7- TRAVAUX DU “CONSEIL PERMANENT DE REGENCE”

  En réponse à Alain TEXIER, Président  fondateur de la Charte de Fontevrault.

     Pour faire suite à ta demande du jeudi 25 Août 2016  au moment de nous quitter, voici les trois questions-propositions que j’ai faites à la Saint-Louis à l’occasion du Chapitre de la Charte de Fontevrault :

      Philippe Lauria

Pour un Conseil permanent de Régence

Le temps n’est-il pas venu de constituer un Conseil permanent de Régence pour initier la catalyse qui rassemblera tous les courants désireux d’aller vers la Monarchie Royale Catholique ?

Le temps n’est-il pas venu pour ce Conseil premier d’œuvrer à l’élaboration d’une politique précise de transition, avec des réponses simples et claires à chacun des grands problèmes posés (exemple : découpage territorial dans la Nouvelle France, politique agraire, souveraineté cybernétique…) ?

Le temps n’est-il pas venu de penser à la stratégie de reconquête, en particulier par l’utilisation de ces documents précis, comme autant de réponses aux demandes des Français par temps de marasmes ou d’après le déluge qui vient ?

L’idée qui réunit ces trois propositions est simple, il s’agit d’être l’embryon de la gestation politique royale, embryon par lequel la doctrine passe du stade la politique générale (déjà en notre possession du fait des Lois fondamentales et de la doctrine sociale de l’Eglise, cf. Père Marziac) à la pratique politique au moins virtuelle, je veux dire prête à être exercée en cas d’absence caractérisée du Pouvoir.

   Il n’y a pas de coup d’État à faire, il faut simplement dire que nous sommes la France réelle et légale et que nous avons des réponses précises pour une société chrétienne.

Car, qu’il plaise ou non à Dieu de nous donner un roi, nous avons l’obligation de refuser une société qui transgresse la loi naturelle ; l’obligation de proposer une autre Charte ; l’obligation de nous donner des chefs et un Chef.

Il n’y a rien d’autres à faire qu’être un centre de liaisons entre tous ceux des royalistes catholiques qui partagent l’essentiel du projet commun de régence, de gouvernement et de reconquête.

C’est une catalyse et une polarisation des élites existantes avec leur compétence, via l’harmonisation de la doctrine politique de gestion et d’action (reconquête pacifique).

Elle doit en particulier nous conduire à préparer des élections locales, seules légitimes pour nous dans cette République,proposant notre Enseigne aux élites locales qui l’endosseront si nous sommes crédibles.

A cet effet, je demande une réunion extraordinaire de la Charte afin d’examiner chacune de ces questions, suite à un exposé plus circonstancié de ma part, car il y a un certain nombre de points complémentaires.

(Pour tout cela il faudra évidemment rassembler un minimum de moyens financiers et logistiques, mais si c’est dans la volonté de Dieu, il pourvoira).

Je prie Saint Louis de nous éclairer.

               LE CONSEIL PERMANENT DE REGENCE EN ACTION                                                            Table  des travaux, études et propositions

  • Prélude :  Si nous avions su conserver intacte la Foi de nos ancêtres
  • Constat :  Le  champ de ruines du militantisme royaliste                                                   * Des combats fratricides au lieu d’une lutte  commune  contre la république                * Une réflexion royaliste  émiettée
  • Le recours à la prière pour le retour du roi n’est pas ignoré par certains militants royalistes mais il doit être humble, confiant et persevérant
  •   La Charte de Fontevrault, “navire amiral du  royalisme  providentialisme” pour joindre  prière et action

Si nous avions su conserver intacte la Foi de nos ancêtres

Des combats fratricides au lieu d’une lutte  commune  contre la république

-Royaliste hostile aux Orléanistes- Il eut été opportun dans un souci d’objectivité et d information de ne pas présenter Louis de Bourbon et Jean d Orléans sur le même plan.

