Le roi au delà de l’amer– Raspail en Majesté

Tout le monde s’arrache le livre de Jean Raspail : LE ROI EST MORT. VIVE LE ROI !
C’est le phénomène éditorial de l’année !
L’idée Monarchique. La Monarchie. Le Roi. Même si je ne me nourris pas d’illusions, ce n’est pas dans ma nature, je dirai qu’il y a comme de la Monarchie dans l’air… Un peuple déboussolé –et donc en quête de sens– se dit : « Après tout, pourquoi pas ?  (Jean Raspail)…
LE ROI AU-DELA DE L’AMER.
Reprenant ce thème du Roi perdu et caché, Raspail réédite son livre LE ROI AU-DELA DE LA MER en version augmenté sous le titre LE ROI EST MORT. VIVE LE ROI !
Le titre initial est toujours en Majesté -si j’ose dire !– en une de couverture. Mais ce livre est un  nouveau  livre parce qu’il comporte des pages augmentées, comme on dit, et aussi un  nouvel  avant-propos où Raspail dit beaucoup de choses qui lui tiennent à cœur. Pour résumer : il avait envie de revenir à l’essentiel. Pour être complet : il n’avait pas tout dit. C’est fait .
Par exemple, Raspail écrit en avant-propos :
–  Que font les Princes ? Que font les journaux et les intellectuels Royalistes ? Que font les  croyants  et les partisans ? Une messe Orléaniste à Saint-Germain-l’Auxerrois, une messe Bourboniste à Saint-Denis et à la chapelle expiatoire, un hommage de prières à l’initiative des Princes de Parme, mais jamais ensemble ! Jamais réunis ! Ils se surveillent les uns les autres férocement ! Nous n’y arriverons jamais !!!  
Sans aucunement despérer cependant, l’auteur en dit davantage sur sa conception du Royalisme. Jean Raspail est un Royaliste fervent qui ne tombe pas dans l’idolâtrie des Princes. C’est le principe qui compte. Raspail s’adresse ainsi aux Princes de France dans un roman lettre-ouverte, mais son Prince est fictif. Le quel est-il ? Nous n’en savons rien. LOUIS, JEAN, HENRI, cela a peu d’importance.
Dans ce roman épistolaire, Raspail écrit à un certain Prince Pharamond, comme dans SIRE:
-C’est à lui que j’ai pensé en écrivant en l’an 2000  Le Roi au-delà de la mer   , et c’est aussi en pensant à lui que je réédite ce livre doté d’un second titre jumelé et de pages supplémentaires, car j’avais encore beaucoup à dire… !
J’arrive à la fin du livre de Jean Raspail. Un régal ! Auteur mythique du Camp des saints, il revisite ici sa foi Royaliste à l’aune de l’histoire de France et des « prétendants endormis » au Trône. Un manifeste ultime et décapant, à lire absolument !
Le thème de LE ROI EST MORT, VIVE LE ROI ? L’idée centrale est LE B.A.BA DU ROYALISME : la Grâce Divine qui fait les Rois de France échappe au pouvoir des hommes, elle ne peut être interrompue et elle est éternellement transmissible à ceux que Dieu a choisi. Elle ne l’a jamais été interrompue et elle ne le sera jamais. On peut décapiter les Rois, les exiler, les oublier, la Grâce Divine court toujours, comme un torrent impétueux dont les effets s’accumulent…
Il y a toujours un Roi Légitime quelque part. Roi perdu. Roi caché .
A ce Roi Perdu, Raspail lance une provocation :
Quand on représente une cause presque perdue, écrit Raspail, il faut sonner de la trompette, sauter sur son cheval et tenter la dernière sortie, faute de quoi lon meurt de vieillesse, triste au fond de la forteresse oubliée que personne n’assiège plus parce que la vie sen est allée ailleurs.
Nous sommes pas tout à fait d’accord : un Roi, çà transmet sa Royauté à un fils. LE ROI EST MORT, VIVE LE ROI ! D’ailleurs, Jean Raspail lui-même, dans son nouveau livre, Jean Raspail sadresse à un jeune Prince trentenaire au plus, car « passé cet âge, l’on se met à penser chacun de ses actes, on lime son coeur, on tue son âme, on se trahit à chaque instant, car nul ne peut mener sa vie autrement en ces temps qui sont nôtres ».
Là aussi, nous ne sommes pas d’accord : un homme d’âge moyen, aujourd’hui, avec les moyens modernes de communication -internet, TV portable qu’est le Smartphone, réseaux sociaux, etc…- on peut démultiplier ses actes ! un spécialiste de communcation politique possède aujourd’hui de instruments de mesure d’audiance que l’on ne possédait pas il y a 20 ans. On peut suivre les tendances de la mode, se mettre à l’unisson des inluencers! Aujourd’hui, après 30 ans, on ne lime pas nécessairement son coeur, on ne tue pas son âme, non ne se trahie pas à chaque instant : il suffit de lires les écrits du Princes Louis ! Le Prince Jean semble vouloir lui donner la réplique ! Tout deux en tout cas -et peut-être aussi le Prince caché HENRI pour ceux qui y croient comme votre serviteur- ne cessent de souffler avec élégance sur un brasier qui refiuse de toutes es forces de s’éteindre.
Dans son livre, Raspail imagine volontiers le Roi caché seul et sans Royaume. Ce n’est pas tout à fait exact. Le parallèle entre l’attente des Jacobites et celle des sucesseurs des Chouans de la Duchesses d’Angoulême -nous, Royalistes parce que Catholiques et Français- est flagrant.
Raspail a écrit d’ailleurs lui-ême qu’en attendant l’heure de Dieu, il est tout a fait concevable qu’un Roi caché, Bourbon inconnu et masqué aux yeux du monde comme l’est Benoit XVI depuis sa démission, puisse avoir déjà commencé à consulter, bâtir, organiser – et même conspirer !- à tisser sa toile, comme une Chouannerie moderne et, d’allégeance en allégeance, instituer un Royaume parallèle,   invisible aux yeux d’Yves Marie Adeline mais non pas à ceux de Jean Raspail, et dont la trame irriguerait silencieusement le corps encore sain de la Nation .
Dans certaines circonstances, l’Eglise s’est revivifiée de cette manière là
Il ne développe pas assez cependant cette dernière idée, qui pourrait servir de stratégie au ROI caché HENRI V DE LA CROIX. Dans l’attente du retour du Roi, l’incognito, c’est comme l’exil : une attitude souveraine qui rétablit les distances entre le spirituel et le profane, entre le Sacré et le politique, recul dont le Roi caché serait privé en sortant trops vite de l’anonymat et en cédant trop vite aux sirènes de la  pipolitique. C’est un acte de vrai Prétendant, une affirmation qui nous rend à nous, Royalistes, l’espérance : comme un phare qu’on découvre au bout de la nuit…
Pour conclure, s’adressant au Roi inconnu à qui est destiné ce livre, Raspail dit :
Un mot encore, Monseigneur. On pourrait croire à me lire que vous représentiez le passé. N’est-ce pas l’avenir, au contraire, que vous annoncez ? Face au nouvel ordre mondial qui s’annonce, le devoir d’insurrection … 
Nous pourrions achever pour lui :
-.. .s’impose : Sacrer le Roi ou dispataître !
Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault, (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, Blogs et Sites royalistes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Le roi au delà de l’amer– Raspail en Majesté

