5- CHARTE DE F. / Histoire : c) Obituaire de la Charte de Fontevrault. Décés de M. L’Abbé Pohu, Aumônier général de la Charte de Fontevrault. RIP. Qu’ils reposent en paix.

charte_fontevrault
P1040617
Monsieur l’Abbé Pohu célébrant le Saint Sacrifice de la Messe
—-
Obituaire. 
    « On appelle obituaires ou nécrologes des registres, en forme de calendriers, où les communautés religieuses du Moyen âge inscrivaient les noms de leurs membres, confrères, associés spirituels ou bienfaiteurs, pour l’âme desquels elles étaient tenues de réciter des prières. Les noms qui servaient à désigner ces livres étaient en latin obituarius, liber obituum, et quelquefois martyrologium, necrologium, calendariurn, liber defunctorum. Les obituaires n’apparaissent qu’au IXe siècle.
Le plus ancien obituaire français est celui de Saint-Germain-des-Prés compilé par d’Usuar entre 858 et 869 et que l’on ne doit pas confondre avec le martyrologe proprement dit du même auteur. Toute église, abbaye, prieuré, chapitre de cathédrale, communauté de chanoines réguliers ou même simple paroisse pouvait avoir son obituaire
« 

 
     DECES de M. L’ABBE POHU, AUMÔNIER GENERAL  FONDATEUR   de la  CHARTE de FONTEVRAULT, Fidélité-unité royale      

 

Chers amis,
    Le Gouverneur en exercice de la Charte  de Fontevrault,  Mademoiselle Irène  Pincemaille et moi même  avons la grande  douleur  de  vous faire part  du décés survenu dans la nuit  du vendredi 5 au samedi 6 décembre 2008 de  Monsieur l’Aumônier  général fondateur dela Charte de Fontevrault , l’Abbé Pohu (4 mars 1912-5 décembre 2008). Personne n’ignore parmi nous que si M. l’Abbé Pohu curé en 1988 de la paroisse de Fontevraud n’avait pas existé , la Charte  de Fontevrault  n’aurait pas existé non plus.

    Monsieur  L’Abbé Pohu a  veillé sur nous  depuis  vingt ans; la Charte  de Fontevrault  ayant été  fondée le 25 août 1988. Nous  voyons  comme un signe que ses obsèques se  déroulent en la fête de l’Immaculée Conception , patronne de l’ordre monastique  de Fontevraud  dont il était un des gardiens  de la mémoire.
     Ils ne  sauraient  de plus oublier  que le lundi 8 décembre 1947 dans le  sanctuaire si voisin de l’île Bouchard ,  il y aura  , jour pour jour, 61 ans,  qu’un peu avant 13 heures , “Notre Dame de la Prière “  est apparue  à trois jeunes enfants …  Puisse  notre mère du ciel,  sous les plis du manteau de laquelle Monsieur l’Abbé  aimait à placer ceux qui lui étaient chers,  lui avoir  réservé  une  place de  choix  auprès de son fils, Notre Seigneur.

      Le Gouuverneur et moi-même demandons  à tous les destinataires de ce mail  de réciter un chapelet , ou d’autre prières s’ils le peuvent pour le repos de l’âme de monsieur l’Abbé Pohu.    ils prieront  dans l’espérance et  dans la foi  afin que  le Seigneur  accepte de  nous  donner bientôt , en la personne de Monsieur l’Abbé Pohu,  un intercesseur  et un protecteur de plus. Vous serez informé par le même  canal   des messes  qui seront  célébrées  pour le repos de l’âme de notre  aumônier  fondateur.
    Ils souhaitent aussi que  ce mail soit diffusé le plus possibleet  à cet  effet  qu’il soit  « rerouté » par  vos soins  aux  destinataires de  votre  choix.

   Tous  les témoignages de gratitude  envers M. l’Abbé Pohu peuvent être adressés à la Charte de Fontevrault qui en assurera le  recueil :
Mail : charte.de.fontevrault@wanadoo.fr
     Les  obsèques  seront célébrées  lundi prochain, demain donc, 8 décembre 2009  à 10H30 , en l’église saint-Michel-de-Fontevrault paroisse dont il fut le pasteur un si grand nombre d’années.


Pour le  Gouverneur en exercice  2006-2009
de la Charte de 
Fontevrault ,


 Mlle Irène Pincemaillle

   Alain Texier, président  fondateur.

