Anne de La Girouardière et les Filles du Coeur de Marie de Baugé (Maine-et-Loire) gardiennes d’une relique de la vraie Croix

            Tous mes remerciements  à Marie-Agnés notre déléguée fontevriste en Anjou pour  ce  pieux pélerinage-reportage.

En ce jour d’hui 25 Novembre de l’an de grâce 2020

Chers amis

    que je connais et que je ne connais pas, j’espère vous faire passer un petit moment agréable avec ce sujet , nous avons tous besoin de dérivatifs de ce que nous vivons actuellement

Soyez attentifs. Ces deux images ne sont pas identiques; la couleur de l’or d’abord, la représentation qui figure au milieu dela petite traverse ensuite .

   Vous parler d’Anne de la Girouardière c’est par la même occasion vous parler de la Croix de Baugé https://www.breizh-info.com/2020/10/18/152045/la-vraie-croix-danjou-une-relique-ayant-echappe-a-la-revolution/ dont vous avez eu un écho sur ce blog il y a quelque temps et je vais y revenir car cette Croix est particulière à deux titres , son ornementation et le fait quelle porte deux traverses
        J’y reviens car c’est par « hasard » mais on sait qu’il n y a pas de hasard , que je l’ai découverte, en effet un article du site  TV Breizh https://www.breizh-info.com/2020/10/18/152045/la-vraie-croix-danjou-une-relique-ayant-echappe-a-la-revolution/  en a fait état et donc m’a fait me précipiter à BAUGE à 66 kms de chez moi.  En effet peu de gens savent que nous détenons dans cette toute petite bourgade de l’Anjou un joyau inestimable ,
       Les touristes passent en vitesse pour voir le château du Roi René , https://www.chateau-bauge.fr/chateau/un-peu-dhistoire/le-roi-rene/ vont à l’ hôpital pour son apothicairerie médiévale https://www.chateau-bauge.fr/hotel-dieu/un-peu-dhistoire/apothicairerie-bauge/ mais  de là à voir la relique du Christ.

     C’est en effet une faiblesse de la nature humaine que de passer facilement d’un extrême à l’autre, à l’enthousiasme médiéval qui jetait les foules à genoux devant n’importe quoi , succéda la froideur moderne, même à l’égard des reliques les mieux attestées comme celle-ci qui trône dans l’humble chapelle des INCURABLES, ou plutôt dans la sacristie, du couvent des FILLES DU COEUR DE MARIE https://www.congregation-girouardiere.fr

      Donc je prends rendez-vous avec une sœur pour aller admirer le joyau fragment de la CROIX DE NOTRE SEIGNEUR , le 2ème de France et le 11 ème du monde par son importance , je veux dire par sa taille : 104 000 Mm 3 *

    J’ai eu une chance inouïe car le lendemain commençait « l’emprisonnement »,
     Je fus accueillie par sœur Fabienne délicieuse moniale pleine de vie et d’humour , Bonheur, joie inexprimable mais aussi et surtout consternation (je ne m’attendais pas à cela ) quand elle m’a ouvert le coffre dans le mur contenant l’objet

     Regardez les photos ci-dessus , elles parlent d’elles-mêmes mieux qu’un discours

      Pour ma part je dois avouer que cela m’a un peu gênée de prime abord car comment imaginer la souffrance de celui qui a porté l’ensemble sur ses épaules après avoir été si martyrisé mais je comprends aussi que l’ornementation n’est qu’un hommage humain , témoignage fervent de Foi , à LUI , L HOMME , venu bouleverser le monde par son message ,   Rien de trop beau pour LUI, j’étais « scotchée » comme pour le dernier envoi de Maître Chiren , Pour les souffrances nous avons tous les tableaux , les Pietas,  les images du film PASSION dans la tête

  Je ne vais pas vous la décrire dans  les moindres détails il faudrait un livre (que je possède et qui est mon support ) non , sachez seulement que les perles proviennent d’un collier de Yolande d’Aragon qui en a fait don  à l’orfèvre sertisseur , 15 rubis , 18 saphirs, 1 grenat

