Voeu national au Sacré-Coeur

« Vœu National au Sacré-Cœur »
Espoir et salut de la France !
Le « Vœu national » est un projet de Vœu patriotique et spirituel dans le but de réaliser un jour officiellement la Consécration nationale de la France au Sacré-Cœur par les autorités morales, religieuses et politiques de notre malheureux pays… et permettre ainsi certainement une renaissance et véritable restauration morale, nationale, sociale, souveraine, politique, culturelle et spirituelle de notre pays, à l’image du Vœu de Louis XIII en 1638.
Cette demande a d’abord été révélée à Paray-le-Monial (en 1685) et réaffirmé ensuite le 17 juin 1689 (un siècle jour pour jour avant la Révolution française) à sœur Marguerite-Marie Alacoque (religieuse visitandine, canonisée en 1920, patronne de la France) et adressée au nom du Roi régnant Louis XIV.
Ce projet s’inscrit dans la continuité des Vœux (royaux et nationaux) précédents :
• du Vœu royal de Louis XIII : Consécration officielle de la France et de sa couronne à la Vierge Marie le 10 février 1638, célébrée traditionnellement le 15 août, pour remercier de la naissance « miraculeuse » de son fils Louis- Dieudonné qui deviendra le grand roi Louis XIV surnommé le « Roi Soleil ». Cette naissance (5 septembre 1638) a été obtenue suite à trois neuvaines d’Anne d’Autriche en l’honneur de Notre-Dame des Victoires, ND de Paris et de ND de Grâces (Cotignac) qui s’est terminé le 5 décembre 1737, soit précisément neuf mois jour pour jour après…
• du Vœu de Louis XV : en 1744 suite à une guérison, pour l’édification de la nouvelle Eglise Ste Geneviève patronne de Paris par Jacques-Germain Soufflot en 1755 qui deviendra malheureusement, avec la Révolution française, notre triste et lugubre « Panthéon national, temple de l’athéisme républicain… »
• du Vœu de Louis XVI : qu’il fit dans la prison du Temple à la veille de sa mort, où il reconnu que c’est parce que la consécration au Sacré-Cœur n’avait pas été pas été faîte par ses aïeux que les malheurs de la Révolution française s’abattaient sur son royaume : la France, sa personne et sa couronne…
• du Vœu national (de janvier 1871) lancé par Alexandre Legentil et Rohault de Fleury à Poitiers avec le soutien du Cardinal Pie pour édifier la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre après la défaite Franco-prussienne, le traumatisme patriotique de la perte de l’Alsace-Loraine et les ravages de la Commune de Paris… Les promoteurs de la construction font ensuite appel à l’Assemblée nationale afin que l’église soit reconnue comme étant d’utilité publique. Après des débats houleux, la loi d’utilité publique est votée le 24 juillet 1873.
• du Patriotisme de la grande guerre : Ce projet s’inscrit aussi dans la continuité du message de Claire Ferchaud en 1917 au Président de la République Raymond Poincaré pendant la grande guerre de 14-18, et au Maréchal Ferdinand Foch, commandant suprême des Forces alliées, qui a consacré les Forces armées française au Sacré- Cœur le 16 juillet 1918 au cours d’une cérémonie privée, avant une bataille décisive, et le terrible sacrifice des nombreux poilus qui arboraient aussi le divin étendard…
• Au cours de la seconde guerre mondiale la colline de Montmartre fut largement bombardée par les alliés en 44 mais comme par miracle aucune bombe ne toucha la Basilique du Sacré-Cœur ; ce qui ne fut pas le cas pour la Cathédrale de Reims ou les villes de Caen, Rouen, Nantes et Cherbourg…
L’historien Miguel Rodriguez a montré que le concept de vœu est fondamental et s’inscrit dans une continuité populaire en France, en tant que « promesse faite à Dieu » « Du vœu royal au vœu national. Une histoire du XIXe siècle », (Cahiers du Centre de Recherches Historiques, n° 21, 1998 : disponible en ligne : http://ccrh.revues.org/2513 )


Contactez-nous : voeunational@yahoo.fr
Site national : http://voeu.national.free.fr/ (Officiel) http://www.facebook.com/VoeuNationalAuSacreCoeur (Facebook+1) 

Pour sympathiser avec le projet il suffit de réciter par jour un « Je vous Salue Marie » pour la France, ainsi qu’une Maxime aux intentions du Sacré-Cœur, exemple : « Cœur Sacré de Jésus, Sauvez la France ! »

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article a été publié dans Blogs et sites catholiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s