                                 Limoges, le 7 décembre 2008
  Texte  de l’Homélie prononcée lors des obséques de M. l’Abbé   Pohu en son église saint Michel de Fontevrault
Sermon obsèques1074
         Sermon obsèques1075
Sermon obsèques1076
QUELQUES REACTIONS A LA DOULOUREUSE ANNONCE
 
abbe_pohu
1) Cher ami,
  c’est avec désolation que je reçois votre message au sujet de l’abbé Pohu qui a toujours soutenu notre Charte avec tant de dévouement. Il est bien évident qu’il faudra présenter les condoléances à sa famille au nom de nous tous. Je vais faire suivre l’information et écrire au curé actuel à la fois en mon nom et en celui de la Charte. Nous ne l’oublierons pas dans nos prières.
Source: Irène  Pincemaille. Gouverneur en exercice (2006-2009) de la Charte de Fontevrault.
———-
2)
Irène PINCEMAILLE                                           Mr. le Curé
PresbytèreLe Croisic, le 8 Décembre 2008
Monsieur le Curé,Gouverneur de l’Association « Charte de Fontevrault », j’ai appris, hier, avec désolation, le décès de votre prédécesseur Monsieur l’Abbé Pohu qui fut le premier aumonier de la « Charte » fondée en 1988. Nous avions, alors, pu apprécier ses immenses qualités d’homme et de Chrétien et nous avions toujours, depuis, entretenu d’excellentes relations avec lui. Notre aumonier actuel est l’Abbé Jehan de Durat, prêtre à la Gaubretière.Désormais auprès du Seigneur, que Celui-ci l’ait en Sa Sainte Garde et lui accorde la récompense suprême après toute une vie d’apostolat passée à Son service.
Il ne m’a, hélas, pas été possible d’assister à sa sépulture, mais je suis unie à vous en prières,  peut-être quelques membres de notre Association ont-ils pu s’y rendre et, bien sûr, ce décès sera annoncé dans notre prochain bulletin.
Nous adressons évidemment, nos plus vives condoléances à sa famille. Je me souviens notamment de sa passion pour les jardins, auxquels il avait consacré un ouvrage axé tout spécialement sur ceux entourant beaucoup de presbytères.
Nous vous recontacterons lorsque nous commencerons à organiser notre habituelle rencontre fontevriste ayant lieu chaque année le 25 Août.Dans cette attente et en vous renouvellant toutes nos condoléances, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Curé, avec nos plus chrétiennes salutations, l’expression de nos sentiments les meilleurs.I. PINCEMAILLE
3) Union de prières bien sûr.
Amitiés en JMJ
Source: Christian-Michel Villette, Fondateur  des Rosaires pour la vie.
———-
4) J’apprends le  décés de notre aumônier  général fondateur avec une  grande  tristesse. Tu sais que je l’avais  conduit  à une de nos rencontres  fontevristes  de la Saint Louis  en l’abbaye  royale … mes enfants et  moi en gardent un vif souvenir.
Source: Philippe  Gouilhers.Secrétaire  général honoraire de la Charte de Fontevrault
———-
5) Chers amis,(je) réponds avec promptitude à la nouvelle de la mort de ce cher ecclésiastique qui brillait par sa bonté déterminée. Bien avant de vous connaître, j’avais eu affaire à lui pour des questions de mariages et de baptêmes et son accueil fut toujours extrêmement affable.
J’avais bien regretté son départ de la paroisse St Michel de Fontevrault. Le voici remonté vers le Maître. Soyons sûrs que le Roi des rois et la Reine du Ciel auront fait bon accueil à celui qui était si accueillant.
Dimanche prochain, je réserverai la Messe de 10 h 30 pour le repos de son âme….
Prions l’Immaculée Conception, Reine du Ciel et de la Terre de nous avoir en sa garde maternelle.
Source: Abbé  Jehan de Durât . Aumônier  général de la Charte de Fontevrault.
——–
6) Merci de m’avoir fait part de cette triste nouvelle.
Je reste toutefois dans la joie de savoir que M. l’abbé Pohu est passé du Paradis* au Paradis.
Amitiés fidèles
Source: Arnaud de  LATROLLIERE. Secrétaire  général honoraire de la Charte de Fontevrault.
* A sa retraite , M. l’Abbé Pohu avait  regagné la maison, située à une vingtaine de kilométres de Cholet, où il était né  » rue du Paradis ».
——–
7) Condoléances et union de prières pour le décès de Monsieur l’Abbé Pohu.
Amitiés royalistes.
Source: Frédéric Bouju.
———–
8) Communiqué du diocèse : nous vous informons du décès de M. L’abbé Joseph POHU, survenu le 5 décembre 2008 à Beaupréau.

