Communiqué de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon à la suite du transfert des restes du Général Francisco Franco.

LE BLOGUE DU MAÎTRE-CHAT LULLY

CHRONIQUES ET POINTS DE VUE DU MESNIL-MARIE 

2019-86. Communiqué de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon à la suite du transfert des restes du Général Francisco Franco.

Samedi 26 octobre 2019,
Quatrième samedi d’octobre : fête de Notre-Dame des Victoires (cf. ici et > ici) ;
Commémoraison de Saint Evariste, pape et martyr ;
Vigile des Saints Apôtres Simon et Jude.

Il n’est point nécessaire de rédiger de longs commentaires sur l’événement qui s’est déroulé ce jeudi 24 octobre au Royaume d’Espagne où l’acharnement impie de la dictature socialiste et maçonnique est parvenu à faire exhumer de la basilique conventuelle du « Valle des los Caïdos » les restes du Général Francisco Franco.
Ce dernier est habituellement présenté en France (et dans le monde) comme un personnage abominable, comme un tyran, comme un complice d’Hitler… etc. – ce qui est évidemment une pure calomnie fondée sur la falsification des faits historiques -, au point qu’il y a même de prétendus légitimistes qui veulent passer sous silence les liens familiaux qui unissent Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, de jure SMTC le Roi Louis XX, au généralissime et son engagement courageux pour défendre sa sépulture.

Notre Souverain légitime, qui est par sa mère l’arrière-petit-fils du Général Francisco Franco, se montre une fois de plus courageusement à rebours du prêt-à-penser imposé par les médias aux ordres de la révolution et de la maçonnerie. Nous renvoyons à l’excellente analyse publiée sur le site « Vive le Roy » > ici, ainsi qu’à l’entretien exclusif accordé par notre valeureux Prince ce vendredi 25 octobre au site « Boulevard Voltaire » (quel horrible nom !) > ici.

Pour nous, nous reproduisons ci-dessous, à fin de le porter à votre connaissance, le communiqué officiel de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, qui a été publié hier, vendredi 25 octobre 2019, en fin de journée.

Prince Louis de Bourbon portant le cercueil du Général Franco

Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, de jure Sa Majesté le Roi Louis XX,
portant le cercueil de son bisaïeul, le Général Francisco Franco,
lors du transfert de sa dépouille, le jeudi 24 octobre 2019.

Communiqué de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon
au lendemain du transfert des restes du Général Francisco Franco :

« J’ai ressenti hier une intense émotion en portant le cercueil de mon grand-père. L’acte est inqualifiable.

La Providence m’a placé à la convergence d’une double ascendance : ma lignée paternelle, qui me lie profondément à la France, le pays de mes ancêtres, où j’ai des devoirs dynastiques, celui de défendre l’héritage de la royauté légitime, et me tenir à la disposition de la France. Les devoirs de l’Aîné des Bourbons ne peuvent être abdiqués.

En même temps, je me dois d’assumer les devoirs de ma lignée maternelle. Ce devoir n’est pas de même nature que celui qui me lie à la France. Mais je me dois d’être fidèle à la mémoire si injustement attaquée de mon arrière-grand-père. Il fut un grand Soldat et un grand homme d’État, animé avant tout par sa Foi chrétienne profonde et son amour de l’Espagne. Il est à l’origine de l’Espagne pacifiée, prospère et reconnue parmi les grandes puissances mondiales. Défendre sa mémoire, c’est une part intégrante de l’idée que je me fais de l’Honneur et de la Fidélité.

La monarchie a été ré-instituée par le Général Franco. C’est cela que l’Histoire retiendra. »

Louis de Bourbon, duc d’Anjou,
vendredi 25 octobre 2019.

Trois lys blancs

PUBLIÉ DANS : CHRONIQUE DE LULLYCOMMENTAIRES D’ACTUALITÉ & HUMEURSVEXILLA REGIS|LE 26 OCTOBRE, 2019 |PAS DE COMMENTAIRES »

http://leblogdumesnil.unblog.fr/2019/10/26/2019-86-communique-de-monseigneur-le-prince-louis-de-bourbon-a-la-suite-du-transfert-des-restes-du-general-francisco-franco/

 

 

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action Légitimiste, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Communiqué de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon à la suite du transfert des restes du Général Francisco Franco.

  1. Xavier dit :

    Vive le Roi Louis XX !

  2. Frederic de Natal
    Admin · 2 h
    (only in french ) Politique Le duc d’Anjou crée la polémique en défendant le souvenir de Franco
    AFP

    Le nom de l’Anjou est indissociablement lié au duc du même nom, Louis de Bourbon. Ce dernier vient de créer la polémique en défendant le souvenir de son arrière-grand-père, le dictateur espagnol Franco.
    Même s’il met rarement les pieds sur les bords de Loire, Louis de Bourbon est aussi duc d’Anjou, et à ce titre porte le nom de l’ancienne province qui a cédé la place au Maine-et-Loire après la révolution française.

