Nous ne sommes toujours d’accord avec les analyses du CER auxquelles nous vous renvoyons pourtant toujours avec plaisir.

Mais force est de constater que morceau après morceau l’empire que la III éme république nous avait légué tombe en morceaux. On comparera avec désespoir au commonwealth britannique à qui l’institution de la couronne a permis de garder au moins l’apparence d’un empire et sans doute beaucoup plus.

• En 1914, la France est devenue le second empire colonial après le Royaume-Uni. Ses colonies ont différents statuts territoriaux qui supposent une administration différente : l’Algérie est un territoire départementalisé, la Tunisie et le Maroc sont des protectorats, l’Afrique-Occidentale française (AOF) et l’Afrique-Équatoriale française (AEF) sont des unions fédérales. La présence française sur ces vastes territoires est discontinue : ils sont inégalement contrôlés et administrés par des militaires et quelques fonctionnaires formés à l’École coloniale, créée à Paris en 1889. L’Algérie est un cas à part : en tant que colonie de peuplement, elle est pleinement intégrée au territoire français.
• Des infrastructures sont aménagées, comme des routes ou des lignes de chemin de fer, pour accompagner l’exploitation économique de ces nouveaux territoires. Les matières premières sont destinées à l’exportation en métropole, et l’industrialisation se développe peu afin de protéger l’industrie français

..

https://www.assistancescolaire.com/eleve/1ST2S/histoire/reviser-le-cours/1t_his_07

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Nous ne sommes toujours d’accord avec les analyses du CER auxquelles nous vous renvoyons pourtant toujours avec plaisir.

  1. « Nous ne sommes (pas) toujours d’accord avec les analyses du CER… » ou bien
    « Nous ne sommes toujours (pas) d’accord avec les analyses du CER… » ? Le sens de ces deux phrases étant assez différent !
    Quoi qu’il en soit, si vous lisez attentivement tous nos articles consacrés à Mayotte (mot-clé « Mayotte » sur notre moteur de recherche), à sa situation politique, économique ou sociale, nous vous mettons au défi de trouver la moindre raison pertinente (et argumentée) de maintenir ce rocher dans le giron de la France. Sa départementalisation, voulue par Jacques Chirac et réalisée par Nicolas Sarkozy et leurs sbires, reste à nos yeux une des plus graves forfaitures accomplie par la république française et l’une de celles qui nous causera le plus de déboires. Quant à la situation locale actuelle…

    • LIRE. Nous ne sommes (pas) toujours d’accord avec les analyses du CER. Quant au fond je maintiens que le Commonwealth à permis au royaume-uni d’échapper au dépiotage morceau par morceau de l’Empire Britannique.

      • C’était l’idée de De Gaulle quand il créa la Communauté française qui figura dans la Constitution de 1958 jusqu’en 1995. On sait ce qu’il en est advenu. Mais se souvient-on qu’il refusa par exemple, que le Gabon devienne département d’Outre-Mer (comme Léon M’Ba le demandait), pour les mêmes raisons qui nous font exiger le retour de Mayotte aux Comores ? Je vais tâcher de retrouver ses propos.

  2. Voilà :  » « Nous ne pouvons pas tenir à bout de bras cette population prolifique comme des lapins (…). Au Gabon, Léon M’Ba voulait opter pour le statut de département français. En pleine Afrique équatoriale ! Ils nous seraient restés attachés comme des pierres au cou d’un nageur ! Nous avons eu toutes les peines du monde à les dissuader de choisir ce statut « . Intéressant, non ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s