Pourquoi les historiens de Jeanne d’Arc passent-ils sous silence le «Miracle de Bayonne? »

D’abord, qui sont presque tous s’arrêtent à la mort de Jeanne d’Arc, en 1431. Ensuite, parce qu’ils n’ont pas compris ce grand miracle, dans l’ensemble de la mission de Jeanne.

Ils n’ont pas su, même les meilleurs, que le couronnement régulier et divin de cette mission à Bayonne et pas ailleurs. Commencée par tant de miracles, Dieu ne se pendant-il pas, pour ainsi dire, de la terminaison par un grand miracle? Il le fit à Bayonne.

Sur ne l’a pas vu; Les modernes ne l’ont pas compris.

Le Miracle de la Croix, ce fut le sceau mis par Dieu à la mission de Jeanne d’Arc. C’est ici, à Bayonne, que fut scellé et ratifié le mystère divin; Pas ailleurs [32].

Les contemporains, eux, ne s’y trompèrent pas. L’historien si curieux, Jean Chartier, qui est consacré tout le chapitre 253 de sa Chronique au siège et au Miracle de Bayonne, nous le dit en détails: «Ainsi, par la grâce et la bonté divine, furent réduits en Main et L ‘Obéissance du roi de France, les duchés de Normandie et de Guyenne, et général tout le royaume de France, excepté seulement la ville de Calais [33]: épilogue divin du Miracle de Bayonne.

Cependant, jean Chartier ne dissimule rien et raconte la seconde campagne de Guienne.

Car il ya eu un événement considérable, qui a désorienté les historiens modernes de Jeanne d’Arc et c’est leur excuse. C’est la «trahison» des sires de Lesparre et de Montferran, en Bordelais, qu’on considère comme une suite naturelle de la guerre de Cent Ans. Non, ce fut un incident fâcheux, qui éclata et ne fut réparé que deux ans après, par la victoire de Castillon (1453).

L’ennemi était entièrement «bouté» hors de France, depuis plus d’un, en l’occurrence la voix de quelques traîtres, il vouut y revenir. Plus de 5 000 hommes débarquèrent avec Talbot pour reconquérir la Guienne. Charles VII reprit les armes. Jeanne d’Arc l’aida certes du haut des Cieux, dans cette rencontre, la cité internationale de la chère et la sainte mission par le Miracle de Bayonne.

Voilà ce not il faut se souvenir

John Lingard, auteur d’une histoire. D’Angleterre (traduite et publiée par L. de Vailly), est ici bon à l’entente. II ne irait pas à la mission de Jeanne d’Arc, plus il raconte les hauts faits de cette “intéressante jeune fille”. Il ne parle ni du siège, ni du miracle de Baronne. Mais pour lui, lu guerre était terminée, je “arriva une députation des habitants de la Guienne qui, impatients du joug de leurs nouveaux maîtres, offraient de renouveler leur allégeance, et sollicitaient l’aide d’une armée anglaise. L’invitation fut Accepté avec l’empressement et le commandement donné à Talbot qui était atteint, sa 80 ° année “. On voit que c’est ici le début d’une guerre nouvelle et non la continuation de l’ancienne. Hist. D’Angleterre. II p. 531. Paris. Charpentier in-12 (1843).

Le miracle de Bayonne

Http://www.christ-roi.net/index.php/Le_miracle_de_Bayonne

Le miracle de la croix blanche de Bayonne, Francis DALLAIS

Http://www.christ-roi.net/index.php?title=Le_miracle_de_la_croix_blanche_de_Bayonne%2C_Francis_DALL

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Présent du 24 juin 2017.

Image | Posted on by | Tagged | 5 Comments

Les Dons du Saint Esprit pour tous et pour toutes.

LE DON DE LA CRAINTE DE DIEU

Sert de fondement à tous les autres dons. La crainte de Dieu bannit le péché parce qu’elle nous font référence soit la Justice divine, ou Sa Majesté.

 

LE DON DE PIÉTÉ

Rencontré en notre âme l’inclination et la facilité à l’honneur Dieu comme notre Père et à avoir en Lui une confiance filiale.

LE DON DE SCIENCE

est une lumière surnaturelle de l’Esprit-Saint qui nous montre combien les vérités de la Foi sont dignes de créance et acceptables, même par des motifs empruntés à l’ordre créé.

LE DON DE FORCE

Est une vertu permanente que le Saint-Esprit communique à notre volonté pour vaincre les difficultés qui nous détourneraient de la pratique du bien.

LE DON DE CONSEIL

Est une lumière de l’Esprit-Saint, par laquelle l’intelligence pratique voit et juge, dans les cas particuliers, ce qu’il faut faire et quels moyens sur doit employer

LE DON D’INTELLIGENCE

Nous éclaire en répandant une lumière vive, pénétrante, extraordinaire sur le sens de la Vérité révélée et en nous donnant la certitude du véritable sens de la Parole de Dieu.

LE DON DE SAGESSE

Est une illumination de l’Esprit-Saint, grâce à laquelle notre intelligence contemple les vérités de la Foi dans une magnifique lumière, et en éprouve une grande joie.

Http://cassicia.com

Posted in Uncategorized | Tagged , , | Leave a comment

Pélerinage à Pontmain . Supplique à Dieu pour le retour du roi. Rappel des fondamentaux .

Alain,

Merci de mettre ce document sur le site de la charte de Fontevrault, suite à mon dernier commentaire https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/06/21/retour-sur-lanalyse-de-chouan-de-coeur-le-president-macron-et-le-grand-monarque/ où j’annonce ce texte.

Ce texte de présentation au format A4 recto-verso peut être envoyé à qui le veut pour diffusion locale.

Merci.
FX

Posted in Blogs et sites providentialistes | 1 Comment

“Dieu lui-même est légitimiste” dixit le maître-Chat Lully.” Dans ce cas, il n’est pas pressé de restaurer Son Lieutenant en France” dixit la Charte de Fontevrault.

Purquoi suis-je légitimiste dixit Lully  du  BLOGUE DU MAÎTRE-CHAT LULLY   CHRONIQUES ET POINTS DE VUE DU MESNIL-MARIE  http://leblogdumesnil.unblog.fr/2017/06/16/2017-58-dieu-lui-meme-est-legitimiste/

Parce que Dieu Lui-même est légitimiste !

Lorsque l’on me demande pourquoi je suis légitimiste, et pourquoi – en tant que religieux – je suis si ostensiblement légitimiste, et même prosélyte dans mon légitimisme, j’ai désormais l’habitude de répondre : « Parce que Dieu Lui-même est légitimiste ! »

C’est là une formule à l’emporte-pièce qui résume le fait que la légitimité n’est pas une option facultative, mais qu’être légitimiste aujourd’hui découle d’une manière strictement logique des dispositions de la divine Providence, et donc de la sainte volonté de Dieu.

Posted in Uncategorized | Tagged , | 2 Comments

Badge ( symbole) de l’association Magdala fondée à Limoges dans le cadre de la fête votive de la Saint Martial des Ardents

Image | Posted on by | Tagged , , | Leave a comment

Retour sur l’analyse de “Chouan de Coeur”: Le Président Macron et le Grand Monarque

    La Charte de Fontevrault  a eu le plaisir  de mettre en ligne l’article de Chouan de Coeur  (François Xavier Pachot)  auquel conduit le lien suivant  et  dont le titre est assez évocateur pour  que  vous vous précipitiez pour le lire au cas où vous ne l’auriez pas déjà fait.  https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/06/19/les-etranges-rapports-entre-le-president-macron-et-le-grand-monarque-reflexions-de-francois-xavier-pachot/.

  Comme  vous l’aviez peut -être  vu dans  les  commentaires  postés  sous  cet article, François-Xavier y avait été parfois mis en cause assez rudement comme c’est  souvent le cas dans le monde royaliste. Il était  donc  tout à fait normal que la Charte de Fontevrault lui permette  de  répondre aux interrogations suscitées.

1.  à Eusebius Plum-pargium :

Je me nomme aussi « Chouandecoeur » (tout attaché) sur internet et ailleurs.
J’organise à Pontmain tous les 17 de chaque mois le pèlerinage de la « Supplique à Dieu pour le retour du Roi » et ce, depuis janvier 2012.
Là, nous avons une cérémonie de 3h½  – durée de l’Apparition – qui permet de revivre, minute par minute, les moments de celle-ci.

Là, collectivement, par Notre-Dame de Pontmain, « Madone de la France en péril » (Mgr Richaud, évêque de Laval, lettre pastorale du 2 janvier 1940), nous demandons, formellement, pardon des péchés de la France, nous les réparons, au nom de tous les Français, à notre mesure et à celle que Dieu veut bien accepter, et nous demandons explicitement le retour du vrai et unique Roi de France que nous avons chassé objectivement le 14 septembre 1791.

NDLRB. http://louis-xvi.over-blog.net/article-14-septembre-1791-le-roi-accepte-la-constitution-du-royaume-56373492.html

À Pontmain, notre devise est la suivante :

« Faisons politique à Pontmain comme d’autres font médecine à Lourdes »

Vous demandez : « de quel obédience est-il ? »

Je répondrai dans l’ordre :

. N’étant pas religieux moi-même, je n’ai pas de lien d’obéissance avec un supérieur ou avec une règle monastique,

. En ce qui concerne la fidélité à une doctrine ou à une puissance ou autorité spirituelle, je suis chrétien et catholique romain (Jeanne d’Arc : Le Christ et l’Église c’est tout comme !), même si l’Église est occupée aussi par des gens peu recommandables à tout point de vue. 

Vous demandez : « est-il tradition ? Savez-vous quel clergé prendra en charge ce moment à Pontmain ? »

 . D’abord, à la 1ère question, je vous répondrai par la Lettre de saint Paul aux Corinthiens :

« Celui qui plante ne compte pas, ni celui qui arrose ; seul compte Celui qui donne la croissance : Dieu ».
Pour rappel, je vous joins ci-dessous la passage en entier :

« Frères, quand je me suis adressé à vous, je n’ai pas pu vous parler comme à des spirituels, mais seulement comme à de faibles êtres de chair, comme à des enfants dans le Christ. C’est du lait que je vous ai donné, et non de la nourriture solide ; vous n’auriez pas pu en manger, et encore maintenant vous ne le pouvez pas, car vous êtes encore des êtres de chair. Puisqu’il y a entre vous des jalousies et des disputes, n’êtes-vous pas toujours des êtres de chair, et n’avez-vous pas une conduite tout humaine ? Quand l’un de vous dit : « Moi, j’appartiens à Paul », et un autre : « J’appartiens à Apollos », n’est-ce pas un langage tout humain ? En fait, qui est Apollos ? et qui est Paul ? Rien que des ministres de Dieu, par qui vous êtes devenus croyants, et qui ont agi selon les dons du Seigneur à chacun d’eux. Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé ; mais c’est Dieu qui donnait la croissance. Donc celui qui plante ne compte pas, ni celui qui arrose ; seul compte celui qui donne la croissance : Dieu. Entre celui qui plante et celui qui arrose, il n’y a pas de différence, mais chacun recevra son salaire suivant la peine qu’il se sera donnée. Nous sommes les collaborateurs de Dieu, et vous êtes le champ de Dieu » (1 Co 3,1-9a)

  Ensuite, par « tradition », je suppose que vous voulez savoir à quelle messe je vais ?

Eh bien, si c’est raisonnablement possible, à la messe que j’ai toujours connue dans mon enfance, celle à laquelle mes parents m’ont toujours emmené (je suis né en 1946). Il faut dire aussi que j’ai été mis en pension pendant 7 ans (1955-1962) chez les Frères Maristes où on ne transigeait sur rien (une note de 6/10 donnait doit à 1h de colle et 5/10 à 2h, etc.), mais où, curieusement, je n’ai pas été particulièrement traumatisé

Alors comme vous le savez, les rites de messe sont variés : Ambrosienne ? Dominicaine ? Tridentine ? Lyonnaise ?

. Enfin à votre 2ème question, en ce qui concerne la Supplique à Pontmain, et après mes demandes successives à ce sujet, je répondrai avec sévérité :

« Je n’attends RIEN des clercs ! »

Depuis 5 ans, j’ai contacté plusieurs prêtres et moines à ce sujet, et justement plusieurs prêtres et moines de « la tradition » et pas des moindres. J’ai présenté et expliqué la Supplique à Dieu pour le retour du Roi devant eux et non par courrier interposé. Et que croyez-vous qu’il advint ? RIEN… Aucun commentaire, aucune lettre, ni OUI, ni NON, ni MERDE !

Le drame, Eusebius Plum-pargium, c’est que nos clercs « de tradition » pètent de trouille quand ils entendent le mot « Roi » ; et je ne parlent pas des autres qui sont foncièrement contre, et contre tout Règne Social de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Voyez-vous, en 1793, nos paysans avaient dû aller tirer leurs nobles et chefs militaires de sous leur lit pour les conduire et les commander. Aujourd’hui, nos clercs dorment très bien dans leur lit, merci, sans possibilité de les réveiller… et encore je crois hélas qu’ils font semblant de dormir : Honte à eux !

Bien sûr il y a quelques clercs éveillés et conscient de l’enjeu.  En 61 mois, nous avons eu… 4 messes « de tradition », spécialement dites dans le cadre de la Supplique !

 2.  Maintenant je vais commenter la réponse que M. François Monteil (que je connais depuis le pèlerinage à Tilly-sur-Seulles en 2016) a faites, à mon sujet, à vos deux questions précédentes en m’adressant à lui-même :

Je réécris ci-dessous sa réponse :

« Hélas, c’est un homme pieux et dévoué, mais pas “au clair” avec toutes les questions “doctrinales” importantes, mais il est d’esprit “traditionnel”… il offre le “choix” entre les “célébrations” conciliaires du Sanctuaire, et – quelquefois – des “messes” tridentines… mais – la plupart du temps – “célébrées” par des “prêtres” invalides… »

. Merci François de votre condescendance elle me va droit au cœur.

D’abord, je suppose que votre « Hélas » du début est relatif à « mais pas au clair » ; mais ce n’est pas sûr ! Vous auriez dû écrire : « mais hélas pas au clair », cela aurait été au moins « plus clair ».

. Ensuite « mais pas au clair avec toutes les questions doctrinales importantes »… TOUTES ? peut-être ! En détail ? Sûrement !

Voyez-vous, mon UNIQUE doctrine, elle est très simple : C’est le Credo de Nicée Constantinople + Notre-Dame Immaculée ! 

. « Il offre le choix » entre les célébrations conciliaires du Sanctuaire, et – quelquefois – des messes tridentines… »

Non François, je « n’offre pas le choix » ; je « laisse le choix » et je ne peux faire autrement que de « laisser le choix ».

Quand bien-même nous aurions un prêtre « de tradition » à chaque Supplique (voir réponse précédente), certains des pèlerins ne voudraient pas assister à la messe tridentine pour diverses raisons. Et pourtant ce sont bien des Français comme vous et moi. Est-on français uniquement parce que l’on va à la messe tridentine ? Faut-il donc leur interdire la Supplique parce qu’ils ne vont pas à la messe traditionnelle ?

N’oubliez pas qu’à la Supplique à Dieu pour le retour du Roi, « on SE DÉPLACE et on prie pour le salut de la France par la GRÂCE DU RETOUR de son Roi », et UNIQUEMENT pour cela !

La Supplique n’a pas été faite pour prier pour l’Église ni la solution à ses problèmes. D’autres font cela bien mieux que nous !

De plus la Supplique est faite pour l’accueil de TOUS les Français de bonne volonté (Il y a même quelques étrangers qui viennent… prier pour le retour du Roi de France).

. Enfin, « mais – la plupart du temps – “célébrées” par des “prêtres” invalides… » ???

Ah bon, vous vous faites procureur maintenant ?

 François, vraiment, vous auriez dû parler uniquement de la Supplique plutôt que de moi.

 Pour conclure, et décidemment, il faut rappeler aux chrétiens et à tous les catholiques la prière de Saint Augustin, qu’il faisait avant tout enseignement et toute controverse :

« Seigneur, mettez dans mon âme Votre Esprit et Votre Tempérament, afin qu’animé par l’amour de la Vérité je ne perde pas la vérité de l’Amour ».

Très fraternellement à tous.

En union de prière à Jésus, Christ et Roi de France, par Marie Reine.

Chouandecoeur

Posted in Blogs et sites providentialistes | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments

L’éjection de François Bayrou du Gouvernement, une dalle de plus pour paver le chemin du Grand Monarque ?

   Nous  écrivions hier dans ces  colonnes  mêmes :https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/06/20/que-penser-du-debut-du-quinquennat-du-president-emmanuel-macron-des-tuiles-ou-des-coups-de-chance/  que la rupture Macron /Bayrou était probablement programmée:

 Mais s’agissant de nous, nous aurions tendance à considérer que la deuxième  de ces  démissions n’est pas  une  mauvaise nouvelles- pour Emmanuel Macron en particulier parce qu’elle déstabilise François Bayrou.

   Le Président Macron se devait certes de le remercier mais il note peut -être non sans satisfaction -que ce qui arrive en particulier au Modem va lui permettre de s’en passer. 

Voir aussi : François Bayrou, éternel candidat et éternel perdant   https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/06/20/francois-bayrou-perpetuel-candidat-et-eternel-perdant/

   Aujourd’hui, la démission  de François Bayrou de  son poste de Garde des Sceaux- et  de celle de  son acolyte, Marielle de Sarnez-  est actée depuis quelques minutes  et, petit à petit, l’étonnante analyse  de Chouan de coeur – François Xavier Pachot- parait  commencer à se  vérifier.  http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/demission-de-bayrou-le-systeme-politique-ancien-a-ete-detruit-a-100percent-par-macron-957029.html et

 

Posted in Blogs et sites providentialistes | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

Que penser du début du quinquennat du président Emmanuel Macron? Des tuiles ou des coups de chance?

     A vue de nez les démissions successives des ministres Richard Ferrand, Ministre de la Cohésion des territoires (?) et Sylvie Goulard – Ministre des armées- sont-elles des pierres  dans le  jardin du nouveau président  ou comme autant de divines surprises?

    Nous  vous renvoyons aux  deux liens – C/O Jean-Yves Pons- qui suivent pour en avoir les tenants  et aboutissants

François Bayrou, éternel candidat et éternel perdant  https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/06/20/francois-bayrou-perpetuel-candidat-et-eternel-perdant/

Puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur  https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/06/19/puisque-ces-mysteres-me-depassent-feignons-den-etre-lorganisateur/

    Mais s’agissant de nous, nous aurions tendance à considérer que la deuxième  de ces  démissions n’est pas  une  mauvaise nouvelles- pour Emmanuel Macron en particulier parce qu’elle déstabiliseFrançois Bayrou.

   Le Président Macron se devait certes de le remercier mais il note peut -être non sans satisfaction – que ce qui arrive en particulier au Modem va lui permettre de s’en passer. 

   Merci donc  de  relire  ou de lire  – si vous ne l’avez déjà fait- la très étonnante analyse de notre ami François-Xavier Pachot par ailleurs organisateur des pèlerinages à Pontmain. Vous y verrez que la  chance dont  bénéficie notre actuel président ne prend sans doute pas ses racines dans les Cieux.

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/06/19/les-etranges-rapports-entre-le-president-macron-et-le-grand-monarque-reflexions-de-francois-xavier-pachot/#comments

Alain TEXIER. Docteur en Droit, Diplômé des sciences politiques.

 

 

 

 

 

 

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2017/06/19/les-etranges-rapports-entre-le-president-macron-et-le-grand-monarque-reflexions-de-francois-xavier-pachot/

Posted in Blogs et sites providentialistes | Tagged , , , , , , , | 2 Comments

L’ANTECHRIST OU POSTERITE DU SERPENT

19/06/2017

L’ANTÉCHRIST OU POSTÉRITÉ DU SERPENT

Dans le Nouveau Testament, c’est Saint Jean qui utilise le mot « Antéchrist » (1) dans sa première épître en nous précisant que sa venue est précédée de « plusieurs antéchrists »…

PAGE ACCEUIL SITE03.jpg

Fête de Saint Gautier

(Abbé  1099)

Mis sur blogue le 7 juin 2017

ANTECHRIST – 3

  Dans le Nouveau Testament, c’est Saint Jean qui utilise le mot « Antéchrist » (1) dans sa première épître en nous précisant que sa venue est précédée de « plusieurs antéchrists »

« Mes petits enfants c’est la dernière heure ; et comme vous avez entendu dire que l’Antéchrist doit venir, dès maintenant il y a plusieurs antéchrists ; par là nous savons que c’est la dernière heure ». (I Jean II, 18)

     Les expressions telles que derniers jours, derniers temps, dernière heure ne désignent pas nécessairement la fin du monde comme une chose immédiate ou prochaine ; ce que suggère bien le rappel fait par St Jean « vous avez entendu dire »  indiquant que cette expression avait déjà été utilisée, par d’autres, avant que lui-même en fasse mention dans son Epître.

     Cependant, l’Antéchrist qui doit apparaître avant la fin du monde était déjà suggéré comme un être antagoniste, dès le premier livre de la Bible, la Genèse, comme issu de la lignée spirituelle de Satan à qui Dieu déclara, après qu’il eut tenté et fait chuter Eve :

 « Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta race et la sienne. Elle te brisera la tête, et tu tâcheras de la mordre par le talon ». (Genèse III, 15)

     On observera que cette inimitié entre les deux postérités est voulue par Dieu car il dit « Je mettrai ». Elle a débuté dans les cieux, avant la tentation du jardin d’Eden, par l’expulsion du ciel de Lucifer. Elle se poursuit sur la terre et elle durera jusqu’à la fin du monde. Il y a donc deux postérités irréconciliables : la postérité de la femme et la postérité du serpent. Elles donneront naissance à deux traditions religieuses différentes. La vraie portée par Abel (assassiné comme Jésus), les Patriarches, Moïse… et le Christ, honorant Dieu par un sacrifice sanglant, et son Eglise depuis les Apôtres par un sacrifice non sanglant. La fausse portée par Caïn (le meurtrier) honorant Dieu par des produits de la terre, qui se perpétuera de façon sanglante ou non sanglante dans la diversité des cultes païens et sectes d’avant et après Jésus-Christ.

     Nous savons qu’Eve fut vaincue par le démon en succombant à la suggestion du serpent. Cependant, la prophétie est formelle, elle doit donc s’accomplir. Qui donc va pouvoir porter cette prophétie à son accomplissement, après la chute originelle d’Eve ? : C’est Marie, la Sainte Vierge, celle qui, contrairement à Eve, manifesta sa soumission à Dieu en acceptant, à la demande de l’ange, d’être la mère du Messie, en disant à l’ange Gabriel, l’envoyé de Dieu « Voici la servante du Seigneur ; qu’il me soit fait selon votre parole » (St Luc I, 38). Là où le désir coupable « d’être comme des dieux » poussa Eve à la désobéissance, Marie fit preuve d’obéissance et d’humilité en se qualifiant de « Servante du Seigneur ».

     S’inscrivant dans la descendance d’Eve la désobéissante, Marie, par son acceptation et son obéissance, rend possible la naissance du Messie et la Rédemption du genre humain. Elle est donc la femme par excellence et Jésus-Christ, objet avec Marie de l’inimitié du serpent, la postérité par excellence de la femme. Jésus est le seul de tous les hommes à qui l’on puisse appliquer strictement « race de la femme » puisqu’il n’a pas eu de père selon la chair. Le texte latin traduit le mot hébreu « Zéra » (race) par « semen » (semence) mais on le traduit généralement par postérité ou descendance.

     Le serpent ou Satan n’ayant pas de descendance humaine, il s’agira donc d’une filiation spirituelle. Etant déjà, avant  la tentation de l’Eden, en « inimitié » avec le Christ, le personnage le plus conforme à cette filiation sera l’Antéchrist. Mais, avant sa venue, cette filiation se construit, de siècle en siècle, avec ceux qui se laissent façonner par les vices du diable, c’est ce que confirme Notre-Seigneur lorsqu’il dit aux Juifs, ses contradicteurs :

« Vous avez le diable pour père, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été homicide dès le commencement, et il n’est pas demeuré dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur, et père du mensonge ». (St Jean VIII, 44)

     Ainsi, les contradicteurs de Jésus, les menteurs et les homicides non repentis appartiennent à la « postérité du serpent ». Elle se compose donc de tous ceux qui, au cours des siècles, se posent en contradicteurs ou ennemis du Christ. A l’exemple d’un corps humain, ils forment un corps que l’on peut appeler sans que ce soit blasphématoire : un corps mystique qui sera achevé lorsque paraîtra sa tête : l’Antéchrist. Quant à l’Eglise qui est le corps mystique de Jésus-Christ elle possède déjà sa tête : le Christ.

Cette postérité du serpent est désignée avec des mots différents dans la Bible, tels que : les fils de l’incrédulité, enfant du diable. On ne quitte cette postérité qu’en répondant à la grâce prévenante de Dieu nous inclinant à une repentance et une conversion sincères, en produisant des fruits qui leur soient conformes.

« Et vous, vous étiez morts par vos transgressions et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois selon l’esprit de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, l’esprit qui agit maintenant dans les fils de l’incrédulité ». (Ephésiens II, 1-2)

     Il y a incompatibilité totale entre « l’esprit du monde » sous l’emprise du démon et l’Esprit du Christ.

« Celui qui commet le péché est enfant du diable, car le diable pèche depuis le commencement. » (I Jean III, 8)

     Être « enfant du diable » c’est vivre dans le péché, mais aussi se mettre à son service en propageant en actes et en paroles ses doctrines politiques, religieuses, sociales et ses mœurs corrupteurs et dégradants, au lieu de servir le Christ, d’enseigner sa doctrine et sa morale évangéliques et d’exhorter les hommes à s’y conformer.

ORIGINES DE L’ANTECHRIST

Quant à l’origine de l’Antéchrist, les trois citations suivantes le désignent comme venant du milieu juif.

1 – La tradition patristique le fait venir du judaïsme, en s’appuyant sur la prophétie de Jacob sur ses douze fils, dans laquelle le Patriarche parlant de Dan dit :

« Que Dan devienne comme un serpent dans le chemin, et comme un céraste (2) dans le sentier, qui mord le pied du cheval, afin que celui qui le monte tombe à la renverse ». (Genèse XLIX, 17)

 2 – St Irénée et St Grégoire le Grand observent, dans l’énumération des tribus d’Israël qui reçoivent le sceau du salut et d’appartenance au peuple de Dieu, que St Jean ne mentionne pas la tribu de Dan au chapitre VII, 4-8 de l’Apocalypse.

3 – Lors de l’apparition de la Sainte Vierge à la Salette, en 1846, elle déclara dans son message concernant l’Antéchrist :

 « Il naîtra d’une religieuse hébraïque, d’une fausse vierge qui aura communication avec le vieux serpent, le maître de l’impureté ; son père sera évêque (…) ».

     Ayant rejeté, lors de sa venue, le vrai Messie qu’ils attendaient depuis des millénaires les Juifs, dans leur aveuglement, accueilleront l’Antéchrist lors de son avènement avant la fin du monde. En conformité avec les exégèses patristiques ci-dessus et la prophétie de la Salette, il faudra donc, pour illusionner les Juifs et les disposer à l’accueillir comme leur ‘’messie’’, qu’il puisse se prévaloir d’origines ataviques probantes, par exemple sa « naissance d’une religieuse hébraïque ».

     Quant au père selon la chair de l’Antéchrist, il est désigné avec le titre d’ « Evêque ». S’agira-t-il d’un évêque catholique proprement dit, d’un ‘’évêque’’ fruit d’une fausse conversion au catholicisme, ou d’un ‘’évêque’’ émanant de sectes ésotéristes et occultistes ?

(A suivre…si Dieu veut)

René Pellegrini

(1) Antéchrist car venant avant le retour de Jésus-Christ en gloire mais aussi, sans conteste, Antichrist car ennemi séculaire du Christ et de ses enseignements.

(2) Vipère à cornes.

http://lechrist-roi.hautetfort.com/archive/2017/06/07/l-antechrist-ou-posterite-du-serpent-5951726.html#more

 

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , | 1 Comment