Albert Camus rappelle le vrai sens de la mort de Louis XVI.

Où Camus dit le sens profond de la mort de Louis XVI : « Cet échafaud ne marque pas un sommet, il s’en faut. Certes, c’est un répugnant scandale »

Il y a soixante ans, Albert Camus se tuait dans un accident de voiture. Ce fils des rivages d’Afrique du Nord, fort éloigné du christianisme, n’en avait pas moins saisi le sens profond de l’assassinat de Louis XVI.  JSF

Le 21 janvier, avec le meurtre du Roi-prêtre, s’achève ce qu’on a appelé significativement la passion de Louis XVI. Certes, c’est un répugnant scandale d’avoir présenté, comme un grand moment de notre histoire, l’assassinat public d’un homme faible et bon. Cet échafaud ne marque pas un sommet, il s’en faut. Il reste au moins que, par ses attendus et ses conséquences, le jugement du roi est à la charnière de notre histoire contemporaine. Il symbolise la désacralisation de cette histoire et la désincarnation du Dieu Chrétien. Dieu, jusqu’ici, se mêlait à l’histoire par les Rois. Mais on tue son représentant historique, il n’y a plus de roi. Il n’y a donc plus qu’une apparence de Dieu relégué dans le ciel des principes.

Les révolutionnaires peuvent se réclamer de l’Evangile. En fait, ils portent au Christianisme un coup terrible, dont il ne s’est pas encore relevé. Il semble vraiment que l’exécution du Roi, suivie, on le sait, de scènes convulsives, de suicides ou de folie, s’est déroulée tout entière dans la conscience de ce qui s’accomplissait. Louis XVI semble avoir, parfois, douté de son droit divin, quoiqu’il ait refusé systématiquement tous les projets de loi qui portaient atteinte à sa foi. Mais à partir du moment où il soupçonne ou connaît son sort, il semble s’identifier, son langage le montre, à sa mission divine, pour qu’il soit bien dit que l’attentat contre sa personne vise le Roi-Christ, l’incarnation divine, et non la chair effrayée de l’homme.

Son livre de chevet, au Temple, est l’Imitation de Jésus-Christ. La douceur, la perfection que cet homme, de sensibilité pourtant moyenne, apporte à ses derniers moments, ses remarques indifférentes sur tout ce qui est du monde extérieur et, pour finir, sa brève défaillance sur l’échafaud solitaire, devant ce terrible tambour qui couvrait sa voix, si loin de ce peuple dont il espérait se faire entendre, tout cela laisse imaginer que ce n’est pas Capet qui meurt mais Louis de droit divin, et avec lui, d’une certaine manière, la Chrétienté temporelle. Pour mieux affirmer encore ce lien sacré, son confesseur le soutient dans sa défaillance, en lui rappelant sa « ressemblance » avec le Dieu de douleur. Et Louis XVI alors se reprend, en reprenant le langage de ce Dieu : « Je boirai, dit-il, le calice jusqu’à la lie ». Puis il se laisse aller, frémissant, aux mains ignobles du bourreau ».

Albert Camus

L’homme révolté, La Pléiade, p. 528-529.

Où Camus dit le sens profond de la mort de Louis XVI : « Cet échafaud ne marque pas un sommet, il s’en faut. Certes, c’est un répugnant scandale »

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites mémoriels, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Albert Camus rappelle le vrai sens de la mort de Louis XVI.

  1. Excellentissime. Tout est dit !

  2. MA Guillermont dit :

    Aujourd’hui l’humanité entière organise son Inquisition , cette fois sans l’aval des Pasteurs , sans leur bénédiction et sans aucune restriction charitable .

    Les dictatures anti-chrétiennes sont des monstres épouvantables … l’histoire récente fut atrocement douloureuse , ce n’était qu’un début , c’est maintenant que le monstre tient vraiment les rênes du pouvoir .

    Il y a 70 ans Satan était loin de contrôler les coeurs comme aujourd’hui . La soif mondiale de mensonges , de faux plaisirs et de boucs émissaires désormais atteint une ampleur jamais seulement imaginée .

    Cette fois , l’obstacle , le frein à la cruauté a sauté .

    La folie meurtrière ira jusqu’au bout de sa logique , le feu se consumera ET consumera tout .
    La soupape de sécurité de l’Europe a sauté par deux fois :

    …………………………………… A la décapitation de Louis XVI ,
    ………………………………….. Et à la démission de Benoît XVI .

    Deux Rois trés similaires , modérés , débonnaires , abusés et maltraités parce qu’ils n’entendaient pas ce monde à la façon des oppresseurs .

    Deux règnes commencés modestement , imparfaitement , mais achevés dans la Sainteté , oui :

    ……………………………………….. Dans le Martyre .

    Deux Rois confiants aux démocrates … pour leur plus grand malheur . Ils ne comprirent que fort tard , que la convocation des Etats généraux de leur royaume respectif n’était autre chose que la Révolution régicide avançant sous le masque du Progrès nécessaire inévitable .