Source
http://catholiquedetraditionaangers.over-blog.com/article-25634985.html                           ———-
9)  Il y a déjà plus de 20 ans que je fis la connaissance de l’abbé Pohu, par une belle journée d’été. Un peu intimidées, ma soeur* et moi, nous accompagnions le fondateur de la future Charte de Fontevrault, nous fumes accueillis simplement par l’abbé Pohu, un abbé d’autrefois , je dirai même Balzacien, pesant ses mots et ses pensées, heureux de nous faire découvrir les richesses de son église et très respectueux de leur valeur historique.
       Nous l’avons suivi dans le presbytère sentant bon la cire et les cierges  en traversant son jardin mais quel jardin! magnifique! des brassées de fleurs multicolores poussant ça et là,libres de leurs mouvements et du choix de leur plantation,un jardin unique, un jardin de curé quoi !
   Le souvenir de l’abbé Pohu sera toujours lié à cette église Saint Michel** , ce presbytère hors du temps, ce jardin merveilleux et à cette journée mémorable. Je pense et je suis sure que l’abbé Pohu est allé au Paradis rejoindre tous ces abbés en soutane qui ont marqué par leur simplicité ,leur parfum de moeurs surannées mais aussi par leurs exigences le village dans lequel ils ont vécu et les personnes qui ont eu la chance de croiser leur chemin.
Une page d’histoire est tournée et je suis heureuse d’avoir pu y faire un saut par une belle journée d’été…
Source: Marie Blanchard.
* la Charte de Fontevrault  vous demande de ne pas oublier Agnès dans  vos prières.

** de Fontevraud, au bout  de l’allée Sainte Catherine.

  10) S’agissant  de Monsieur l’Abbé Pohu, la perte de cette personne si bonne  et  si généreuse est irremplaçable : outre d’être un prêtre  très au fait  de l’histoire de France, il connaissait  sur le  bout  des doigts les ouvrages du marquis de la Franquerie.
Il nous permettait d’entrer  dans l’église  Saint-Michel-de-Fontevrault avec les drapeaux fleurdelisés et tenait à prier avec nous  pour tous les morts  tombés pour la France  à toutes les époques  de son histoire – Royauté, Empire et République- comme demandé dans les messages de Sainte-Anne d’Auray.
Car l’Abbé Pohu était un vrai  Providentialiste s’en remettant  au choix  Divin pour ce qui concerne le roi à venir. Enfin n’oublions pas  que l’Abbé Pohu s’était associé  spontanément à la consécration  de la Charte de Fontevrault en la même église Saint –Michel :
– au Sacré-Cœur le 27 juin 1992
– au Cœur Immaculé de Marie en 1994
– et  à celle de  la Charte aux  Cœurs-unis ensemble  en 1995
Toutes  consécrations renouvelées par Monsieur l’Aumônier général de la Charte M.l’Abbé  de Durât, providentiellement au lieu même où elles avaient  été prononcées, lors du Saint Sacrifice de la messe célébrée en rite extraordinaire le lundi 25 août 2008, jour de la fête de la Saint Louis.
Hervé VOLTO
Président 1991-1994
de la Charte de Fontevrault
Membre  du Chapître Général et  délégué pour l’Italie
Monsieur l’Abbé Pohu,
Aumônier général fondateur de la Charte de Fontevrault
P1020880   M. l’Abbé Pohu est né le 4 mars 1912. Rappelé à Dieu dans la nuit du vendredi 5 décembre 2008, il a été inhumé le 8 décembre 2008 – en la fête de l’Immaculée  Conception- au cimtière de Fontevraud l’Abbaye.
—————
               
     POUR L’HISTOIRE. Extrait de la lettre de Fontevrault N° 24 du 15 mars de l’an de Grâce 1997. DEPART EN RETRAITE DE MONSIEUR L’ABBE POHU.

Départ en retraite  de Monsieur l’Abbé Pohu

Monsieur l’Abbé Pohu  avait  bien voulu me réserver le meilleur des accueils  lorsque j’étais allé  lui exposer, au printemps 1988, mon projet de Charte de Fontevrault.

En lui ; le Chrétien  s’était réjoui  que l’irritante  question du choix  prince  qui régnera  sur la France  soit- enfin – remise à Dieu.  En lui ;  l’homme avait apprécié que l’Abbaye  royale de Fontevraud, qui avait  tant  servi la Couronne, puisse à nouveau la servir.

  En lui ;  l’officier  de l’ordre des Arts  et lettres, érudit auteur  d’ouvrages sur Fontevraud  avait trouvé juste  que d’avantages encore  de personnes  vienne  faire la découverte  de l’Abbaye  royale, de  l’église Saint-Michel et de cette petite  ville angevine  si chère à son cœur.

***

    Petit à petit, une amitié était née   entre l’Abbé Pohu, sa  gouvernante, Mlle Andrée Ornillon,  et mon épouse et moi-même. Pourquoi dès lors ne pas se réjouir  de ces moments  qui furent heureux  et  qui le restent ?

  Nos conversations  dans la délicieuse  petite salle à manger du presbytère.

  Nos courtes promenades  dans les couloirs  qui conduisaient de la  maison à l’église  et réciproquement.

  Nos émerveillements  devant le  jardin au désordre si charmant   et où les roses trémières  semblaient  comme autant de mas de  cocagnes annonçant déjà le ciel.