  1. Archibald dit :

    Voilà un article excellent qui remet le clocher au milieu du village !

  2. Louis Chiren dit :

    Si l’on considère notre foi catholique qui est un don de Dieu pour ceux et celles qui veulent bien ouvrir leurs cœurs et bien nous croyons sans voir. Ce qui correspond à l’une des définitions possible de la foi. Les royalistes omettent la dimension spirituelle d’un roi Très Chrétien en majorité. Les providentialistes eux la prennent en considération et vivent cette réalité similaire au fait de ne pas pouvoir admirer le Christ ou la Sainte Vierge. Ils ne voient pas le roi qu’ils espèrent mais ils considèrent qu’il est là et qu’il viendra comme le Christ un jour pour réaliser sa mission libératrice.

  3. Irène Pincemaille dit :

    Á l’occasion de cette ré-édition, j’ai relu ‘Le Roy au-delà de la Mer » ancienne version que je possède depuis une vingtaine d’années. Oui, ce livre ressemble au remarquable « Sire » (évidemment) et pas seulement à cause du nom du Roi Philippe Pharamond et son aide de camp Montclar.
    Oui, faire comprendre à Louis XX (puisque tout le monde l’appelle ainsi) et à Jean d’Orléans (prétendants visibles) que les réunions « petits fours-caviar-champagne », pour sympathiques qu’elles soient, ne servent strictement à rien et, même, nuisent à la cause royale !!!
    Seule devrait compter l’action militante et visible : un bon point pour Louis XX qui porta, ces jours-ci, le cercueil du général Franco exhumé scandaleusement de son tombeau pour être « balancé » dans un quelconque cimetière (où ses nostalgiques iront se recueillir, soit dit en passant).
    « Bonnie Prince Charlie », la Duchesse de Berry ! = splendeurs et décadences pour ces personnages aussi, finissant leur vie dans l’anonymat et même la déchéance ! = archétype de la Royauté française dont les derniers avatars disparurent misérablement en 1848 !
    Mais l’espoir n’est pas mort : après tout, Philippe Pharamond existe peut-être et nous le verrons sûrement apparaître comme une lampe s’allumant au fond de la nuit que nous n’allons pas tarder à traverser !
    Ste Jeanne d’Arc – Philippe Pharamond : DIEU PREMIER SERVI !
    En union de prières. Amitiés à vous tous.

