Alain Bauregard délégué de la Charte à l’interprétation des temps et des lieux se penche sur la « grande conjonction »

Mon cher Alain,

Vous trouverez ci-joint l’agrandissement de la photo que vous m’avez demandée, prise hier soir à Auxerre. Cette photo a une histoire qui participe, à mon avis, du sens à retenir concernant cette grande conjonction, pas vue de puis 800 ans nous dit un site scientifique : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-grande-conjonction-solstice-jupiter-saturne-nont-pas-ete-vues-aussi-proches-autre-depuis-800-ans-84387/

En tant que délégué de la charte à l’interprétation des temps et des lieux, je dirai ceci :

D’abord, pour mémoire, il n’y a pas à douter de la portée eschatologique de cet événement car cette même « grande conjonction » est signalée comme ayant participé du phénomène de l’étoile des rois mages qui, juste avant l’ère chrétienne, est rapportée dans le nouveau testament pour avoir été concommittante à la naissance du Christ. (cf.  : https://www.imcce.fr/newsletter/html/newsletter.html référence de l’institut de mécanique céleste déjà donnée dans mon précédent article sur le sujet).

Pour ma part, j’observe qu’il a vraiment fallu « un grand coup de chance » hier soir pour que je parvienne à prendre cette photo car je n’ai disposé que d’un créneau de quelques minutes seulement entre une baisse suffisante de luminosité et l’arrivée des nuages qui ont compromis toute photo ultérieure.

La grande conjonction

J’observe également que « comme par hasard », le ciel est si pluvieux aujourd’hui 21 décembre – apparemment sur toute la France – que seuls ceux qui sont en altitude pourront peut-être faire un cliché.

A mon sens, un message important nous est délivré avec cette grande conjonction, un message de portée eschatologique dont le sens est assez limpide !

Il suffit pour s’en convaincre de simplement regarder ce cliché pris hier soir, a fortiori son agrandissement.

Si j’avais à légender la photo, j’écrirai simplement : « il est moins une ! » dans cette chronologie qui conduit au début des événements de la fin et donc pour ce qui nous intéresse plus particulièrement, adhérents de la charte : « moins une » quant à l’avènement de ce dernier roi de France et grand monarque annoncé par les prophéties et qui nécessairement correspond avec le début de cette période.

En effet, sur le cadran imaginaire d’une horloge, Jupiter semble figurer l’axe de rotation centrale (c’est tout de même le dieu des dieux dans la mythologie romaine !) et Saturne semble figurer la trotteuse, figée dans sa course, hier sur cette photo, à une hauteur qui correspondrait précisément à une minute avant le « top départ ».

L’impossibilité de faire un cliché aujourd’hui sur une grande partie de la France – qui est donc concernée au premier chef par cet avènement royal – renforce à mon sens cette interprétation.

Sur cette vue dynamique que vous trouverez en pièce jointe, on voit que Saturne est en train de venir se placer à la verticale de Jupiter et qu’elle va poursuivre sa course en continuant de se déplacer vers l’Ouest laissant Jupiter désormais à sa gauche (lorsqu’on l’a face à nous).

Je ne commenterai pas la durée terrestre à laquelle pourrait correspondre ce « moins une  » ; on peut évidement penser à certains computs bibliques… Ce qui me semble important est de noter l’imminence des temps confirmée par cette grande conjonction ; une imminence dont on ne doutait guère – du moins pour certains d’entre nous, ami(e)s de la charte, au regard du contexte actuel.

Enfin, j’observe qu’en ce jour de solstice d’hiver où Jupiter donc est à l’Honneur, notre Jupiter de l’Élysée – dont c’est 43ème anniversaire – est symboliquement comme « empêché » au moment de cette grande conjonction puisque toujours à l’isolement, atteint de la Covid…

Rappelons simplement que l’anagramme de son nom est « monarc » – parmi d’autres caractéristiques de même portée – qui, à mon sens, ont été interprétées à tort comme se rapportant à lui alors qu’il faut y voir, en filigrane, la préfiguration de ce dernier roi de France et grand monarque dont l’interprétation donnée ci-dessus de cette grande conjonction tendrait à confirmer l’imminence d’une présence plus effective…

Le Président Macron n’a-t-il pas lui-même eu récemment des paroles où étonnement, il évoque l’éventualité de son prochain effacement :  « Peut-être que je ne pourrai pas être candidat. Peut-être que je devrai faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois, dures parce que les circonstances l’exigeront et qui rendront impossible le fait que je sois candidat. Je n’exclus rien. » Réponse d’Emmanuel Macron à la question posée par le journaliste, Rémy Buisine, vendredi 4 décembre 2020, lors de son interview sur le média en ligne « Brut » et qui lui demandait : « Êtes-vous candidat à l’élection présidentielle de 2022 ?« https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-politique/le-billet-politique-du-mardi-08-decembre-2020

Cher Alain, peut-être qu’en l’état ce commentaire pourrait mériter de devenir un article à part entière publié sur le site de la charte ?

