Des époux chrétiens ; les derniers souverains de l’Autriche-Hongrie

26 octobre – Italie, Venise : Notre-Dame de la Santé (1630)

Faire connaître et aimer Marie

Charles et Zita de Habsbourg consacrent leur union à Marie

« Maintenant, nous devons nous aider l’un l’autre à aller au Ciel ». Ce sont les mots prononcés par l’archiduc Charles de Habsbourg à la princesse Zita de Bourbon-Parme la veille de leur mariage. Un engagement qui fut loin de rester lettres mortes malgré le tragique de leur existence, et qui les guida tout au long de leur union, douloureusement marquée par la guerre et par l’exil. La béatification de Charles et le procès en cours pour Zita prouvent qu’ils ont magnifiquement tenu leur promesse.

Le 21 octobre 1911, Charles et Zita se marient au château de Schwarzau, en Autriche. Lui, fier et souriant, a 24 ans. Elle, si frêle dans sa robe de satin, en a 19.

C’est bien cette date du 21 octobre, et non, comme le veut la tradition, la date de sa mort, qu’a retenu saint Jean Paul II comme mémoire liturgique du bienheureux Charles d’Autriche en 2004.

Dès le lendemain de leur mariage, Charles et Zita se rendent en pèlerinage à Mariazell, près des Alpes styriennes autrichiennes. Ils y consacrent leur couple à la Vierge Marie. Un an plus tard, naît leur premier fils, Otto, l’aîné d’une fratrie de huit enfants. Leurs premières années de mariage sont heureuses et insouciantes, mais tout bascule le 28 juin 1914, lorsque l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône, est assassiné à Sarajevo. C’est l’évènement déclencheur de la Première Guerre Mondiale : Charles est promu général de l’armée autrichienne.

Le 21 novembre 1916, l’empereur François-Joseph meurt à l’âge de 86 ans. Charles et Zita sont couronnés à Budapest, le 30 décembre de la même année.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

26 octobre  2019

« Une Minute avec Marie » <lettre@mariedenazareth.org>

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Des époux chrétiens ; les derniers souverains de l’Autriche-Hongrie

  1. Irène Pincemaille dit :

    Et le prince Otto a renoncé, pour lui et sa descendance, au trône des Habsbourg !
    Pour lui, soit ! mais a-t-il le droit d’engager ainsi ses descendants ? Nous ne sommes plus à l’époque du traité d’Utrech : les têtes couronnées ne gouvernent plus depuis longtemps, plus de risque de double couronne !!! Il a eu tort de s’engager ainsi car Dieu seul connaît l’avenir !
    Amitiés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s