    Mais là ne réside pas la particularité de cette croix : outre les deux traverses (j’y reviendrai plus loin ) ce sont les deux Christ (Voir ces deux photos en tête de ce post)  en or massif qui en font quelque chose d’exceptionnel, un de chaque côté de la croix : un qui représente le Christ souffrant et un qui représente le Christ en gloire de la résurrection

        Deuxième particularité les DEUX TRAVERSES une plus petite que l’autre, Il n y a cependant pas lieu de nous en étonner car la plupart des reliques insignes de la vraie Croix présentent cette originalité , donc ce  n’en n’est pas une, Celle  du  Mont  Athos https://www.pinterest.fr/pin/397372367105862509/  en a sept, Venise, trois , etc ,je ne vais pas les énumérer tous pour ceux qui sont curieux il faut aller voir le Memoire de Rohault de Fleury, il les donne toutes .  Le motif de ces deux traverses est facile à saisir , Tandis quela grnde traverse sert à clouer les mains , la petite est une extension du TITRE  (INRI – Jésus le Nazaréen, roi des Juif) en trois langues  (Hébreu, Grec, Latin)  fixé au dessus de la tête du Sauveur titre dont un fragment est conservé à Rome dans le trésor de la Basilique Sainte Croix de Jérusalem

    il y aurait encore tant à dire mais je ne fais ici qu’un témoignage de ma visite , Je sais que les religieuses ont encore aussi un fond d’archives médiévales important obtenu par la générosité d’ Anne de la Giirouardière et me voilà revenue à mon point de départ

     Ah mais me direz vous vous ne nous avez rien dit de la Vraie Croix de Baugé et la Croix de Lorraine , j’y viens avant de vous présenter dans une seconde partie à paraître ANNE DE LA GIROUARDIERE personne infiniment attachante.

Donc le lien entre Baugé et la Lorraine :
       Pour l’historien nancéien Léon Germain de Maidy https://data.bnf.fr/fr/11904715/leon_germain_de_maidy/                                     l’origine de la Croix de Lorraine viendrait de la CROIX DE HONGRIE altérée par des modifications successives et ce en 1885

      Mais en 1902 un autre historien Monsieur de Farcy qui suivait de prime la premère hypothèse change d’avis à la suite d’une publication de thèse de l’ECOLE DES CHARTES, par Henri Moranvillé d’un inventaire de l’ORFEVRERIE ET DES JOYAUX DE LOUIS 1ER
iL EST CONQUIS et pour lui l’origine de la Croix de Lorraine ne peut venir que de celle d’Anjou adoptée par la famille ducale d’Anjou , Et de fait cette Croix parut fin 1521 sur les rosaces de la cathédrale de Metz mais fut accueillie très fraichement par les habitants qui voyaient d’un très mauvais œil la famille ducale s’installer en Lorraine en la personne d’un beau frère de Yolande d’Anjou
       Par un curieux retour des choses la croix de Lorraine devint après la défaite de 1871 le symbole de Metz perdue , Sur l’autel de Notre Dame de Sion les messins installèrent une croix de Lorraine brisée avec l’inscription : CE N’EST PAS POUR TOUJOURS. https://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Notre-Dame_de_Sion https://www.ars-sanctuaires-catholiques.fr/sanctuaire/item/54-notre-dame-sion

     Une évolution dans les  formes et les couleurs à l’époque moderne fût suivie par un retour aux origines de la Croix d’Anjou, Sachez que ce symbole de liberté fut choisi par le Vice Amiral Muselier , lorrain d’origine , alors préposé à Londres par le général de Gaulle à l’aviation et la marine qui le choisit comme emblème de la LIBERTE par opposition à la croix gammée des allemands https://www.jaimemonpatrimoine.fr/fr/module/81/1170/les-origines-de-la-croix-de-lorraine

    Je m’arrête là car il y a encore trop de détails qui alourdirait une histoire qui tourne pour moi autour d’Anne de la Girouardière dont je vous donnerai un portrait du mieux que je pourrai dans un prochain épisode

———-

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Action Catholique, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Anne de La Girouardière et les Filles du Coeur de Marie de Baugé (Maine-et-Loire) gardiennes d’une relique de la vraie Croix

