Il n’y aura jamais assez de rues pour honorer tous les martyrs des guerres de Vendée.

Chers Parents et Amis. Merci de relayer !

        Je viens de découvrir une information qui date du 13 novembre 2019 sur le site de « Vendéens et Chouans »http://www.vendeensetchouans.com.

    « Lors de sa réunion d’hier*, le conseil municipal de Cholet a voté en faveur du changement de nom de la « rue Louis-Marie de Lescure »(1766-1793) , qui va disparaître pour n’être plus que le prolongement de la « rue du Général Galliéni »(1896-1905).

*12 novembre 2019

     C’est un problème que rencontrent les communes qui s’associent ou fusionnent : certaines de leurs rues portent parfois le même nom ce qui engendre des erreurs dans la distribution du courrier ou dans la localisation des GPS…

    À Olonne-sur-Mer, ces changements ont eu l’avantage de faire apparaître une « rue du Général Charette » en lieu et place de la « rue du Maréchal Foch », au grand dam de l’opposition de gauche.

   À Cholet cependant, l’effet sera inverse, puisque le général de Lescure va perdre sa rue. Le conseil municipal a voté hier la suppression de cette dénomination qui fait doublon avec la « rue Louis-Marie de Lescure » au Puy-Saint-Bonnet, ancienne commune des Deux-Sèvres qui s’est associée à Cholet en 1973. Elle deviendra le prolongement de la « rue du Général Galliéni » jusqu’à la « rue de Trémentines (49340)  https://fr.wikipedia.org/wiki/Trémentines» (voir le plan ci–dessous).

     Pour l’anecdote historique, la « rue de la Porte-Baron », située au sud de la ville, reçut le nom de « rue de Lescure » en 1816, sous la Restauration, mais l’a perdu après la révolution de 1830.

     On peut s’inquiéter désormais sur le devenir de la « rue Jacques Cathelineau », présente elle aussi au Puy-Saint-Bonnet aux côtés de Charette, Marigny et Sapinaud qui, eux, n’ont heureusement (?) pas leur équivalent dans les rues de la ville de Cholet.

          « À la suite des nombreuses réactions à cet article sur les réseaux sociaux, précisons qu’il n’y a, de la part de la mairie, aucune volonté de faire disparaître délibérément le nom d’un général vendéen, mais plutôt de résoudre un problème de doublon. Cholet reste toujours la commune qui possède dans ses rues le plus de références aux Guerres de Vendée. Aucune autre n’en a autant, même dans le département de la Vendée. »

Fin de citation.

   La réponse de la mairie de Cholet, ci-dessus ne nous surprend pas. Nous sommes en République et la Vendée Militaire n’est pas un sujet très important pour le maire sauf quand il s’agit de donner avec orgueil, des leçons républicaines sans aucun respect pour nous, lors de nos Journées Vendéennes.

Il oublie dans le cas présent, l’importance de « sa » ville de Cholet dans l’Histoire glorieuse des Guerres de Vendée.

   Mais après tout, nous serions bien des idiots de lui en vouloir. En effet, Louis de Lescure combattait ses ancêtres politiques.

    Alors, si cette décision d’un républicain n’est pas surprenante, j’en appelle aux associations dont la mission est la défense de la Mémoire Vendéenne, en particulier :

  • Le Souvenir Vendéen,
  • L’Association Vendée Militaire,
  • Mémoire du Futur,
  • Vérité pour la Vendée

    Il faut intervenir pour que Cholet retrouve une rue Louis-Marie de Lescure, qui d’ailleurs dans cette ville, mériterait bien mieux, une avenue ou un boulevard et attention pour la rue Jacques Cathelineau en danger !

    Mais peut-être depuis novembre, une montée aux créneaux a été faite, plus musclée que celle restée sans effet.

      Et si ces horribles fusions posent problème, le Puy-Saint-Bonnet peut créer pourquoi pas, une voie appelée : « Rue du Saint du Poitou » ou bien pour faire la différence avec la rue Louis-Marie de Lescure, une rue du Général de Lescure.

En union de Vendée et vive Louis de Lescure dans notre cœur !

Jean-Louis Caffarel

http://www.vendeensetchouans.com/archives/2019/11/13/37785873.html

 

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites mémoriels, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Il n’y aura jamais assez de rues pour honorer tous les martyrs des guerres de Vendée.

  1. xavier dit :

    Au sujet de la mémoire Vendéenne :
    Vous ne connaissez pas les  »Amis du Pont Paillat » et son blog  »Chemins Secrets » ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s