« Il n’y a plus de Pyrénées dixit » (?) l’ambassadeur d’Espagne, Castel dos Rios.

1700 : « Messieurs, voici le roi d’Espagne »

Louis XIV accepte le testament de Charles II de Habsbourg, mort sans descendance, qui avait offert son royaume au Duc d’Anjou (ci-dessous), de toutes façons arrière-petit-fils de Philippe IV) en vue d’éviter la séparation de l’Espagne et de son Empire.

Il est ainsi directement à l’origine des « Bourbons d’Espagne » (voir l’éphéméride du 5 septembre)

Le Roi soleil avait longtemps réfléchi, et beaucoup hésité, car l’acceptation du testament impliquait une guerre certaine avec la plupart des puissances européennes, emmenées par l’Angleterre.

Le Duc d’Anjou prendra le nom de Philippe V, fondant la dynastie des Bourbons d’Espagne, dont descend l’actuel Roi Felipe VI…

Il restera plusieurs mois en France, avant d’entrer en Espagne en 1701 : Versailles est ainsi le seul palais royal au monde à avoir abrité, et pendant un temps assez long, deux souverains régnants.

200px-Felipe_V%3B_Rey_de_Espa%C3%B1a.jpg

La phrase célèbre « Il n’y a plus de Pyrénées », que Voltaire attribue à Louis XIV, semblerait plutôt avoir été prononcée par l’ambassadeur d’Espagne, Castel dos Rios.

Mais la Guerre de Succession d’Espagne sera longue (plus de 10 ans) et terrible. Au bord de la défaite, à la suite de nombreux revers, la France sera finalement sauvée par les victoires du Maréchal de Villars à Malplaquet  (59570) (voir l’Ephéméride du 11 septembre), puis à Denain (59220), voir l’Ephéméride du 24 juillet).

 La France n’a eu qu’à se louer, plusieurs fois au cours de son histoire, de ce choix heureux de Louis XIV, qui nous assurait la paix du côté du Sud-ouest. Dans son Journal (Tome III, 1927/1935), Bainville y revient une nouvelle fois, à l’occasion par exemple de la note du 10 janvier 1931, consacrée à la mort du Maréchal Joffre (page 120) :

Il y redit que, si Joffre a bien gagné la bataille de La Marne, « …la Troisième République a eu le rare bonheur, qui n’était échu à aucun régime avant elle, d’être affranchie de soucis du côté des Pyrénées… Notre démocratie a joui sur cette frontière d’un bienfait que lui avait valu Louis XIV, comme elle a joui sur la frontière belge du bienfait de Louis-Philippe… »

Ephéméride  du 16 novembre 2019; Je suis Français.

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Rois et Reines de France, Société traditionnelle, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s