  1. Marie-Agnès Lacour dit :

    Bonjour
    je dois ici remercier infiniment Monsieur TEXIER pour le travail extrêmement pointu d’enrichissement de mon modeste article . Je suis nulle en informatique et ne sais pas ajouter des images par exemple et ne pense jamais à remettre des références à Wikipedia parce que je suppose à tort que tout le monde va faire de lui même un travail de recherches et parce que j’ai appris à mes élèves dans ma carrière à faire ce travail et ne pas prendre pour argent comptant ce que je leur donnais comme bases
    Monsieur Texier a fait tout ce travail en plus de corriger les coquilles que j’y avais laissées par mégarde à la relecture et il en a fait un article riche et vivant
    Merci beaucoup

    • Marie-Agnés,

      merci de me remercier pour ma mise en page de votre article mais si vous n’aviez rien écrit au préalable, je n’aurais rien eu à mettre en page. Quant aux renvois à Wikipédia , c’est probablement vous qui avez raison, mais sans sous estimer du tout notre auditoire; A partir du moment où j’ai fait la recherche pourquoi ne pas en faire profiter tout le monde … ce qui n’empêche naturellement personne de mettre en commentaires ce qu’ils ont trouvés de plus.

      • Marie.Agnès Lacour dit :

        Mais je pense que c est vous qui avez raison.pas moi.ce que l on fait avec des élèves qui ont du temps et qu il faut former à la curiosité est une chose mais les adultes n ont pas toujours le temps. Pour la prochaine fois je vais essayer de vous faciliter la tâche autant que faire se peut vous savez que l informatique n est pas mon fort. S il n y avait pas eu ke Covid j aurais pris des cours cette année . Mais…….

      • En tout cas vous et moi sommes d’accord sur l’étonnante source de documentation que constitue Wikipédia.Et c’est bien pour celà qu’il existe une Déléguée de la Charte à la Rédaction des pages relative à l’Ordre monastique de Fontevraud de l’encyclopédie Wikipédia: MELINA? Nous parlerons de son travail une de ses prochaines fois.

  2. Dans la Chapelle de la Girouardière est conservé un fragment de la «Vraie Croix du Christ », ramené de Terre Sainte par un croisé baugeois en 1244. Au XIVème siècle, la Croix passe sous la protection de Louis 1er d’Anjou qui l’a fait décorer de pierres précieuses et d’or : il créé pour celà un ORDRE DE LA CROIX, sorte de confrérie Noble entre Ordre de Chevalerie et archiconfrérie de Pénitants, dont le Chapitre se trouve à la Chapelle Castrale du Château d’Anger. Elle devient le symbole de la famille d’Anjou : par exemple la Croix d’Anjou a longtemp figué sur le drapeau de la Hongrie, au temps ou les Angevins de Naples eurent une branche cadette partie régner sur la Hongrie et les Pays de Visegrade -Slovaquie, Bohème, Pologne ou Edwige d’Anjou épousa un Jagellon et le convertit au Christianisme.

    La Crois des Ducs d’Anjou figure encore aujourd’hui sur le drapeau officiel de la Slovaquie.

    Au XVème siècle, lorsque le Roi René épouse Isabelle de Lorraine, il emporte la précieuse relique à Nancy, relique qui incarne alors l’emblème de la province de Lorraine : la Croix d’Anjou devient Croix de Lorraine ! A la Guerre de Cent Ans, la précieuse relique est sostraite aux angalis et cachée à Baugé, où elle se tourve encore de nos jours.

    Cette Croix à deux traverses est reprise plus tard comme emblème de la France libre et de la Résistance par le Général de Gaulle, appelée alors Croix de la Libération.

    • Marie.Agnès Lacour dit :

      L emblème de la France libre est repris par de Gaulle mais ce n est pas lui qui l a choisi voir mon article

  3. alaintexier dit :

    Merci, Président de ces précieux renseignements.

  4. Marie-Agnès Lacour dit :

    Pour aller plus loin dans l histoire de cette Croix ce que je n’ai pas voulu volontairement faire car il y aurait eu un article d’une longueur soporifique et « indigeste » (souvenir de quelqu’un ).

