Fontevristes, venez et voyez les petits cailloux blancs déposés sur notre chemin par la Providence (1988-2018). TABLE RECAPITULATIVE.

Un Samedi comme aujourd’ hui  – mais ce sera  le  samedi 25 août 2018  nous fêterons au Domaine de Mestré le 30 éme anniversaire de la fondation de la Charte de Fontevrault  :  https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2016/03/27/rencontres-fontevristes-du-jeudi-25-aout-2016-quelques-vues-du-domaine-de-mestre-35-km-de-fontevraud-lieu-du-repas-et-du-chapitre/ 

Trente ans cela se fête et comment mieux le fêter qu’en rappelant – par morceaux choisis – tout ce que la Providence a daigné faire pour nous tout au long de ces années ?

NOVEMBRE 2017

    DECEMBRE  2017

    JANVIER  2018

   FEVRIER  2018

  MARS  2018

Publicités
Publié dans Blogs et sites providentialistes | Tagué , , | 19 commentaires

Ce que l’on disait en 2008 de la querelle Orléaniste / Légitimiste

LA QUERELLE ORLEANISTE ET LEGITIMISTE

Publié le 10 janvier 2008 par Louis Giraud

Le légitimisme est une tendance politique royalis française, basée sur la loi fondamentale du Royaume de succession par ordre de primogéniture mâle, d’une part, et d’indisponibilité de la Couronne, d’autre part, selon lesquelles le roi de France ne peut être que l’aîné des Capétiens, par voie de conséquence le chef de la maison de France, même s’il s’agit d’un prince étranger voire l’ex-souverain d’un autre royaume (tel Alphonse XIII d’Espagne, considéré par cette tendance comme légitime roi de France de1936 à 1941), suivant la succession par ordre de primogéniture mâle, qu’on appelle laloi salique, ou encore la « loi des mâles » (expression de Maurice Druon) ; d’après cette tendance politique le roi de France (et de Navarre) — à travers cette loi de succession intangible — est désigné par Dieu, et non pas élu par de grands électeurs comme l’Empereur ou comme le roi de Pologne.

 

Cette tendance est née en 1830, lors de la prise du pouvoir par Louis-Philippe, avec les royalistes partisans de la branche aînée des Capétiens, représentée par le roiCharles X (de 1824 à 1836), puis par son fils le « comte de Marnes » (Louis « XIX », de 1836 à 1844), puis par le neveu de ce dernier, qui porte d’abord le titre de « duc de Bordeaux » puis celui de « comte de Chambord » (Henri « V »).

Le 20 septembre 1833, alors qu’est célébrée à Prague la majorité du duc de Bordeaux, qui attire de nombreux royalistes français, les puissances européennes de la Sainte-Alliance ont ouvert depuis le 9 septembre la conférence de Münchengrätz, enBohême. Au cours de cette conférence, aucune résolution n’est arrêtée à l’encontre de la monarchie de Juillet ni, a fortiori, pour rétablir les Bourbons de la branche aînée sur leur trône. D’ailleurs, à la suite du Royaume-Uni, l’Autriche, la Prusse et la Russieont reconnu Louis-Philippe en 1830. Les légitimistes ne peuvent donc plus compter, comme en 1814, sur les armées étrangères pour reconquérir leur couronne[1].

Les légitimistes français ne peuvent donc tabler que sur leurs propres forces. Or, les tentatives de soulèvement – comme l’insurrection royaliste dans l’Ouest de la France en 1832 que tente d’organiser la duchesse de Berry – échouent, tandis que le parti légitimiste connaît une constante érosion électorale.

En 1883, à la mort du dernier Bourbon de la branche aînée, Henri « V », « comte de Chambord », petit-fils de Charles X, une grande partie des anciens légitimistes – appelés par leurs adversaires « Blancs d’Eu », ou plus généralement « orléanistes » – a reconnu comme héritier légitime du trône de France, l’aîné de la branche cadette d’Orléans, petit-fils de Louis-Philippe, Philippe d’Orléans, « comte de Paris » (Philippe « VII » pour ses partisans).