    Le ralliement au Progrès n’est qu’une impasse stérile , contre-productive , mais un piège mortel .
    (OG)

  3. Irène Pincemaille dit :

    Oui, quel dommage que Benoît XVI (XVI lui aussi !!) ait démissionné ! ou plutôt qu' »on » l’ait démissionné car il fut victime d’une abominable cabale ! « le panzer cardinal » et autres imbécillités entendues lors de son élection ! Il aurait pu remettre un peu d’ordre dans l’Église, raison pour laquelle il fut vilipendé et finalement chassé ! pour le remplacer par notre pauvre François qui n’est absolument pas à sa place et n’a rien d’un successeur des Apôtres ! (euphémismes).
    Oui, la république est née dans le sang, celui du roi et de milliers de Français et elle n’a jamais hésité à faire tirer sur le peuple, ce que nos rois n’avaient jamais fait ! et elle continue : voir le traitement réservé aux seuls « gilets jaunes » comparé à celui, hautement bienveillant réservé aux islamistes, gauchistes et autres « black bloks » ! 2 poids – 2 mesures ! c’est très républicain.

    Amitiés à tous.

  4. MA Guillermont dit :

    Lorsque le Pape Jean XXIII convoqua le Concile Vatican II , il crut appeler à lui l’Esprit-Saint , le Renouveau et la Sanctification pour l’Eglise , mais en réalité il convoqua la Liberté religieuse , l’Oecuménisme et la Collégialité , par conséquent le germe de la Rebellion du grand nombre contre le Petit Reste .

    …………………………….. Ha ! Malheur aux rois qui ne croient point à l’existence des régicides …

    C’est un Pape , Jean XXIII et plus tard Paul VI , qui préparèrent le terrain de la dramatique démission de leur successeur .

    Déjà Louis XIV par l’abus de son pouvoir exercé de façon trop humaine , par son césarisme , par son paganisme , par son exercice impropre du Droit Divin Absolu , avait jeté les bases de la révolte contre l’autorité , tant ecclésiastique que monarchique . Le descendant de Saint Charlemagne et Saint Louis ferait monter sa race un jour sur l’échafaud …

    Mais ce n’était pas encore la fin ; vint un autre roi , vint un autre Pape ,

    Jean-Paul II le Grand , Vrai Saint , entêté comme presque tous les Saints , entêté pour le Bien , mais têtu aussi dans ses erreurs ses méprises , ses carences nous devons le dire , le reconnaitre l’expier même !
    C’est Notre Pape Notre Eglise Notre mystère d’iniquité Notre reniement Notre tristesse mais aussi Notre grandeur car Pierre quitte la grotte des pleurs du reniement retourne à Jésus Ressuscité par Benoît le Pénitent clôturé emmuré dans l’Amour du Christ Seul Roi , Pierre voulu de Pierre .

    Pierre de Jésus ! en somme Pierre II avant l’heure !

    CE Pape de  » transition  » voulu programmé ordonné à la succession apostolique romaine dès le commencement par Jean-Paul II qui finalement avait tout compris .

    Géant de la Foi , Saint Jean-Paul II , mena une partie de son règne comme celui mené par Louis XV , en humaniste … en vainqueur superficiel éphémère , l’autre partie fut une immense Louange adressée à la Vie , au Sacré , à Jésus par Marie , mais le mal était fait , le mal avait progressé .
    Après moi le déluge … pouvait-on lire sur la face des Modernistes , ces loups déguisés en brebis , preneurs d’otage d’un Pontificat à la fois marial et libéral , Saint et décadent , Charitable mais tolérant outre mesure . Tout l’inverse d’un Inquisiteur !

    ……………………………………………………… Un Pape de Repentance !

    Mais , que voulez-vous , c’était le roi ! c’était le Pape … un Grand Homme , un Grand Prêtre , mais un Pape à l’agonie … incompris et trahi .
    Benoît XVI n’a pas payé que ses propres erreurs de jeunesse , sa candeur conciliaire , il a surtout payé pour ses aïeuls à l’instar de l’infortuné Louis XVI , il a payé ENORMEMENT parce que la fonction avait été grandement avilie avant lui … il a payé trop pour un seul homme , beaucoup trop !

    Mais il était plus qu’un homme , il était un Roi ! et roi du Ciel !

    Il a payé ! Dieu qu’il a payé tout au long de règne … pas seulement pour les 3 ou 4 derniers Papes mais pour tous les Papes de tous les temps ! et pour tous les Chrétiens à vrai dire !

    …………………………………………………… Mon Dieu ! …
    ………………………………………… Ce que nous disons EST VERITE

    Il n’y a qu’au Ciel que nous comprendrons le poids de sa croix … pauvre petit Pape écrasé sous le poids des péchés du monde .
    Ils ont eu Benoît , Benedictus : l’Elu , le Béni , ils ont eu Louis , Hlodwig : la Gloire au Combat … ils ont donc eu nos Gloires nos Arbres de Vies Les Oliviers millénaires et protecteurs , ils ont frappés le Pontife et le Monarque .
    C’est écrit dans les noms , c’est la racine Véridique de l’Histoire .
    Les conjurés n’attendent plus qu’un signe …
    La troisième sera la bonne .
    (OG)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s