En effet Louis de Bourbon est l’aîné des Capetiens et aîné sans conteste de la Maison Royale de Bourbon.
Jean d’Orléans lui descend de la lignée d Orléans qui n’a donné à la France que Louis Philippe et encore pour 18 ans.
Une mise au point de votre part s’impose

Stéphanie de Tournon , le 31 aout 2016.

http://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/2132-les-chiffres-du-monarchisme-francais

-Royaliste hostile aux légitimistes- Ce sera déjà assez difficile d’instaurer en France une monarchie – dans l’état présent des esprits et des mentalités – pour que l’on ne se complique pas la tâche en allant chercher un étranger d’origine, dont l’accent sent plus la paella que la potée aux choux !

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2015/07/20/qui-est-louis-de-bourbon-5660099.html

Position hostile aux survivantistes –Les faux Louis XVII se multiplient de la Restauration à l’avènement du Second Empire, de Mathurin Bruneau au baron de Richemont en passant par Naundorff. Ils attirent l’attention et font l’actualité, mais ne donnent naissance à aucun réel mouvement organisé et capable de modifier la donne politique. Cette marginalité en fait d’utiles outils d’analyse des évolutions politiques françaises. Leur capacité à attirer jusqu’à des ultraroyalistes souligne combien la légitimité politique est devenue problématique depuis 1789

https://rh19.revues.org/4142

-Royaliste hostile aux providentialistes –

Mais enfin, il y a sur les sites roycos assez d’illuminés pour imaginer que c’est la colombe de Reims qui viendra faire le ménage.
Opération du Saint-Esprit, je veux bien ; mais souvenons-nous de Jeanne d’Arc : “Les hommes batailleront et Dieu donnera la victoire !”.
Comme je ne suis pas certain que Dieu n’ait pas beaucoup à faire un peu partout dans le monde, commençons par batailler. Et facilitons-nous le boulot.

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2015/07/20/qui-est-louis-de-bourbon-5660099.html

Ce n’est pas la première fois qu’Alain Texier navigue en eaux troubles. Mais puisqu’il a reçu de Dieu himself la mission de rassembler tous les royalistes autour du “roi caché”, il faut bien qu’il ratisse large, y compris dans les poubelles.

Le malheureux Texier ne comprend décidément rien à rien… plus on rigole, plus il en redemande !

Il y aurait plusieurs demeures au pays des maboules

https://www.facebook.com/groups/683732621715501/?fref=ts

Une réflexion royaliste  émiettée

   Le mouvement légitimiste est, dans son essence, le plus ancien courant politique de notre pays puisqu’il remonte à Clovis. Il défend cette monarchie qui ― durant treize siècle ― a construit la France dans l’amour réciproque des peuples et de leur roi. La pensée légitimiste est la seule authentiquement traditionnelle car elle n’emprunte rien aux idéologies, toutes issues de la Révolution.

http://www.viveleroy.fr/Breve-histoire-de-la-pensee,13

À force de mettre le nez dans les fosses d’aisance, il finira par tomber dedans.

* Être le plus ancien courant politique de notre pays n’est pas  obligatoirement une  qualité car  si ce  courant est ancien , les diifficultés  auxquelles les tenants de  ce  courant devront faire face, elles , sont actuelles.

* La véritable tradition doit avoir des racines anciennes mais ses  branches elles ne peuvent être  que  contemporaines  comme étant  nées à l’époque où les problêmes se sont posés. Une pensée authentiquement traditionnelle n’est  donc pas  forcément la condition du succès.

   Nonobstant les qualités des deux candidats : le prince Jean d’Orléans et le prince Louis-Alphonse de Bourbon : tous deux au demeurant fort sympathiques. Ni l’un ni l’autre paraissent plus légitimes pour prétendre au trône de France. Il importe de ne pas oublier que Philippe-Egalité avait renoncé pour lui et ses descendants à la couronne royale.

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2015/07/20/qui-est-louis-de-bourbon-5660099.html

    Si un Roi nous était donné, ce serait à la suite d’une intervention directe du Seigneur dans les affaires humaines : je crois que ces doux rêveurs s’appellent des “providentialistes“.

