la France d’en bas de 1789 n’ a rien gagné avec la révolution.

    Madame Tasin parle des ” âges obscurs” et de “l’obscurantisme”  du Moyen Âge. Pourtant, Régine Pernoud https://fr.wikipedia.org/wiki/Régine_Pernoud , dans “Pour en finir avec le Moyen Âge”, et Jacques Heers https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Heers , dans “Le Moyen Âge, une imposture” remettent en cause cette idée conformiste véhiculée par l’histoire officielle. Les historiens honnêtes dénoncent les faux jugements sur le Moyen Âge. Et aussi sur la Renaissance.

4 août 1789 : pour l’abolition des privilèges de la caste macronienne

https://ripostelaique.com/4-aout-1789-labolition-des-privileges-de-la-caste-macronienne-est-necessaire.html/embed#?secret=rdJCozaT7S

        La Renaissance ne peut pas signifier une renaissance de la civilisation en Occident, parce que la civilisation n’y est jamais morte. On ne peut pas dire que la Renaissance du XVe siècle est une redécouverte de l’Antiquité grecque et latine, parce que ces cultures n’ont jamais été perdues pendant les temps féodaux. La Renaissance n’est pas un progrès, elle est une mode de l’Antiquité, elle ne fait pas revenir la raison de l’Antiquité, mais l’irrationnel de l’Antiquité. La Renaissance est une résurgence de la gnose https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnose , donc une régression.

     Voltaire, Montesquieu, Diderot, sont présentés comme des littérateurs modèles. Or, Montesquieu est un agent secret de l’Angleterre, un franc-maçon initié en France avant de l’être en Angleterre. Les Lettres persanes sont un hymne à l’Orient. Montesquieu est un mauvais historien : il présente un « modèle anglais » qui est un déni de réalité. La séparation des pouvoirs est raisonnable, mais une utopie, surtout en République. Nous vivons la concentration des pouvoirs. À cause de Montesquieu, le politique traditionnel est dissous, ce qui ouvre la voie à l’exploitation de l’homme par l’homme, le libéralisme, et à l’exploitation de l’homme par l’État, le socialisme.

   Diderot est un grand maître d’œuvre au service des loges. L’histoire officielle le présente comme un chantre de la liberté et de la générosité, alors qu’il appelle à une double forme de dictature, dictature du Moi, et dictature du Naturalisme, et qu’il n’a aucun sens moral. On ne peut pas séparer l’amoralisme de Diderot de la philosophie libérale, et aussi du matérialisme qu’il tient des philosophes anglais. Pour lui, l’homme est un instrument de la Nature, une sorte d’accident dans le devenir de l’Univers. L’individu n’existe pas, car il se fond dans l’Être Un. Diderot recourt à l’émotion, et non à la raison. Il veut « dresser » les enfants. Avec lui, la machine « éducative » moderne à broyer l’enfant est en route. L’école est détournée de son but cognitif pour laver le cerveau de l’enfant, le formater par l’émotion, pour qu’il devienne un esclave du totalitarisme. Aujourd’hui, le cosmopolitisme politique est sous-tendu par une nouvelle religion naturaliste totalitaire et irrationnelle, l’écologie. Diderot a initié ce renversement.

   Voltaire n’est pas porteur de l’esprit français, mais anti-français. Il n’est pas un homme de raison dès lors que son « rationalisme » est matérialiste.

……….

La suite grâce au lien suivant . https://ripostelaique.com/la-france-den-bas-de-1789-na-rien-gagne-avec-la-revolution.html

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour la France d’en bas de 1789 n’ a rien gagné avec la révolution.

  1. Irène Pincemaille dit :

    Oui, les prétendues « Lumières » des philosophes sont surtout celles de…l’enfer !
    Par contre,si j’avais écrit un livre sur le Moyen-Âge, je l’aurai intitulé « Lumières du Moyen-Âge » car cette époque est vraiment lumineuse comme les rosaces de nos cathédrales !!! Non, le XVIème siècle ne vit pas renaître le monde antique puisqu’il n’avait jamais disparu, les moines étant des vecteurs de culture et de tradition aristotélicienne, les scriptoriums étant des ateliers de traduction des auteurs et historiens antiques. L’invention de l’imprimerie leur facilita la tâche mais les gnostiques en profitèrent pour diffuser leurs poisons qui allaient irriguer tout le corps social pour aboutir à l’émergence de la « franc-maçonnerie » apparue officiellement début XVIIIème siècle mais couvant depuis belle lurette dans certains cénacles !!! le travail de sape aboutissant à la révolution dite française et à… aujourd’hui où nous en récoltons les fruits pourris !!!
    Amitiés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s