Portrait de la Sainte Vierge par Mélanie Calvat, voyante de La Salette

19 septembre – France : Notre-Dame Réconciliatrice de la Salette (1846)

Faire connaître et aimer Marie

La Très Sainte Vierge était très grande et bien proportionnée ; elle paraissait être si légère qu’avec un souffle on l’aurait fait remuer, cependant elle était immobile et bien posée. Sa physionomie était majestueuse, imposante, mais non imposante comme le sont les seigneurs d’ici-bas. Elle imposait une crainte respectueuse.

En même temps que sa majesté imposait du respect mêlé d’amour, elle attirait à elle. Son regard était doux et pénétrant ; ses yeux semblaient parler avec les miens, mais la conversation venait d’un profond et vif sentiment d’amour envers cette beauté ravissante qui me liquéfiait. La douceur de son regard, son air de bonté incompréhensible faisait comprendre et sentir qu’elle attirait à elle et voulait se donner ; c’était une expression d’amour qui ne peut pas s’exprimer avec la langue de chair ni avec les lettres de l’alphabet.

Le vêtement de la Très Sainte Vierge était blanc argenté et tout brillant ; il n’avait rien de matériel ; il était composé de lumière et de gloire, variant et scintillant. Sur la terre il n’y a pas d’expression ni de comparaison à donner.

La Sainte Vierge était toute belle et toute formée d’amour ; en la regardant je languissais de me fondre en elle. Dans ses atours, comme dans sa personne, tout respirait la majesté, la splendeur, la magnificence d’une Reine incomparable. Elle paraissait belle, blanche, immaculée, cristallisée, éblouissante, céleste, fraîche, neuve comme une Vierge ; il semblait que la parole Amour s’échappait de ses lèvres argentées et toutes pures. Elle me paraissait comme une bonne Mère, pleine de bonté, d’amabilité, d’amour pour nous, de compassion, de miséricorde.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com : La Salette (38)

Marie de la Croix, née Mélanie Calvat
Bergère de la Salette (Alpes de France) et voyante de la Sainte Vierge
Castellamare, le 21 Novembre 1878
Nihil obstat : imprimatur : Datum Lycii ex Curia Ep, die 15 Nov. 1879

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

« Une Minute avec Marie » <lettre@mariedenazareth.org>

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Action Catholique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Portrait de la Sainte Vierge par Mélanie Calvat, voyante de La Salette

  1. Marie-Agnès Lacour dit :

    Dieu vous garde
    Tous ceux qui ont eu la chance d’avoir des visions de Notre Dame, sont restés confondus par sa beauté , l’amour inexprimable en terme humain qui émane de sa personne , sa bonté , sa douceur également .
    Quant au message qu’elle a délivré , il est plus que jamais d’actualité . J’ai relu ce matin même le texte intégrale des révélations de la Salette y compris les deux messages secrets donnés au petits voyants et depuis révélés par Pie IX je crois nous sommes exactement là voire pire encore . Le site Marie de Nazareth met en exergue le côté éthérique de la très Sainte Vierge mais il me semble que rappeler plutôt les appels de la Très Sainte Vierge pour réveiller les esprits et les coeurs eût été plus profitable à beaucoup et plus porteurs à la méditation en ce jour de sa fête . Les écrits de Gustave Thibon à l’occasion du centenaire de la Salette sont révélateurs d’une foi et d’une hauteur d’esprit incomparables propices à l’élévation de la réflexion

  2. couronne dit :

    Le titre est : Notre Dame de la Salette, Réconciliatrice des pécheurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s