi sidéra tout le monde en disant à brule-pourpoint

    – Laissez les se disputer ! De toutes les théories (Le jumeau de Louis XIV, le Duc de Beaufort, un bâtard du Roi d’Angleterre, le page noir de la Reine Marie-Thérèse), personne n’a encore dit la vérité ! !

    Le même Louis XVIII déclarera à son ami La Rochefoucauld , en présence du Comte d’Artois (le futur Charles X) :

    – Je sais le fin mot de cette énigme, comme mes successeurs le sauront : c’est l’honneur de notre aïeul Louis XIV que nous avons à garder ! !!

    Les même paroles que Louis XVI à Marie Antoinette !

    Mais quel est donc ce secret d’état qui lie tous les Bourbons de France par serment et visant à sauvegarder l’honneur de leur aieul Louis XIV ?

  3. UN DERNIER POUR LA ROUTE !

    -Un Roi s’élèvera finalement de l’antique race des Rois de France, d’une insigne piété envers Dieu … sa puissance s’étendra au loin sur terre et sur mer.

    Le Grand Monarque, qui sera accompagné de la Grande Mère, n’est en rien le descendant visible d’un Roi Français récent comme Louis XVI, mais bien au contraire issu d’une branche coupée et lointaine de la Royauté CAPETIENNE, celle des BOURBONS D’ALBON DE LA CROIX (vieille cape). L’Abbé Souffrant (1755-1828), précise :

    -Le Grand Monarque est de la branche aînée des Bourbons et il est issu d’un rameau coupé.

    Les BOURBONS D’ALBON DE LA CROIX, issus de Louis II de Bourbon le Prince Chevalier, se sont divisés en trois branches :

    1. Les Bourbons-Montpensier direct, issus du fils du Connétable de Bourbon et qui se perpétuent à travers les Princes de Mercoeurs et concervent le titre de DUCS DE LA CROIX : de là sortirait le Masque de Fer, Aîné des Bourbons, son fils Légitime le Grand Amiral de Valois et leur descendant Salique actuel, le Roi caché HENRI V DE LA CROIX.
    2. Les Bourbons-Montpensier de Bhopal, issus égalment du fils du Connétable de Bourbon mais en ligne cadette, retrouvés au XIX° siècle et incarnés aujourd’hui par les Princes Edwin et Napoléon-Baltahsar de Bourbon.
    3. Les Bourbons-Monpensier des Dombes, descendants de la soeur du Connétable de Bourbons, branche éteinte avec la Grande Mademoiselle.

    Cette branche aînée des Bourbons-Montpensier de La Croix exclut justement les Bourbons de La Marche -de qui descendent Henri IV et les Bourbons de France, d’Espagne, de Naples, de Parme et d’Orléans- qui sont une branche SECONDAIRE de la dynastie Royale, ce qui n’empèche pas que le Grand Monarque à venir, issu de la Branche ainé des Bourbons de La Croix, puisse descendre par sa mère de la branche cadette des La Marche par Louis XVII !

    Autrement dit, il est possible d’établir la ligne généalogique exacte du Grand Monarque qui constitue ce qui le désigne en tout premier lieu : Ducs de Bourbons, Bourbons d’Albon de La Croix, Bourbons-Monpensier direct,dit de La Croix, Mercoeur possédant le titre de Prince et Duc de Bretagne, Valois (titre de Prince de Valois, à ne pas confondre avec les Valois, etteins avec Henri III).

    Le vrai nom du Roi caché HENRI V DE LA CROIX serait SAR HENRI-Louis de Bourbon-Montpenseir de sainte-Croix de Valois d’Albon DE LA CROIX, Duc de Bretagne. Le problême, c’est de savoir sous quelle identité il vit aujourd’hui : c’est le secrte de Dieu…

Répondre à Hervé J. VOLTO Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s