Printemps électoral 2021 en France. Hiver pour la république française.

I. ABSTENTION. Avec 66,1% d’abstention, une majorité de Français ne se sont pas exprimés dimanche lors de ces élections locales.

NDLRB. 66,1 % c’est presque 666 le chiffre de la bête

https://www.nationalgeographic.fr/video/tv/666-le-chiffre-de-la-bete-0

https://www.francetvinfo.fr/elections/abstention/resultats-des-elections-regionales-et-departementales-pourquoi-l-abstention-est-une-nouvelle-fois-la-grande-gagnante-du-scrutin_4667639.html

II. DES CANTONS DECONNECTES DU REEL. la réforme cantonale

   Dans une ville, une commune recouvre parfois plusieurs cantons alors qu’à la campagne un canton comprend plusieurs communes avec fréquemment les principaux services administratifs (gendarmerie, trésorerie, etc.) localisés au chef-lieu de canton. De 1790 à 1958, les cantons étaient le ressort judiciaire des juges de paix.

     Depuis le redécoupage cantonal de 2014 en France, les cantons ne sont plus que des circonscriptions électorales, destinées à permettre l’élection des conseillers départementaux.

     C’est ainsi qu’à Limoges, comme d’ailleurs partout ailleurs les cantons ne portent plus le nom d’un quartier mais sont affublés d’un numéro… c’est commode pour s’identifier

La ville de Paris et la Métropole de Lyon sont dépourvues de cantons compte tenu de leur statut particulier où leur conseil délibérant joue à la fois le rôle de conseil municipal ou de conseil d’intercommunalité, et de conseil départemental.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Canton_français

III. MODE DE SCRUTIN.

    Pour les élections départementales, le mode de scrutin est binominal mixte majoritaire à deux tours. Chaque canton élit un binôme composé d’une femme et d’un homme !!!!!!!!!

https://www.vie-publique.fr/fiches/20176-quel-est-le-mode-de-scrutin-pour-les-elections-departementales

IV. DES ALLIANCES PARTISANES INCOMPREHENSIBLES. la place est bonne , alors les partis multiplient les alliances de circonstance aux titres souvent abscons.

V . LES CONDITIONS A REMPLIR POUR ETRE ELU LORS DES ELECTIONS CANTONALES. bla ! bla ! bla.

  Pour être élu au premier tour, un binôme ( un homme plus une femme !!!) doit recueillir à la fois :

  • la majorité absolue des suffrages exprimés ;
  • un nombre de suffrages égal au quart des électeurs inscrits.

     Si aucun des binômes ne l’emporte au premier tour, un second tour est organisé. 

      Au second tour, sont autorisés à se présenter les binômes présents au premier tour et ayant obtenu au moins 12,5% des voix des électeurs inscrits (art. L210 du code électoral). Cependant, si un seul binôme réunit les conditions pour se maintenir au second tour, le code électoral autorise le binôme qui a recueilli le plus de suffrages, après le binôme remplissant les conditions, à se maintenir. De même, si aucun binôme ne remplit les conditions, les deux binômes qui ont obtenu le plus de suffrages sont autorisés à se présenter au second tour. Pour être élu au second tour, la majorité relative (le plus grand nombre de voix) suffit.

https://www.vie-publique.fr/fiches/20176-quel-est-le-mode-de-scrutin-pour-les-elections-departementales

VI. ET POUR LES ELECTIONS REGIONALES LA SITUATION N’EST PAS MEILLEURE

    Réforme territoriale: la France est passée de 22 à 13 régions . Ce découpage est absurde. considérez que la Nouvelle Aquitaine est à elle seule plus grande que l’Autriche qui est … un état fédéral. Quant au nom des régions, les bras nous en tombent. Consultez par exemple le lien suivant : https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2016/04/04/noms-des-regions-de-france-les-stupidites-continuent/                                                        Et vous serez édifiés.

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/decentralisation-et-redecoupage-des-regions_1314788.html

Et pour  conclure

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Limites de la république, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Printemps électoral 2021 en France. Hiver pour la république française.

  1. Merci Alain pour cet article indispensable et nous allons continuer d’être gouverné par des gens qui sont élus avec moins de 30% des inscrits comme le locataire de l 4elysée d’ailleurs . et nous allons voir des alliances « contre nature » LR /LREM bien sûr
    Ce dont je suis satisfaite c’est de la claque du FN Marine ne mérite pas autre chose car elle mange dans la même auge que les autres .
    Ce qui m’écoeure le plus c’est la certaine réelection de Valérie Pécresse championne du lèche-babouches et surtout de la pornographie

  2. Royal artillerie communique.

    La victoire inespérée du parti abstentionniste (66% de moyenne) signale un désappétit des veaux pour la démocratie directe puisque ce sont des circonscriptions gestionnaires de notre quotidien qui recueillent les effets du désenchantement politique. Certes la participation augmente pour l’élection présidentielle, mais chacun sait qu’il y a toujours plus de parieurs au Grand Prix d’Amérique qu’habituellement ! Les Français aiment le show, vont aux arènes et manifestent bruyamment ! Mais peuple immature s’il en fut (dix régimes en deux siècles), il boude l’expression de ses choix quand on les lui demande. D’accord ! la classe politique n’est pas affriolante (un peu de charité chrétienne nous engage à ne pas poursuivre l’inventaire), et le mode de scrutin est compliqué à dessein pour faire émerger des majorités construites sur le trafic d’intérêts – inutile d’expliquer le truc à un étranger. Mais s’agissant de la gestion publique de notre vie intime dans les domaines les plus personnels, on aurait pu s’attendre à une affluence « normale », quelles que soient les difficultés de l’heure.

