Afin de « réconcilier les mémoires » et permettre de « regarder l’Histoire en face »; nous vous offrons ce témoignage d’atrocités commises par le FLN sur des Français d’Algérie.

   Merci au « pied-noir » président de la Charte (1991-1994)  Hervé-Volto    d’avoir  bien voulu rappeler pour nous  au titre  des gestes d’apaisement souhaités par Benjamin Stora  https://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Stora   le  souvenir des atrocités  commises par le FLN ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Front_de_libération_nationale_(Algérie)

      Arès avoir reconnu la semaine dernière, « au nom de la France« , que l’avocat et dirigeant nationaliste Ali Boumendjel avait été « torturé et assassiné » par l’armée française pendant la guerre d’Algérie en 1957, Emmanuel Macron fait un nouveau pas pour la mémoire en acceptant de faciliter l’accès aux archives classifiées de plus de 50 ans.

         Après Ali Boumendjel, l’Algérie pointe un autre grain de sable dans ses relations avec la Francepar LeHuffPost

    Le chef de l’Etat « a pris la décision de permettre aux services d’archives de procéder dès demain (mercredi) 10 mars 2021 aux déclassifications des documents couverts par le secret de la Défense nationale (…) jusqu’aux dossiers de l’année 1970 incluse« , indique mardi 9 mars l’Elysée dans un communiqué. « Cette décision sera de nature à écourter sensiblement les délais d’attente liés à la procédure de déclassification, s’agissant notamment des documents relatifs à la guerre d’Algérie », selon le texte.

« Mobilisations citoyennes »

      Ces gestes d’apaisement sont recommandés dans le rapport remis au président le 20 janvier par Benjamin Stora dans le but de « réconcilier les mémoires » et de « regarder l’Histoire en face« . La décision sur les archives « démontre que nous allons très vite », souligne l’Elysée.

        Tout en saluant les récentes décisions prises par le président français, les autorités algériennes réclament depuis des années l’ouverture des archives coloniales ainsi que le règlement de la question des « disparus » de la guerre d’indépendance, plus de 2.200 personnes selon Alger, et celle des essais nucléaires français dans le Sahara algérien.

       « Les gestes symboliques ne peuvent avoir de portée que s’ils sont appuyés de mobilisations citoyennes sur chacune des questions : les archives, les essais nucléaires, les disparus », avait souligné début mars Benjamin Stora dans un entretien accordé au quotidien francophone El Watan.

https://actu.orange.fr/politique/guerre-d-algerie-emmanuel-macron-facilite-l-acces-aux-archives-classifiees-de-plus-de-50-ans-magic-CNT000001xDWbU.html

Mers-El-Kébir, banlieue oranaise.

Le 1er mars 1962 tombait un jeudi. Il faisait le temps même de la vie, le temps qu’on imagine pour le Paradis. Un air doux et léger, un ciel aux profondeurs bleues auquel le soleil réservait sa plus fastueuse débauche de lumière, une senteur subtile de jardin laissait supposer une journée radieuse… Il était environ 11h, un groupe de musulmans encadré par des femmes fit irruption dans la conciergerie du stade de La Marsa, à Mers El-Kébir, tout près de la base militaire. Dans une véritable crise de folie meurtrière collective, ces hommes s’emparèrent de la gardienne, une européenne de trente ans, Mme Josette Ortéga et, sans la moindre raison, à coups de hache, la massacrèrent. Couverte de plaies affreuses, dans un ultime effort, elle tenta de s’interposer entre les bourreaux déchaînés et son petit garçon, mais en vain. Les tortionnaires déments frappèrent encore sous les yeux horrifiés du petit André, quatre ans, puis quand il ne resta plus qu’une loque sanguinolente, ils se saisirent de l’enfant et lui broyèrent le crâne contre le mur.

      Leur forfait est accompli, ils s’apprêtaient à partir lorsque l’un des barbares se retourne et voit arriver une petite fille avec des fleurs à la main. C’est Sylvette, 5 ans, qui est allée cueillir des fleurs. Aussitôt il se rue sur elle, la roue de coups et pour l’achever, la saisissant par les pieds, la fracasse, tout comme son petit frère, contre un mur. Quand M. Jean Ortéga, employé à la direction des constructions navales, franchit la grille du stade, le silence qui régnait le fit frissonner. D’ordinaire, ses enfants accouraient, les bras tendus dans un geste d’amour. Une angoisse indéfinissable le submergea. Il approcha lentement, regarda autour de lui… puis, là, dans la cour, un petit corps désarticulé tenant encore dans ses mains crispées des géraniums, la tête réduite en bouillie, une large flaque de sang noirâtre tout autour.

Retrouvez cet article et l’info alternative sur : http://www.contre-info.com

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Blogs et sites mémoriels, Limites de la république, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Afin de « réconcilier les mémoires » et permettre de « regarder l’Histoire en face »; nous vous offrons ce témoignage d’atrocités commises par le FLN sur des Français d’Algérie.

  1. On se demande jusqu’où ira l’irresponsabilité d’un chef de l’État qui n’en finit pas de dénigrer son pays, d’émettre sur l’Algérie des contre-vérités, au point qu’on se demande s’il est totalement ignorant de l’Histoire ou s’il a oublié qu’il était Français. Certes, les programmes scolaires ne sont plus ce qu’ils étaient mais, compte tenu de ses études, ET A SON NIVEAU, il ne devrait pas méconnaître à ce point la colonisation Française.

    On vient d’apprendre, par un communiqué de l’Élysée, que « le Président a entendu les demandes de la communauté universitaire pour que soit facilité l’accès aux archives classifiées de plus de cinquante ans », s’agissant notamment des documents relatifs à la guerre d’Algérie. Si encore cela pouvait servir à établir la vérité sur cette période tragique ! Mais on s’en servira, sans doute, à charge pour dénigrer encore la France sans exiger que les autorités algériennes ouvrent leurs propres archives. Et SURTOUT il continuera de suivre les recommandations de Benjamin Stora qui vient à la rescousse des Algériens.

    Le Royalisme en France, c’est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique, il participe du principe d’expension-évangélisation dont Léon XIII et Charles de Foucault reprendront l’idée : tout le contraire de l’actuel euro-mondialisme islamisant ! C’est aussi un nationalisme Français et Chrétien : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour le salut de la société Française destabilisée par les idées révolutionnaires. C’est enfin, face à la masse, l’affirmation de la personne… voulue Chrétienne.

    Quand à nous, Royalistes, parce que Catholiques et Français, nous savons que la tradition est critique : Nous ne faisions pas notre l’héritage des abominations de la Révolution, ni celles de la collaboration, ni celles de la Libération, ni celles du gaullisme complice des massacres et du génocide des harkis de l’Algérie Française abandonnée.

    Faillites, chômage, dette… devant le raz-de-marée qui menace Emmanuel Macron, le Général Pierre de Villiers se montre « inquiet » et craint « une guerre civile » :

    -Six crises se superposent : sanitaire, sécuritaire, économique, financière, géostratégique et évidemment politique.

    A sa suite, le professeur de philosophie menacé de mort à Trappes est clair :

    -On a tous les signes d’une situation qui va se dégrader. On pourrait avoir d’ici quelques mois ou quelques années en France ce qu’on a vu en Algérie. Il y a des foyers partout… y compris dans des villes où a priori ça se passe bien…

    Aucun gouvernement ne peut perdurer dans ces conditions, la crise politique évolue vers une crise de régime.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s