Louis Chiren Maître imagier de la Flotte providentialiste offre aux royalistes « Le Roi au delà de la mer »

 AVIS IMPORTANT DE LOUIS  CHIREN. “La Charte de Fontevrault fondée par Monsieur Alain Texier le 25 août 1988 en l’abbaye royale homonyme, a l’autorisation de reproduire les textes ainsi que les oeuvres picturales de Louis Chiren pour l’ensemble de ses oeuvres”.

     Et afin que  vous n’oubliez rien du cadeau qui nous est fait; veillez à consulter l’index actualisé des oeuvres de maître Louis Chiren https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/08/02/tableau-recapitulatif-des-oeuvres-de-maitre-louis-chiren/

(*) LETTRE DE VENISE (3 mai 2009) ; le confessionnal de Sainte-Marie-des-Français. http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-31726284.html
                        https://louischiren6.wixsite.com/esperance/le-roi-au-del%C3%A0-des-mers

      Suite à des obligations impérieuses et faute de temps mes créations se feront bien plus rares. À moins d’une amélioration qui n’est pas de mon ressort, je suis dans l’impossibilité de m’investir autant que je le voudrais dans cette cause picturale et littérale. Dieu dirigeant nos routes, ses desseins sont insondables, sa divine volonté en connaît la raison. Je pense avoir traité tous les thèmes qui m’ont été inspirés ou qui me tenaient à cœur. Ceux qui se rajouteront à cette aventure naîtront toujours d’une inspiration spontanée où s’imposeront par les circonstances du moment.

——–

Elle est née le 2 mai et s’est poursuivie le 9, 16, 23 et 24 mai 2021.

Le 2 mai nous fêtions saint Athanase (1) , Docteur de l’Église qui joua un rôle au concile de Nicée (2) . Le 9 mai 1630, Agrippa d’Aubigné (3) poète et compagnon d’armes pour la cause huguenote au côté d’Henri de Navarre rendait son âme à Dieu. Son fils Constant d’Aubigné (4) aura une fille d’un second mariage. Elle deviendra l’épouse morganatique de Louis XIV sous le titre de marquise de Maintenon. Le 16 mai 1770, Louis petit-fils de Louis XV s’unissait par les liens du mariage à Marie-Antoinette d’Autriche. Le 23 mai 1430, Jeanne d’Arc était capturée à Margny-lès-Compiègne (5) par les Bourguignons (6) qui la livreront aux Anglais. Enfin le 24 mai nous fêtions le lundi de Pentecôte marquant le jour de l’effusion de l’Esprit Saint le cinquantième jour après Pâques.

L’abbaye d’Orval (7) était située sur une terre ayant appartenu tour à tour aux Pays-Bas espagnol puis Autrichien depuis le traité des Pyrénées(8) en 1659. Non loin de la frontière Française, ladite révolution devait les menacer dès 1789. En 1791 suite à l’arrestation du roi à Varennes-en-Argonne, l’abbaye accueillit non sans effroi cette terrible nouvelle. C’est à cette époque qu’une certaine prophétie d’Orval (9) fut mise à jour après l’incendie de l’abbaye, un vieux religieux ayant retrouvé dans la bibliothèque l’ouvrage poussiéreux. Vraisemblablement tirée d’un texte imprimé en 1544 dans la région du Luxembourg, elle se répandit après la révolution et l’Empire, ses prévisions étaient présentées comme des fragments.

« Dieu est grand ; le règne des mauvais sera vu croître, mais qu’ils se hâtent ! Voilà que les pensées du Celte-Gaulois se choquent, et que grande division est dans l’entendement.

Le Roi du peuple est en abord vu moult faible et pourtant contrariera bien les mauvais ; mais il n’était pas bien assis, et voilà que Dieu le jette bas !

Hurlez, fils de Brutus, appelez sur vous les bêtes qui vous vont dévorer. Dieu grand ! Quel bruit d’armes ! Il n’y a pas encore un nombre plein de lunes et voici venir maints guerroyers.

C’est fait; la Montagne de Dieu désolée a crié à Dieu, les fils de Juda ont crié à Dieu, de la terre étrangère, et voilà que Dieu n’est plus sourd.

