On supprime les chiffres romains et l’on n’enseigne plus le latin ; O tempora , O mores !

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de rois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, Société traditionnelle, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour On supprime les chiffres romains et l’on n’enseigne plus le latin ; O tempora , O mores !

  1. Irène Pincemaille dit :

    Tout cela est absolument lamentable ! je fais donc partie des « dinosaures » ayant étudié ce qu’on appelait alors, avec raison, les « humanités » : étudier le latin et le grec n’a rien d’un « pensum » bien au contraire puisqu’il s’agit là de l’origine de notre langue et de notre civilisation, excusez du peu ! on y apprend toute l’Histoire ancienne, les légendes, la mythologie, etc… Toute notre culture s’y rapporte – pensons au théâtre classique – tous les arts y concourent.
    PRIVER LES JEUNES DE CES MONUMENTS D’ÉRUDITION EST CRIMINEL ! Ils ne comprendront rien aux monuments visités (voyez Versailles par simple exemple) ; cela touche aussi, bien évidemment, le Christianisme, qui est parti de cette base civilisationnelle et a pris son élan grâce à elle !
    Personnellement, en quittant le lycée, j’ai gardé tout le matériel ad hoc : il y a quelques années, à l’occasion d’un pélérinage à Rome, la paroisse m’avait demandé de faire un exposé sur la Rome antique ; j’ai donc, pour ce faire, ressorti mon vieux « Gaffiot », mes « Lettres Latines » etc…etc…les pélerins avaient été très intéressés ; alors, comment va-t-on faire, maintenant, pour enseigner l’Histoire ? réponse toute simple : on ne l’enseigne plus ! voilà ! = il est logique de ne pas savoir d’où l’on vient quand on ne sait pas où on va, si ce n’est « dans le mur » tout droit !!! pfff
    PAUVRE FRANCE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s