Que révèle le lapsus du Président Macron lorsqu’il dit que la France est devenue une nation de 66 millions de Procureurs ?

Une déclaration d’Emmanuel Macron qui, notamment à cause de l’erreur qu’elle contient – tel un lapsus – révèle en profondeur bien des vérités conformes à notre espérance en l’avènement de ce dernier roi de France et grand monarque 

Il y a des événements, des propos où transparait la trame du plan de Dieu a fortiori lorsqu’ils s’inscrivent dans un contexte éminemment symbolique et en forte résonance avec ce dernier. En outre, s’il y a alors un « incident », un lapsus, une incongruité… on peut être certain que cela a été orchestré « d’en haut », précisément pour attirer l’attention sur le message important qui est ainsi délivré. 

Or, toutes ces caractéristiques viennent d‘être réunies dans cette déclaration de la semaine dernière d’Emmanuel Macron, au jour anniversaire, le 21 janvier, du martyr de Louis XVI et ce sont plusieurs messages remarquablement convergents qui nous sont ainsi rendus accessibles témoignant de l’actualité du plan de Dieu, à condition certes d’avoir des « des yeux pour voir » : ceux là même que nous entretenons quant à nous, fidèles de la Charte, attendant, accompagnant de nos prières mais aussi de nos élans, de nos réalisations (et elles sont nombreuses) l’accomplissement des temps qui, nous ne le savons bien, commence par l’avènement de ce de dernier roi de France et grand monarque. 

Mais revenons d’abord sur les faits dont nous extrairons ces profondes compréhensions.  

J’emprunte le compte rendu suivant à l’article de l’hebdomadaire Le Point consacré à ce déplacement et à cette déclaration opportunément prononcée le 21 janvier par le président Macron, cf https://www.lepoint.fr/sante/emmanuel-macron-nous-sommes-devenus-une-nation-de-66-millions-de-procureurs-21-01-2021-2410621_40.php 

« Venu présenter jeudi matin sur le plateau de Saclay un plan d’investissement national de 1,8 milliard d’euros dans les technologies quantiques, le président de la République a […] fustigé « cette espèce de traque incessante de l’erreur », véritable sport national en France, […]. « Nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs », a-t-il tempêté devant un parterre de journalistes. 

Pour Emmanuel Macron, « celui qui ne fait pas d’erreur, c’est celui qui ne cherche pas, qui ne fait rien ou qui mécaniquement fait la même chose que la veille ». Et le président de mettre les points sur les « i » : « Nous avons besoin d’avoir des femmes et des hommes qui cherchent, qui ont la capacité à inventer ce qui n’est pas encore perceptible[…] 

Attachons nous à présent à une compréhension plus profonde de l’événement, à ce qu’il nous dit clairement de l’actualité du plan de Dieu en cette époque. 

A ce titre, rien de tel que de s’inspirer de méthodes éprouvées, comme celle bien connues des commentateurs de la Bible hébraique qui savent bien que chaque erreur apparente dans le texte (lettre omise ou doublée, caractères réduits par rapport à la normale…) révèle un sens caché. 

En l’occurrence, la clef de lecture pour commencer d’accéder au contenu caché de cette déclaration ressemblait à une «  ficelle » passablement grosse mais qu’étonnement personne ne semble pourtant avoir relevée parmi les commentaires de presse que j’ai pu lire. Or, cette grossière erreur du président Macron est venue, à son insu, tel un lapsus, révéler un contenu inconscient qui dit véritablement ce qu’il en est de la tête de l’Etat.  

Avec le recul, une telle erreur présidentielle, parait assez invraisemblable ; pourtant le chef de l’État s’est bel et bien lourdement trompé lorsqu’il parle de 66 millions de français !  