Quel feu va avec ses flèches ! Dix fois six lunes et puis six fois dix lunes ont nourri sa colère. Malheur à toi grande ville ! Voici des rois armés par le Seigneur. Mais déjà le feu t’a égalée à la terre ; et pourtant tes justes ne périront pas, Dieu les a écoutés.

La place du Crime est purgée par le feu ; le grand ruisseau a éconduit tout rouge de sang ses eaux à la mer.

Et la Gaule vue comme décabrée va se rejoindre.

Dieu aime la paix ; venez jeune Prince, quittez l’Isle de la Captivité ; oyez, joignez le lion à la Fleur blanche, venez.

Ce qui est prévu, Dieu le veut.

Le vieux sang des siècles terminera encore de longues divisions : lors un seul Pasteur sera vu dans la Celte-Gaule.

L’homme puissant par Dieu s’assoyera bien ; moult sages règlements appelleront la paix. Dieu sera cru avec lui, tant prudent et sage sera le rejeton de la Cape.

Grâce au Père de la miséricorde, la sainte Sion rechante dans ses temples un seul Dieu grand ».
 

Cette œuvre est une interprétation sous la forme d’une représentation héraldique de la possible situation du roi que nous espérons. Elle est un écho et un modeste hommage à l’un des chevaliers des temps modernes, le talentueux Jean Raspail (10) qui fut doté des dons d’écriture et d’analyse, qui se sont révélés prémonitoires.

Le titre (11) rejoint le sien ( sciemment mais englobe l’ensemble des mers indiquant notre ignorance des lieux de résidences sans doute successives de la branche cachée. Le résumé de son livre indiquait que l’auteur du camp des saints (12)  était partisan des causes perdues. Son ouvrage : « le Roi au-delà de la mer » qualifié d’inclassable, ayant : « … la violence d’un pamphlet, l’irréalité d’une utopie, la poésie d’un roman d’aventures« . Jean Raspail s’adressait au roi qualifié de fictif dans son ouvrage.

Au sujet de la mer, elle revêt dans la Bible plusieurs notions. Bénéfique lors de la création, elle peut être l’instrument du châtiment au moment du déluge. Elle recèle les abîmes et des créatures dites maléfiques. La bête de l’Apocalypse (13) surgit de ses flots. Mais le Christ en est le maître, il calme la tempête. N’oublions pas en parallèle, le rituel du baptême dont l’eau marque la mort du Sauveur et la vie donnée à l’âme par son Sacrifice. La mer est donc un refuge non dénué de danger et une promesse de renaissance. Les gens de mer en ont conscience, leur lignée en a payé le prix, ils la craignent et la respectent pour cela.

Il est vrai par l’attente séculaire que nous avons reprise à notre compte, par les attaques multiples et parfois non dénuées de bon sens concernant l’espérance d’un sauveur humain sans cesse renouvelée, que nous pourrions modérer notre position en la présentant comme une approche tout aussi fictive à la suite de Jean Raspail.

Cette ignorance évidente et assumée n’est pas toujours facile à défendre. Cependant ce sentiment très fort de notre appartenance aux valeurs que représentent les Lys de France, ainsi qu’au mystère historique concernant la mort de Louis XVII, l’emportent et nous engagent à tenir devant le marasme républicain qui n’engendrera qu’une fois de plus un jeu de dupe.

Face à ma propre ignorance, renforcée par un ralentissement de mon œuvre dédiée à cette cause, ces armoiries veulent matérialiser cet exil du roi caché. Ce dernier étant le signe de son éloignement possible de la terre de ses pères ainsi que le fait qu’il ne règne pas. Car c’est le sacre et l’occupation effective de son trône qui place le roi dans ses fonctions régaliennes. Ce silence laisse un vide mais n’est pas la preuve d’une absence de ce roi parce qu’il n’existerait pas.

En élaborant ce blason(14) , je me suis aperçu que je n’avais pas positionné les trois lys d’or de façon traditionnelle. J’y ai trouvé un sens et l’ai maintenu ainsi. Historiquement le sceau capétien dans l’évolution de ses formes est contesté, le semis de lys considéré par certains comme plus ancien en opposition à sa forme dite moderne des lys positionnés en deux et un. Je n’entrerai pas dans cette polémique laissant cela aux érudits, pour ma part mon choix fait référence à ce semi dans une séquence volontairement pyramidale que l’on peut observer.

