Hervé Volto. LE DIVIN CHRIST-ROI, CLEF DE VOUTE DE L’ANCIENNE FRANCE ROYALE

         J’ai voulu écrire cet article pour nos amis transalpins. Les Royalistes Français d’un certain âge se trouveront confortés dans leur traditions. Les plus jeunes apprendront peut-être quelque chose

—–

          Face à la perversion des intelligences et des mœurs, au suicide programmé de la nation Française et de la civilisation Chrétienne, c’est à une véritable CROISADE, c’est à une véritable  CONTRE- REVOLUTION qu’il faut en appeler !


   Le Christ apparut à Marie Lataste, http://jesusmarie.free.fr/marie_lataste.html  le 28 novembre 1843 (cité par l’Abbé Pascal Darbens, Vie de Marie Lataste, t. III, p. 395) et lui dit :
Le Premier Roi, le premier Souverain de la France, c’est Moi. Je suis le Maître de tous les peuples, de toutes les nations, de tous les royaumes, de tous les empires, de toutes les dominations ; JE SUIS PARTICULIEREMENT LE MAITRE DE LA FRANCE  (N.S. Jésus-Christ à Marie Lataste) !

Le Christ est donc Roi des nations : les nations lui doivent obéissance. SOUVERAIN LEGITIME DE LA FRANCE, N.S. JESUS-CHRIST A LE DROIT DE DELEGUER SA ROYAUTE AU LIEUTENANT ROYAL QU’IL VEUT. Les Saintes Ecritures nous fournissent les preuves scripturaires de la Royauté du Christ (Psaumes 95; Psaumes 71; Isaï 60:12; Jean 18:37; Colossiens 1:12-21; Apocalypse 1:5; Apocalypse 4:1-14; Apocalypse 5:12; Apocalypse 7:17; Apocalypse 11:15-17; Apocalypse 12:10; Apocalypse 14:1; Apocalypse 15:3-4; Apocalypse 19:11-16; Apocalypse 20:4).

L’apostasie des nations moderne et ses conséquences:

1. Pour les individus : ruine des âmes, perte de la Foi, éloignement du prêtre, infiltration profonde de l’enseignement irréligieux, immoralité.
2. Pour la société : décadence de la société, avec ses troiscaractères principaux, l’injustice, le sensualisme égoïste, l’orgueil effréné.
3. Pour le pouvoir : tyrannie (peste marxiste, choléra hitlériste et rage islamiste), instabilité, nullité des politiciens.

Comment restaurer le Règne Social de N.S. Jésus-Christ?

A. Devoir des fidèles : l’instruction religieuse, la Foi, la pratique du culte Catholique, faire régner le Christ-Roi dans les coeurs, les familles et la société, dans l’attente du Chef d’Etat Catholique et Royal qui sera comme un nouveau Constantin.
B. Devoir des prêtres : être initiés à la doctrine de la Royauté Sociale du Christ, prêcher cette Royauté du Christ.
C. Devoir des gouvernants : connaître la Royauté Sociale du Christ, favoriser ses enseignements, rétablir sur le Trône de France le Capétien de chair et d’os qui ne sera que l‘humble Lieutenant du Christ-Roi, obéir avec lui aux Lois Fondamentales du Royaume de France, aider et conseiller le Roi à porter des lois Chrétiennes et les faire exécuter avec sérieux.

      En France, les vrais Royalistes savent que le Roi, représentant de Dieu sur la terre, et le gouvernement Royal, avaient pour base l’autorité religieuse et familiale. Deux autres exemples montrent que toute la vie de la France Royale reposait sur la religion du Christ : la Chevalerie et les Corporations.

  Le jeune Chevalier, avant que d’être armé, devait jeûner et passer une nuit en prières devant le Tabernacle, puis se confesser et communier. Au petit matin, il jurait solennellement alors, devant le Saint Sacrement, de défendre I’Eglise, son Roi, le faible, le pauvre, la veuve, l’orphelin et d’être toujours courageux, loyal et généreux.