    Le Seigneur Jean D’Alluy parti à la croisade mais qui s’est arrêté apparemment en Crète où il a reçu en DON la fameuse croix des mains de l’évêque THOMAS , évêque de JERAPETRA et ARKADI le 22 août 1241qui l’avait reçu lui-même de GERVAIS PATRIARCHE DE cONSTATINOPLE . Il l’appelle LA CROIX VIVIFIANTE comme MANUEL COMENE EMPEREUR DE CONSTANTINOPLE. qui la portait au combat contre les ennemis du Christ
    Jean d’Alluy n’était pas angevin mais seigneur baron originaire du Perche-Gouet mais qui possédait cependant le fief tourangeau de Saint Christophe et le fief angevin de Chateaux (aujourd’hui Chateau La Vallière ). en 1213 on le trouve une première fois à LA BOISSIERE ( lieu qu’on retrouve dans l’histoire d’Anne de la Girouardière ) . Puis une autre fois en 1239 dans une donation faite par lui aux cisterciens de LA CLARTE DIEU , diocèse de Tours .
    Dans les archives des INCURABLES on retrouve toutes les preuves , le parchemin de donation à lui faite etc ……
    Ces cisterciens ont essaimé et ont créé une abbaye à LA BOISSIERE dans le Maine et Loire plus précisément à Denezé-sous -le-Lude

    Le 3 Mai 1244 Jean d’Alluy vends , je dis bien vends la relique pour la somme de 550 livres tournois : en 1948 cela représentait entre 830 000 et 993 000francs. Là aussi nous avons l’acte de vente
    un lien va donc s’établir entre Jean d’Alluy Seigneur de Châteaux et Saint Christophe et les moines cisterciens . Et comme il aimait la relique par dessus tout il va faire un don perpétuel que ses successeurs vont aussi devoir honorer de 60 sous tournois pour que la relique soit perpétuellement éclairée
    pour la petite histoire le gisant de Jean d’Alluy se trouve à New York au Met acquis par les américains en 1925

    A la suite de tout cela l’abbaye qui était abbaye royale et qui portait des armoiries avec les fleurs de Lys va lui adjoindre un autre écu d’armes avec l’emblème de la Vraie Croix et on va retrouver les deux écus d’armes sur la tapisserie de l’Apocalypse qui se trouve à Angers http://www.chateau-angers.fr/Explorer/La-Tapisserie-de-l-Apocalypse exécutée en 1377. où on voit associées les armes ducales d’Anjou et celles de l’Ordre de la Sainte Croix fondé par Louis 1er comme vous l’a indiqué Monsieur Volto Président honoraire de la Charte

    De ce que je sais ensuite par le livre que je possède , la Croix a quitté la Boissière pour être mise à l ‘abris des hordes , des guerres de religion , des anglais dans la chapelle ducale du Château d’Angers puis retournera à Baugé.le Roi René lassé de toutes les expéditions lointaines va laisser ce soin à son fils et se gardera l’Anjou . il va faire édifier à Baugé une très belle demeure dans laquelle il fera transporter la tapisserie de l’Apocalypse . et il vivra donc près de la Sainte Relique jusqu’à son départ à Aix où il va mourir le 10mai 1480. . Nul part il n’est fait mention de ce que la Croix aurait quitté l’Anjou elle a navigué entre La Boissière et Angers jusqu’à la Révolution . La suite fait partie de l’article sur Anne de la Girouardière

  5. Merci, cher co-Président (ha ! comme je déteste ce terme de gouverneur). Mme Lacour a raison : ce n’est pas le général De Gaulle qui a choisi la Croix de Lorraine comme emblème, la France libre l’adopta pour emblème sur la proposition du vice-amiral Émile Muselier faite à de Gaulle, le 1er juillet 1940, en présence du capitaine de corvette Thierry d’Argenlieu, « en opposition à la croix gammée » :

    -Pourquoi j’ai choisi la Croix de Lorraine ? dira vice-amiral Émile Muselier. Parce qu’il fallait un emblème en opposition à la Croix Gammée et parce que j’ai voulu penser à mon père qui était Lorrain ( Sous le signe de la Croix de Lorraine », article publié par France d’abord, journal brazzavillois dans le no 18 du mercredi 5 novembre 1941, p. 11-13, reproduisant, comme indiqué en en-tête, « des extraits d’une conférence faite dernièrement à Londres par l’amiral Muselier ».)

