Lorsque la diversité naturelle des « Allemagnes » était une des caractéristiques de notre puissant voisin.

Vous savez que les Etats confédérés de l’Empire allemande de 1871 à 1918, étaient au nombre de 25 :

–  4 royaumes,

– 6 grands duchés,

– 5 duchés,

– 7 principautés,

– 3 villes libres,

– 1 territoire d’empire (Alsace-Lorraine).

Donc 7 principautés, dont deux principautés de REUSS :

REUSS branche aînée / 317km2 / 72 769 habitants en 1910.

REUSS branche cadette : 827km2 / 139 210 en 1910.

La distinction entre les armoiries de ces deux principautés se fait grâce au chiffre romain II.

Je ne sais pas quelle est de ces deux principautés celle qui est distingué par le chiffre romain II.

http://canonspgmww1guns.canalblog.com/archives/2007/02/18/4054256.html

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article a été publié dans Société traditionnelle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Lorsque la diversité naturelle des « Allemagnes » était une des caractéristiques de notre puissant voisin.

  1. Christian Class dit :

    L ‘ unité de la France s’ est certes faite plus tôt que celle de l’ Allemagne qui a aussi pu rester une monarchie ( ou un ensemble de monarchies ) et une société traditionnelle jusqu’ en 1918 , au moins dans l’ ex – Prusse . Mais jusqu’ en 1789 , avant la république « une et indivisible » avec ses départements qu’ on a parfois du mal à situer sur la carte si on n’ a pas fait un mastère en noms de cours d’ eau , la France aussi était constituée de provinces très diverses et autonomes , avec des cultures et des langues parfois très différentes qui n’ ont véritablement été nivelées qu’ à partir de la 3ème république : il y a au moins autant de différences voire encore plus entre la Bretagne et la Provence , entre la Savoie et le Pays Basque , qu’ entre la Prusse-Orientale et le Bade-Würtemberg ou entre la Silésie et l’ Autriche ! On ne va pas remettre l’ unité de la France en question , hormis peut-être en ce qui concerne quelques zones marginales comme la Corse ; donc pourquoi s’ opposer à l’ unité de l’ Allemagne sous prétexte qu’ elle est plus récente ? Il ne viendrait pas à l’ idée des Allemands de s’ opposer à un éventuel rattachement de la Wallonie ou du Jura Suisse à la France si leurs habitants le souhaitaient , ou à quelques éventuelles rectifications de frontière en faveur de la France dans les Pyrénées ( Cerdagne , Val d’ Aran … ) ; donc en quoi le retour de l’ Autriche ou du Tirol du Sud à l’ Allemagne serait-il gênant pour la France ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s