Quant aux Corporations de Métiers, elles trouvent, le plus souvent, leur origine dans l’hommage fait à Dieu, et chacune d’elles tient à l’honneur de vénérer son Saint Patron (

De même que le Christ est Roi de France, il est le Chef suprême de la maison Royale, de la Chevalerie et des Corporations. LE ROI, LA NOBLESSE, LE PEUPLE, TOUS RECONNAISSENT LA ROYAUTE DU CHRIST QUI EST EN TOUTE VERITE LA CLEF DE VOUTE DE L’ANCIENNE FRANCE, LA FRANCE ROYALE. C’est ce qu’affirmait le plus grand Évêque du XIX° siècle, le Cardinal Pie, quand il écrivait justement :

Jésus-Christ, c’est la pierre angulaire de notre Pays, la récapitulation de notre Pays, le sommaire de notre Histoire ; Jésus-Christ, c’est tout notre avenir (t. X. p. 493).

      Depuis Clovis, on avait vu des Rois Francs Mérovingiens brisant l’hérésie arienne, des Rois Francs Carolingiens portant Une Foi, un Roi, Une Loi, de la Catalogne à la Pologne, des Rois Francs Capétiens construisant les cathédrales et instituant la Chevalerie qu’ils enveroont aux Croisades, des Capétiens Valois instituant le Protectorat Français sur les Lieux Saints et des Capétiens Bourbons soutenir les Misions, on concevait qu’ils appatenaient à la même lignée Franque issu du Sang du Roi David -LE SANG ROYAL!- mais on n’avait jamis vu de Roi hérétique !

              Or les Français du XVI° siècle veulent rester Catholiques.

Une Ligue Catholique se forme: LA Ligue. Dirigée par des Princes Lorrains dont l’un d’eux, le Duc de Mercoeur, qui se trouve être le chef d’une famille Ultra-Catholique, elle s’oppose ferment à Henri IV, et ses membres s’engagent par serment:

       -A maintenir la double et inséperable unité Catholique et Monarchique du Saint Royaume de France, telle qu’elle fut fondée miraculeusment au Baptistère de Reims par Saint-Rémy, telle qu’elle fut restaurée miraculeusement parJeanne d’Arc, telle qu’elle est inscrite dans la Loi Salique. A faire dans ce but le sacrifice de nos biens et de nos vie, à la défendre jusuq’à la mort nos ennemis !

      Après une guerre terrible, meurtrière, acharnée, la Ligue l’emporte et Madame Sainte Marie tient Elle-même à présider cette victoire: c’est aux pieds de N.D. que vient s’échouer l’hérésie, par la conversion du Bon Roi Henri IV, qui estime sagement que « Paris vaut bien une messe » et qui se fera Sacrer à N.D. de Chartres, d’où il créera un Ordre de Notre  Dame du Mont Carmel, Ordre de Chevalerie dédié à la Mère de Dieu.

La Ligue peut se dissoudre.

       Si Louis XIII consacre la France à Marie, si Louis XIV renouvelle le Voeu de Louis XIII et révoque l’Edit de Nantes, assoyant par là le caractère Catholique de la Couronne de France, si Louis XV étend par le pacte des familles de 1765 le Voeu de Louis XIII au  Royaume Bourbonien d’Espagne (consacré à la Madone du Pilar), de Naples (Consacré à la Madone du Carmine) et de Parme (Consacré à la Madone de la Steccata), la Cour de Versailles verra tous les arts baroques se tourner Dieu et sa Sainte Mère -C’est l’époque de l’Ave Maria, du Messia de Hendel, de la grande musique !- et, face à la conjuration contre l’Eglise qui supprime la Royauté Très Chrétienne, protectrice de la foi Catholique et du clergé, Les Chouans de Vendée et de Bretagne se soulèvent et se révoltent, sauvant l’honneur de la France… au nom du Christ-Roi !

