Petit essai d’argumentation en faveur du Roi par le past Gouverneur irène Pincemaille.

MONARCHIE : étymologiquement « pouvoir d’un seul » :

Pour obtenir des résultats tangibles, démolir, chacun à notre place, la propagande mensongère débitée sur le sujet depuis 200 ans et plus, et d’abord : dépolluer le mot « roi » !

Avantages : stabilité et continuité.

STABILITE : permet une politique à longue échéance. Le régime ne peut changer et se trouve soumis à une « Loi Fondamentale » à laquelle le roi est le 1er à se soumettre, il ne peut donc se transformer en dictateur. Aucun de nos rois n’a été scandaleux, on ne peut reprocher à aucun d’avoir considéré la France comme son bien propre. Tous ont cherché à défendre le pays, à l’agrandir et à en faire un ensemble cohérent et centralisé, luttant justement contre les empiétements de potentats locaux.

La France monarchique ressemblait à un triangle : en haut le roi, à la base, la masse du peuple et entre les deux toute une série de corps intermédiaires oeuvrant chacun dans l’intérêt de leur catégorie professionnelle (corporations), donc gens compétents dans leurs domaines respectifs et à même de défendre cet intérêt, fût-ce face au roi lui-même. De ceci découle une grande liberté individuelle et de création, des individus responsabilisés, loin des règlements stupides et tatillons que nous subissons dans tous les domaines.

Les provinces gardant une large autonomie peuvent être comparées aux différents états des États-Unis, levant souvent leurs propres impôts, là aussi, dans l’intérêt de chaque province, le centralisme royal s’exerçant dans les domaines relevant de l’intérêt général (postes régaliens : politique étrangère, armée, etc…).

Le pouvoir royal n’a jamais été absolu quoiqu’on en ait dit : même Louis XIV devait rendre des comptes devant les parlements et avait, en fait, moins de pouvoirs que nos modernes présidents (Ex. quand il voulut légitimer ses bâtards, voyant sa race s’éteindre, le parlement s’y opposa et le roi s’inclina).

CONTINUITE : un mouvement continu, par définition, ne s’arrête pas, c’est donc le contraire de l’immobilisme, mais c’est une progression lente et régulière bien supérieure à l’agitation désordonnée qui est celle de notre époque et nous conduit tout  droit « dans le mur » !

Il faut que tous les rois soient issus d’une même famille : pas de monarchie élective (en fait, c’est ce que nous avons maintenant), car on retombe dans le système républicain de campagnes électorales avec tout ce que cela suppose de compromissions et de pressions – mauvais système demandant à des personnes sans compétences politiques de se prononcer sur des sujets complexes (autant demander à des musiciens leur avis sur la manière de pêcher la sardine !!!)

Dans la famille royale, l’aîné sait qu’il sera roi et, donc, dès l’enfance, il est programmé pour cela et ne peut y échapper : toute son éducation sera donc faite en vue de ce règne futur et cette lourde responsabilité l’empêchera de tomber dans l’orgueil ou la démesure.

Pas de femmes : que de stupidités n’a-t-on pas « balancé » sur ces princes « misogynes », etc… – Non : l’élimination des filles à la succession royale n’avait qu’une seule raison, mais majeure : éviter que la France ne tombe par mariage dans l’escarcelle d’un prince étranger comme ça a été le cas pour la monarchie anglaise, par exemple et pour ne citer qu’elle : ce qui nous serait aussi arrivé si Isabelle, soeur des troos derniers Capétiens directs et épouse du roi Edouard II était devenue reine de France.

60 ROIS SE SONT SUCCÉDÉS SUR LE TRÔNE DE FRANCE EN 13 SIÈCLES : souverains issus de 3 branches différentes d’une même famille : beau palmarès dont peu de nations au monde peuvent s’enorgueillir !

Voilà donc résumés les éléments principaux que nous pouvons développer pour faire comprendre à nos contemporains qu’un système monarchique n’a rien d’archaïque ou d’irréalisable pour aujourd’hui. 

Il faut aussi découpler la Monarchie / Politique (César) de la Royauté : Spirituel (Dieu). Mais, une restauration monarchique ne peut se faire sans une restauration morale, donc religieuse et les deux choses allant naturellement de pair, le public passerait de l’une à l’autre de façon simple, je dirais même sans s’en apercevoir.

Considérons aussi, hors d’Europe, les pays qui vivent actuellement sous un régime monarchique ou impérial : Arabie, par exemple, ou Japon : on ne peut soutenir décemment que ce pays soit arriéré ou enfoncé dans l’obscurantisme ! – et il y en a bien d’autres.

Donc la Monarchie est Moderne et c’est un régime d’avenir ! 

Iréne Pincemaille  – Gouverneur de la Charte 2006-2009

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Société traditionnelle, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Petit essai d’argumentation en faveur du Roi par le past Gouverneur irène Pincemaille.

  1. Excellent argumentaire .Mais qui en aurait douté ?
    A noter que l’Arabie est en pleine désintégration interne
    Amitiés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s