Cependant, une partie des légitimistes, se basant sur les lois fondamentales du Royaume, qui ne reconnaissent pas le principe de nationalité issu de la Révolution Française, a reporté alors ses espoirs sur un ex-infant d’Espagne, Jean de Bourbon, « comte de Montizón », aîné depuis 1861 des descendants de Philippe V d’Espagne(né Philippe de France, duc d’Anjou) et nouvel aîné depuis 1883 de tous lesBourbons. Jean de Bourbon (Jean « III » pour ses partisans), et surtout son filsCharles, disputaient depuis de longues années, et vainement, le trône madrilène à leur cousine Isabelle II d’Espagne (puis au fils de cette dernière, Alphonse XII), qui l’occupait à leur détriment.

Depuis lors, ces légitimistes français – appelés par leurs adversaires « Blancs d’Espagne », ou plus récemment « alfonsistes » – ont continué de considérer l’aîné des Bourbons comme le légitime prétendant au trône de France, même quand celui-ci se trouvait être un ex-roi d’Espagne, comme ce fut le cas en 1936 en la personne d’Alphonse XIII d’Espagne, à leurs yeux « Sa Majesté le roi Alphonse Ier de France ».

Le légitimisme moderne est apparu après la Seconde Guerre mondiale. Jacques Henri de Bourbon, « duc de Ségovie », écarté de la succession éventuelle au trône d’Espagne par son père (pour cause de surdité due à une maladie d’enfance mal soignée), au profit de son frère cadet Jean de Bourbon, « comte de Barcelone » et père de l’actuel roi d’Espagne Juan Carlos, a manifesté ses droits, en 1946, en tant qu’aîné des Capétiens, reprenant le titre de « duc d’Anjou ». Le duc de Bauffremont a fondé l’Institut de la Maison de Bourbon qui regroupe les légitimistes.

Le légitimisme moderne n’incarne plus une revendication politique mais une tradition historique, se démarquant là du « comte de Paris » et des orléanistes. La manifestation traditionnelle des légitimistes est la messe annuelle pour le repos de Louis XVI etMarie Antoinette à la chapelle expiatoire, dont ils ont obtenu la réouverture.

Leur tendance, longtemps peu connue du grand public, a connu un certain regain à l’occasion du Millénaire capétien de 1987, où le prétendant légitimiste d’alors, Alphonse « II », duc « d’Anjou et » de Cadix (mort en 1989) a beaucoup voyagé en France, présidant de nombreuses cérémonies commémoratives.

Il faut par ailleurs savoir que depuis l’avènement de Juan Carlos en 1975, d’une branche cadette des descendants d’Alphonse XIII d’Espagne, l’aîné des Bourbons, héritier présomptif de la couronne de France, ne prétend plus au trône d’Espagne [2]. C’est une des raisons pour lesquelles le légitimisme connaît depuis trente ans un nouveau courant de sympathie.

Le légitimisme actuel s’est doté de plusieurs instances. Au premier chef figure l’Institut de la maison de Bourbon, fondé en 1973 par Jacques Henri de Bourbon, « duc d’Anjou et de Ségovie ». Il a été reconnu d’utilité publique en 1997. Placé sous la haute autorité de Louis de Bourbon, « duc d’Anjou », successeur à la onzième génération de Louis XIV, son président est actuellement Jacques de Bauffremont.
L’Union des cercles légitimistes de France (U.C.L.F.) a été fondée en 1979 par Gérard Saclier de la Bâtie. Son objectif est d’encourager l’étude de la légitimité historique française et de faire connaître la monarchie. Elle regroupe un grand nombre d’associations et de cercles. Elle en coordonne les activités.
Le mouvement légitimiste démocrate est représenté par le Rassemblement Démocrate.

Parmi les revues légitimistes, on peut citer La Gazette royale (organe de l’UCLF, fondée en 1984), La Blanche Hermine, organe de la Fédération bretonne légitimiste(FBL), fondée en 1987) ou encore Le Lien légitimiste, fondé par Gérard de Villèle, et dont le siège social se situe 10, place Foire-le-Roi, à Tours.

Parmi les personnalités légitimistes les plus médiatiques, on peut citer l’animateur de télévision Thierry Ardisson, proche du Rassemblement démocrate qui prône une démocratie couronnée, à la manière de l’Espagne de Juan Carlos ou encore le journalisteStéphane Bern.

