Louis XVIII « Saint Patron » des Monarques providentialistes à venir.

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Action Providentialiste, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Louis XVIII « Saint Patron » des Monarques providentialistes à venir.

  1. Christian Class dit :

    LouisXVIII a été un bon roi qui a fait ce qu’ il a pu . Il a incité les vainqueurs des guerres napoléoniennes à laisser à la France ses frontières de 1789 , y compris l’ Alsace et la Corse , et même le Comtat Venaissin qui ne faisait pas partie de la France avant la révolution . ( Rien à voir avec le déchaînement de haine et le traitement infligé à l’ Allemagne en 1918 puis en 1945 ; autre temps , autres mœurs … ) . Il a contribué à instaurer un équilibre des puissances européennes qui ne sera rompu qu’ en 1914 à cause de l’ incapacité de l’ Autriche à tenir compte de la montée des nationalismes , du soutien inconditionnel de l’ Allemagne à ladite Autriche , et de l’ expansionnisme russe en embuscade . On peut toutefois regretter que Louis XVIII n’ ait pas rétabli les provinces , ou au moins redonné leurs vrais noms aux « départements » ( je déteste cette expression technocratique ) : à quoi çà peut bien servir d’ appeler la Touraine l’ Indre-et-Loire , le Bas-Berry l’ Indre , la Marche la Creuse , la Basse-Alsace le Bas-Rhin , etc. ??? Le fait que la « Restauration » ne soit pas revenue sur la création des départements est une des preuves les plus visibles que malgré les apparences il s’ agissait bien d’ un nouveau régime , qui n’ était plus l’ Ancien . D’ où la rapidité à priori surprenante de son effondrement au bout de seulement une quinzaine d’ années .

  2. Irène Pincemaille dit :

    Certes, certes, il fut un bon roi politiquement parlant. Il était fort capable de régner, d’ailleurs il s’en était vanté – « Nous sommes 3 frères, mais moi seul suis capable de régner » !!! pour la modestie… hummm !
    « Monsieur veut trôner » disait sa femme ! ce qui le rendait malade, c’était d’être né un an après son frère ! et on ne peut pas dire qu’il l’ait aidé dans ses mortelles difficultés !!! Il était peu croyant,, voltairien.
    Il redressa la France, c’est certain, MAIS car il y a un « mais » et un gros : IL COMMIT LA FAUTE ÉNORME DE PRENDRE LA PLACE DE CELUI Á QUI LE TRÔNE REVENAIT DE DROIT : LOUIS XVII ! dont il connaissait parfaitement l’existence. Au moment de sa mort, pris de remords et sachant qu’il allait rendre des comptes au Tout Puissant, il rédigea un testament demandant à son frère de rétablir leur neveu sur le trône : Charles X, moins coupable que lui, hésitait et se serait peut-être laissé convaincre sans l’intervention du cardinal de Latil archevêque de Reims qui s’opposa à cette restauration et le testament de Louis XVIII finit… dans la cheminée !!! Charles X régna 6 ans et son règne s’acheva comme on sait !
    Louis XVIII fut un fin politique mais nullement un saint !!! paix à son âme puisqu’il fit preuve de remords.
    Amitiés à tous.

    • Christian Class dit :

      Je ne suis pas spécialiste de l’ histoire de cette période , mais à moins que je le confonde avec quelqu’ un d’ autre il me semble que Louis XVII était déjà mort quand Louis XVIII est devenu roi ?

      • Jean DEWEER dit :

        Ce n’est pas la thèse d’Octave Aubry, « Le roi perdu » (1927) puisque Louis XVIII aurait encore fait faire une enquête sur l’existence de son neveu, Louis XVII, en 1816, sans vouloir aller jusqu’au bout et s’assurer qu’il était bien mort à Port-au-Prince en 1803, dans une révolte de noirs, malgré la demande insistante de sa nièce, Madame Royale. Faire la part du roman et de la réalité historique, certes! mais la fille d’Octave Aubry a dit que son père, après une entrevue avec Pie XI, s’était muré dans le silence et avait détruit ses archives. Ce qui tend à accréditer l’idée qu’il y avait toujours anguille sous roche. L’énigme Louis XVII reste la grande énigme malgré que les royalistes aient voulu s’en débarrasser par des analyses ADN en 2000. Vu ce que cela leur a rapporté, à ce jour, on ne peut pas dire que cela les ait porté au pouvoir, ni qu’ils aient été inspirés par le Saint Esprit!

