« News from Ibonoco » ; Clémenceau était aussi un penseur politique.

    « Un traître est celui qui quitte son parti pour s’inscrire à un autre ; et un converti, celui qui quitte cet autre pour s’inscrire au vôtre. »

Georges Clemenceau (1841 – 1929), fils de médecin et médecin lui-même est surtout un homme d’État français célèbre qui fut président du Conseil de 1906 à 1909, puis de 1917 à 1920. Il fut d’abord maire du XVIIIème arrondissement de Paris où il connut Louise Michel, puis président du conseil municipal de Paris, député radical à l’Assemblée nationale où il milite pour l’amnistie des Communards. Il porte les valeurs de la laïcité en défendant la séparation des Églises et de l’État et s’oppose à la colonisation en faisant tomber le gouvernement de Jules Ferry. Il défendra le capitaine Dreyfus en écrivant dans l’Aurore, et lui qui prônait la suppression du sénat au début de sa carrière politique deviendra sénateur en 1902. En 1906, il devient le ministre de l’intérieur – le Tigre, ce titre ayant inspiré le titre d’une série télévisée française de la fin des années 1970. Et enfin, on le surnommera le Père la victoire lorsque président du Conseil, il mènera la France avec ses alliés à la victoire et à l’armistice du 11 novembre 1918.

https://ibonoco.com/2020/02/22/                                                                                              The traitor and the converted

News from Ibonoco est un lieu où petites histoires, rêveries, spleen, nostalgie se côtoient et se mélangent au gré des souvenirs, de l’humeur du jour ou des fantaisies de l’imagination de John Ibonoco. C’est aussi un espace de liberté au sein duquel les mots prennent vie pour mettre en mouvement les images, les parfums, les couleurs de petits ou gros morceaux de vie.

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de rois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour « News from Ibonoco » ; Clémenceau était aussi un penseur politique.

  1. Irène Pincemaille dit :

    Certes, certes, mais n’oublions pas non plus qu’à cause de lui, la guerre a duré 18 mois de plus !!! 18 mois de morts et de souffrances supplémentaires ! : en 1917 les princes de Bourbon-Parme appuyés par le nouvel empereur Charles d’Autriche demandèrent la conclusion d’un armistice. L’empereur Guillaume II qui avait autant de morts que nous y était favorable de même que le président Wilson ! : opposition féroce de Clémenceau : « Il faut abattre cette monarchie papiste » (l’Autriche-Hongrie bien sûr, cause réelle et profonde de cette terrible guerre) – et voilà, combats épouvantables et milliers de morts en plus au compteur.
    Pour Clémenceau, furieusement anti-clérical bien que pourtant vendéen, la révolution était un « bloc » c’est à dire qu’il fallait considérer son « passif » (ô combien) comme devant s’effacer devant son prétendu « actif » !
    Alors bon, ça fait beaucoup pour ce « tigre »-« père la victoire », surtout la victoire de la mort n’est-ce pas ! il est parfois bon de remettre quelques pendules à l’heure !
    Amitiés.

  2. xavier dit :

    Clémenceau un Bleu de Vendée, un Dreyfusard, un type qui ne valait pas cher!

  3. auguy jean dit :

    La revue  » Lectures Françaises  » , créée en 1957 par Henry Coston et que j’ai dirigé en gros de 1977 à 2011 a publié sur Clemenceau une belle étude de 13 pages signée Jean-Claude Daviet et titrée  » Clemenceau : Père la Victoire ou père putatif de Hitler ?  » ( Lectures Françaises , numéro 741 , janvier 2019 ) puis un ajout de 6 pages à la suite du courrier reçu  » Clemenceau, Laval, De Gaulle… » dans le numéro 746 de Juin 2019. Ces deux numéros sont toujours disponibles su notre site  » chire.fr  » . Jean Auguy .

  4. Ping : L’ami – et le bienfaiteur- de la Charte de Fontevrault nous parle de Clémenceau et de « Lectures Françaises . | «La Charte de Fontevrault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s