La triple donation à Saint Benoît sur Loire ? Sans doute pas.

Une personne intéressée par le sujet du lieu et de la date de la triple Donation vient de me faire parvenir l’information suivante :

« Veuillez trouver une précision sur le passage à Saint-Benoît-sur-Loire de Jeanne et du dauphin Charles.
On y constate là encore les doutes et l’état indécis du roi :

Évocation de Saint-Benoît-sur-Loire, dans le livre : « Histoire de Jeanne d’Arc, surnommée Jeanne la Pucelle d’Orléans » (1817)
Tome 2 – Alexandre Lebrun des Charmettes (1785-1880). »

Pour lire ce passage du livre, cliquez sur le lien :

https://jeannetripledonation.forumactif.com/t53-la-triple-donation-le-21-juin-1429-et-a-saint-benoit-sur-loire-impossible#125

Chouandecoeur

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La triple donation à Saint Benoît sur Loire ? Sans doute pas.

  1. LA TRIPLE DONATION a eu lieu le 21 Juin 1429 ? Une brochue intitulée SOUVENIRS DE LA BREATIFICATIN DE LA VENERABLE JEANNE D’ARC (Orléans, Bureau des Annales religieuse, 1909) nous dit que Sainte Jeanne d’Arc accompagna le Roi à Saint-Benoit sur Loire. NOUS AVONS LE LIEUX.

    L’évènement historique est relaté dans le BREVARIUM HISTORIALE, concervé à la bibliothèque Vaticanne. NOUS AVONS LA PREUVE DE L’EVENEMENT.

    TOUT CECI SE TROUVE DANS LE LIVRE DE LOUIS-HUBERT REMI, p. 29.

    Qu’elle est donc émouvante cette TRIPLE DONATION passée en bonne et due forme par devant notaires ! Elle est l’éclair fulgurant qui explique, éclaire, illumine, irradie toute notre Histoire. ELLE EST L’ACTE CAPITAL QUI CONSACRE LA RAISON D’ETRE DE NOTRE PAYS.

    A la face de l’univers, elle proclame non seulement la Royauté universelle du Christ sur le monde
    et plus particulièrement sur notre Patrie, mais aussi LA MISSION DIVINE DE LA FRANCE ET DE SA MAISON ROYALE. Car cet acte a une portée générale; ce n’est pas seulement à Charles VII que Dieu confie le Royaume, en sa personne, C’EST A TOUTE LA RACE ROYALE pour bien montrer que LA RACE ROYALE EST AUSSI INSEPARABLE DE LA FRANCE QUE LA FRANCE EST INSEPARABLE DE L’EGLISE DU CHRIST.

    Et la mission posthume de Sainte Jeanne d’Arc apôtr et martyre de la Royauté universelle du Christ et du caractère Sacré et Divin du Roi de France Son Lieutenant, sera d’accompagner le retour du Roi en France en la personne du Grand Monarque Henri V de la Croix.

  2. Chouandecoeur dit :

    Bonjour à tous,

    Ce que je souhaite vivement aux personnes intéressées par le sujet de la Triple Donation, c’est d’avoir (ou d’acquérir) trois qualité indispensables pour discerner le vrai, d’abord du douteux et ensuite du faux, qualités qui sont les suivantes :
    . Une logique acérée,
    . Une connaissance « par cœur » des dossiers traitant ou évoquant la question,
    . Une sainte crainte du sophisme (raisonnement faux ayant l’apparence du vrai).

    Ceci étant, Hervé, je vais répondre point par point à votre commentaire ci-dessus :

    1. Vous dites d’abord :
    « Une brochure intitulée SOUVENIRS DE LA BEATIFICATIN DE LA VENERABLE JEANNE D’ARC (Orléans, Bureau des Annales religieuse, 1909) nous dit que Sainte Jeanne d’Arc accompagna le Roi à Saint-Benoît sur Loire. NOUS AVONS LE LIEUX. »

    Je vous réponds que cette information sur cette brochure prouve seulement que Jeanne et le dauphin sont passés à Saint-Benoît-sur-Loire… Et c’est tout !
    Vous ne nous apprenez rien de nouveau puisque c’est exactement ce dont parle l’article de la Charte, objet de votre commentaire.
    « Nous avons le lieu. »… Mais, enfin, ce n’est pas parce que Jeanne et le dauphin sont à Saint-Benoît-sur-Loire que la Triple Donation s’est faite en ce lieu.