  4. Xavier dit :

    Vous oubliez qu’il y a des lois pour la succession au trône de France: « Les lois fondamentales à la succession au trône de France ». Le successeur actuel est le Roi Louis XX.
    http://leblogdumesnil.unblog.fr/2015/08/24/2015-76-bref-expose-des-lois-fondamentales-du-royaume-de-france/

    • Catoneo dit :

      Il n’est de roi de France que l’Oint.
      Sainte Jeanne d’Arc appelait « Gentil Dauphin » le futur Charles VII. Sur ordre de Qui ?

      Pour l’instant, Louis de Bourbon est l’aîné des Capétiens (si l’on exclut Bourbon-Busset) et mérite que sa revendication soit entendue avec bienveillance.

      Mais comme le suggère Madame Pincemaille, l’Au-delà-des-mers ou le Mérovingien caché les emportera tous tant la dynastie s’est corrompue dans l’histoire. Mais le plus lourd handicap des Bourbons est qu’ils furent battus quatre fois en France par la nation insurgée en moins d’un siècle : 1792, 1814, 1830, 1848. Leur palmarès est inférieur à celui des Bonaparte qui, eux, ne tombèrent pas sous les coups de l’insurrection intérieure, mais sous ceux de la guerre étrangère, ce qui fait une énorme différence. A méditer.

      • Catoneo dit :

        Oups ! 19 mars *1815* !

      • Xavier dit :

        La nation insurgée? A votre avis, c’est qui la nation insurgée??
        Certainement pas les Français, c’est une poignée d’agitateurs à la solde de l’étranger, de la franc-maçonnerie et des Illuminés de Bavière, suivez mon regard… et vous le savez très bien.
        Les Bourbons, comme les Bonaparte ont été vaincus par l’étranger cosmopolite et en plus Bonaparte a été vaincu par les Vendéens et les Chouans, fidèles au Roi, eux.
        Souvenez-vous de Waterloo en 1815 et de Nathan, qui a boursicoté à Londres en faisant courir le bruit que Napoléon avait gagné la bataille et en s’enrichissant sur le dos des naïfs…. Je suis gentil en employant le mot naïf… Je dirais des cons.
        http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?article=3458932380G10020
        1792, 1814 et 1830, c’est l’ennemi intérieur et ses complices, 1830, c’est la république couronnée et les Orléans francs-maçons, vendus à l’étranger et 1848, c’est toujours l’ennemi intérieur… à méditer.

      • alaintexier dit :

        Face à cette virulente critique à l’égard d’un des candidats(Orléans) en lice pour le trône de France , je ne peux que redire Quant au Lieutenant de Dieu sur le trône de France, précisément parce qu’il sera le Lieutenant de Dieu sur le trône de France , il n’appartiendra qu’à Dieu de le désigner.

      • Catoneo dit :

        @Xavier,
        Parce que vous croyez qu’une poignée d’agitateurs soldés par l’étranger peut faire la révolution dans toutes les villes de France quasi-simultanément ? Echantillonnez la ville de votre choix, grande ou petite, et étudiez l’histoire locale de cette époque et vous trouverez la vérité.
        Le ferment révolutionnaire préexistait dans les écoles (toutes religieuses), les barreaux, charges publiques, administrations et j’en passe. Le pays profond était fatigué des injustices, passe-droits, privilèges indus, fiscalité absconse, disparités en tout genre… S’il respectait son roi, réputé vertueux et bien seul de sa trempe, il haïssait la Cour et ses vices. D’ailleurs elle fut la première à émigrer, derrière le duc de Luxembourg, grand-maître-substitut du Grand Orient de France et président de la Noblesse aux Etats qui n’attendit pas le 16 juillet pour gagner Londres.

        Aussi étonnant que ça paraisse, toutes les réformes de la Constituante (même la départementalisation) étaient dans les tiroirs du gouvernement du roi à Versailles, mais Louis XVI n’avait rien compris à ce pays qu’il ne connaissait pas : de tout son règne il a fait une seule et unique sortie en province, ce fut Cherbourg en 86.
        Je vous laisse à votre roman.