    Tout est expliqué sur wikipédia, où on trouve les blasons comportant la Croix de Lorraine : Armes des premiers Rois de Hongrie -dynastie Angevine- Louis I° Roi de Hongrie, Armes de la Slovaquie, Armes de la Lithuannie, Blason du Manie-et-Loire -à partir des Armes des Duc du Maine, descendants des Ducs de Lorraine et des Ducs de Bretagne- Blason de Saint-Dié-des-Vosges (Héraldique municipale).
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_de_Lorraine

    • Louis Chiren dit :

      Père Louis de la Trinité (1889-1964); ( NDLRB . https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Thierry_d%27Argenlieu)
      « Il a droit à la première place comme restaurateurs Carmes de la Province de Paris. Son adjoint depuis les origines, Élisée de la Nativité (Alford) a écrit sa biographie : Le P. Louis de la Trinité (Amiral Georges Thierry d’Argenlieu, DDB 1969). Voici les grandes étapes : Naissance à Brest, en 1889, dans la famille d’un Inspecteur général de la marine. Guerre de 14-18 dans cette arme. Entre au noviciat d’Avon. Profession en 1921. Vicaire Provincial en 1932, réélu en 1935 et 1938. En 39-40 Membre de l’État-major de la marine à Cherbourg. En juin s’évade du convoi qui le conduisait en Allemagne et passe en Angleterre où il rejoint de Gaulle. Vice-amiral, Gouverneur en Indochine. Grand chancelier de l’Ordre de la Libération, il reprend toute la vie religieuse à Avon en 1958. Il meurt chez les carmélites de Brest en 1964 ».

      https://www.carmes-paris.org/nouvelles-province/figures-de-la-province/

  6. alaintexier dit :

    Tu peux continuer à me nommer « Président » puisque l’intitulé « Gouverneur » est postérieur à l’exercice de mes fonctions à la tête de la Charte de Fontevrault… LOL !

  7. Bien noté, cher Alain.

    Tu a vu les armories du département du Maine-et-Loire
    https://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=49 ?
    Extrêmement intéressant.

  8. beauregard dit :

    Merci chère Marie Agnès pour cet article très intéressant.
    Comment en effet ne pas être frappé par ce qui apparaît comme la grande originalité de cette croix où figurent deux Christ crucifiés dos à dos.
    Sait-on s’il existe d’autres croix de ce type et lesquelles ?
    Sait-on si cette croix a servi lors de processions ?

    Sur la présence effective de cette croix en Lorraine, je relève à lire ces commentaires que c’est ce que rapporte la tradition « « Au XVème siècle, lorsque le Roi René épouse Isabelle de Lorraine, il emporte la précieuse relique à Nancy, relique qui incarne alors l’emblème de la province de Lorraine : la Croix d’Anjou devient Croix de Lorraine ! » (Hervé Volto) mais qu’aucune source ne viendrait l’attester : « Nul part il n’est fait mention de ce que la Croix aurait quitté l’Anjou elle a navigué entre La Boissière et Angers jusqu’à la Révolution . » (Marie Agnès Lacour)
    L’adoption de cette croix comme symbole de la Lorraine alors que rien n’atteste qu’elle y fut véritablement présente reste donc finalement à ce jour assez inexplicable…

    • Marie-Agnès Lacour dit :

      Pour répondre à ton commentaire
      Non cette croix est unique et par son décorum et par ses 2 christ
      A ma connaissance il n’y a jamais eu de processions avec je pense à cause de tous les joyaux qui l’ornent trop dangereux au contraire elle a toujours été cachée. Même maintenant elle est enfermée dans un mur de la SACRISTIE et tu n’y vois que goutte
      le roi René n’est jamais allé en Lorraine d’après les livres que je possède . La Croix est arrivée sur les armes du beau frère de Yolande d’Anjou comme je le dis dans l’article et les messins étaient très réticents car les lorrains avaient un goût profond pour l INDEPENDANCE
      J’espère avoir répondu à toutes tes questions
      amicalement

  9. Ping : Vie et Passion de la religieuse Anne de La Girouardière. | La Charte de Fontevrault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s