    2. Vous dites ensuite :
    « L’événement historique est relaté dans le BREVARIUM HISTORIALE, conservé à la Bibliothèque Vaticane. NOUS AVONS LA PREUVE DE L’EVENEMENT. »

    Je vous réponds que l’événement historique est bien relaté dans le Brevarium Historiale conservé à la Bibliothèque Vaticane, c’est exact. Cela nous apprend seulement que l’événement a eu lieu… Et c’est tout !
    Le Brevarium Historiale ne dit ni quand ni où.
    Ce n’est pas la preuve que la Triple Donation ait eu lieu le 21 juin 1429, ni non plus qu’elle ait eu lieu à Saint-Benoît-sur-Loire…

    3. Vous dites enfin :
    « TOUT CECI SE TROUVE DANS LE LIVRE DE LOUIS-HUBERT REMI, p. 29. »

    A ce sujet, Je vous réponds deux choses :

    La première est que le livre de LHR ne prouve rien : ni de la date, ni du lieu.
    . Ni de la date, car LHR prend pour argent comptant les dires du Père Théotime de Saint-Just qui ne donne aucune source documentaire de son affirmation (date et même heure).
    . Ni du lieu, car de la bouche même de LHR, ce dernier donne le lieu où Jeanne pouvait bien se trouver avec le dauphin à cette date. Ce en quoi il commet une erreur, puisque Jeanne et le Dauphin sont à Sully-sur-Loire le 21 juin, et ne font que passer à Saint-Benoît-sur-Loire le matin du 22 juin en se rendant à Châteauneuf-sur-Loire pour un Grand Conseil des Capitaines.

    La seconde, Hervé, et c’est pour une connaissance approfondie du sujet, de grâce faites-moi le plaisir d’entreprendre ce qui suit pour ne pas entretenir sur Internet des informations plus que douteuses :

    . D’abord, lisez attentivement le livre de LHR « Dossier de la Triple Donation ».
    Vous y verrez que pour argumenter ce qu’il veut prouver (date et lieu), LHR se base sur l’œuvre du RP Dondaine qui explique exactement le contraire de sa thèse du 21 juin à Saint-Benoît-sur-Loire.
    Là est le sophisme de LHR.

    . Ensuite, allez sur le Forum du Conservatoire de la Triple Donation et lisez la critique que j’ai faite du livre de LHR ci-dessus.
    https://jeannetripledonation.forumactif.com/t53-la-triple-donation-le-21-juin-1429-et-a-saint-benoit-sur-loire-impossible

    Et on en reparle… !

    Bien à vous,

    Chouandecoeur

  3. Louis-Hubert REMY dit :

    1° Le 21 juin.
    Dans mon livre La Vraie Mission de sainte Jeanne d’Arc je précise, pages 29-30 que
    Jeanne le samedi 18 gagne la fameuse bataille de Patay ;
    est à Orléans le dimanche 19 ;
    rejoint Charles resté à Sully, le 20 ;
    l’accompagne à saint-Benoît le 21, sans Yolande et La Trémoille ;
    est avec lui le 22 à Châteauneuf où il se décide enfin, à suivre les conseils de Jeanne, en marchant sur Reims pour y être sacré.
    Références :
    – Souvenirs de la béatification de Jeanne, état récapitulatif complet de la vie de Jeanne jour par jour, travail fait pour le procès de canonisation, page 53.
    – Gaston du Fresne de Beaucorps, dans son admirable Histoire de Charles VII, tome 2, page 223.

    2° Plusieurs fois on a envisagé le voyage à Reims : dès Chinon ; à Poitiers, à Loches au lendemain de la victoire d’Orléans et enfin au lendemain de Patay, Jeanne auréolée de cette victoire autrement importante que celle d’Orléans.
    A chaque fois les conseillers de Charles s’y opposent : pas assez d’armée pour traverser les villes occupées par l’ennemi et s’y ravitailler, trois fleuves à traverser sans pont, etc…
    Même après la décision du voyage, problèmes à Auxerre et surtout à Troyes où on décide de retourner. Seule l’énergie de Jeanne permet de trouver la solution. Même en arrivant à Reims, doutes de Charles. Épopée merveilleuse de Jeanne jusqu’au sacre.

    3° Nos recherches avec mon épouse :
    – le document de Théotime : fouille chez les franciscains, à Lyon, Paris, Rome et même en Ecosse.
    De nombreuses anecdotes à raconter sur Rome et surtout en Ecosse, à Edimbourg.
    – le document de la triple donation : à Rome, aux Archives secrètes du Vatican : deux semaines sur l’original du procès de canonisation ; aux Archives dominicaines à Rome d’où les découvertes du P. Dondaine, etc.
    – Une personne nous a écrit disant avoir le document et nous donnant rendez-vous dans une cathédrale. Elle seule et nous connaissions un détail qu’elle cite dans sa lettre. Malheureusement il n’y avait personne au rendez-vous.
    – enfin une piste espagnole que j’exploite actuellement.

    En dehors de nos travaux je ne connais personne qui a fait des recherches sérieuses, si ce n’est des critiques incompétents et prétentieux. Seul François-Xavier a apporté une réflexion utile et démonstrative.
    Je tiens encore au 21 juin, le P. Dondaine ayant pu se tromper. A discuter.

    P.S. Merci à François-Xavier de mettre ce commentaire sur son site, étant incapable de le faire.

  4. Louis-Hubert REMY dit :

    Louis-Hubert REMY souhaiterait rentrer en relation avec la personne qui a parlé de Lebrun de Charmettes.
    M’écrire à louis-remy@orange.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s