    https://royalartillerie.blogspot.com/2021/06/les-fran-jettent-au-loin-le-bouffon.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Royalartillerie+%28ROYAL⚔ARTILLERIE%29

  3. Mardi 22 juin 2021. Boulevard Voltaire
    Abstention aux élections régionales : « La responsabilité essentielle incombe à la classe dirigeante du pays » et « Cet effondrement est évidemment le signe d’une démocratie agonisante. »

  4. Louis-Hubert REMY dit :

    abstention et bulletins blancs = 70%
    Macron 10% des votants = 3% des français
    soit 97% des français : anti-Macron

  5. Christian Class dit :

    Les gens finissent par être tellement dégoûtés de la politique que même les élus locaux ( conseillers départementaux , maires ) finissent par faire les frais d’ une abstention de plus en plus massive , et c’ est bien fait pour eux . Les journalistes nous racontent n’ importe quoi : un jour ils nous expliquent que les élus les plus populaires seraient prétendument les élus locaux dont notamment les maires , mais une fois que l’ abstention a fait se prendre à ces derniers la taule qu’ ils méritent , les mêmes journalistes nous disent qu’ aux présidentielles et aux législatives il y aura moins d’ abstention parce que là çà va être des élections nationales … Il faudrait savoir si l’ élu le plus populaire c’ est le maire ou si c’ est le président de la république . Moi çà m’ étonnerait qu’ au printemps 2022 l’ abstention diminue , à mon avis si çà se trouve elle va encore augmenter par rapport aux récentes municipales , départementales et régionales . Raison de plus pour proposer entre autres une réforme territoriale totale de la carte administrative , en balayant complètement le « mille-feuilles » : 1) la réforme qui me semble la plus importante : la refonte totale de la carte des communes , en divisant leur nombre par 6 ou par 8 . On n’ est
    plus au 19ème siècle . Des communes enfin suffisamment grandes et qui tiendraient enfin compte des évolutions des 2 derniers siècles ( urbanisation , industries , lignes de chemins de fer , routes et autoroutes , aéroports , zones commerciales etc. ) permettraient de supprimer complètement les intercommunalités ainsi que les cantons . 2) La suppression des régions et des départements ( sauf lorsqu’ ils correspondent à des provinces traditionnelles supprimées par la révolution de 1789 ) , et la restauration des anciennes provinces . Le département d’ Indre-et-Loire redevenant la province de Touraine , le département du Maine-et-Loire la province d’ Anjou , etc. . Çà m’ étonnerait qu’ il y ait grand-monde pour regretter les régions , qui ne servent à rien et qui ne sont qu’ une imitation de ce qui se fait de plus stupide dans ce qui reste de cette pauvre Allemagne depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale , comme la journée continue , les phares à lumière blanche sur les bagnoles ( bonjour les yeux quand on conduit de nuit ) … ou le système des « Länder » qui a été imposé au peuple allemand en 1945 par les alliés pour l’ affaiblir et le neutraliser en le divisant . – Voici un exemple du résultat qu’ une telle réforme aurait sur le terrain : la région parisienne . La ville de Paris serait étendue jusqu’ aux limites de l’ agglomération parisienne , un peu sur le modèle du Grand Londres et du Grand Berlin . À l’ intérieur de ce nouveau périmètre bien circonscrit , tous les échelons actuellement existants seraient supprimés ( communes , intercommunalités , cantons , départements , région … ) et remplacés par une collectivité unique , la province du Grand Paris qui cumulerait toutes les compétences de l’ actuel mille-feuilles . Ensuite pour protéger la Grande Couronne de l’ urbanisation parisienne , l’ actuelle région Île-de-France serait supprimée , sa partie nord intégrée à la Picardie voisine , sa partie est ( grosso modo la majeure partie du département de la Seine-et-Marne ) à la Champagne , sa partie sud ( le sud de l’ actuelle Seine-et-Marne et la majeure partie de l’ Essonne et des Yvelines ) à la province du Val-de-Loire ( ou d’ Orléanais , peu importe comment on l’ appellera ) . – Au final il n’ y aurait donc plus que trois échelons administratifs en France : 1) les nouvelles communes ( 6 à 8 fois moins nombreuses et plus grandes que celles d’ aujourd’ hui ) ; 2) les provinces , de tailles variables car elles devront tenir compte des identités et des cultures auxquelles elles devront correspondre , le Grand Paris étant une exception à la fois commune et province en raison de son caractère particulier ; et 3) l’ état ou la nation . Fini donc tout le reste : adieu les régions , les départements , les communes microscopiques de 50 habitants dépourvues de moyens , les cantons et autres intercommunalités qui n’ existent que parce qu’ on refuse obstinément de redessiner correctement une carte des communes devenue totalement obsolète depuis l’ exode rural des années 1950 et 60 .

  6. Pour ma part, je ne crois pas en le slut par les urnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s