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2015/08/01/a-paraitre-5665457.html

  Le recours à la prière pour le retour du roi n’est pas ignoré par certains militants royalistes mais il doit être humble, confiant et persevérant.

C’est ainsi  que l’objectif du groupe  qui suit Groupe de prières pour le retour de Louis XX sur le trône de France avant 2017 pourrait laisser penser , sans doute à tort qu’une sorte d’ultimatum est adressé au Créateur. 

Ce groupe est destiné à rassembler celles et ceux qui croient que la prière est le meilleur qui soit pour concrétiser leur rêve d’un retour du Roi Louis XX sur le trône de France avant 2017.

https://www.facebook.com/search/top/?q=Groupe%20de%20pri%C3%A8res%20pourle%20retour%20de%20Louis%20XX%20sur%20le%20tr%C3%B4nede%20France%20avant2017&init=mag_glass&tas=0.7912047982929293&search_first_focus=1472885766743

 La Charte de Fontevrault, “navire amiral du  royalisme  providentialisme” pour joindre  prière et action 

La Charte de Fontevrault est un mouvement qui se qualifie de providentialiste en ce sens qu’elle s’en remet en toute confiance dans le projet du Christ pour la France (Kardaillac) en ne soutenant donc, notamment, aucun des deux courants royalistes que sont le Légitimisme et l’Orléanisme. A ces prières, elle joint naturellement l’action militante et c’est ce qui la différencie du Quiétisme.
Ce courant providentialiste, fondé le 25 août 1988 en l’Abbaye royale de Fontevraud, s’en remet à Dieu du point de savoir qui doit être Son lieutenant sur le trône de France tout en appelant les militants royalistes à cesser leurs querelles fratricides
En 2013, la Charte de Fontevrault a rejoint la Conférence monarchiste internationale

2 Responses to 7- TRAVAUX DU “CONSEIL PERMANENT DE REGENCE”

  1. La charte de Fontevrault entend rassembler des Royalistes de toute tendance par la devise FIDELITE/UNITE ROYALE : FIDELITE autour du prince que l’on a choisi de servir (Orléans, Bourbons d’Espagne et de Parme, descendance de Louis XVII et Grand Monarque encore inconnu de tous mais promis et annoncé par les prophéties) et UNITE autour du principe Royal qui que LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU.

    Le principe Royal s’appuit sur les Lois Fondamentales du Royaume de France, insipirées par Dieu et qui prévoient que le Roi est l’Aîné Légitimime -Salique, Catholique ET FRANCAIS- des Capétiens, qui ne peut être aujourd’hui qu’un Bourbon, les autres branches Capétiennes étant éteintes en ligne Légitime. Pour les Légitimistes, les renonciations d’Ultrecht ne sont pas valables et le Prince Luis-Alfonso de Bourbon-Espagne est Français de Droit. Pour les Survivantistes, qui sont des Néo-Légitimistes, le Roi de droits n’est pas le Prince Louis-Alphonse de Bourbon mais le descendant de Louis XVII, actuellement le Prince Charles-Hugues de Bourbon-Naundorff. Pour les Parmistes, qui sont également des Néo-Légitmistes, le Prince Luis-Alphonso n’est pas Légitime car il descendrait d’un batard du Marquis de Puig-Molto et le seul Prince Légitime aujourd’hui serait le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, et s’il meurt son enfant, son neveu le Prince Charles-Xavier, actuel Chef de la Maison Ducale et Royale de Bourbon-Parme. Pour les Providentialistes, qui sont également des Néo-Légitimistes, le Grand Monarque à venir sera choisi par la Divine Providence, il se nomme Henri-Louis de Bourbon-Montpensier de Sainte-Croix de Valois et de La Croix, et mène une vie recuillie et pénitante en atendant l’heure de Dieu.

