Royal artillerie . ce qu’il dit est vrai et, en plus c’est bien écrit. Alors ne vous en privez pas.

 ……..

     Le roi est nu, l’enchantement populaire qui l’avait mis sur le trône républicain pour balayer une classe politique sclérosée, a disparu. Aucune réforme d’ampleur n’a vu le jour. Le régime de pensions de retraite continue à empiler les schémas de Ponzi avant d’exploser quand la décroissance deviendra inévitable. Nous avons encore CMXXV * parlementaires payés à parler pour ne rien dire.

     La loi électorale bannit des hémicycles un bon quart des votants qui s’ajoutent aux dégoûtés.

       La confiance en la Justice de mon pays est devenue une réplique de théâtre. L’Education nationale s’effondre sur elle-même sous le regard mort des déconstructeurs. Le système hospitalier est otage à la fois de Bercy et des coteries de mandarins. Notre industrie continue à perdre de la substance parce que les conditions d’exploitation sont déficientes (depuis longtemps). Nous avons perdu le majorat dans tous les domaines, même les vaccins.

……

, Vous noterez le clin d’oeil

CMXXV

C = cent qui placé avant mile (M) font 900

M = Mille

XX= Vingt

V= Cinq

Soit 925 parlementaires

 

Le Parlement est bicaméral, c’est-à-dire composé de deux chambres : le Sénat, dit « chambre haute », qui comprend 348 sénateurs, l’Assemblée nationale, dite « chambre basse », qui compte 577 députés.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_français

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Royal artillerie . ce qu’il dit est vrai et, en plus c’est bien écrit. Alors ne vous en privez pas.

  1. Ce n’est pas les parlementaires qu’il faut enlever, c’est le Régent Républicain..

  2. Jean DEWEER dit :

    Sont-ils représentants du peuple ceux qui ont été désignés par le futur PR en 2017? Où est la souveraineté populaire vantée par la république? Pour le coup, les prophéties à bien étudier, sont là pour rappeler que Dieu existe et que c’est Lui qui inspire sagesse et conscience au souverain. Est-ce le cas du PR qui ne revendique pas telle inspiration?. Bien sûr le peuple est à écouter mais quelle forme donner à cette écoute dans une société qui a bien changé sans que la parole des sociétés de pensée y soit encore prédominante? Et celle des autres passée à la trappe? La devise « Liberté Egalité Fraternité » imprègne toute la société et empêche, avant que le grand malheur n’arrive …toute appréciation réaliste et juste du rôle des uns et des autres. La liberté ne serait elle pas vite crue piétinée? Quoiqu’il en soit, je préfère ma devise « Unité Justice Harmonie » qui tire de l’Un divin la diversité et que je figure par le spectre de la lumière de Newton.

  3. Comment gouvernerait le Roi s’il restait flanqué de 850 personnes qui ne manqueraient pas rappeler au Monarque qu’eux sont les élus du peuple et lui pas ?

    Seuls les membres de la Chambre basse seraient élus par le peuple : les membres de la Chambre Haute, voire d’une troisième chambre des Eveques, seraient quand à eux nommés par le Roi.

    Et en ce qui concerne la Chambre Basse, dont les membres sont élus par le peuple, le Roi peut la dissoudre : des élection Législatives devront avoir lieu dans le moi qui suit.

    Sans parler du 49-3, autorisé (suscité ?) par le Roi (si on remplace le Président en gardant la mme constitution).

    L’Article 47 prévoit que si le Parlement ne s’est pas prononcé sur le budget dans un délai de soixante-dix jours, les dispositions du projet de loi definance peuvent être mises en vigueur par ordonnance.

    En cas d’article 16, les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier Ministre, des présidents des assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel, portent le nom d’ordonnances.

    Enfin, l’Article 92 prévoyait que les mesures nécessaires à la mise en place des institutions et, jusqu’à cette mise en place, au fonctionnement des pouvoirs publics, seront prises en Conseil des Ministres, après avis du Conseil d’État, par ordonnances ayant force de loi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s