L’Orléanisme proprement dit est une tendance politique française née en 1830 d’une division entre royalistes.

Les orléanistes, partisans de la branche cadette d’Orléans, « usurpatrice » à cette époque du trône de ses cousins, en la personne de Louis-Philippe Ier d’Orléans, roi des Français, s’opposaient aux légitimistes, partisans de la branche aînée des Bourbons, qui venait d’être chassée du trône de France, par la Révolution, en la personne du roi Charles X, dernier « légitime » roi de France.

En 1883, à la mort du dernier Bourbon de la branche aînée, Henri « V », « comte de Chambord », petit-fils de Charles X, de nombreux légitimistes se rallièrent à l’aîné de la branche d’Orléans, Philippe « VII », « comte de Paris », petit-fils de Louis-Philippe. Cependant d’autres légitimistes ont considéré le nouvel aîné des Bourbons comme le légitime prétendant au trône de France, en l’occurrence Jean « III », « comte de Montizón ». Leur tendance a connu un net regain depuis les années 1980 lorsque Alphonse « II », duc « d’Anjou et » de Cadix, a beaucoup voyagé en France, présidant de nombreuses cérémonies commémoratives, notamment lors des célébrations du millénaire capétien en 1987.

Aujourd’hui, l’actuel aîné de la branche d’Orléans est Henri « VII », « comte de Paris » et « duc de France ».

Les partisans de la légitimité de la branche d’Orléans sont divisés entre les partisans d’une monarchie autoritaire, regroupés autour de l’Action française fondée par Charles Maurras, et les partisans d’un régime parlementaire, regroupés autour de la Nouvelle Action royaliste de Bertrand Renouvin et du Rassemblement Démocrate de Jean-Marie Wante.

Dans un sens beaucoup plus large, l’orléanisme est aussi l’une des trois « traditions » de la droite française (aux côtés du « légitimisme » et du « bonapartisme ») selon l’historien René Rémond.

Le lien ci-dessous  vous permettra de retrouver le  caractère hypertextebdes  mots inscris en bleu ci-dessus

http://louisgiraud.over-blog.fr/article-15516757.html

Publié dans Action Légitimiste, Action Orléaniste, Action royaliste | Tagué , , | 2 commentaires

Journées chouanes 2018. Pour prendre patience en attendant le Grand Monarque

Journées Chouannes 2018

Merci pour votre fidélité !

Chers amis, c’est grâce à vous si ces  Journées Chouannes ont été, une fois de plus, une réussite.

Nous avons enregistré cette année, pour ces deux jours, plus d’un millier d’entrées. Votre présence est un encouragement et aide notre organisation à s’améliorer chaque année et à vous accueillir au mieux pour cette manifestation presque cinquantenaire (!).

Merci encore aux nombreux écrivains et aux conférenciers qui se sont déplacés à la rencontre de leurs lecteurs, un certain nombre venant de loin et qui ont été présents pendant ces deux journées.

Ci-dessous quelques photographies de ces journées mémorables, n’hésitez pas à cliquer sur le lien en-dessous pour accéder au diaporama complet des Journées Chouannes 2018.

http://www.lectures-francaises.info/2018/09/11/reportage-photos-journees-chouannes-2018/?utm_source=emailing&utm_medium=mailkitchen&utm_campaign=CHIRE%20Bilan%20des%20JCH%202018

Au plaisir de vous revoir l’année prochaine et à bientôt pour vos commandes de livres auprès de nos services et sur notre site www.chire.fr !

Sincèrement vôtre,

François-Xavier d’Hautefeuille

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Retour sur la réinstallation le 16 octobre 2015 de la plaque commémorative de l’emprisonnement de la famille au Temple.

HIER A PARIS : REINSTALLATION DE LA PLAQUE A LA MEMOIRE DE LA FAMILLE ROYALE EMPRISONNEE

17 Octobre 2015 , Rédigé par Les Rois Souterrains

http://lesroissouterrains.over-blog.com/2015/10/hier-a-paris-reinstallation-de-la-plaque-a-la-memoire-de-la-famille-royale-emprisonnee.html

Publié dans Blogs et sites mémoriels | Tagué , , | Laisser un commentaire

Lorsque qu’existait la revue légitimiste « le Royal Démocrate ».