    La dédicace  qu’il avait  bien voulu me faire  de l’ouvrage traitant   des « Jardins de Curé », et où pas moins de quatre pages (P. 118 à121), plus la page  de  couverture  sont  consacrées  à ce «  jardin… traversée par deux allées en  croix, dont l’une  est  bordée de fusains ». pour notre  bonheur, l’Abbé Pohu est représenté  deux fois, dont une avec  sa  gouvernante.

      Mes entretiens spirituels  qui se terminaient pas des  absolutions  confiantes  dont je savais  bien que j’étais indigne.

***

   Ceci pour ne rien dire  des grâces  dont il a permis  qu’elles soient  déversées à foison  sur tant de monde/

  Qui se sont  confessé  à lui  à l’occasion de nos rencontres du 25 août.

  Qui  ont  visité  l’église  saint-Michel sous sa direction.

  Qui ont entendu  ses prônes toujours si fidèles  à la vocation chrétienne  et royale de la France

  Qui ont participé au Saint Sacrifice  de la messe, dévotement  célébré par lui dans une église  qui avait gardé  son maître-autel sans adjonction – l’époque- d’un meuble supplémentaire  dans le chœur.

   Qui se sont  consacrés en sa présence au Sacré-Coeur de Jésus et au Coeut immaculé de Marie.

            Qui ont, enfin, été  conquis  par sa charité, sa  compréhension, mais aussi  sa fidélité  au dogme, au nom de qui il était devenu prêtre  de la Sainte Eglise Catholique et Romaine.

Pour tout  ceci, et pour sa chaleureuse  activité d’Aumônier  Général des Fontevrisres, comment ne pas rendre  grâce ?

                                                                    Alain TEXIER.

                                   Supplique au lecteur.


   Puisque  vos  pas  vous ont  conduit jusqu’à cette page  dédiée  à rappeler le souvenir  de  quelques uns des amis de la Charte de Fontevrault qui ne  sont plus, nous  vous adressons une supplique .
   Avant  de fermer cette fenêtre, une  prière pour  ceux  qui ont  quitté cette terre sans  avoir pu voir le retour  du roi de France  sur le  trône  que Dieu lui a préparé… Que l’échec apparent  du service d’un des rois de la terre qui les a préoccupé  incline le Roi des cieux  à leur ouvrir les portes de Son Paradis.

In Mémoriam 

devert_2

 Nous apprenons avec douleur le décés survenu  le Vendredi 18 novembre 2005 à 4 heures du matin de Madame Michelle Devert, présidente de la Charte de  Fontevrault 1997-2000 et membre du chapitre général , Honneurs  de la Charte  du 2 em dégré.

       Nous la confions à la miséricorde de Dieu et à la protection de Sainte Marie-Madeleine sainte patronne  des Présidents et Gouverneurs de la Charte.

                                          Le Chapitre général de la Charte 

   Chaque année apporte ses joies et malheureusement aussi ses peines. Il en est ainsi des douze derniers mois qui ont vu des disparitions de proches ou d’amis. Parmi celles-ci nous ne pouvons pas ne pas songer au premier chef  à Michelle Devert.

  Sa mort brutale a été, pour tous ceux qui s’efforcent de faire vivre le mouvement fontevriste, une blessure qui reste toujours à vif malgré le temps passé.

   Profitant de ce que cette  Lettre de Fontevrault    “spéciale Saint Louis” est diffusée bien au-delà du cercle de nos fidèles abonnés, nous reprenons ici le texte publié tout d’abord dans le n° 30 (janvier 2006) du Royaliste limousin et marchois

Pour  Michelle… 

         Ô  certes, le protocole voudrait  que  l’on s’adresse à la présidente  de la Charte de  Fontevrault 1997-2000 et membre du chapitre général , Honneurs  de la Charte  du deuxième  degré, d’une  façon différente  et , a priori, plus respectueuse.

         Mais l’amitié a des raisons  que le protocole ne connaît pas.  Michelle, donc,  a été rappelée par le  Père éternel  le Vendredi 18 novembre 2005 à 4 heures du matin.

   Mon Dieu, que de souvenirs : en Limousin , au Prieuré de l’Artige où régnaient  Philippe et Françoise , à Veyrac, sa demeure, au Vieux Juriol  où elle a  trouvé – comme nous tous – l’amitié familiale de Nicole et Alain,  à Limoges où  elle ne manquait pas de venir travailler régulièrement avec moi et où prenaient place nos fêtes d’obligation, 21  janvier, 16 octobre…

         Michelle trouvant le temps de réciter un chapelet pendant que j’achetais des enveloppes en stock chez un papetier en gros dans la zone industrielle Nord, Michelle  tenant  tête  aux institutionnels qui voulaient l’empêcher, avec  brutalité,  de  prier le “Rosaire  pour la Vie” en la Cathédrale de Limoges le premier  samedi  du mois….