    Reste les Orléanistes, pour qui le Roi est une impérieuse nécessité nationale : il entendent renmplacer le Droit Divin par la volonté populaire. Le prince Jean de Bourbn-Orléans s’est rallié au Prince Louis-Alphonse : l’Orléanisme devrait disparaitre avec le Prince Henri d’Orléans, père du Prince Jean, dont les Légitimistes prétendent qu’il descend du batard de Lorenzo Chiappinni.

    Pour tous ces Royalistes, LE ROI, C’EST LA PRESENCE DU SACRE DANS LE POUVOIR, LA CONTINUITE DE LA FRANCE, LE DESTIN NATIONAL INCARNE PAR UN SOUVERAIN INDEPENDANT DES CAPPRICES DU SUFFRAGE UNIVERSEL ET DU DIKTAT DES BANQUES. Si l’on écarte le Prince Charles-Hugues de Bourbon-Nuandorff car il est né hors mariage, le Prince Henri de La Croix parce qu’il est invisible et le Prince Henri d’Orléans parce que c’est un cadet, le principe Royal peut s’incarner soit autour des Bourbons d’Espagne, soit autour des Bourbons-Parme.

    A l’heure où notre Etat est bradé, nos églises sont vidées, nos villes sont souillées, notre jeunesse gachée, abandonnée, livrée, il n’est pas étonnant de voir de plus en plus de Français réclamer de plus en plus fort qu’une haute et Sainte Légitimité ne vienne couronner l’Etat Français…

  2. 1. Le temps n’est-il pas venu de constituer un Conseil permanent de Régence ?
    Oui, il existe déjà une structure telle que celle demandée par M. Lauria; il s agit du Conseil d’Espérance Royale ( CER) à dominante politique et économique plutôt légitimiste, ainsi qu une Confrérie Royale ( plus tournée vers le spirituel pour demander par la prière, la venue au pouvoir du Roi). Peut-être pourrions nous se rapprocher de ces élites et mutualiser tout en gardant nos prérogatives ? il est important que les membres du Chapitre Général soient associés au Conseil de Régence : j’ai donc l’honneur de proposer ici mes services. Le Chapitre Général de la Charte pourrait agir comme Conseil Consitutionnel du Conseil de Régence…

    2. Le temps n’est-il pas venu pour ce Conseil premier d’œuvrer à l’élaboration d’une politique précise de transition ?
    Notre PROJET D’ALTERNATIVE ROYALE -ce que ferait le Roi s’il remontait sur le Trone de ses ancètres- pourrait constituer cette politique de transition…

    3. Le temps n’est-il pas venu de penser à la stratégie de reconquête ?
    Le GRIPP est un mouvement royaliste. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la royauté. Le GRIPP s’implique dans une démarche d’unification de tous les royalistes, sous réserve du respect de quatre conditions :

    1. Le temps n’est-il pas venu de constituer un Conseil permanent de Régence ?
    Comme l’a dit notre ami Bzzz, il existe déjà une structure telle que celle demandée par M. Lauria; il s agit du Conseil d’Espérance Royale ( CER) à dominante politique et économique plutôt légitimiste, ainsi qu une Confrérie Royale ( plus tournée vers le spirituel pour demander par la prière, la venue au pouvoir du Roi. Peut-être pourrions nous se rapprocher de ces élites et mutualiser tout en gardant nos prérogatives ? il est important que les membres du Chapitre Général soient associés au Conseil de Régence : j’ai donc l’honneur de proposer ici mes services. Le Chapitre Général de la Charte pourrait agir comme Conseil Consitutionnel du Conseil de Régence…

    2. Le temps n’est-il pas venu pour ce Conseil premier d’œuvrer à l’élaboration d’une politique précise de transition ?
    Notre PROJET D’ALTERNATIVE ROYALE -ce que ferait le Roi s’il remontait sur le Trone de ses ancètres- pourrait constituer cette politique de transition…