  3. Annie Monier dit :

    merci

  4. Pour Louis XVII, parmi toutes les théories évasionistes, il en est une très intéressante: l’historien Octave Aubry a offert en 1927 une “invention” merveilleuse fondée sur le mémoire du Comte de Vaison, Conseiller d’Etat sous le III° République. Dans le récit d’Octave Aubry, il y aurait eu substitution sous caution de Barras, le 25 Août1794, alors que la soeur de Laurent venu avec un enfant muet désirant “voir” l’Enfant-Roi -comme aujourd’hui on irait voir une rock star ou un acteur à l’hôpital- aurait introduit le remplaçant vêtu de haillons dans la cellule, habillait l’Enfant-Roi des haillons du remplaçant, ce dernier restant en prison à la place de son Souverain emporté par la soeur de Laurant: c‘est donc le substitué muet qui meurt le 8 Juin 1795, empoisonné par Sigault comme le pensait Frotté.

    Louis XVII aurait été confié au banquier Petitval, un agent Royaliste du réseau du Marquis de Fenouille, et dont la famille devait être massacrée atrocement dans la nuit du 20 au 21 Avril 1796 à Vitry-sur-Seine (94400). A cette occasion, deux enfants devaient disparaître, le fils de Patitval, âgé du même âge que Louis XVII, et un autre enfant, peut-être un autre enfant substitué, Louis XVII ayant été mis à l‘abri à l‘étranger depuis longtemps.

    Ce massacre, aussi, spectaculaire que gratuit, aurait été l’ouvre de Fouchet, qui avait reçut un ordre appuyé par un “Décret de chasse générale”, lequel ministre Fouchet aurait exfiltré l’autre enfant à Port-au-Prince, à l’époque possession française. Le jeune homme y mourrait en 1803, à l’occasion d’un soulèvement indigène. Cette théorie a l’avantage de recouper les dires de la veuve Simon lorsqu’elle racontait avoir vu en 1802, à l’Hospice des incurables, son Dauphin devenu grand et accompagné par un serviteur de couleur.

    De plus, en 1957, la fille d’Octave Aubry devait certifier par écrit que, peu après la parution de son livre, son père aurait été convoqué au Vatican. Après une entrevue de deux heures, seul à seul avec Pie XI, l’auteur devait déclarer que tout n’avait été qu’une “invention” avant de s’enfermer dans le plus profond silence et détruire toutes les archives relatives à l’affaire.

    Melle Aubry estime qu’une consigne de silence aurait été imposée à son père. Si cela est vrai, cela signifierait que le mythique Comte de Vaison n’est qu’un prête-nom –Comte de Vaison=Comte de Vansay?- et que son mémoire a quand même de la valeur.

    Pour Louis XVIII (et Charles X) : après les horreurs de la Révolution dite Française, LA RESTAURATION est la période de l’hitoire de France comprise entre la chute du Premier Empire le 6 Avril 1814 et la Révolution de 1830. La Restauration consiste en UN RETOUR A LA SOUVERAINETE ROYALE DE DROIT DIVIN DES BOURBONS, EXRECE DANS LE CADRE D’UNE MONARCHIE CATHOLIQUE CONSTITUTIONELLEMENT LIMITE PAR LA CHARTE CONSTITUTIONNELLE DE 1814 MAIS PERMETTANT CEPENDANT AU DIVIN CHRIST-ROI DE REGNER, sous les règnes de Louis XVIII et Charles X, frères cadets de Louis XVI, Roi martyre déchu en 1792 puis exécuté en 1793.

