Insigne maladresse d’Emmanuel Macron qui a choisit le jour anniversaire de l’exécution du roi Louis XVI pour qualifier la France de  » Nation de Procureurs »

     Mais le Président Macron a surtout lancé une piqûre de rappel aux Français, fustigeant « cette espèce de traque incessante de l’erreur », véritable sport national en France, à en croire le locataire de l’Élysée. « Nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs », a-t-il tempêté devant un parterre de journalistes.

https://www.lepoint.fr/sante/emmanuel-macron-nous-sommes-devenus-une-nation-de-66-millions-de-procureurs-21-01-2021-2410621_40.php

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Insigne maladresse d’Emmanuel Macron qui a choisit le jour anniversaire de l’exécution du roi Louis XVI pour qualifier la France de  » Nation de Procureurs »

  1. Le Régent Présidentiel a fustigé « cette espèce de traque incessante de l’erreur », véritable sport national en France, à en croire le locataire de l’Élysée. « Nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs », a-t-il tempêté devant un parterre de journalistes.

    Le président a fait l’apologie, jeudi, du droit à se « tromper », alors que l’exécutif est régulièrement pris à partie pour sa mauvaise gestion de l’épidémie.

    Premièrement, gouverner c’est prévoir.

    Deusièmement, gouverner c’est décider et FAIRE.

    Là nous arrivons dans le tristement célèbre :  » c’est pas de ma faute, c’est à cause des autres ».

    Tertio, quand on n’est pas capable de gouverner, on a la décense de se soumettre ET de se démettre.

    NOUS NE LUI FERONS PAS PASSER CETTE MALADRESSE LE JOUR DE L’ANNIVERSAIRE DU REGICIDE, TOUT COMME SA BEVUE SUR LES PIEDS NOIRS, CRIMINELS DE GUERRE.

    Rendez-vous en 2022…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s