La bévue semble d’autant plus incongrue que deux jours plus tôt, le 19 janvier beaucoup de medias avaient relayé les chiffres donnés par l’INSEE dans son bilan démographique 2020 et notamment celui-ci « Au 1er janvier 2021, la France compte 67,4 millions d’habitants ».https://www.insee.fr/fr/statistiques/5012724  

Ce jour là, j’ai moi-même entendu cette information sur France inter. 

Que nous dit donc, à son insu, le président de la république lorsqu’il se croit à la tête d’une nation de 66 millions d’habitants alors que l’INSEE en dénombre au moins 67.4 millions ? 

Qu’a donc à nous dire ce « surcroit » inaperçu du président de 1.4 millions de français, un « surcroit » qui serait donc manifestement inenvisageable pour lui, un « surcroit » relégué dans son angle mort, quasiment invisible ? !  

Les réponses sont parlantes comme nous allons le voir. 

Je vais rapidement à l’essentiel : Le Christ était juif et parmi les outils d’exégèse en vigueur à son époque pour approfondir les textes, il y avait la guematrie, basée sur cette particularité de l’alphabet hébreux où chaque lettre est associé à un chiffre de sorte que chaque mot a une équivalence numérique ; par ailleurs, dans la mystique juive, l’importance des calculs en base 10 (illustrée par exemple dans l’arbre des sephirots) permet de considérer ce quantum de 1.4, comme un 14 en puissance.  

Or, ce nombre 14 n’est pas anodin puisqu’il correspond à la guématrie du roi David (composé des 3 lettres daleth, vav, daleth, dont l’addition (4+6+4) vaut 14). 

C’est alors que devient nécessaire le rappel – sans doute bien connu des fidèles lecteur de charte – des liens à faire entre le président Macron et le Grand Monarque. Je renvoie volontiers à ce titre à l’excellent et bref article de notre ami chouandecoeur : Les étranges rapports entre le Président Macron et le Grand Monarque. Réflexions de ChouandeCoeur Publié le 19 juin 2017  

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/06/19/les-etranges-rapports-entre-le-president-macron-et-le-grand-monarque-reflexions-de-francois-xavier-pachot/?wref=tp

Chouan de cœur concluait en disant : « Cet homme est un leurre et un singe du Grand Monarque        

     Emmanuel Macron est au Grand Monarque ce que l’Antéchrist est au Christ ! » 

Dans un article postérieur on lisait également sous la plume de chouandecœur : « Notre Emmanuel (Dieu avec nous) est «le Grand-Monarc»… mais incomplet, défectueux, inachevé. Il est une contrefaçon jusqu’à la caricature du «vrai» Grand Monarque » 

Fort de l’analyse solidement étayée dans cet article par chouandeceour, on peut désormais comprendre le sens de cette erreur à valeur de lapsus dans la bouche d’Emmanuel Macron lorsqu’il parle de 66 millions de français, au lieu de 67.4 millions, faisant donc l’impasse sur 1.4 millions d’entre eux : 

A son insu, par sa bouche, il nous est dit que ces 1.4 millions de personnes qu’ignore le président Macron symbolisent la figure actualisée du roi David à notre époque ; une figure dont il est dés lors logique de comprendre pourquoi elle se trouve précisément reléguée dans l’angle mort du champ de vision présidentiel ! 

En effet, nous savons bien, quant à nous qui l’attendons, que cette figure actualisée du roi David à notre époque n’est autre que celle de dernier roi de France et grand monarque !  

C’est même à plusieurs titres que cette dimension davidique de la royauté française a été défendue dans nos cercles royalistes : 

– elle l’a été sur la base d’une approche généalogique par le marquis de la Franquerie (1901-1992) dans son ouvrage « l’ascendance davidique des rois de France » mais, 

– elle peut aussi fort bien s’envisager sur un plan simplement spirituel, expliquant qu’on trouve nécessairement deux grands rois aux deux extrémités de cette séquence historique : l’un pour l’inaugurer, l’autre pour la refermer ! 

Qu’apprend t’on dés lors de cette grossière erreur du président de la république, révélant une vérité cachée ? 

