Le Cercle survivantiste de Richemont soutient la VI e Biennale Blanche (Tours le 12 octobre 2019)

CERCLE SURVIVANTISTE « DE RICHEMONT »

(LOUIS XVII)

16 RUE DE TEXONNIERAS 87270 COUZEIX

franckpeyrot@gmail.com et http://cerclederichemont.centerblog.net

_______________________________________________

LOUIS XVII ET RICHEMONT : UN SEUL ET MÊME ROY !

Que n’a-t-on pas raconté au sujet du baron de Richemont ? Depuis sa mort, des tombereaux de haine et d’injures se sont abattus sur un homme qui affirmera, jusqu’à son dernier souffle, être « Louis-Charles de France, duc de Normandie », de fait et de droit Louis XVII ! Ce qui surprend le plus dans toutes les polémiques qui ont pour objet le « faux dauphin », c’est bien l’acharnement avec lequel certains princes, relayés dans leurs mauvaises entreprises par une justice aux ordres, ont œuvré afin d’obtenir la condamnation d’un être inoffensif eu égard à sa position sociale et donc à son influence. Tous les moyens, même les plus sordides, furent ainsi déployés dans l’unique but de « rendre à la raison » celui qui rapporta pourtant avec constance, les preuves de son identité, martelant sans cesse, comme le forgeron sur l’enclume, ces quelques mots : « « Si je ne le suis pas, dites donc qui je suis ? ». À cette question, aucune réponse ne fut apportée par les adversaires du baron, si ce n’est le jugement très discutable rendu en 1834, à une époque où la justice se souciait fort peu d’examiner les pièces d’un dossier et encore moins d’organiser un débat contradictoire capable de faire sourdre la vérité. Aujourd’hui, les historiens dignes de ce nom s’accordent à reconnaître que « l’affaire » mérite d’être examinée, surtout quand les effets de manche ou de plume ne parviennent plus à disqualifier celui qui, toute sa vie, n’a cessé de crier haut et fort son appartenance à la glorieuse lignée des rois de France. Voilà la raison pour laquelle vient d’être fondé « le Cercle Survivantiste de Richemont – Louis XVII – » dont le seul et unique objectif est de redonner sa véritable place dans l’Histoire de France, à celui que beaucoup considèrent comme le survivant du Temple. Peu importe si Richemont n’a pas eu de descendance masculine, ce que les donneurs de leçons Orléanistes et Légitimistes ne manquent jamais de rappeler. L’important, en la circonstance, n’est-il pas d’aller jusqu’au bout de l’étude, celle qui prouvera, nous n’en doutons pas, que Richemont était bien Louis XVII ?

Et comment allons-nous donc procéder ?

Chaque trimestre, à partir du mois du mois d’avril 2015, le Cercle Survivantiste « de Richemont » (Louis XVII) publiera un bulletin intitulé « Louis XVII, la vérité ». Et même si nous savons qu’il existe trois vérités : la nôtre, la leur et LA VÉRITÉ, nous citerons en conclusion cette remarque tout à fait évocatrice de Jean Sigaux, dans un article consacré à la mort de Richemont : «  on voit que les magistrats, sous le régime impérial (1853), avaient peu de goût pour les problèmes historiques et les résolvaient en deux temps et trois mouvements, comme ils le firent en retournant la pierre tombale contenant l’inscription où était relatée la qualité du défunt (Louis XVII). Le visiteur dut alors se contenter de cette épitaphe énigmatique et pourtant ô combien révélatrice du malaise profond des effaceurs de mémoire : 1785 – Nul ne dira sur ma tombe, pauvre Louis, que tu fus à plaindre – 1853. Priez Dieu pour lui. Oui, mes amis, agenouillons-nous devant sa pierre tombale et prions pour qu’enfin justice lui soit rendue !

Franck Peyrot

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le Cercle survivantiste de Richemont soutient la VI e Biennale Blanche (Tours le 12 octobre 2019)

  1. Ping : DPF. 2009-1. Personnalités et mouvements inscrites à ce Jour à la VI e Biennale Blanche du 12 octobre 2019 (Tours) | La Charte de Fontevrault

  2. -Peu importe si Richemont n’a pas eu de descendance masculine, ce que les donneurs de leçons Orléanistes et Légitimistes ne manquent jamais de rappeler, a dit Franck Peyrot.

    Et la descendance féminine, avec quelles familles s’est-elle liée ?

  3. Irène Pincemaille dit :

    Je n’apporterai nulle critique injurieuse à cet argumentaire : nous autres « survivantistes naundorfistes » sommes tellement habitués à subir une pluie d’injures en guise d’arguments !!!
    Richemont n’a fait qu’UNE SEULE ET UNIQUE VISITE Á MME DE RAMBAUD QUI A SIMPLEMENT RÉPONDU : « IL FAUDRAIT UNE INTERVENTION DU CIEL POUR QUE J’ABANDONNE NAUNDORFF EN VOTRE FAVEUR » ! Richement se l’est tenu pour dit et s’abstint de revenir. Mme de Rambaud est morte à 89 ans et a affirmé jusqu’à son dernier souffle sa conviction NAUNDORFF = LOUIS XVII !
    « Si je ne suis pas Louis XVII, qui suis-je ? » ! dois-je rappeler que cette question s’applique avec une autre vigueur à Naundorff qu’on a affublé de x identités qui se sont toutes effondrées les unes après les autres, alors que celle de Richemont a été, elle, découverte : PERRIN fils d’une boucher de Lagneux dans l’Ain ! Il est même soupçonné, avec de sérieuses références que je ne puis évoquer en cette courte argumentation, de ne faire qu’un avec Hervagault et Bruneau !
    Je connais la thèse de Mr. Wartelle qui fait de Richemeont et de Naundorff les 2 fils de Louis XVI !!!
    thèse totalement invraisemblable, le 1er Dauphin étant décédé à Meudon devant tout le monde et non dans un « cul de basse fosse » comme le (ou « les ») malheureux enfants du Temple (ici encore,je ne puis argumenter plus longuement dans une simple réponse). Richemont ne présentait aucun des « marqueurs génétiques » de Louis XVII et, s’il était Hervagault (prétendument décédé en 1812 à Bicêtre, sans aucune preuve), il est normal qu’il ait eu quelques souvenirs du Temple où il y eut au moins – je dis bien au moins – 4 enfants, sans doute plus !
    Quant aux reconnaissances, elles viennent tout autant de petites gens que de hauts personnages (53 pour Naundorff, 53 quand-même ! et hautement qualifiés !) + moult reconnaissances officieuses de chefs d’états jusqu’au dernier qui autorisa, en connaissance de cause, son inhumation à Delft sous ses noms et qualités !
    Je pourrai développer cet argumentaire si les membres du Cercle Richemontiste me le demandent.
    Amitiés à tous.

Répondre à Irène Pincemaille Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s