La ville de Bitche perçue comme insultante par Facebook… qui censure

En activant les mots imprimés en bleu ci-dessous, ils retrouveront leur caractère hypertexte , c’est à dire qu’ils seront « cliquables ».

Jany LeroyCatégorie : Editoriaux 14 avril 2021 2 minutes de lecture

Info trouvée sur Boulevard Voltaire

4.5k      Imprimer ou envoyer cet article

Face au nom de la ville, le sang du robot purificateur de Facebook n’a fait qu’un tour : « Bitche ». Commune de Moselle. « Salope », en anglais. Shocking. Une sirène retentit dans le bureau de Mark Zuckerberg. Ouin ouin ouin… « Appel à toutes les unités de stockage informatique, une ville française insulte nos gentils petits internautes. Suppression demandée. » Et la page officielle de la ville de Bitche de disparaître illico du réseau social. Les faits se déroulaient le 17 mars. La censure salvatrice avait mis hors d’état de nuire cet espèce de bourgade sans doute constituée de soudards sexistes mal embouchés. L’appel à la haine était manifeste. Il y avait de l’électeur de Donald Trump là-dessous. Le complot devait être étouffé dans l’œuf.

Suite à l’appel de la mairie auprès des instances du site, après trois semaines d’interruption, la page fut republiée. Les représentants français du robot concèdent une erreur d’appréciation de leur créature. Un être trop sensible. En larmes au moindre mot de travers. Ah, le calibrage de la haine n’est pas simple. Elle peut surgir d’ici, mais peut-être de là. Un nom de ville, un trait d’humour, les algorithmes peinent à suivre. Dieu seul saurait, mais il laisse les cerveaux de la Silicon Valley s’enliser dans le paramétrage des sentiments. Le ridicule les tuera. L’absurdité de leur démarche les condamne à suivre le même chemin que leurs ancêtres bolcheviques. Un peu de patience, que diable !

Auprès de Radio Mélodie, monsieur le maire, Benoît Kieffer, s’inquiète de cette censure qui peut à tout moment frapper une commune au nom heurtant la sensibilité du mondialiste intransigeant. Un mouvement de révolte pourrait voir quelques élus rebaptiser leur localité en guise de riposte aux puritains de Facebook. Dans la région parisienne, la création de « Fuck-you-sur-Seine » serait un bon début. Le tout écrit avec des fleurs sur un grand rond-point. Visible de l’espace ! Le survol de la France interdit par la NASA. Mark Zuckerberg au bord de l’infarctus. Le Gaulois peut dégainer sa botte secrète en pratiquant l’injure par le nom de sa commune avec une grande cérémonie de réconciliation à la clé. « Les habitants de “Fuck-you” souhaitent la bienvenue aux petits caporaux de Facebook ». Doigt d’honneur sur le blason. Fanfare qui massacre l’hymne américain. « Les amis d’amis de mes amis sont mes amis » inscrit sur le fronton de la mairie. Intelligence artificielle et bêtise naturelle réunies en une seule entité. Respect.

 

Auprès de BFMTV, le réseau social confirme que son service de modération a mal interprété le nom de la commune, associé abusivement à une insulte anglophone.

https://www.bfmtv.com/tech/censure-de-la-page-de-la-ville-de-bitche-facebook-reconnait-son-erreur-de-traduction_AN-202104130191.html

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de rois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s