         Michelle enfin, en la chapelle Saint Martial  de l’avenue des Bénédictins , dont  elle  me fit découvrir le chemin de l’autel et du confessionnal.

       En Poitou aussi,  d’où une de ses grands mères était originaire,  en Poitou, donc à Chiré  en Montreuil  où elle  assistait  avec  dévotion à la messe dans la nef de verdure  – les habitués  comprendront – des journées  Chouannes.

         Mon Dieu, que de souvenirs  à Fontevraud- l’Abbaye aussi, Fontevraud si chère à son cœur de Fontevriste!

         Michelle visitant avec nous , sous un soleil   écrasant  , la Devinière , où vécut Rabelais  ;  sortant de son hôtel  le matin  à Montsoreau , titubante de fatigue et nous disant n’avoir pas fermé les yeux  à cause de  la mitoyenneté d’un bowling;  Michelle dînant  avec nous dans un charmant restaurant offrant une vue imprenable sur le château de Saumur; Michelle en la chapelle Saint Michel, tiens … , du Bourg de Fontevraud,  Michelle récitant le  chapelet tout en  descendant l’allée Sainte Catherine  sous les plis du drapeau d’azur à trois fleurs de lys d’or, Michelle  dans  le cloître du grand Moustier; Michelle  unissant  sa prière  à celle  des moniales et  des moines  qui firent   tant oraison en l’abbaye royale; Michelle  dirigeant avec autorité  les débats lors du Chapitre des Fontevristes; Michelle se mordant – avec  quelques difficultés – les lèvres pour ne pas dire  aux journalistes  tout le mal qu’elle pensait d’eux – journalistes qui , il est  vrai, avaient  écrit d’elle qu’elle  s’était  faite  de – saintes – ampoules en arpentant les jardins de l’Abbaye .

         Michelle fut et , par conséquent,  reste une  grande  présidente , un de ces responsables  qui  sont  persuadés qu’il existe une grâce d’État attachée à cette fonction comme aux  autres  et  que les seuls combats qu’on  a perdus  d’avance sont  ceux  qu’on n’a  pas  livrés.

         A Michelle nous devons :

 – la décision de ne pas ajouter à la division politique  la division  religieuse,  d’où le choix de notre Aumônier général.

– la  naissance et le développement  de notre équipe de routage à Limoges.
– le  souci  de veiller à la  pérennité des travaux de  la Charte de Fontevrault après son départ pour la Côte d’azur auprès de son fils. 
    Et tant d’autres choses que  le temps qui passe, nos actions et leur  développement ne manqueront  pas de mettre en valeur.

     Bien sûr, enfin que Michelle n’était pas une  de ces  saintes de vitrail proposées  à notre pieuse imitation . Bien sûr  qu’elle n’était pas  parfaite et un certain nombre de ses prises  de position de “pied  noir”  écorchée  vive par  la perte de  “ son Algérie”  ont pu agacer. Mais, entre nous qui est  parfait  en ce bas monde  à part  vous et moi ?

         Michelle était  autre  chose, un être humain , marqué par le péché originel, comme nous tous, mais   s’efforçant de faire – comme nous nous essayons à le faire aussi – tout  ce qui était en son pouvoir pour gagner le Ciel .

         Pour tout  cela, Michelle, pour  votre  vie  qui fut  remplie de croix que  vous acceptâtes pour l’amour de Lui, et pour tant d’autres  choses aussi , plus personnelles,  encore , merci . Nous  vous confions , Michelle, à la miséricorde de Dieu et à la protection de Sainte Marie Madeleine, Sainte Patronne  des Présidents et Gouverneurs de la Charte.

             A Dieu ! c’est -à dire, au revoir…

                           Alain TEXIER                                                                   Président 1988-1991
                      Fondateur de la Charte de Fontevrault

In Memoriam. En confiant à Dieu, notre Intendant  Général, Secrétaire général honoraire de la Charte de  Fontevrault.
Alain ROUGEVIN-BÂVILLE par un camarade de promotion

Scan-121690002Alain ROUGEVIN BAVILLE 

   Alain…un Saint Cyrien de la Promotion Maréchal BUGEAUD (St Cyr 1958-1960)…Alain..fier d’appartenir à cette promotion dont le parrain est ce soldat paysan (1784-1849), né à Limoges, ce grand serviteur de l’Etat quel qu’en fut le régime.

   Oui, fier…comme l’était sans doute aussi son père Jacques de la promotion GALLIENI.