 

Extrait du R.D. N° 10

http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-le-bulletin-royal-democrate-n-19-de-juin-2010-a-ete-mis-en-ligne-53757184.html

http://charte.de.fontevrault.over-blog.com/article-prese-royaliste-parution-du-n-42-de-royal-democrate-juillet-2012-108987543.html

https://www.sylmpedia.fr/index.php/Rassemblement_Démocrate_pour_la_Monarchie

https://fr.metapedia.org/wiki/Rassemblement_démocrate_pour_la_monarchie

http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Rassemblement%20démocrate%20pour%20la%20monarchie/fr-fr/

Publié dans Action Légitimiste | Tagué , , | 1 commentaire

La république selon le président Macron et Christophe Castaner ; Liberté, Egalité, Stupidité.

Affaire Benalla: Castaner reproche au Sénat de vouloir « s’arroger un pouvoir de destitution du président de la République ».

http://www.atlantico.fr/pepites/benalla-castaner-accuse-senat-vouloir-obtenir-destitution-macron-3505412.html

  A voir l’ampleur  que prend l’affaire Benalla, l’on vient  à se demander  quels  sont les liens exacts qui existent entre le Pdt Macron et Alexandre  (?) Benalla ? 

    On se souvient  de la sortie surréaliste et  digne d’un  enfant  de  cours  complémentaire du président  Macron  » Qu’ils  viennent me  chercher ».    https://www.dailymotion.com/video/x6q4593

  Et maintenant  c’est à Christophe Castaner Délégué général de la République en marche de se prendre les pieds dans le tapis en accusant le Sénat  de vouloir « s’arroger un pouvoir de destitution du président de la République«  https://www.huffingtonpost.fr/2018/09/14/affaire-benalla-castaner-reproche-au-senat-de-vouloir-s-arroger-un-pouvoir-de-destitution-du-president-de-la-republique_a_23526984/

Quel mouche a piqué cet homme  de 58 ans , dont on pouvait penser  jusque là qu’il n’était pas indigne des importantes  fonctions  qu’il avait exercé,    https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Castaner  pour commettre cette  bourde  qu’on n’aurait pas excusé dela part  d’un étudianr  du premier cycle des études juridiques.

  • Qu’est  que l’Elysée a  à cacher?
  • De quelle capacité de nuire dispose exactement le protégé du chef de l’Etat ?
  • Pourquoi protéger encore Alexandre Benalla qui  annonce finalement, mardi soir, qu’il est « contraint » de se rendre devant la commission d’enquête du Sénat pour éviter des « poursuites judiciaires », dans un communiqué transmis à l’AFP. Dans la foulée, répondant à France-Inter, qui reproduit ses propos, Alexandre Benalla s’en prend à la commission d’enquête, qui « bafoue notre démocratie« , et à son président, Philippe  Bas » ce petit marquis ».  
  • Enfin the last , but not the least pourquoi cette surréaliste référence  à  l’article 68 de la Constitution qui prévoit en effet la destitution du chef de l’Etat? As t’on jamais  vu en effet un condamné devancer l’appel du bourreau?                                                                            
    Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.
    La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l’autre qui se prononce dans les quinze jours.
    La Haute Cour est présidée par le président de l’Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d’un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d’effet immédiat.
    Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l’assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution.

    Pour  éviter  tout  cela qu’aurait-il fallu faire ? oh ma Foi, trés peu de chose . Prendre un communiqué officiel dés le début de l’affaire indiquant  CLAIREMENT quelles étaient les fonctions de M. Benalla à l’Elysée et à partir de  quand  il avait  été décidé d’y mettre  fin.

    Au lieu de  cela on a tergiversé et envoyé au casse-pipe des politiques (?) de plus en plus maladroits  et  de plus en plus outranciers .

    La  conséquence est que  dans un atelier  de serrurerie qui ne prend la lumière du dehors que par un jour de souffrance, un maître et  son compagnon élaborent des clefs permettant  d’accéder à la Conciergerie.