    La Restauration méritera bien son nom. Ayant trouvé le Pays vaincu et ruiné en 1815, elle restaure la France en quelques années, elle relève les finances, et dès 1823, grâce à la sage administration du Baron Louis, le franc est au pair et la rente le dépassait à 104 francs or. En dix ans, notre commerce extérieur doublera presque. La prospérité deviend générale. On établit les caisses d’épargne. le 16 septembre 1824marque le décès de Louis XVIII et l » avènement de Charles X. Successivement sont fondées l’Ecole des Mines, l’Ecole des Chartes, l’Ecole Forestière, l’Ecole Centrale, etc… La Restauration inverse en fait ce que la Révolution dite Française a voulu faire par son laïcisme d’état, REFAISANT DE LA DEFENSE DE LA FOI CATHOLIQUE UN PRINCIPE DE GOUVERNEMENT.

    Aussi Renan a-t-il pu dire :

    -La Restauration a fondé le vrai développement intellectuel de la France au XIX° siècle.

    1830 : le ciel est descendu sur la Terre. Un Roi est tombé mais une médaille a été donnée.

    • Louis Chiren dit :


      Bonjour et Merci Monsieur Volto.
      Oui le Ciel est bien descendu sur la terre de France par la Vierge Marie, la médaille Miraculeuse a été donnée, les chiffres du futur grand monarque y sont mêlés aux siens. Nous attendons son intervention urgente.

      • Louis Chiren dit :

        Bonjour et Merci Monsieur Volto.
        Oui le Ciel est bien descendu sur la terre de France par la Vierge Marie, la médaille
        Miraculeuse a été donnée, les chiffres du futur grand monarque sont mêlés aux siens. Nous attendons son intervention urgente.

    • Jean DEWEER dit :

      Après l’assassinat du Petitval, un rapport secret du directoire dont l’authenticité a été contestée, dit que selon Tort de la Sonde, Petitval se serait rendu en Belgique.
      « Reubell: Depuis un certain temps, il faisait de continuels voyages, on ne sait exactement où il se rendait ni pour quels motifs, il s’absentait aussi fréquemment. J’ai appris cependant par une lettre de Tort de la Sonde qu’il était en Belgique il y a quelques semaines; les assassins n’ont pas manqué de tuer les domestiques qui auraient pu fournir des renseignements sur les allées et venues de leur maître.
      Barras: On a égorgé les domestiques qui étaient particulièrement attachés à sa personne; la femme de chambre qui soigna l’enfant que vous savez a eu la tête coupée… »
      Bernard Quilliet, L’affaire Du Petit-Val Un crime mystérieux sous le Directoire. Albin Michel 1989.

  5. Annie Monier dit :

    Bonjour, pour les amoureux de l’histoire et du royalisme.

  6. Christian Class dit :

    Merci pour ces précisions , mais la charte constitutionnelle de 1814 qui , en changeant les critères de sélection sociale au profit de ceux instaurés par la révolution a donné l’ essentiel du pouvoir au Tiers-État , est bien la preuve que les bases du régime de la Restauration ( dont le bilan est certes loin d’ être négatif au plan du redressement économique , l’ économie étant d’ ailleurs justement le domaine d’ activité du Tiers-État ) n’ étaient plus celles d’ avant 1789 . Mais il me semble qu’ en 1830 , le ciel n’ est pas « descendu sur terre » ( ??? ) , il en a au contraire été chassé définitivement , comme en témoignera la suite des événements jusqu’ à nos jours avec la brutalisation et le primitivisme croissant de la société tout au long des 19ème et 20ème siècles ( voir les révolutions et les guerres de plus en plus atroces , la montée du primitivisme culturel à partir de la Troisième République avec notamment la peinture qui tombe rapidement encore plus bas que l’ art africain … ) , et au final la tiers-mondisation que nous subissons depuis quelques dizaines d’ années …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s