La députée du Maine-et-Loire. Anne-Laure Blin dépose une proposition de loi pour interdire l’écriture inclusive.

2 juin 2021

Anne-Laure Blin, députée de la troisième circonscription de Maine-et-Loire (Saumur Nord), dépose une proposition de loi visant à interdire l’écriture inclusive et « sauvegarder la langue française en réaffirmant la place fondamentale de l’Académie Française ».

IMG
Dans le texte de ce post la couleur bleue indique un mot ou un lien pouvant présenter un caractère hyper texte


      Depuis maintenant plusieurs années, s’est installée en France une pratique d’écriture appelée communément désormais « l’écriture inclusive ». Anne-Laure Blin, députée de Maine-et-Loire et Julien Ravier, député des Bouches-du-Rhône viennent de déposer une proposition de loi à l’Assemblée nationale visant à en interdire son usage, mais surtout à « sauvegarder la langue française en réaffirmant la place fondamentale de l’Académie Française ». « Notre langue est le fruit de plusieurs siècles d’Histoire qui ont gravé dans le marbre le fait que le Français est la langue officielle de notre pays. L’écriture dite « inclusive » ébranle en profondeur le système de notre langue : elle instaure une rupture radicale et systématique entre l’écrit et l’oral. » indique Anne-Laure Blin. 

Qu’est-ce que l’écriture inclusive ?

      L’écriture inclusive est une pratique qui tend à réduire les inégalités de sexe et l’invisibilisation du féminin en n’excluant personne. En français, le terme écriture inclusive désigne la pratique double genrée, à l’aide d’une écriture usant du féminin et du masculin dans la même phrase (« les sénatrices et les sénateurs »), ou à l’aide du point ou point médian (« les sénateur.rice.s », ou « les sénateur·rice·s »), tel que décrit dans le guide pratique du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes

Plusieurs problématiques avancées

       La députée avance dans sa proposition de loi que « de nombreux linguistes ont fait valoir à plusieurs reprises que cette « écriture » exclut un certain nombre de personnes dont celles atteintes de dyslexie, de dyspraxie ou de dysphasie, mais est également particulièrement compliquée pour les apprentissages des élèves. » Elle ajoute que l’écriture inclusive « pose également un problème quant à l’enseignement de notre langue aux étrangers et aux habitants des pays francophones ce qui aura pour conséquence inéluctable de les voir se détourner de son apprentissage. »

Un manque de volonté de sauvegarder la langue

       La présente proposition de loi vise à compléter et renforcer la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française en interdisant fermement l’utilisation de l’écriture dite « inclusive » et en redonnant toute mission à l’Académie Française de fixer la grammaire, l’orthographe et la syntaxe de notre langue. « Malgré le droit positif et les déclarations officielles, force est de constater que certains partis politiques, enseignants, administrations, éditeurs, associations, entreprises, syndicats, etc. cèdent peu à peu face à la pression des lobbys souhaitant imposer cette écriture. Elle prospère ainsi petit à petit faute de réelle volonté politique de sauvegarder concrètement notre langue et de permettre à l’Académie Française d’avoir tous les moyens pour assurer la préservation et l’évolution de notre langue. » déclare Anne-Laure Blin.

http://saumur-kiosque.com/article.php?id_actu=61827

      Dans le texte de ce post la couleur bleue indique un mot ou un lien pouvant présenter un caractère hyper texte

https://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA774954

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La députée du Maine-et-Loire. Anne-Laure Blin dépose une proposition de loi pour interdire l’écriture inclusive.

  1. Enfin quelqu’un d’un peu sensé Il va falloir bientôt les chercher comme une aiguille dans une botte de foin
    j’aimerais aussi que l’on s’attaque à la féminisation des métiers . La députée ou la maire par exemple me choque énormément . Cela manque de classe
    Quelle décadence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s