Il se rapporte à la représentation trinitaire plaçant le Père des Cieux au sommet accompagné de son Fils et de l’Esprit Saint. La Trinité étant en protection de la sainte France, celle de Clovis jusqu’à Louis XVI et au roi caché.

Ces armoiries vous présentent une version dite coupé, mi-parti au premier d’azur aux trois lys d’or disposés en un et deux (comme le l’ai expliqué) et au second d’argent à la rose des vents de gueules flanquée du Sacré Cœur en son centre de même, couronnée d’un lys d’or.

Le choix de la rose des vents (15) se réfère à celles qui se trouvaient sur les cartes maritimes ou terrestres sous l’Ancien régime. Cette dernière symbolise aussi bien les directions possibles empruntées par le roi, sa position du moment et l’influence qu’il aura par le règne du Sacré Cœur instauré par ses soins répondant au vœu présenté en son temps par sainte Marguerite Marie.

Cette rose est un instrument de navigation. Son centre magnétique marqué par le Cœur Sacré est le soutien du roi, sa boussole dans l’épreuve qui sera demain celle du royaume restauré. Elle lui indique la route de la victoire.

Le lys coiffant la rose, présent sur les représentations d’époque indique un point cardinal et se place sous les trois lys marquant la soumission du roi aux volontés du Ciel. Dernier des lys au service de la Très Sainte Trinité.

En pointe formant le socle de ces armes une ancre de marine d’argent (16) car nous parlons du roi au-delà des mers. Cette ancre, c’est la stabilité de sa charge, sa foi indéfectible dans le Christ, sa force de caractère face à l’épreuve, son enracinement dans les valeurs que défendirent ses pères, son courage sans failles. Le contraste des deux métaux que sont l’or et l’argent nous renvoie au silence du grand monarque car si la parole est d’argent, le silence est d’or.

Enfin une couronne qui est celle d’un roi en exil n’exerçant pas sa charge officiellement coiffe le sommet de cet ensemble.

Trois lions rappelant ceux (17) qui étaient situés à la proue des navires de la royale encadrent deux lys d’or pouvant représenter la foi et l’espérance. Les félins tiennent comme autrefois les armes de France entre leurs puissantes pattes. Ils indiquent le combat silencieux du monarque qui à la tête d’une petite armée reprendra les rênes de la France : « joignez le lion à la Fleur blanche ».

 Ce choix du lion utilisé dès la période antique se rapportant vraisemblablement au lion de l’Atlas, le plus puissant ayant existé et utilisé dans les arènes sous les Romains. Le même qui  dévora les premiers chrétiens leur ouvrant le paradis et dont la lignée a été exterminée sur son territoire. Ce lion qui brille par son absence comme le roi, continue d’impressionner les générations par sa force et sa beauté et protège surement les trois Lys d’or sur fond d’azur.

Le lion, roi des animaux qui pourvu d’ailes représente saint Marc. Un livre ou une épée à ses pieds décrit un état de guerre ou de paix. Il fait route avec le grand monarque repoussant ses ennemis, c’est le lion de Lucerne incarnant la fidélité jusqu’à la mort des gardes Suisses.

Que notre espérance peut être un peu folle pour beaucoup, en ce temps de grande désespérance prenne vie un jour prochain si Dieu le veut : Non nobis Domine non nobis, Sed nomini tuo da gloriam. (18)

Non pour nous Seigneur, non pour nous, Mais en votre nom et pour votre gloire.