    Alain TEXIER. Maître de Conférences (H) à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges. Docteur en Droit . Diplômé des Sciences politiques.

Publié dans Histoire d'une vie -Alain Texier-, Limites de la république | Tagué , , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Bulletin de la chapelle Sainte Famille du 27 août 2018 de M. l’Aumônier général de la Charte

Combien se sont désolés que nous ne mettions pas en ligne les sermons de M. L’Abbé de Durat prononcés lors de nos Rencontres fontevristes. Il est vrai qu’il n’en existe pas de textes écrits. Alors que nous avions sous la main ces perles. Rangez les avec vos trésors de famille et enrichissez vous-en.

Publié dans Blogs et sites catholiques, Société traditionnelle | Tagué , | Laisser un commentaire

17 septembre 2018 . 77ème Supplique à Dieu pour le retour du Roi.

Très chers Amis et pauvres Pèlerins du Roi,

Ce 17 septembre 2018 sera le jour de notre 77ème Supplique à Dieu pour le retour du Roi.

77, nombre biblique, évoqué par le Christ dans le Nouveau Testament !

C’est une étape importante… un jalon sur notre route de demande au Ciel du retour du Roi de France.

Divisible par 7, ce nombre obéit au système de mesure donné par Dieu aux hommes et utilisé dans le Livre de Daniel et le Livre de l’Apocalypse de saint Jean (1 temps, 2 temps et un ½ temps).

Sa norme (1 temps) est 22.

Mais cette année, il y a plus… Nous atteindrons une autre étape :

Dans 3 mois, à partir du 17 décembre 2018, il restera tout juste 3 ans ½ pour atteindre le 17 juin 2022 ; et le 17 juin 2022 sera le 333ème anniversaire de la demande du Sacré-Cœur au roi Louis XIV, par l’intermédiaire de sainte Marguerite Marie (17 juin 1689), de la consécration de la France à Son Divin Cœur.

333, nombre de la plénitude  de la Très Sainte Trinité !

Et puis 2022, numéro d’année formellement inverse de la date du 21/01/1793 (2220) !

Ah tiens ? et pourquoi ? Parce que :

. Quantième + mois = 21/01 > 21+01 = 22

. Année 1793 = 1+7+9+3 = 20

Est-ce un signe ? Quel est le prix de cette durée de 3 ans ½ ? Et au bout, sera-ce la Consécration de la France tant attendue par le roi revenu ?

Je ne vous demande pas de me croire… Je vous demande d’y réfléchir, de le méditer dans votre cœur et de vous y préparer.

En attendant, prions ! Comme disaient les petits voyants à Pontmain.

C’est pour cela que vous serez à Pontmain lundi 17 prochain, vous, votre famille et vos amis à la Supplique à Dieu pour le retour du Roi.

Bien à vous,

Chouandecoeur

Publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites providentialistes | Tagué , , , , , | 1 commentaire

14 septembre . La Croix est la gloire et l’exaltation du Christ

La Croix est la gloire et l’exaltation du Christ

14 SEPTEMBRE, 2018
PAR FSSPX.NEWS
news-header-image

Homélie de saint André de Crète https://nominis.cef.fr/contenus/saint/1436/Saint-Andre-de-Crete.html  à l’occasion de la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix.

La Croix est la gloire et l’exaltation du Christ

Nous célébrons la fête de la Croix, de cette Croix qui a chassé les ténèbres et ramené la lumière. Nous célébrons la fête de la Croix et, avec le Crucifié, nous sommes portés vers les hauteurs, nous laissons sous nos pieds la terre et le péché pour obtenir les biens du ciel. Quelle grande chose que de posséder la Croix : celui qui la possède, possède un trésor. Je viens d’employer le mot de trésor pour désigner ce qu’on appelle et qui est réellement le meilleur et le plus magnifique de tous les biens ; car c’est en Lui, par Lui et pour Lui que tout l’essentiel de notre salut consiste et a été restauré pour nous. 