1) En commettant cette erreur à valeur de lapsus, Emmanuel Macron nous apprend que derrière l’improbable oubli de 1.4 millions de français dans son discours, c’est le dernier roi de France qu’inconsciemment il relègue dans l’angle mort de sa vision matérialiste et idolâtre du monde, 

2) On obtient la confirmation que le grand monarque est notre contemporain puisqu’il est le contemporain d‘Emmanuel Macron  

3) L’erreur à valeur de lapsus d’Emmanuel Macron nous confirme pleinement l’analyse de chouandecœur qui fait du président le double, la doublure du grand monarque, expliquant que ce dernier ne puisse voir ce dernier roi, telle une contrefaçon à qui serait insupportable d’être mis en présence de l’original alors même qu’en sa personne transparait déjà, en filigrane, la stature de ce grand monarque, comme l‘a très bien montré chouandecœur. 

4) Cette erreur à valeur de lapsus d’Emmanuel Macron nous confirme à quel point, il n’est qu’un double « en mode dégradé » de celui qu’il singe sans le savoir, c’est-à-dire ce dernier roi de France et grand monarque. En effet, quel est le père qui oublierait l’un de ses enfants au moment d’en faire le décompte, c’est pourtant ce que fait Emmanuel Macron en se trompant sur le nombre des français, dévoilant ainsi le mauvais père qu’il est évidemment pour la France. 

Or, cette déclaration d’Emmanuel Macron contient également d’autres précieuses informations qui corroborent pleinement le sens mis à jour. 

On s’en rendra compte notamment à partir d’un calcul de pourcentage relatif à cette partie de la population omise par Emmanuel Macron 

Un simple calcul fait ainsi apparaitre un « oubli » de 2.121212…% avec une répétition à l’infinie de ces deux premières décimales 12. 

Or, ce nombre apparaît d’emblée comme remarquablement signifiant et cohérent au regard de notre propos : 

– avec ce quantum de tête de 2, il nous est à nouveau confirmé le « statut » de double d’Emmanuel Macron par rapport à ce dernier roi de France,  

– or, une fois cette figure dépassée – une fois la page tournée – conviendrait-il de dire, on se rend compte que c’est la progression croissante des chiffres dans leur ordre naturel qui est constatée : après la virgule on retrouve l’enchainement du 1 et du 2 (qui font trois !)  

En considérant ces trois premiers chiffres, il semble même que ce message ait été tout spécialement, très propitiatoirement destiné à être prononcée ce 21 janvier, au jour anniversaire du martyr du roi pour exprimer la vérité du moment quant à ce qui concerne la tête de l’État : A savoir qu’en ce 21 du mois ce n’est qu’une doublure qui est à la tête de l’État, une doublure usurpant la place demeurée vacante du roi, ainsi qu’on peut l’interpréter en passant de 2.12 à 21.2, en changeant, en quelque sorte de point de vue avec le déplacement de ce point séparant unité et décimales. 

On pourrait également voir En ce quantum de 2.12, une date, voire plusieurs, comme celle prochaine du 21 février au terme de ce même « changement de point de vue ». 

Or, précisément, en 2021, cette date là ne sera pas anodine au regard de notre sujet puisque c’est la date qui a été choisie par un certains nombre d’organisations juives pour accomplir en même temps sur toute la terre (à 17h à Paris) une prière mondiale pour hâter le venue du Messie que la tradition juive présente comme un descendant du roi David.                                                                                                     https://www.youtube.com/watch?v=5sBsutCQs-E&feature=emb_imp_woyt 

Comment enfin ne pas voir à quel point, à son insu, Emmanuel Macron énonce une vérité qui résonne d’une très pertinente actualité eschatologique, lorsqu’il dit: « Nous avons besoin d’avoir des femmes et des hommes qui cherchent, qui ont la capacité à inventer ce qui n’est pas encore perceptible[…] En effet en conférant à ce verbe « inventer » le sens de découvrir quelque chose qui était jusqu’alors inconnu, on comprend que le chef de l’État, sans en avoir évidemment conscience, appelle lui même de ses vœux, ces élans de toutes parts, en particulier dans nos rangs, qui contribuent non pas seulement à sensibiliser nos contemporains à l’avènement prochain de ce dernier roi de France, jusqu’à présent si méconnu mais qui contribuent également directement à sa venue. 