  Engagé en novembre 1954 pour le 3ème Rgt de Cuirassiers, Alain est formé au Centre d’Instruction des Blindés de TREVES sur M 24 (le char américain Chaffee). Il entame alors une carrière de sous-officier. Il est Maréchal des Logis Chef alors qu’il vient d’intégrer le Peloton Préparatoire à l’Ecole militaire inter-armes de STRASBOURG. C’est le début de notre rencontre. En 1959, dans la même chambrée , à COETQUDAN, nous recevons le Casoar. Puis c’est la période comme Sous-Lieutenant à SAUMUR avant de rejoindre l’Algérie en 1961 à BONE. Il y sert successivement au 4ème Hussards, puis au 1er Spahis avant de rembarquer à PHILIPPEVILLE en avril 1963 affecté qu’il est au 12èmeChasseurs de SEDAN. Il y reste peu de temps avant d’être désigné comme instructeur à l’Ecole de Cavalerie à SAUMUR en 1965. Il portera ensuite les écussons du 11ème Chasseurs à BERLIN, du 5ème Dragons et du Centre d’instruction de l’Arme Blindée Cavalerie à CARPIAGNE en 1975. Puis c’est à nouveau SAUMUR en 1981 où à FONTEVRAULT il est Commandant en second du Groupe d’Escadrons de manœuvre qui deviendra le 3ème Chasseurs. Il quitte l’armée en 1987 avec le grade de Colonel.

    Titulaire de la Crois de la Valeur Militaire, il est Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

  UNE CARRIERE A LA MESURE DE SA FORCE DE CARACTERE-UNE CARRIERE A LA MESURE DE SA FOI CHRETIENNE TRES ANCREE ET DANS UNE VIE TELLEMENT PARTAGEE AVEC NICOLE.

   Une anecdote…il y a quelques jours, dans la force d’un souffle, il avait tenu à savoir comment s’était déroulé le voyage de promotion auquel  Nicole et lui avaient dû renoncer en s’inquiétant aussi de l’état de santé d’un camarade récemment opéré…

..une anecdote.. non…C’ETAIT TOUT ALAIN .. FIDELE et GENEREUX .

Un camarade de promotion

Et aussi, tant le monde royaliste est riche de fidélités

Mounet 1 Mademoiselle Arlette MOUNET,( à gauche  sur  cette photo du 6 décembre 1980) fidèle au roi  en actes et en pensées et  qui , jamais, ne rata une des messes célébrées pour le roi en l’église Saint-Pierre du Queyroix à Limoges. Rappelée à Dieu le 1 er décembre 1995.
– Monsieur René THERA, tout  comme son frère Léon , royaliste sûr des droits du roi sur la France et  qui, régulièrement, a participé, même l’âge  venu, aux cérémonies commémoratives organisées à Limoges.
– Le Docteur Claude MADOUMIER , chef d’une nombreuse famille , profondé- ment royaliste, rappelé à Dieu  le 12 janvier 1999 dont la devise était :  » Guérir parfois,  soulager souvent, consoler toujours « .
– Maître Jacques DALLIER, que  son légitimiste  consubstantiel, n’a jamais empêché, depuis sa creuse résidentielle,  de s’interesser aux  activités de la Charte de Fontevrault . Rappelé à Dieu le 17 juin 1999.
– Pierre Dumont-Saint-Priest, Officier de la Légion d’Honneur, Commandeur du Mérite Agricole, rappelé à Dieu le 1 er août 2004 qui n’avait jamais cessé d’encourager matériellement et humainement  le dévellopement  du royalisme en Limousin
 Mademoiselle Agnès BLANCHARD, ma  cousine (A.T.) Fontevriste du 21 janvier 1988 * rappelée à Dieu le 13 mai 2006.
* donc avant la  date de naissance officielle de  la Charte de Fontevrault  le 25 août 1988.     Elle fut l’une des  deux jeunes personnes  qui   rencontrérent  au presbytère de Fontevraud l’Abbaye,  en compagnie  du futur fondateur de la Charte,Alain Texier, Monsieur l’ Abbé Pohu- aumônier général fondateur de  la Charte de Fontevrault – Charte qui allait  naître de cette rencontre.
  Pour plus de détails  sur cette rencontre,voir :
http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/pages/31_DE_LA_VIE_DE_LA_CHARTE_Deces_de_M_lAbbe_Pohu_Au-916042.html
Commentaire n° 9.
 Maître CLISSON , maire  royaliste de la cité ostensionnaire du Dorat (87) , rappelé à Dieu le 19 décembre 2007.
       Monsieur le Maire,
     Votre  Conseil municipal et  vous-même  avez   bien voulu donner le nom de  Bertrand Clisson – votre prédécesseur-  à la place des Tilleuls du Dorat. Cette place, magnifiquement  située, qui  a été  inaugurée le samedi 5 juillet 2008 à 17 heures témoigne  de la reconnaissance  de  votre  bonne  ville « envers cet  homme qui a incarné le Dorat pendant 36 ans »  ainsi que  vous avez  bien voulu l’écrire dans  votre mensuel d’informations générales  de juillet 2008. .

            De ce témoignage rendu à un homme  fidèle  à un certain nombre  d’idéaux dont  son Dieu et  son roi, je tiens à vous remercier au nom des  royalistes Limousins  et Marchois.

