Magnifique poême d’un pied noir déraciné qui vit et pleure encore.

       Merci à Christian Simier de ce dramatique envoi.

       En hommage  à tous mes amis pieds noirs  encore de ce monde (Hervé Volto)  ou déjà rappelés à Dieu ( Michelle Devert, René Blanc… ).

Mémoire et Poésie

Jadis j’ai dû m’enfuir de mon pays

Quand la France décida de lâcher l’Algérie

Et si avec le temps les plaies se sont fermées

Leurs cicatrices, elles, ne peuvent s’effacer.

Aussi pour mes enfants, je demande au Messie

Que jamais ils ne vivent une pareille tragédie.

 

Pourtant, lorsque je vois ces hordes de Magrébins

Envahir notre sol par n’importe quel moyen

Pour venir y chercher toute cette assistance

Qui n’existe plus chez eux depuis l’indépendance,

Quand je vois qu’ils acquièrent cette nationalité

Qu’ils ont pourtant reniée il y a quelques années

 

Je me pose une question qui me met mal à l’aise,

Combien de temps encore la France sera Française ?

Ils occupent tour à tour l’ensemble des quartiers

Où la police alors n’a plus le droit d’entrer,

Bien vite ils les transforment en ces fameux ghettos

Où ils pillent les commerces et brulent les autos.

 

Marseille est devenu une base d’Al-Quaïda

Et notre canebière le souk d’une casbah.

La banlieue parisienne n’est pas plus épargnée

 Partout règne le racket et l’insécurité.

Les seuls européens qui s’obstinent à rester

Doivent se barricader sitôt la nuit tombée.

Des cités toutes entières leurs sont abandonnées

Dans l’attente qu’ils obtiennent les clefs de l’Élysée.

 

Lorsque notre président, en quête de bulletins

Va leur rendre visite, la veille des scrutins

Ils bousculent sa voiture et crachent sur son costume

 Et l’obligent à partir plus vite que de coutume.

Ils sifflent la Marseillaise au match de l’amitié

Et brandissent les drapeaux du pays invité.

 

Puisqu’ils peuvent posséder deux nationalités

Ils en changent à leur guise, suivant leurs intérêts

Pour les allocations, ce sont de vrais français,

Pour les obligations ils restent des étrangers.

Ils respectent qu’une seule loi celle des islamistes

 Et suivent assidument la mode des intégristes,

 

Elles se coiffent du foulard, ils portent la barbouze

Et pavoisent leur logis aux couleurs des fellouzes

Depuis quelques années ils sembleraient vouloir

 Que la France se décide à réécrire l’histoire.

On enseigne pour se faire à notre descendance

Que les pieds-noirs étaient des colons de la France

 

Qu’ils n’avaient pas de cœur et usaient d’un gourdin

Pour payer les salaires de chaque Magrébin.

Aujourd’hui les médias demandent à nos élus

Qu’une enquête soit faite sur ces moments vécus

 Pour voir si notre armée a commis des bavures

Et condamner ceux qui pratiquaient la torture

 

Pour que ces terroristes veuillent leur divulguer

La liste des attentats qu’ils devaient perpétrer.

Vouloir faire des victimes de nos ex-assassins

C’est en sorte approuver les crimes et les larcins

 Qu’ils ont commis jadis sur ces gens innocents

Qui voulaient conserver la terre de leurs parents.

 

Somme-nous tous amnésiques pour avoir oublié

Combien les F.L.N. ont fait d’atrocités ?

Serions-nous insensibles à tous ces attentats ?

 Qui ont été commis par ces vils fellaghas

Et devons-nous ce jour, pour des raisons d’état

Pardonner les tueries de leur chef Ben Bella !

 

La bombe de la Corniche, ou celle du Milk Bar

Et ces assassinats empreints d’actes barbares

Ces femmes étripées aux ventres empierrés

Tout près de leur fœtus qui était empalé.

Ces milliers de Harkis qui furent assassinés

 Sur la place publique sans le moindre procès

Trahis et délaissés par le chef de la France.

 

Ils ont subi la mort dans d’atroces souffrances.

 Ils furent même désarmés avant l’indépendance

Afin qu’ils n’opposent pas la moindre résistance

Aux couteaux des tueurs qui étaient impatients

De pouvoir leur donner le suprême châtiment.

 

Aurions-nous oublié la date du 5 Juillet 1962

Et les massacres commis après le cessez le feu ?

 Ces centaines d’Oranais qui furent exécutés

Devant l’armée française restée les bras croisés !