        PS: il ne sert à rien de fausser le passé pour embellir le futur.

      • xavier dit :

        Oui bien sûr, il n’y a qu’à regarder les cahiers de doléances et vous verrez que les revendications suivent un canevas bien précis et identique dans toutes les villes et villages du royaume, mon cher Monsieur.
        Et ce sont les loges maçonniques et ses agitateurs soldés par l’étranger qui ont fait la révolution dans toutes les villes de France quasi-simultanément .

    • alaintexier dit :

      Louis XX un des « successeurs » potentiels au trône de France ? Assurément.
      Quant au Lieutenant de Dieu sur le trône de France, précisément parce qu’il sera le Lieutenant de Dieu sur le trône de France , il n’appartiendra qu’à Dieu de le désigner. Honnêtement une vacance qui date de 1830 ou 1848, vous n’avez pas l’impression qu’il y a comme un défaut comme le disait le regretté Fernand Raynaud…

  5. Merci de tous ces compliments ! Louis Chiren a parfaitement compris l’essence du Royalisme, qui est Providentialiste, car “A LA FRANCE, IL FAUT UN ROI” !

    Trois adages majeurs circulent toujours DANS TOUTES LES MOUVANCES ROYALISTES d’ajourd’hui, auxquelles ils servent de parachute, de bouclier, de socle et despérence :

    1. Un chant vigoureux et plaisant que les jeunes aiment :

    -LES ROIS ONT FAIT LA FRANCE, ET ELLE SE DEFAIT SANS ROI (La Royale) !

    2. -LES 40 ROIS QUI EN MILLE ANS ONT FAIT LA FRANCE ! : formule choc sur des centaines d’affiches placardées dans Paris par nos célèbres Camelots du Roi.

    3. -LE ROI EST MORT, VIVE LE ROI ! : l’annonce quasi-Sacramentelle proclamée de volle en village, tambor battant et cloche sonnant, pour rassurer la population sur l’avenir prédestiné de leur Pays et la pérénité de l’ordre Sacré de ses Rois, par fils, c’était le cas, par frère ou nevaux… La France éternelle poursuivait son chemin dans l’unité et la confiance.

    Le Roi était considéré avec dévotion comme le Père de la grande famille des Français. La République, quand à elle, n’est plus du tout “paternelle”. Elle a même brisé les familles, la Famille, elle a tué les pères, le Père, l’honneur, le respect, et même le passé et sa transmission.

    -LES ROIS ONT FAIT LA FRANCE, ET ELLE SE DEFAIT SANS ROI !

    Aussi rassemblés devant l’ossuaire des Rois de France dans la crypte de Saint-Denis -LES 40 ROIS QUI EN MILLE ANS ONT FAIT LA FRANCE- c’est notre devoir de crier à notre tour “VIVE LE ROI !”.

    -LE ROI EST MORT VIVE LE ROI !

    Car un Roi, LE ROI, est bien vivant : SMTC HENRI V DE LA CROIX (comme il y eu un Philippe VI de Valois) ! Dernier maillon solide : selon les Messages reçuts, le ROI caché HENRI V DE LA CROIX l’unique Légitime Prétendant au Trône de France, marie-Julie Jahenny nous ayant bien confirmé que lui seul est le véritable Aînés des Capétiens, issu d’un branche AINNE, OUBLIEE MAIS LEGITIME, des Bourbons.

    Le temps viendra. Dieu y veillera. LA FRANCE DE DIEU, LE ROYAUME DE MARIE NE PEUT PAS MOURIR : IL FAUT QU’IL VIENNE !

  6. Xavier dit :

    Comme vous détournez ma pensée Monsieur Texier. Ce n’est pas une critique virulente à l’égard d’un  »candidat » se situant à la 72ème place dans l’ordre successoral, mais seulement la vérité. D’ailleurs, on n’est pas candidat à la succession au trône et vous le savez.
    Auriez vous peur de la vérité? En général je ne critique pas, je m’en tiens seulement aux faits, et ces faits sont avérés.

    • alaintexier dit :

      Autre fait « avéré » la France est sans roi depuis 1830 (optique légitimiste)… et pourtant il y en a eut des aînés . Manifestement celà ne suffit pas à Dieu pour rétablir la monarchie en France.

      • xavier dit :

        Combien d’Aînés? Dois-je vous rappeler la loi d’exil? Ces Princes n’ont eu aucune liberté de manoeuvre pour rétablir la monarchie en France. Nous entrons dans un autre débat Monsieur Texier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s