                                                                          Alain TEXIER
Fédération royaliste Philippe Meynier.

  1.  Cette lettre n’a  jamais reçu , ne serait-ce qu’un accusé de reception..

 Monsieur René BLANC, rappelé à Dieu le 27 octobre 2008.
Il fut un des  talentueux lecteurs  du testament  du roi Louis XVI en prélude à la messe  du 21 janvier  célébrée à Limoges en l’église Saint-Pierre-du-Queyroix pour le roi et pour la France. Il fut aussi un des piliers des   envois en nombre de nos documents fontevristes

 Madame Yseult du CRAY née  de Montaignac de Chauvance ,Fontevriste du 9 septembre 1996 , rappelée à Dieu le 17 décembre 2008.
         Tant  qu’elle le put , elle  servit Dieu et  le roi et les pauvres  et  puis, devant  rendre  les armes à la maladie, elle  ne put plus  que servir Dieu seul. Elle le fit  sans  état d’âme sachant  bien qu’en Lui, tout était  récapitulé.

– Monsieur Jean-François BERTRAND, Fontevriste du 12 juin 1990,rappelé à Dieu entre  le 1 er septembre  2008 et le 1 er juillet 2009
  C’est par le retour du courrier  qui lui était adressé pour l’inviter aux rencontres de Fontevraud de 2009 que nous avons appris le décés de Monsieur Bertrand – de son véritable nom : René Pichène- qui avait  bien voulu honorer de sa présence, en compagnie de son épouse,  nos Rencontres en Val de Loire, en l’abbaye royale de Fontevraud, à de nombreuses reprises .                                                                              Jean-François Bertrand  était  l’auteur des  ouvrages rappelés  ci-dessous :

1. Pour Une Cité Plus Harmonieuse.
Editeur : Lettres Du Monde – Date : 1989
2.Démocratie Totale.
Editeur : Lettres Du Monde – Date : janvier 1990
3.La Guerre, Toujours La Guerre.
Editeur : P. Saurat – Date : janvier 1988
4.Monarchie Chretienne.
Editeur : Lettres Du Monde – Date : 1991

– Monsieur ALLARD-MEEUS rappelé à Dieu  le 24 mars 2010

    J’ai fait la  connaissance de Monsieur Allard-Mééus,  il y a plus de  dix ans , dans des  circonstances  qui étaient  dramatiques pour la Charte de Fontevrault et  que je  dois  à l’histoire de notre mouvement  royaliste  providentialiste de rappeler.

    Monsieur le Curé chargé de la desserte de l’église  Saint-Michel de Fontevraud  – qui n’était pas le même  qu’aujourd’hui- nous avait  fait  savoir      

 – que l’église du bourg  était à notre disposition pour   qu’y soit  célébrée la messe de nos rencontres annuelles

– mais  qu’il n’était pas  envisageable que le  rite de cette  cérémonie religieuse  soit le  rite  dit  de saint pie V, rebaptisé aujourd’hui «  rite extraordinaire »

    La Charte de Fontevraud pris alors la décision, oh  combien douloureuse ! de  ne plus faire célébrer la messe de ses  Rencontres annuelles  en  « son » église  de Fontevraud, où elle avait pourtant , grâce à son aumônier général fondateur, Monsieur l’Abbé Pohu,  ses pieuses  attaches  depuis plus de quinze ans ,mais alors où aller ?

   Ce fut alors que des amis royalistes  tradis me permirent de  faire la connaissance de Monsieur Lionel Allard-Mééus. Celui-ci mit à notre disposition son carnet d’adresses  et sa parfaite connaissance  du milieu religieux de la région de Fontevraud. S’en suivirent des échanges  tendus, mais  toujours fraternels tant avec le milieu saint Pie X de la Fraternité de Saumur qu’avec  le  clergé  « officiel »

    Sans la  compréhension de ces personnes et je  garde une reconnaissance  toute particulière à Messieurs  les abbés  Duthilleul (à l’époque Saint Pie X de Saumur) et  Jehan de Durât (Aumônier général de la charte  de  Fontevrault) – et au Colonel Le Meur  et  à sa petite équipe, nous n’aurions pas trouvé de solution, Mais je le redis, sans Monsieur  Allard-Mééus rien de tout  cela n’aurait été assurément possible.

   Et  qu’est-il advenu de  nos négociations ?

La chapelle de  Notre-Dame de Guérison  sise à Russé  , 2,5 Km au sud du Bourg, et à une petite quinzaine de Km au Nord  de Fontevraud pouvait désormais accueillir notre messe du 25 août

Cette messe  serait  célébrée en rite dit aujourd’hui extraordinaire , mais elle le serait  par  notre aumônier général doté  du celebret – Certificat  signé  de l’autorité  ecclésiastique, que doit  présenter  un prêtre  pour pouvoir  célébrer  une messe  dans une paroisse  qui n’est pas la  sienne- nécessaire.