       L’Empire n’est institué, contre l’a montré Bainville dans son remarquable 18 Brumaire an VIIi (1800), que pour empêcher le retour de la Monarchie de Droit Divin. Mais les Chevaliers de la Foi du Comte Ferdinand Berthier de Sauvigny animent la résistance Catholique et Royale contre l’Empire autour du serment suivant :

       –C’est ce grand principe de Légitimité Catholique et Royale que nous devons surtout proclamer dans nos discourts, affermier par nos travaux et défendre par nos épées, s’il était ouvertement attaqué. Les deux premiers soins sont le partage particulier des Députés que nous choisirons, et nous nous réservons, à nous qui leur donnons ce mandat spécial, l’emploi du troisième, dans le cas où le succès ne répondrait pas à leurs efforts !

      A partir de l’exil de Charles X en 1830 -Le Message de l’apparition de la Rue du Bac nous montre le Divin Christ-Roi perdant sa couronne lors de la chute du dernier frère de Louis XVI- le Légitimisme est le mouvement politique Français favorable au rétablissement de la Royauté Très Chrétienne de Droit Divin dans la personne de l’Aîné des Capétiens, donc le chef de la Maison de Bourbon, prévu par les Lois Fondamentales du Royaume de France, et opposé à ce qu’ils voient comme la laïcisation et à un droit non-Divin de l’Orléanisme. Pour beaucoup de ces Catholiques, répétons le, LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU et les Légitimistes de l’époque soutiennent ce principe en la personne du Comte de Chambord. Tout en reconaissant la pertinence des Lois Fondamentales du Royaume de France https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2013/09/23/les-lois-fondamentales-du-royaume-de-france-constitution-de-lancienne-france/ , les Providentialistes s’en remettent à la Divine Providence pour le choix du Roi à venir.

      Aussi ce sera pour tous les Catholiques du monde mais plus spécialement pour les Français une grande joie et une immense espérance, au milieu des douleurs présentes issues de la Révolution dite Française, de voir le Pape Pie XI, dont ce sera le plus beau titre de gloire, proclamer la Royauté Universelle du Christ et instituer la Fête annuelle du Christ-Roi


           Cette fête du Christ-Roi sera la source d’inéluctables bénédictions sur le monde et, tout particulièrement sur la France, qui a été la première à promouvoir le grand mouvement (

         Chez nous, c’est un Aristocrate, le Comte Maurice d’Andigné, qui a le mieux défini le Royalisme Français:

Avant d’être Royaliste, je suis Catholique et Français. Je dirai même que je ne suis Royaliste que parce que je suis Catholique et Français !

https://www.academia.edu/5531794/Maurice_dAndigné_Deux_textes_inédits_du_comte_Maurice_d_Andigné_sur_l_engagement_catholique_et_légitimiste_2007_

       Mais attention, aujourd’hui, aucune action politique Royaliste n’est envisageable si la querelle dynastique l’emporte sur l’adhésion commune au principe Royal ! Il demeure qu’on ne peut pas nier que, par nature, l’action politique Royaliste tourne autour de l’hypothèse d’une montée d’un Prince sur le Trône : il faudra bien s’en remettre à Dieu pour le choix du futur Roi… Mais dans les messages reçus par Marie-Julie Jahenny, cette dernière nous a prophétisé que le Grand Monarque à venir portera le nom d’HENRI V DE LA CROIX (comme il y eu un Philippe VI de Valois). HENRI DE LA CROIX, UN ROI POURQUOI PAS ? Le nom du Roi qui viendra est tout un programme : rendre au divin Christ-Roi et à Son Sacré-Coeur, la couronne perdue en 1830 !

Hervé J. VOLTO, CJA

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action Catholique, Action Providentialiste, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Hervé Volto. LE DIVIN CHRIST-ROI, CLEF DE VOUTE DE L’ANCIENNE FRANCE ROYALE

  1. Un grand merci à alain TEXIER pour ces belles illustrations qui égaillent mon humble article.

  2. J.M. dit :

    Magistral.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s