En France, dans nos écoles, aucun livre d’histoire

Relate ces évènements vécus par les pieds noirs

 

On transforme le passé à la gloire des vainqueurs

Qui deviennent des martyrs à la place des tueurs

Oublier notre passé ou même le transformer

 Serait une grave erreur qu’on pourrait regretter

 Ne baissons pas la garde, redoublons de méfiance

 

Si nous ne voulons pas connaitre un jour en France

Une prochaine débâcle vers d’autres horizons

Ou vouloir accepter de changer de religion.

Ben Bella l’avait dit, après la prise d’Alger

« Nous devons remonter en France jusqu’à Poitiers ».

Hélas cette latitude est maintenant dépassée

Puisqu’aucun coin d’Europe ne se trouve épargné !

 

A moins d’un revirement rapide et énergique

La France deviendra vite république islamique

Par le nombre des naissances ils auront l’avantage

 Qui leur fera gagner l’ensemble des suffrages

Ainsi sera mis fin à notre démocraties

Et la France à son tour deviendra colonie.

 

Alors sera troqué l’angélus des clochers

Par l’appel des imams en haut des minarets

Dès lors, pour survivre, de même que nos aïeuls,

Nous aurons à choisir = la valise ou l’cercueil

Les exemples sont nombreux et faciles à citer

Sur toute la planète, nombreux sont les foyers

Où des familles entières furent exterminées

Pour le simple prétexte qu’elles avaient refusé

 D’accepter les contraintes de ces jeunes républiques

 Qui instaurent par la force la charia islamique.

 

Aussi la prochaine fois, lorsque vous serez appelés

Pour vous rendre aux urnes afin d’aller voter

Devenez l’électeur d’un second Charles Martel

Qui renverra chez eux, au fond de leur djébel

 

Ceux qui viennent chez nous pour y défier la France

En réclamant sans cesse encore plus d’assistance

Afin que vos enfants ne subissent jamais

La débâcle vécue par les pieds noirs Français

Le livre a peut-être été refermé, mais son histoire

 Est restée gravée dans ma mémoire.

 

Un Français déraciné

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites mémoriels, Limites de la république, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Magnifique poême d’un pied noir déraciné qui vit et pleure encore.

  1. Alger, Juin 1962. Un jeune homme de 26 ans en pleur, né aux Bains-Romains de mère Hispano-Maltaise et de père Franco-Sicilien, sa jeune épouse de 25 ans elle aussi en pleur, née quand à elle à Saint-Eugène de parents italiens originaire de Naples, et le dernier et plus important bien qu’il leur reste -leur héritier, alors à peine agé de 4 mois et qui se tient sagement dans les bras de sa maman- montèrent à bord d’un navire en partance pour Marseille. Aujourd’hui, le bébé est devenu un homme adulte qui est allé vivre de l’autre côté des Alpes et qui n’écrit pas cet article uniquement pour ses amis Royalistes, mais aussi pour ceux qui, comme l’a si bien chanté Enrico Macias, ont perdu leur pays…

    Et

    Et si vous permettez : HISTOIRE DES ROYALISTES EN ALGERIE.
    https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/03/21/histoire-des-royalistes-en-algerie/

  2. Très émouvant en effet
    Les pieds noirs je pense n’ont pas oublié mais tout est fait pour qu’ils oublient et que l’Histoire soit transformée . Preuve le rapport STORA vendu au FLN . Ne pas oublier les paroles prophétiques de Boumédienne à la tribune de l’ONU en 1978 : par le ventre de nos femmes nous vous aurons

  3. Quand j’étai petit, il arraivait que mon père, qui a deux ans de plus qu’Enrico Macias, se mette à chanter cette chanson. Maman se metteait en colère. Celà a duré jusque dans les années 80 : après, il s’est calmé…

    Le seconde chanson, elle est récente : c’est un cousin qui l’a offerte à Papa et Maman…

    Maintenant, le vieux monsieur qui a écrit ce fort joli poème fait la même erreur que mon vieux papa : il s’en prend aux hordes de maghrébins qui déferlent en France sans s’en prendre au pathos (pronobcer pathosses) qui les fond venir, leur donne des allocations, des HLM, les installent et font des lois pour nous empécher d’appeller un chat un chat.

    L’ennemi n’est pas à Alger ou à Rabat.

    L’emnnei est à Paris.

    Au palais de l’Elysée.