Ainsi  fût fait  , de nombreuses  années, jusqu’à ce que, la situation évoluant, notre Gouverneur de la charte de Fontevrault ,Irène Pincemaille,  obtienne à force de  douceur et de persuasion des  autorités  ecclésiastiques la permission récente  de faire  célébrer à nouveau   la messe   en rite extraordinaire  dans la « chapelle-née » des Fontevristes au cœur du bourg de Fontevraud-l’abbaye.

   Je  vais  garder  en mon cœur le souvenir radieux de Monsieur Allard-Meeus et  de son épouse  nous accueillant  dans le salon de leur  gentilhommière  ligérienne et  m’écoutant parler  de Dieu et  du roi, nous qui ne nous  connaissions que depuis quelques semaines à l’époque.

    Afin que tout  cela se termine   bien et le plus vite possible, la Charte de Fontevrault  va demander à son Aumônier général de  faire  célébrer une messe pour le repos  de l’âme de notre bienfaiteur.

La messe des obsèques  a  été célébrée en rite traditionnel  en  l’église de Brain-sur-Allonnes le  Samedi 27 mars 2010  à 10h00  par M. l’Abbé Fr. Pézerat

   Je demande à tous  ceux  qui prendront  connaissance  de cet article de  bien vouloir faire une prière aux intentions de Monsieur Allard-Mééus , de qui nous avons tant reçu, et de  sa  famille.

                                                                  Alain TEXIER

 – Monsieur Alphonse STURER rappelé à Dieu le 1 er mai 2011, Fontevriste du 14 juin 1993, et fidèle à la Charte de Fontevrault tant  que la vie lui apermis de l’être. Nous empruntons  à Lectures Françaises de novembre 2011 qui lui a  consacré une notice p. 33  ces  quelques lignes: « Une nation survit  à une défaite militaire  et même à plusieurs, elle ne survit pas  à une défaite  culturelle » en souhaitant que, pour une fois, le professeur Sturer  ait été mauvais prophète.

– Monsieur Bernard DAUGAN, membre de l’équipe de routage de Limoges, rappelé à Dieu le  19 décembre 2011.

  « j’ai le triste  devoir  de  vous   transmettre l’annonce du décés  de Bernard Daugan  que m’ a communiqué ce matin le colonel Alain Rougevin-Bâville. Peut être n’étiez-vous pas au  courant  de la trés grave maladie  dont  souffrait Bernard  depuis quelques mois .
   Depuis  qu’il avait la certitude d’une issue fatale , Bernard avait tenu  à maintenir la présence  divine  dans  sa vie de  Foi , vie nourrie par de fréquents entretiens spiriituels avec des prêtres de la Fraternité de la Transfiguration et la réception  de l’ Extrême onction.
  Pour l’avoir  eu , à plusieurs occasions,  au téléphone ces deux derniers mois , je peux  vous dire  qu’il mettait  tous ses amis – donc vous  qui l’aviez rencontré à de nombreuses reprises lors  de  nos activités militantes – dans  ses prières. Je ne  doute  donc pas , qu’à votre tour, vous aurez à coeur de prier pour lui et pour sa famille  confrontés  maintenant pleinement à un drame annoncé ».

                                                                  Alain TEXIER

J’ai connu beaucoup de Marie BOURGINE  dans ma vie  militante, celle-ci  , prototype d’un grand nombre de royalistes fidèles à leur Dieu et à leur roi, a été rappelée à Dieu en juin 2012. D’une grande discrétion , elle n’hésitait pourtant pas , par  ses dons financier, à permettre la venue à nos réunions d’une personne moins argentée  quelle, personne  dont elle me  laissait la liberté de choix.

– Madame Mireille MADOUMIER , veuve  du Docteur Claude MADOUMIER , dont le  souvenir  a été rappelé  dans  les lignes qui précédent, rappelée à Dieu  le 30 mars 2014.                                                                                                               Mireille qui n’avait jamais rien refusé ni à Dieu  ni au roi dans les services  qu’elle entendait bien leur rendre n’avait pas ménagé non plus sa  gentillesse et sa serviablité au bénéfice de la Charte de Fontevrault. C’est ainsi qu’elle organisa  un mémorable Vendredi saint ( Mais que l’on se rassure, le Champagne n’y fut servi que passé minuit )  une rencontre en sa maison familliale  avec M. Jean Auguy, distingué  fondateur des éditions de Chiré -en-Montreuil (DPF). De ce  jour  datent des relations  de  confiance et d’estime  ; j’ose le dire, qui ne se sont  jamais démenties et  qui sont régulièrement revivifiées entre DPF et la Charte lors des Journées Chouanes du premier dimanche de septembre en Poitou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s