                                       https://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/le-vaisseau-amiral

INDEX

(1) https://nominis.cef.fr/contenus/saint/1076/Saint-Athanase-d-Alexandrie.html

(2)https://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_concile_de_Nicée

(3) -https://fr.wikipedia.org/wiki/Théodore_Agrippa_d%27Aubigné

(4)https://fr.wikipedia.org/wiki/Constant_d%27Aubigné

(5)-https://fr.wikipedia.org/wiki/Margny-lès-Compiègne

(6)https://fr.wikipedia.org/wiki/Bourguignons

(7)-https://www.orval.be/fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Notre-Dame_d%27Orval

(8) -https://fr.wikipedia.org/wiki/Traité_des_Pyrénées

(9) -http://rhonan-de-bar.over-blog.com/article-prophetie-d-orval-86763738.html https://belgique-insolite-et-occulte.blogspot.com/2013/01/propheties-la-prophetie-dorval.html

(10)-https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Raspail

(11)https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Roi_au-delà_de_la_mer

(12) -https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Camp_des_Saints

(13) – https://fr.wikipedia.org/wiki/Bête_de_l%27Apocalypse

(14) – Ou armoiries. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bête_de_l%27Apocalypse

(15) -https://fr.wikipedia.org/wiki/Rose_des_vents

https://www.alamyimages.fr/carte-ancienne-de-l-europe-avec-rose-des-vents-image69673985.html

(16)– Ou de sable ? ( noir).                  http://toutsurlheraldique.blogspot.com/2014/03/armorial-des-amiraux-de-france-nogaret.html

(17)-Voir la représentation ci-dessus sise à la fin du texte de Maître Louis Chiren

(18) https://fr.wikipedia.org/wiki/Non_nobis

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Louis Chiren Maître imagier de la Flotte providentialiste offre aux royalistes « Le Roi au delà de la mer »

  1. Un grand bravo à notre Louis Chiren et son incomparable esthétique Spirituelle !

    La rose des vents avec le Lys indique la Roseligne ou la ligne de Rose : à Jésus par Marie !

    Les 3 Lys d’Or sur fond Azur représentent traditionellement Jésus-christ, Sainte-Marie et Saint-Michel, les 3 Lys de France comme les 3 vainqurs de Satan.

    Dans votre disposition peu orthodoxe, on pourrait y voir Jésus-Christ sur la Croix, Sainte-Marie et Saint-Jean l’Evangéliste aux pieds de la Croix.

    La Roseligne reprèsenterait également l’acsencande Davidique des Rois de France, ce qui explique le caractère Sacré et Divin de la Royauté Française et Bourbonnienne.

    Pour le Docteur Luigi Gaspari de Bologne (1926-1995), auteur du Cahier de l’Amour, Testament et Promesses de Grâces comme ultime révélation du Sacré-Coeur pour l’humanité de ces derniers temps, le Roi est l’expression de l’Amour de Dieu, c’est un langage d’Amour que nous avons perdu et que nous devons retrouver :

    –Cette clef (de l‘Amour), c’est mon Coeur qui devient votre chaque fois que vous me demandez d’ouvrir la porte fermée d’un coeur. Moi, j’entrerai avec vous, parce que si j’entrais seul, je ne créerais pas de lien entre vous. Au contraire, je veux vous lier tous entre vous par moi, à travers moi. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi l’un d’entre vous, auquel je me suis donné et me donne encore, pour entrer dans le coeur de tout le monde. Le choix fut fait par moi sur le bois de la Croix durant mon agonie. Ce fut alors que le Père m’accorda de choisir parmi vous les plus doués à s’exprimer pour me faire connaître et faire connaître tout ce que j’ai obtenu du Père en votre faveur et tout ce que vous pouvez encore obtenir par mon intermédiaire. Votre espoir d’un retour à la paix, à la cohabitation heureuse et harmonieuse entre vous, est entièrement fondé sur ce choix que je fis alors (Cahier de l’Amour au Chapitre de Rome).

    D’où le nom de l’homme Royal choisi par Dieu: Henri de La Croix. INRI annonce HENRI !

    • Louis Chiren dit :

      Bonjour Monsieur Volto.
      Merci pour vos explications complémentaires qui apportent une fois de plus un intérêt non négligeable concernant l’inspiration de ces armes.
      Heureuse publication en ce 18 juin commémorant la victoire de sainte Jeanne d’Arc à Patay en 1429.
      Louis Chiren CJA

      • Louis Chiren dit :

        « La rose des vents avec le Lys indique la Roseligne ou la ligne de Rose : à Jésus par Marie ! »
        en particulier pour cette information que j’ignorai et qui trace une ligne directrice dans cette œuvre dédiée. Merci encore pour vos précieuses connaissances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s