    3. Le temps n’est-il pas venu de penser à la stratégie de reconquête ?
    Le GRIPP est un mouvement royaliste. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la royauté. Le GRIPP s’implique dans une démarche d’unification de tous les royalistes, sous réserve du respect de quatre conditions :

    1) mener un combat contre le mondialisme (moratoire de la dette publique, protection de notre agriculture et de notre industrie, retour au franc et réintégration de la Banque de France dans l’appareil d’Etat (alors qu’elle a été privatisée en 1973), retour à l’étalon or );

    2) afficher notre vocation Chrétienne (inscription des préceptes Chrétiens dans la constitution, respect de la vie de la conception à la mort, affirmation de la famille fondée sur le mariage d’un homme et d’une femme, responsabilité des parents pour l’éducation de leurs enfants , soutien politique des communautés Chrétiennes dans les pays où elles sont menacées, liberté religieuse dans les Etats musulmans, politique d’immigration : oui à l’immigration, mais une immigration européenne, de culture Chrétienne. Respecter le principe : « cujus regno, ejus religio »);

    3) participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu’il se donne (le GRIPP recherche l’alliance avec d’autres organisations Royalistes, à condition qu’elles respectent les critères définis ci-dessus. Parallèlement, pour répondre à la grave crise que connaissent les populations, le GRIPP pense utile de prendre des contacts avec des organisations politiques, Royalistes et non Royalistes, pour leur proposer de mettre en place ensemble un « Conseil Français de la Résistance à l’Occupant » (CFRO) sous forme d’un cartel d’organisations);

    4) considérer que le changement de pouvoir ne pourra se faire QUE par les élections (Usage de la propagande et de l’agitation. La propagande consiste à diffuser globalement l’ensemble des idées portées par un parti politique relativement au projet de société que celui-ci propose. L’agitation consiste à diffuser un message restreint, souvent formulé à travers un slogan ou un mot d’ordre (tel que, par exemple « pour l’enseignement libre », « non à l’avortement » ou encore « Moratoire de la dette publique », etc) illustrant tel ou tel aspect de la mise en oeuvre du projet de société considéré, ou allant dans le sens de cette mise en oeuvre. L’intérêt de l’agitation réside dans la possibilié de mobiliser de larges masses du fait que l’objectif est limité. La décision a été prise par ale GRIPP de conduire son action politique en utilisant d’une manière complémentaire l’agitation et la propagande. La propagande doit se développer à la fois sur un plan général et sous forme de slogans spécifiques. Quant à l’agitation, il paraît judicieux au GRIPP de décliner son combat selon trois axes : un axe spirituel, un axe idéologique et un axe économique).

    Les exemples de christianophobie abondent. C’est actuellement le terrain de lutte privilégié de CIVITAS. Mais nous savons que cette organisation a pour seul objectif de construire en France un lobby chrétien. C’est bien, mais il faut aller plus loin dès lors qu’il y a, relativement, une forte mobilisation sur ce thème avec, très probablement, un important potentiel de développement. Le fait que des slogans tels que « La France est Chrétienne et doit le rester » aient été présentés sur des banderolles lors d’une récente manifestation montre que ce mouvement est naturellement porteur d’une alternative politique. Il ne manque qu’un parti pour lui donner clairement cette dimension. Il nous faut donc, là aussi, mener le combat à l’intérieur de ce mouvement pour que celui-ci prenne en charge des mots d’ordre ouvertement anti-républicains.

    Le GRIPP a d’ailleurs commencé à prendre des contacts avec des organisations politiques, Royalistes et non Royalistes, pour leur proposer de mettre en place ensemble un « Conseil Français de la Résistance à l’Occupant » (CFRO) sous forme d’un cartel d’organisations. Le principe Royal sur le quel se fonde le Légitimisme -le Roi est la seule autorité émanant de Dieu- est repris par les Survivantistes, les Parmistes et les Priovidentialistes.

    Confiants en la Divine Providenmce, nous continuerons à agir comme si tout dépendait de nous tout en priant comme si tout dépendait de Dieu…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s