  4. Christian Class dit :

    De Gaulle savait bien que dans le contexte issu de la victoire alliée de 1945 qui avait éliminé le dernier obstacle à la montée du racisme anti-blanc partout dans le monde , la France n’ allait plus pouvoir conserver bien longtemps une colonie où les Pieds-Noirs n’ étaient qu’ un petit million face à dix millions d’ arabo-berbères musulmans … devenus quarante millions de nos jours . Le tort de De Gaulle fut d’ être malhonnête et d’ aller faire sa petite com’ à la Macron en Algérie en laissant croire aux Pieds-Noirs qu’ il allait les défendre , au lieu de jouer franc-jeu dès le départ en expliquant la situation et en proposant un rapatriement en Europe dans de bonnes conditions et avec toute l’ aide matérielle nécessaire .
    Et soit dit en passant , en parlant de colonies , depuis quelques années la racaille journalistique de gauche a aussi pris l’ habitude d’ accuser les Allemands d’ avoir prétendument commis un génocide contre les Héréros et les Namas en Namibie ( une ancienne colonie allemande située à côté de l’ Afrique du Sud ) dans les années 1900 . Mais évidemment ladite racaille journalistique de gauche se garde soigneusement de rappeler qu’ avant de faire l’ objet d’ une répression certes pas bisounours non plus , les Héréros avaient atrocement massacré des centaines de colons allemands , notamment en éventrant les femmes enceintes , et que de plus les Héréros et les Namas capturaient et réduisaient en esclavage leurs voisins les Damaras , une autre ethnie noire , obligeant ces derniers à demander l’ aide des Allemands pour se débarrasser de ces esclavagistes …

  5. Christian Class dit :

    À mon précédent commentaire sur l’ Algérie , après réflexion j’ ajouterais encore ceci : admettons que De Gaulle n’ ait pas pu faire autrement que d’ abandonner l’ Algérie au FLN , parce que si elle n’ était pas devenue indépendante en 1962 , vu l’ évolution du rapport de forces démographique elle aurait fini par le devenir de toute façon un peu plus tard , vers 1965 ou au plus tard dans les années 1970 comme les colonies portugaises d’ Afrique où çà s’ est très mal terminé pour leur métropole . Mais le géographe que je suis ne peut s’ empêcher de se dire qu’ il aurait peut-être été possible de limiter la casse pour la France : par exemple en conservant une région d’ une centaine de kilomètres de large entre Oran et Mostaganem , région où les Pieds-Noirs étaient majoritaires ( il aurait suffi d’ effectuer un échange de populations en regroupant tous les Pieds-Noirs dans cette zone ) , bref une sorte d’ enclave après tout plus grande que les deux presidios de Ceuta et Melilla que l’ Espagne possède encore de nos jours sur la côte marocaine . Par exemple et surtout en ne donnant pas tout le Sahara français aux Algériens , mais seulement sa partie la plus septentrionale , jusqu’ à El Goléa et jusqu’ aux puits de pétrole et de gaz de Hassi Messaoud , ce qui aurait été largement suffisant pour l’ Algérie . Pourquoi ne pas avoir donné la partie occidentale du Sahara français ( Tindouf et au moins une partie de la vallée de la Saoura ) au Maroc plutôt qu’ à l’ Algérie ? Pourquoi ne pas avoir créé un état Touareg indépendant comprenant le sud du Sahara français ( le Hoggar etc. ) , un morceau de la Libye ainsi que le nord des actuels Mali et Niger , ce qui aurait soit dit en passant évité aux Touaregs d’ être opprimés par l’ armée des noirs maliens de Bamako au point de finir par se tourner vers les islamistes ? Un tel état touareg , menacé par ses voisins , aurait pu conserver de bonnes relations avec la France , à travers la Mauritanie qui dispose d’ une façade atlantique permettant d’ éviter de passer par un Maghreb beaucoup plus peuplé et plus ou moins hostile …

  6. Tout à fait d’accord avec Chritian Class pour la consitution d’un Etat Touareg.

    Nek eud nek, xeuche eud xeuche
    Ne maxalsf yas ne mekab.
    Se g’oulixe euqeusse cheuk
    A-maziy machi d’Aerab

    Moi c’est moi, toi c’est toi,
    Quoi que vivant côte à côte, nous sommes différants.
    De ton esprit, ôte tout doute : le Berbère n’est pas un arabe.

    (Mohand Arab Bessaoud, traduction de Saïd Hanouz)

    • Christian Class dit :

      Les Touaregs ne sont effectivement pas des Arabes , mais peu importe , s’ ils étaient arabes ce serait pareil et je serais tout autant pour la création d’ un état touareg . Tout comme je suis par exemple aussi pour la création d’ un Pachtounistan indépendant , d’ un état Hazara indépendant , du rattachement du nord de l’ Afghanistan respectivement au Tadjikistan , à l’ Ouzbékistan et au Turkménistan voisins … pour remplacer l’ Afghanistan qui n’ existe pas vraiment car comme le Mali , la Libye , la Syrie , l’ Irak ou le Pakistan , ce n’ est qu’ un état artificiel dont les habitants n’ ont rien à f**tre parce qu’ il n’ a aucune unité ethnique et culturelle , d’ où son effondrement immédiat et la débandade de son armée face à la récente offensive des Talibans .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s