Bien fontevristement vôtre.

Alain Beauregard

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Alain Bauregard délégué de la Charte à l’interprétation des temps et des lieux se penche sur la « grande conjonction »

  1. Marie-Agnès Lacour dit :

    Kepler un des pères de l’astronomie moderne observe en 1603 la conjonction très lumineuse (une conjonction est une rencontre sur une ligne droite) de JUPITER et de SATURNE dans la constellation des POISSONS. Il établit grâce à ses calculs que le même phénomène (qui provoque une lumière intense et éclatante dans le ciel étoilé ) devait s’être produit également en l’an 7 avant Jésus Christ puis découvrit ensuite un ancien commentaire de l’Ecriture du rabbin ABARBANEL rappelant que selon une croyance des juifs , le MESSIE devait apparaître précisément lorsque dans la CONSTELLATION DES POISSONS , la lumière de Jupiter et Saturne ne ferait plus qu’une . Mais on n’attacha guère d’importance à la découverte de KEPLER notamment parce que la critique n’ avait pas encore établi avec certitude que JESUS était né avant la date traditionnelle suite à l’erreur de Denys le Petit

    HIER NOUS SOMMES ENTRES DANS L ERE DU VERSEAU avec cette même conjonction plus la lune .

    Donc pour moi mais cela n’engage que moi bien sûr car je ne suis ni devin ni astrologue /astronome que l attente du GRAND MONARQUE pourrait bien se réaliser mais non dans la personne humaine lieutenant du CHRIST mais bien dans la PERSONNE DU CHRIST LUI MEME CAR c’est lui LE GRAND MONARQUE

  2. Marie-Agnès Lacour dit :

    L effacement de MICRO 1er ne veut pas dire l’arrivée du notre Roi attendu mais l’installation DU GOUVERNEMENT MONDIAL appelé le GRAND RESET tout simplement . Dans ce changement d’ERE DES POISSONS vers l ERE DU VERSEAU POUR les satanistes qui nous gouvernent et auxquels le pape s ‘est associé ouvertement c’est le passage de l’ère du Christ à l Antechrist et donc l’installation de leurs monstruosités avec toutes les lois liberticides qui sont votées (encore subrepticement la prolongation de l état d’urgence )

  3. Merci cher Alain, d’avoir publié mon article et désolé d’avoir bousculé votre programme de la soirée ; j’avais la photo sous les yeux et c’est venu tout seul.

    Vous avez commis une sorte d’étonnant lapsus mais comme tout bon lapsus, je le trouve signifiant et même remarquablement congruent et donc pertinent avec le sens que je donne dans cet article à la grande conjonction.

    Étonnement, en tête d’article vous avez amputé mon nom d’un « e » mais c’est plutôt bienvenu puisque ça pourrait bien venir nous dire qu’effectivement, bientôt – puisqu’ « il est moins une », nous n’aurons plus besoin « d’eux » : ces administrateurs idolâtres au service d’un « règne de la quantité » si bien symbolisé par la multiplicité des idoles ainsi servies (l’argent, le pouvoir, l’ego…), un régne frelaté qui n’est plus aucunement au service d’une humanité tournée vers son créateur. Au contraire, ce dernier roi de France qui vient participe, quant à lui, du « règne de la qualité » sur lequel ultimement le Christ viendra régner en Roi de Gloire.

    Dés lors j’aurai peut-être dû ajouter dans l’article que ce pourrait bien être « minuit moins une » qui est indiqué sur le cadran eschatologique ! Minuit dont tout le monde sait bien que c’est l’heure du crime… (à mettre en rapport avec les propos du Président Macron, cités dans l’article…)

    Puisque ce lapsus a eu lieu, accueillons-le comme un signe et plutôt que de corriger l’article, je vous propose simplement de publier cet addendum en commentaire, si vous voulez bien…

    Bien à vous

    Alain

  4. Ping : La « grande conjonction » entre les planètes Jupiter et Saturne annonce-t-elle le début de la Grande Réinitialisation pour les occultistes ? | La Charte de Fontevrault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s