Le Président Macron ne sait pas que la république a été fondée- de facto- en 1879 et non en 1870. Bof, après son ignorance de l’oeuvre française en Algérie.

La fatalité maléfique de la République

   La République Française est fondée sur une somme de malentendus et de coups montés. En particulier l’installation de la République  aux commandes du pays, en 1879. [nous disons bien, 1879*, et non 1870].

   Cette République, qui cherche encore des moyens de se légitimer, se réfère aujourd’hui à un anniversaire, celui de la proclamation par Gambetta, en 1870, de la République, consécutivement à la défaite programmée de Sedan. [Nous ne remettons pas en cause la sincérité d’un Gambetta ; la question est ailleurs]. Défaite qui inaugure l’ère de l’abaissement français, que l’on ne voudra pas voir en raison de la prospérité grandissante, mais les raisons politiques, et les filiations de l’Histoire sont tenaces. C’est cette proclamation de Gambetta qui, avant-hier, a été commémorée par les falots. Mais renouant avec la défaite, la France, invaincue depuis si longtemps sinon dans des batailles napoléoniennes toujours glorieuses même dans la défaite, supporte mal Sedan. Moins encore, l’épisode de la Galerie des Glaces http://www.chateauversailles.fr/decouvrir/histoire/grandes-dates/proclamation-empire-allemand ; qui, en même temps qu’une annexion de l’Alsace et de la Lorraine  https://histoire-image.org/fr/etudes/annexion-alsace-lorraine  qui ne passa jamais, fonde les malheurs d’aujourd’hui qui sont la conséquence directe, et non terminée, de la 1ère, puis de la 2nde Guerre Mondiale.

Ce que l’on passe sous silence, ce sont deux réalités.

La première, était que la Présidence Mac-Mahon, officiellement et le mandat qui lui était confié, positivement avait pour but de permettre la réinstallation de la monarchie.

La suite, on la connaît. Une partie des royalistes du pouvoir, Orléanistes, libéraux, notamment de Broglie, sont plus encore républicains sans le dire. Ils facilitent, par leurs erreurs stratégiques et par leur hostilité à la monarchie authentique, autant que possible l’installation des républicains au pouvoir. On a beau dire, avec trop de facilité, que le refus du Comte de Chambord, à lui seul, aurait achevé l’espérance du retour monarchique. La poussée si forte des républicains durant la décennie 1870 est là pour dire que, si elle a été rendue possible, c’est par l’inconsistance et par l’inadaptation des droites, ce vice rédhibitoire français. Par leur passivité aussi. On connaît le principe, on le vit chaque jour.

La seconde raison est que, des succès électoraux des républicains, on n’ait pas tenu compte… pour engager des réformes solides et que l’on ait fait semblant de trouver que, si la majorité électorale changeait progressivement, il fallait déduire que les vainqueurs devaient gouverner ; pire encore, que les royalistes, pourtant majoritaires au début, devaient s’effacer !…

http://royaute-news-archives.eklablog.com/la-fatalite-malefique-de-la-republique-a201771160.

Le 16 mai 1877, face à soumission du gouvernement (et donc du président du Conseil) devant la majorité républicaine élue plus tôt à la Chambre des députés, Mac Mahon lui envoie une lettre de blâme. Jules Simon démissionne alors de son poste, et le duc de Broglie prend sa succession. La Chambre, ajournée pour un mois, deviendra à nouveau très critique à l’égard de la tendance antiparlementaire de Mac Mahon, qui finira par la dissoudre. De nouvelles élections sont donc organisées et conduisent les Républicains à une nouvelle victoire. Face à cette situation, Mac Mahon démissionne le 30 janvier 1879. Jules Grévy est alors élu à sa place et fonde un pouvoir régi en grande majorité par les républicains.

https://www.lemondepolitique.fr/cours/droit/droit-constitutionnel/constitution/histoire-constitutionnelle/la-iiieme-republique

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le Président Macron ne sait pas que la république a été fondée- de facto- en 1879 et non en 1870. Bof, après son ignorance de l’oeuvre française en Algérie.

  1. C’est la période dite d’ORDRE MORAL du Maréchal Patrice de Mac Mahon, qui verra entre autre le vote du Voeux National et de la construction de la Basilique de Sacré-Coeur.

    Merci Mac Mahon !

    Le Duc d’Aumale, devant le refus du Comte de Chambord, demendera un référendum : l’Amendement Wallon du 30 janvier 1875 fera vaincre la République… pour une voix !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s