    D’un naturel plutôt discret, Louis de Bourbon a fait parler de lui à deux reprises ces derniers jours.
    Jeudi dernier 24 octobre, il était au premier rang des porteurs du cercueil du dictateur espagnol Francisco Franco, lors de son exhumation de son mausolée monumental, en vue d’être transféré dans un cimetière de Madrid. Sa présence n’a pas étonné ceux qui connaissent l’histoire espagnole.
    Le duc d’Anjou, âgé de 45 ans, est un cousin éloigné du roi d’Espagne Felipe VI. Mais par sa mère, il est aussi l’arrière-petits-fils du général Franco qui dirigea l’Espagne d’une main de fer de 1939 à 1975, avec le titre de Caudillo.
    Le lendemain, il a publié sur son compte Twitter @louisducdanjou une photo sur laquelle on le voit porter le cercueil, avec ce commentaire : « J’ai ressenti hier une intense émotion en portant le cercueil de mon grand-père. L’acte est inqualifiable. La monarchie a été ré-instituée par le Général Franco. C’est cela que l’Histoire retiendra ».

    Prétendant au trône de France
    Ce tweet a suscité de nombreux commentaires (1750 ce samedi à 15 heures), la grande majorité d’entre eux pour dénoncer ces propos. Il a suscité la polémique au-delà des frontières espagnoles. De nombreuses victimes du Franquisme ont estimé qu’il s’agissait là d’une véritable provocation.
    Devenu l’aîné des Capétiens, et donc prétendant au trône de France, Louis de Bourbon est appelé « Louis XX » par ses partisans. Dans un entretien exclusif au site internet d’extrême droite Boulevard Voltaire, il a enfoncé le clou.
    Interrogé sur le fait que cet engagement en faveur du Caudillo risque de l’éloigner du trône de France, il répond tout d’abord que « les devoirs de l’aîné des Bourbons ne peuvent être abdiqués ».
    Mais il poursuit en soulignant qu’il doit aussi assumer les devoirs de sa lignée maternelle : « Ce devoir n’est pas de même nature que celui qui me lie à la France. Mais je me dois d’être fidèle à la mémoire si injustement attaquée de mon arrière-grand-père. Il fut un grand soldat et un grand homme d’État, animé avant tout par sa foi chrétienne profonde et son amour de l’Espagne. Il est à l’origine de l’Espagne pacifiée, prospère et reconnue parmi les grandes puissances mondiales. Défendre sa mémoire, c’est une part intégrante de l’idée que je me fais de l’honneur et de la fidélité ». Des propos qui ne manqueront pas de susciter de nouvelles polémiques… (Courrier de L’Ouest)

  3. André Clert . Via vexilla Regis.

    Honteuse exhumation parce que Franco, avec la valle de los caidos, n’avait pas fait construire un mausolée pour lui-même comme le serinent les media français, mais pour les combattants tombés dans les deux camps. Il souhaitait simplement y reposer avec eux, le moment venu, comme le maréchal Pétain avait souhaité reposer dans l’Ossuaire de Douaumont.

    https://www.equinoxmagazine.fr/2019/10/24/video-le-corps-du-dictateur-franco-exhume-par-lespagne/

  4. L’exhumation de Franco, « une profanation »

    En ce qui concerne l’actualité politique espagnole, Stanley Payne explique que « le retrait de Francisco Franco du Valle de los Caídos n’a pas été le véritable problème. Il y avait même un argument en sa faveur. Ce monument construit dans la vallée de Cuelgamuros a été érigé comme sépulture de ceux qui étaient tombés pendant la Guerre Civile et qui en avaient été victimes. Ce qu’il y a de plus grave dans ce qu’a commis l’État, est la profanation d’une église contrairement aux propres lois de l’État et du Vatican. Et sans l’accord des familles. On a violé leurs droits civils et politiques. Or violer la loi, pour un État, est une chose très grave. La commission créée par Zapatero en 2011 a rendu un rapport dans lequel il était souligné que si l’exhumation du dictateur de ce lieu était désirable, un tel acte ne pourrait intervenir « sans le consentement de l’Église, de l’Ordre bénédictin et de la famille elle-même », et il ajoutait « que, par conséquent, le mieux était de laisser les choses en l’état ». Pedro Sánchez est allé beaucoup plus loin en s’opposant à la Loi de Mémoire Historique elle-même, laquelle dispose que les restes doivent être remis aux familles afin qu’elles décident elles-mêmes où les enterrer à nouveau. L’acte avait clairement un objectif politique, comme celui de faire entrer Franco et le franquisme dans le débat politique du moment, afin de présenter Sánchez comme le grand « justicier » de l’histoire. En réalité, il s’agit d’une « barbarie absolue ».

    Un très fin connaisseur de l’histoire de l’Espagne se confie.

    https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/11/12/un-tres-fin-connaisseur-de-lhistoire-de-lespagne-se-confie/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s