S’il était besoin d’en avoir quelque certitude, il suffirait de se souvenir du thème qui avait motivé le déplacement et la prise de parole du président Macron : le lancement d’un grand plan d’investissement national dans les technologies quantiques. Or, l’une des particularités du domaine quantique est précisément de donner à l’observateur l’impression que c’est lui qui créé la réalité ; une réalité consistant alors, à l’invitation même de cette déclaration présidentielle – dont il n’a pas évidemment pas perçu la profondeur – à « inventer ce qui n’est pas encore perceptible » et donc à faire advenir (par nos prières, nos initiatives, nos élans…) ce dernier roi de France dont Emmanuel Macron n’est que la doublure. 

Le sujet est loin d’avoir été épuisé et je nous laisse méditer sur cette citation de Bossuet (1627-1704) : « Accoutumons-nous à remarquer que les actions qui paraissent les plus communes sont secrètement dirigées par l’ordre de Dieu et servent à ses desseins sans qu’on y pense, en sorte que rien n’arrive fortuitement. »  

 

Alain Beauregard 

Délégué de la Charte en Auxerrois, 

Délégué de la Charte à l’interprétation des temps et des lieux 

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Action Providentialiste, Limites de la république, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Que révèle le lapsus du Président Macron lorsqu’il dit que la France est devenue une nation de 66 millions de Procureurs ?

  1. Il serait temps d’analyser l’état des forces politiques Françaises, à la fois sous l’angle organisationnel et idéologique : au-delà de la simple description (tripolarisation de la vie politique) et de l’évocation des vraisemblables évolutions (« grande coalition » contre le RN), il s’agit de comprendre le contexte (l’insécurité matérielle et physique, économique et sociale, culturelle et morale) et les rapports de force (les dynamiques qui poussent à une recomposition du spectre électoral et du système partisan).

    La vie politique s’est organisée pendant deux siècles sur la base du mouvement sinistrogyre : les nouvelles forces politiques sont apparues par la gauche et ont repoussé sur la droite du spectre politique celles qui étaient plus anciennes. La dynamique s’est inversée à partir des années 1990 : c’est le « mouvement dextrogyre ». C’est désormais par la droite que viennent l’innovation idéologique et la pression politique. Le débat politique majeur se situe donc au sein du camp classé à droite ceux qui défendent une philosophie de l’ordre naturel des choses et ceux qui adhèrent à l’idée du contractualisme social. La guerre à droite aura bien lieu, entre la droite concervatrice qui retrouve ses Valeurs et la droite moderne, dite molle, qui est en passe de redevenir la gauche, entre cette droite historique, Monarchique et Catholique traditionaliste, qui va de Joseph de Ma8stre à charlkes Maurras et cette droite républicaine, qui « roule en diésel et fume des clopes », et se trouve toujours prêtre à chaque élection à se prostituer à la gauche pour maintenir des sièges au parlement.

    • Marie-Agnès Lacour dit :

      Croyez vous qu’elle en aura le temps ? Il me semble que les choses s’accélèrent . Sera-t-elle prête ? surtout compte tenu des bâtons dans les roues qu’on lui met : éventuelle dissolution de Génération Identitaire , chasse aux sorcières sur les réseaux sociaux ,et sur You Tube même lorsqu’il s’agit de choses qui ne se passent pas chez nous , éventuelle interdiction de Fance Soir seul média faisant un vrai travail de journaliste et donnant une vraie information . Sera-t-elle prête ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s