En effet, s’il n’y avait pas eu la Croix, le Christ n’aurait pas été crucifié, la vie n’aurait pas été clouée au gibet, et les sources de l’immortalité, le sang et l’eau qui purifient le monde, n’auraient pas jailli de son côté. Le document reconnaissant le péché n’aurait pas été déchiré, nous n’aurions pas reçu la liberté, nous n’aurions pas profité de l’arbre de vie, le paradis ne se serait pas ouvert. S’il n’y avait pas eu la Croix, la mort n’aurait pas été terrassée, l’enfer n’aurait pas été dépouillé de ses armes. 

La Croix est donc une chose grande et précieuse. Grande, parce qu’elle a produit de nombreux biens, et d’autant plus nombreux que les miracles et les souffrances du Christ ont triomphé davantage. C’est une chose précieuse, parce que la Croix est à la fois la souffrance et le trophée de Dieu. Elle est sa souffrance, parce que c’est sur elle qu’il est mort volontairement ; elle est son trophée parce que le diable y a été blessé et vaincu, et la mort y a été vaincue avec lui ; les verrous de l’enfer y ont été brisés, et la Croix est devenue le salut du monde entier. 

La Croix est appelée la gloire du Christ, et son exaltation. On voit en elle la coupe désirée, la récapitulation de tous les supplices que le Christ a endurés pour nous. Que la Croix soit la gloire du Christ, écoutez-le nous le dire lui-même : « Maintenant le Fils de l’homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en lui. Si Dieu a été glorifié en Lui, Dieu en retour lui donnera sa propre gloire » (Jn 13, 31-32). Et encore : « Ô Père, glorifiez-moi de la gloire que j’avais auprès de vous avant le commencement du monde » (Jn 17, 5). Et encore : «“Père, glorifiez votre Nom”. Alors, du Ciel vint une voix qui disait : “Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore”» (Jn 12, 28). Cela désignait la gloire qu’il devait obtenir sur la Croix. 

Que la Croix soit l’exaltation du Christ, apprenez-le encore lorsqu’il dit lui-même : « Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes » (Jn 12, 32). Voyez : la Croix est la gloire et l’exaltation du Christ.

Homélie 10 pour la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix

https://fsspx.news/fr/news-events/news/exaltation-de-la-sainte-croix-32008?utm_source=Fraternité+Saint-Pie+X+%7C+Lettre+d%27information&utm_campaign=0b794a3fba-EMAIL_CAMPAIGN_2018_09_14_08_59&utm_medium=email&utm_term=0_a6b7ceb6e8-0b794a3fba-203920569

Publié dans Blogs et sites catholiques | Tagué , , | 7 commentaires

Si vous voulez être informé lisez le blog du CER ( Conseil dans l’Espérance du Roi)

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/09/12/affaire-macron-benalla/

et  aussi, peut-être :

https://www.algeriepatriotique.com/2018/07/20/revelation-alexandre-benalla-agent-services-secrets-marocains/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Padre Pio

Cher Alain,

   voici les photos de la première activité Fontevriste faite par ton serviteur comme nouveau Président de la Charte de Fontevrault : Conférence du Dr Luigi Gaspari (1926-1995), 

La conférence du Dr Luigi Gaspari a eu lieu à Nice, Salle Bréa,  LE 16 DECEMBRE 1991, sur le thème PADRE PIO, LE CAHIER DE L’AMOUR ET LA ROYAUTE FRANCAISE.

Hervé Volto; Président dela Charte de Fontevrault 1991-1994.

Hervé Voto à gauche et le Dr Luigi Gaspari.

De droite à gauche le Dr Gaspari,, Hervé Volto assis lui aussi , et enfin l’un de ses assistants, notre ami Rafaele Di Guida, membre du Movimento Neo-Borbonico, fidèle aux Bourbons-Siciles.

https://legrandreveil.wordpress.com/2013/09/26/padre-pio-le-cahier-de-lamour/

https://www.fichier-pdf.fr/2016/10/08/cahiersdelamour-dicte-par-jesus-au-fils-spirituelstpio-1/

http://nouveauroidefrance.forumactif.org/t436-docteur-luigi-gaspari-1923-1995-fils-spirituel-du-saint-padre-pio

http://forumarchedemarie.forumperso.com/t1957-prophetie-du-docteur-luigi-gasparidonne-par-padre-pio

Publié dans Blogs et sites providentialistes | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire