Le délit d’entrave numérique à l’IVG voté par les députés

Par Agnès Leclair . Mis à jour le 02/12/2016 à 07:19 Publié le 01/12/2016 à 20:29

Quarante-deux ans après la loi Veil, les parlementaires n’ont pas rejoué la partition du «pour» ou «contre» l’avortement. La quasi-totalité des élus présents ont défendu ce droit et nombre d’entre eux ont rendu un hommage appuyé à Simone Veil. Le débat a donc été celui de la liberté d’expression contre celui de la protection des droits des femmes. «Il y a trente ans, des commandos s’attachaient aux tables d’opération pour empêcher les femmes d’y accéder, aujourd’hui, c’est sur la Toile que leurs héritiers continuent de mener la bataille», a lancé la ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, en première ligne pour défendre le texte. Dans son sillage, plusieurs élus PS ont convoqué Simone de Beauvoir: «N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question.»

La proposition de loi a fait l’objet de 76 amendements, essentiellement de députés LR mais aussi FN, vent debout contre la création d’un «délit d’opinion». Un projet taxé de «liberticide et contraire à la France des Lumières» par Christian Kert (LR), dont la motion de rejet préalable a été repoussée. Et de s’appuyer sur un texte de Charlie Hebdo s’élevant contre cette proposition de loi au nom de la liberté d’expression. Ce dernier a également accusé la gauche d’utiliser le sujet «tellement intime» de l’IVG et porteur souvent de grandes souffrances pour beaucoup de femmes» comme «d’un marqueur idéologique». «Chacun est et reste libre d’affirmer son hostilité à l’avortement (…) À condition de le faire en toute honnêteté, car la liberté d’expression ne peut se confondre avec la manipulation des esprits», a défendu Laurence Rossignol. La ministre a précisé que le texte visait avant tout les numéros vert qui mettent les femmes en ligne avec des «militants» qui leur déconseillent de pratiquer l’avortement, fausses données à l’appui.

L’absence remarquée de François Fillon

Alors que le sujet de l’avortement avait donné lieu à de vifs échanges entre Alain Juppé et François Fillon lors du débat de l’entre-deux-tours à la primaire de la droite et du centre, l’absence du député de Paris dans l’Hémicycle, en déplacement, a été remarquée. C’est une de ses proches, Isabelle Le Callennec, désormais vice-présidente du parti LR, qui a interpellé la gauche. «Contrairement aux allégations, nul ici ne remet en cause» le droit à l’avortement, a-t-elle martelé, invitant le gouvernement à «se pencher davantage sur la promotion de la contraception» plutôt que «d’entretenir une polémique stérile». En fin de journée, les députés ont adopté en première lecture la proposition de loi avec le soutien de l’ensemble de la gauche et d’une majorité de centristes. Elle sera examinée par le Sénat le 7 décembre, en procédure accélérée, en vue d’un vote définitif du Parlement d’ici à la fin février.

Posted in Limites de la république | Tagged , , , , , , , | 1 Comment

Pourquoi l’islam produit cet islamo-fascisme ?

b8typytiqaat0vx

Attention, surtout pas d’amalgame.

 

 

« Pourquoi l’islam produit cet islamo-fascisme ? »

« On peut s’indigner que la messe soit donnée en latin, mais on ne peut pas mettre notre nez dans ce qui se passe dans les mosquées. » Zineb El Rhazoui, journaliste à Charlie Hebdo, a poussé un coup de gueule sur RMC. « Il est temps d’aborder les vraies questions. Quand j’entends que l’imam de Villetaneuse condamne ce qui vient de se passer j’ai envie de dire “merci, c’est gentil” mais vous, en tant qu’imam, vous ne pensez pas qu’il faille faire une véritable introspection dans ce que vous enseignez à vos ouailles ? Est-ce qu’il n’est pas temps de se poser des questions sur pourquoi l’islam produit cet islamo-fascisme sous différentes formes ? »

http://www.famillechretienne.fr/politique-societe/monde/islam-et-terrorisme-pas-d-amalgame-mais-181750

12184988_10204231825069464_7155200035817442420_o

Posted in Limites de la république | Tagged | 1 Comment

Après le baptême républicain et le mariage civil; les funérailles républicaines.

L’Assemblée vote pour des «funérailles républicaines» à la mairie, à l’image des mariages civils

Publié le 01.12.2016 à 08:50

Les obsèques à la mairie, une possiblité pour rendre hommage à ses morts sans passer par la case église. Après le mariage civil ou le baptême républicain, l’Assemblée nationale a donné mercredi son feu vert à un nouveau rituel laïc : des « funérailles républicaines » organisées dans les locaux des mairies.
La proposition de loi socialiste, adoptée par les députés, prévoit que les communes ayant une salle municipale « adaptable » devront la mettre gratuitement à la disposition des familles qui le demandent pour des cérémonies civiles d’obsèques. Si les proches du défunt le souhaitent, un officier d’état civil pourra procéder à la cérémonie, précise le texte.
Elargir le choix pour les proches
Depuis la fin du XIXe siècle, la possibilité de choisir des funérailles civiles est reconnue par la loi mais, faute d’obligation pour les communes de les accueillir, les familles doivent la plupart du temps « s’adresser aux services de pompes funèbres, qui relèvent aujourd’hui majoritairement d’entreprises privées » et sont « souvent contraintes d’accepter des obsèques religieuses », selon le rapporteur Hervé Féron (PS).

http://www.20minutes.fr/societe/1972143-20161201-assemblee-vote-funerailles-republicaines-mairie-image-mariages-civils

Posted in Fêtes catholiques, Limites de la république | Tagged , , , | 1 Comment

Mort de Castro : abominable indécence de la louange et stupéfiantes condoléances.

Pour information…

Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité, communique :

L’indécent concert de glorification politico-médiatique qui suit le décès de ce sanguinaire tyran bolchévique durablement catastrophique pour le peuple cubain prouve, s’il en était besoin, combien nous avons eu raison de rappeler inlassablement que le communisme n’était hélas pas mort.

Le plus affligeant pour les hommes épris de vérité et de liberté, pour la mémoire de dizaines de milliers de torturés et de massacrés et tout un peuple persécuté, ont été les condoléances de François, le pape, adressées à deux reprises à Raoul Castro, frère de Fidel, chef du parti communiste lui ayant succédé comme dictateur.

François, venant encore de redire combien il détestait les flagorneurs, nul ne saurait nous reprocher d’exprimer notre indignation sur ses paroles.

Loin de s’en tenir en effet à son premier message de condoléances, certes diplomatiquement compréhensible, il en a rajouté en envoyant un télégramme très personnalisé au « président des conseils de l’État et des ministres de la République de Cuba », en les étendant à la famille de l’ancien dirigeant, au gouvernement, ainsi qu’à « l’ensemble de l’ aimée nation cubaine ». Il a poursuivi : « Le pape offre ses prières au Seigneur pour le repos de Fidel Castro et confie tout le peuple cubain à la maternelle intercession de Notre Dame de la charité de Cobre, patronne du pays ».

Comme si le peuple cubain était tout entier dans le deuil de Castro ! Comme si on ne savait pas combien les régimes totalitaires communistes savent orchestrer les mises en scène de l’affliction des masses : pour Castro comme pour Staline, Mao, Hô-Chi-Minh et autres Kim.

Or, non seulement « l’ensemble de l’aimée nation cubaine » n’est pas dans le deuil mais innombrables sont les Cubains qui se sont réjouis de la mort, hélas trop tardive, du bourreau de dizaines de milliers des leurs. Le dossier consacré à Cuba dans « le livre noir du communisme » *(Stéphane Courtois et coll.) aidera tous ceux qui sont épris de vérité à découvrir que Fidel et Raoul Castro, et aussi Che Guevara, avant qu’ils ne l’expédient ailleurs, firent, dans les années soixante, fusiller huit mille personnes tandis que trente mille prisonniers « politiques » mais aussi des religieux et des homosexuels arrêtés comme « personnes socialement déviantes » allaient subir les horreurs de terribles détentions en camp de concentration ou en cachots selon les formes les plus variées de la cruauté humaine.
Et il en fut ainsi tout au long de cette rouge dictature.
Ainsi, dans la seule année 1982 plus de cent prisonniers furent exécutés dans la seule prison de la Cabana où Fidel avait fait tuer Sori Marin et Carreras, deux de ses compagnons de maquis lui portant ombrage.
Beaucoup d’autres n’avaient pas survécu à l’atroce confinement dans les « ratoneras » (trous à rats ), spécialité de cette prison.
Non loin de celle-ci, dans celle de Boniato, jusqu’il y a peu, des dizaines de détenus « politiques » ou de droit commun sont morts chaque année : de faim ou sous les sévices atroces des prisonniers sélectionnés pour cela.

Faut-il rappeler que sur une population de dix millions d’habitants en 1960 plus de deux millions de Cubains se risquèrent à fuir, coûte que coûte, très majoritairement issus des couches les plus pauvres du peuple ? Des centaines périrent dans la mer des Caraïbes.

Fidel Castro, dans la plus pure tradition stalinienne, fut donc à la fois l’assassin de la plupart de ses plus illustres compagnons d’arme et aussi des écrivains et artistes les plus authentiques du peuple cubain et pour tous, un tyran liberticide.
Nous reconnaissons bien volontiers au pape François l’attribution de prier pour le repos de son âme.
Mais, encore une fois, qu’il associe dans le deuil du dictateur « l’ensemble » des Cubains c’est accréditer la propagande du régime et cela, nous nous devons de le déplorer.

Pour nous, ayant d’autres urgences dans l’impératif de miséricorde, nous préférons partager en ces jours la joie des Cubains libres et nous associer à leurs prières pour la multitude des leurs torturés et assassinés par Fidel Castro, ce sardanapale tyran bolchévique, sanguinaire et mégalomaniaque.

https://www.amazon.fr/Livre-noir-communisme-terreur-répression/dp/2221088611

Posted in Limites de la république | Tagged , , , , , , , , , , | 2 Comments

De la réhabilitation de la Commune et des Communards. Et la Vendée et les Vendéens ?

NDLRB. Mardi 29 Novembre 2016 au soir, l’Assemblée Nationale a voté un texte proclamant la réhabilitation de toutes les victimes de la répression de la Commune de Paris de 1871.
Vous trouverez ci-après le texte de la Résolution initiale.

N° 146

SÉNAT

SESSION ORDINAIRE DE 2015-2016

Enregistré à la Présidence du Sénat le 6 novembre 2015

PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PRÉSENTÉE EN APPLICATION DE L’ARTICLE 34-1 DE LA CONSTITUTION,

tendant à la pleine réhabilitation de la Commune et des communards,

PRÉSENTÉE

Par M. Pierre LAURENT, Mmes Éliane ASSASSI, Michelle DEMESSINE, Marie-France BEAUFILS, MM. Michel BILLOUT, Éric BOCQUET, Mmes Laurence COHEN, Cécile CUKIERMAN, Annie DAVID, Évelyne DIDIER, MM. Christian FAVIER, Thierry FOUCAUD, Mme Brigitte GONTHIER-MAURIN, MM. Michel LE SCOUARNEC, Paul VERGÈS et Dominique WATRIN,

Sénateurs

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Il y a 142 ans, le 18 mars 1871, débutait la Commune de Paris, insurrection née des souffrances liées au siège de la capitale par les Prussiens, d’une paupérisation croissante du peuple parisien, et d’un fort élan républicain suite à l’élection à l’Assemblée d’une chambre à dominante monarchiste.

Pendant deux mois, la Commune de Paris a porté les valeurs universelles de liberté, d’égalité et de fraternité, à travers l’émergence du droit du travail, l’école gratuite et laïque pour tous, l’égalité d’accès à la justice, la séparation de l’Église et de l’État, la promotion de l’art et de la culture, la défense de l’intérêt général par l’extension des services publics, une démocratie où le peuple n’abdique pas sa souveraineté… Autant de projets et de réalisations qui nous interpellent par leur brûlante modernité.

On connait la fin tragique de l’expérience communarde : pendant la Semaine Sanglante du 21 au 28 mai 1871, la répression des troupes versaillaises s’abattit sur les communards, et plusieurs milliers d’entre eux furent fusillés, de 10 000 à plus de 30 000 selon les historiens. Des procès, hors de tout droit, multiplièrent ensuite les condamnations à la prison ou à la déportation.

Nous avons la conviction que la connaissance des événements qui ont marqué l’Histoire et participé à l’affirmation des valeurs communes de notre République est indispensable à la constitution d’une mémoire nationale partagée.

La Ville de Paris notamment a rendu de nombreuses fois hommage à la Commune. Mais l’État a également un rôle majeur à jouer, à travers la matérialisation des lieux de mémoire dans l’espace public et les administrations, ou par des gestes forts.

Le Parlement enfin peut favoriser la reconnaissance des évènements constitutifs de l’identité républicaine, à travers notamment l’adoption de résolutions.

Le 11 juillet 1880, la loi portant amnistie générale des communards a mis fin aux poursuites pénales et a effacé les peines prononcées. Nous croyons aujourd’hui nécessaire d’aller au-delà : c’est en ce sens que nous avons décidé de déposer une proposition de résolution affirmant la pleine réhabilitation de la Commune et des communards, et le rôle de cette période de l’histoire dans la conquête des droits politiques et sociaux aujourd’hui au fondement de notre République.

On l’a vu, la Commune est moderne, et ses idéaux bien d’aujourd’hui. Nous sommes dépositaires d’une mémoire qui ne demande qu’à vivre, qu’à irriguer le présent. Droit de vote des étrangers aux élections locales, démocratie dans l’entreprise, éducation et formation pour tous et toutes, laïcité, égalité entre les femmes et les hommes, réquisition des logements vacants pour les mal-logés, sauvegarde et développement des services publics … Les fondements solidaires, facteurs d’égalité de notre société que les communards ont contribué à forger dans notre République et qui ont été confirmés et étendus à la Libération, sont plus que jamais d’actualité.

PROPOSITION DE RÉSOLUTION

article

Le Sénat,

Vu l’article 34-1 de la Constitution,

Vu les articles 1er à 6 de loi organique n° 2009-403 du 15 avril 2009 relative à l’application des articles 34-1, 39 et 44 de la Constitution,

Vu le chapitre VIII bis du Règlement du Sénat ;

Considérant les travaux historiques et scientifiques qui établissent la réalité des violences et meurtres de milliers de personnes lors de la répression des partisans de la commune ;

Souhaite que la France réhabilite pleinement la Commune et le rôle de cette période de l’histoire dans la conquête des droits politiques et sociaux aujourd’hui au fondement de notre République ;

Souhaite que la France réhabilite pleinement les communards ;

Souhaite que la France organise une journée de commémoration nationale à ce sujet.

http://www.senat.fr/leg/ppr15-146.html

Posted in Limites de la république | 1 Comment

Délit d’entrave à l’IVG. Lettre de Mgr Pontier au Président Hollande

Lettre de Mgr Pontier au Président Hollande. Publié le 28 novembre 2016

Lettre de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence des évêques de France, à Monsieur François Hollande, Président de la République française, au sujet de la proposition de loi « relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse ».

Marseille, le 22 novembre 2016

Monsieur le Président de la République,

Permettez-moi d’attirer votre attention sur une question qui me préoccupe. Relayant une initiative gouvernementale, des députés de la majorité parlementaire ont déposé le 12 octobre dernier une proposition de loi « relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse ». Cette proposition vise à condamner des sites internet accusés d’ « induire délibérément en erreur, intimider et/ou exercer des pressions psychologiques ou morales afin de dissuader de recourir à l’IVG ». Le 8 novembre, le gouvernement a décidé d’engager la procédure accélérée pour l’examen de cette proposition de loi. L’interruption volontaire de grossesse, qu’on le veuille ou non, demeure un acte lourd et grave qui interroge profondément la conscience. Dans des situations difficiles, de nombreuses femmes hésitent à garder ou non l’enfant qu’elles portent. Elles ressentent le besoin d’en parler, de chercher conseil. Certaines, parfois très jeunes, éprouvent une véritable détresse existentielle devant ce choix dramatique, qui va marquer toute leur vie. Cette détresse, longtemps invoquée pour justifier l’exception au principe du respect de tout être humain dès le commencement de sa vie, inscrit dans notre code civil, a aujourd’hui disparu de l’énoncé de la loi. Elle devient ainsi légalement inexprimable. Par ailleurs, la loi de modernisation du système de santé du mois de janvier dernier a supprimé le délai de réflexion d’une semaine consenti à la femme avant la décision éventuelle de subir un avortement.

Autrement dit, les femmes ne trouvent plus de soutien officiel à leur questionnement en conscience. Certains de nos concitoyens, réunis en associations, ont décidé de consacrer de leur temps, notamment par le biais des instruments numériques, à l’écoute des femmes hésitantes ou en détresse par rapport au choix possible d’avorter. Ils compensent ainsi l’absence d’organisation de ces lieux d’écoute. Leur succès prouve qu’ils répondent à une attente. Faut-il s’en inquiéter ? Bien des femmes s’adressent à ces sites après un avortement parce qu’elles ont besoin d’un lieu pour verbaliser ce qui a été vécu. D’autres persévèrent dans leur projet d’avorter, d’autres enfin décident de garder leur enfant. Cette diversité d’expression et de comportement est rendue possible par l’espace de liberté que constituent les sites mis en place. Leur positionnement incite à la réflexion, et c’est justement ce qui leur est reproché. Il faudrait qu’ils adoptent d’emblée un positionnement favorable à l’avortement. Or, un sujet si grave ne peut être enfermé dans des postures militantes.

Cette proposition de loi met en cause les fondements de nos libertés et tout particulièrement de la liberté d’expression qui ne peut être à plusieurs vitesses suivant les sujets. Faudrait-il nécessairement exclure toute alternative à l’avortement pour être considéré comme un citoyen honnête ? Le moindre encouragement à garder son enfant peut-il être qualifié sans outrance de « pression psychologique et morale » ? En fait, la proposition de créer un délit d’entrave numérique à l’interruption volontaire de grossesse contribuerait à rendre cet acte de moins en moins « volontaire », c’est-à-dire de moins en moins libre. Surtout, elle constituerait, malgré ce qu’affirment ses dépositaires, un précédent grave de limitation de la liberté d’expression sur internet. Une limitation d’autant plus grave qu’elle touche à des questions de liberté de conscience. Cela me semble être une atteinte très grave aux principes de la démocratie.

C’est pourquoi je me permets de vous écrire pour exprimer ma grande préoccupation devant cet empressement de la majorité législative, relayant une initiative gouvernementale, pour faire passer en force une mesure qui mettrait à mal, un peu plus encore, les justes règles du dialogue pour construire une vie en société respectant les uns et les autres. Ces questions mériteraient pour le moins, comme cela a été le cas sur la fin de vie, un vrai débat parlementaire et citoyen. J’ose donc espérer que, sensible aux libertés en cause, vous ne laisserez pas une telle mesure arriver à son terme. En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à cette lettre, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma haute considération.

Mgr Georges PONTIER Archevêque de Marseille Président de la Conférence des évêques de France

http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/430718-lettre-de-mgr-pontier-president-hollande/

 

 

Posted in Limites de la république | Tagged , , , | 6 Comments

LE BAPTISTÈRE DE REIMS – Aux origines de la France

Votre serviteur a voulu écrire cet article à l’attention de nos amis transalpains. Les Royalistes Français d’un certain âge seront heureux de se voir conforter dans leurs traditions et dans leur Foi. Les plus jeunes apprendront peut être quelque chose...

Le miracle auquel on ne veut plus croire existe à l’état permanent : c’est notre HISTOIRE. On peut dire avec l’Abbé Vial (Abbé Vial, Jeanne d’Arc et la Monarchie, chap. II, p. 62, sans oublier les apparitions de la Rue du Bac et de Pellevoisin) que Lourdes, La Salette, Pontmain, Notre-Dame des Victoires, etc, ne sont que les avant-derniers anneaux d’une longue chaîne de Miracles qui va du Baptistère de Reims, où est née la France, à la Basilique du Sacré-Coeur où elle ressuscitera, en passant par les cycles bénis de Saint Bernard, de Saint Louis, de Sainte Jeanne d’Arc, du Saint Curé d’Ars. Nous ajouterons aussi de Sainte Thérèse de I’Enfant Jésus.

SAINT REMY ET LE BAPTISTERE DE REIMS SONT POUR LA FRANCE CE QUE MOÏSE ET LE SINAÏ FURENT POUR LE PEUPLE JUIF.

Le 19 décembre 1907, à l’Archevêque de Reims, Monseigneur Luçon, nouvellement promu Cardinal, Saint Pie X déclarait (Bulletin du Diocèse de Reims, 28 déc. 1907, p. 621) :

Reims conserve la source baptismale d’où est sortie toute la France Chrétienne, et elle est justement appelée pour cela le Diadème du Royaume. C’était une heure ténébreuse pour l’Église de Jésus-Christ. Elle était d’un côté combattue par les Ariens, de l’autre assaillie par les Barbares ; elle n’avait plus d’autre refuge que la prière pour invoquer l’heure de Dieu. Et l’heure de Dieu sonna à Reims, en la fête de Noël 496. Le baptême de Clovis marqua la naissance d’une grande nation : la tribu de Juda ( en   bas , à gauche , en orange sur la carte  ci-contre) de l’ère nouvelle, qui prospéra toujours tant qu’elle fut fidèle à l’orthodoxie, tant qu’elle maintint l’alliance du Sacerdoce et du Pouvoir public, tant qu’elle se montra, non en paroles, mais en actes, la Fille aînée de l’Église.

On retrouve ici la vocation Catholique de la France. Mais commençons donc par le début.

Sur le point de succomber sous les forces ennemies à Tolbiac ( Rhénanie-du-Nord-Westphalie-Allemagne) , Clovis avait invoqué le “Dieu de Clotilde, que l’on appelle Jésus Christ !”, et avait promis de se convertir au Catholicisme s’il était vainqueur. Il obtient une victoire éclatante contre les barbares Allamands et c’est dans toute l’exaltation de sa victoire surnaturelle qu’il dicta, dans un magnifique élan de Foi et de reconnaissance, le superbe décret, vibrant d’enthousiasme et d’amour, qui voue la France à jamais, aussi longtemps qu’elle existera, au règne de Jésus-Christ, exigeant qu’il soit placé comme loi constitutionnelle du Royaume des Francs (de Maricourt et de la Morlière, La vraie Histoire de France), la Loi Salique (Traduction de l’abbé Lemann d’après les Leges Salicæ illustratæ de Godefroy Wandelin (Anvers 1649).) que compléteront ses successeurs. Arriva le moment d’accepter le baptême.

Dans la nuit de Noël 496, à minuit, au jour anniversaire et à l’heure même de Sa naissance, le Christ lors de la naissance spirituelle de notre France et de nos Rois voulut par un miracle éclatant affirmer la Mission Divine de notre Pays et de la Race Royale de Mérovée, au moment même où Saint Remy va proclamer cette mission au nom du Tout-Puissant, pour sanctionner solennellement les paroles divinement inspirées de Son ministre. A minuit, alors que le Roi, la Reine et leur suite sont là pour entourer Clovis qui reçoit le Baptême…

SOUDAIN, raconte Hincmar,(806 env.-882) Archevêque de Reims, UNE LUMIERE images-1PLUS ECLATANTE QUE LE SOLEIL INONDE L’EGLISE ! LE VISAGE DE L’EVEQUE EN EST IRRADIE ! EN MEME TEMPS RETENTIT UNE VOIX : “LA PAIX SOIT AVEC VOUS ! C’EST MOI ! N’AYEZ POINT PEUR ! PERSEVEREZ EN MA DILECTION (Migne : Patr. lat. T. CXXV, p. 1159 et 1160.) ” !

C’était la voix de N.S. Jésus-Christ ! Quand la voix eut parlé, ce fut une odeur céleste qui embauma l’atmosphère. Le Roi, la Reine, toute l’assistance épouvantés, se jetèrent aux pieds de Saint Remy qui les rassura et leur déclara que c’est le propre de Dieu d’étonner au commencement de Ses visites et de réjouir à la fin. Puis soudainement illuminé d’une vision d’avenir, la face rayonnante, l’oeil en feu, le nouveau Moïse s’adressant directement à Clovis, Chef du nouveau Peuple de Dieu, lui tint le langage identique quant au sens de l’ancien Moïse à l’Ancien Peuple de Dieu :

APPRENEZ, MON FILS, QUE LE ROYAUME DE FRANCE EST PREDESTINE PAR DIEU A LA DEFENSE DE L’EGLISE ROMAINE QUI EST LA SEULE VERITABLE EGLISE DU CHRIST. CE ROYAUME SERA UN JOUR GRAND ENTRE TOUS LES ROYAUMES. ET IL EMBRASSERA TOUTES LES LIMITES DE L’EMPIRE ROMAIN ! ET IL SOUMETTRA TOUS LES PEUPLES A SON SCEPTRE ! IL DURERA JUSQU’A LA FIN DES TEMPS ! IL SERA VICTORIEUX ET PROSPERE TANT QU’IL SERA FIDELE A LA FOI ROMAINE. MAIS IL SERA RUDEMENT CHATIE TOUTES LES FOIS QU’IL SERA INFIDELE A SA VOCATION (Migne. Patr. lat. CXXXV, p. 51 et sv. Flodoard, Historia Ecclesiæ Remensis. Lib. 1, cap. 13. Bibl. Nat. A. 112 à 329) .

La prophétie de Saint-Rémy comprend quatre points :

1° La vocation de la France : elle est l’agent de Dieu pour accomplir Sa Geste !

2° Sa gloire future : elle sera sans égale !

3° Sa durée : celle de l’Eglise.

4° La sanction Divine : récompense ou châtiment uniques au monde, comme sa gloire.

images

Oui, on peut dire avec le Marquis de La Franquerie que le Baptême de Clovis est le Baptême de la France ! Ainsi, la France aura ce bonheur inespéré, unique au monde, d’avoir la première bâti sa civilisation non pas sur une vérité philosophique ou religieuse quelconque, sur une vérité plus ou moins diminuée ou discutée, mais sur la vérité totale, intégrale, universelle, sur le Catholicisme qui signifie la religion universelle. Qu’en est-il résulté ? C’est que la France, Fille Aînée de l’Eglise et Educatrice des Peuples, a fondé une civilisation merveilleuse comme le monde n’en a jamais vu, qu’elle est devenue cet astre lumineux qui a couvert le monde de sa lumière, de sa chaleur et de ses bienfaits. On dit «La civilisation Française» et on a raison ; mais cette civilisation n’est pas autre chose que la civilisation Catholique, Apostolique et Romaine, et elle n’est dite Française que parce que c’est la France qui en a tenu le flambeau ! Aujourd’hui encore, dans tout l’Orient, malgré les Combes, les Clémenceau, les Briand, Catholiques et Français sont synonymes, et tous les Catholiques, fussent-ils espagnols, anglais ou italiens, etc… sont désignés sous le nom générique de… Francs !

La Mission Divine de la France -étendre les vérités Chrétiennes dans le monde- s’interrompera en 1789 avant de reprendre de 1814 à 1830. Mais rien n’empèche qu’elle ne le reprenne un jour à nouveau !

Au IX° siècle, Raban Maur, Archevêque de Mayence, a rendu public le passage suivant qui aurait été prononcé également par Saint Remy à la fin de son allocution :

VERS LA FIN DES TEMPS, UN DESCENDANT DES ROIS DE FRANCE REGNERA SUR TOUT L’ANTIQUE EMPIRE ROMAIN. IL SERA LE PLUS GRAND DES ROIS DE FRANCE ET LE DERNIER DE SA RACE. APRES UN REGNE DES PLUS GLORIEUX, IL IRA A JERUSALEM, SUR LE MONT DES OLIVIERS, DEPOSER SA COURONNE ET SON SCEPTRE, ET C’EST AINSI QUE FINIRA LE SAINT EMPIRE ROMAIN ET CHRETIEN (Voir : Bloc Catholique, mars-avril 1923, n° 187, p. 51 : Les Francs, peuple élu).

Et il ajoute en note :

Bien remarquer que la prophétie est faite directement à la Race, à la postérité, à la famille Royale, «semini, generi regio, posteritati» comme si la Race était aussi inséparable de la France que la France est inséparable de l’Eglise.

i-moyenne-6462-la-mission-divine-de-la-france-net

Ainsi, au Baptistère de Reims, sont annoncés non seulement la Mission Divine de la France mais aussi le fait que cette dernière ne peut s’accomplir que par sa Maison Royale. Pas de Mission Divine de la France sans continuité Royale ! Regardez l’histoire de la Mission Divine de la France et de ses Rois : Les Mérovingiens ont repoussé l’hérésie arienne, les Carolinigiens ont porté UNE FOI, UN ROI, UNE LOI de la Catalogne à la Pologne, et les Capétiens ont construit les cathédrales, créé la Chevalerie qu’ils ont envoyé aux Croisades, soutenu les congrégations religieuses et les grands ordres monastiques (Cluny), et fait du Royaume des Francs LE SAINT ROYAUME DE FRANCE ! Il ne restera plus qu’aux Capétiens Valois d’empécher la protestantisation de la France et d’organiser le Protectorat Français sur la Terre Sainte (abandonné seulement en 1926!), et aux Capétiens Bourbons de consacrer la France à Marie, d’assoir le caractère Catholique de la couronne de France en révoquant l’Edit de Nantes, de porter la consécration Mariale des Bourbons de France aux Bourbons d’Espagne, de Naples, et de Parme par le Pacte des Familes de Louis XV, de tourner vers Notre Dame tous les arts baroques, et enfin de susciter, d’organiser et de protéger les Missions.

Répétons-le : pas de Mission Divine de la France sans continuité Royale! Cette continuité s’est donc interrompue en 1830. Mais la prophétie de Raban Maur semble résumer toutes les prophéties du Grand Monarque, descendant des Rois de France, quel qu’il soit, reviendra à la fin des temps rétablir la Royauté et faire reprendre à la France sa Mission Divine et de redonner au Christ-Roi la Couronne qu’Il a perdu à la Rue du Bac…

Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

A lire : Marquis de la Franquerie, La Mission Divine de la France (Ed. Sainte Jeanne d’Arc).

http://www.chire.fr/A-140684-la-mission-divine-de-la-france.aspx

____

A paraître : La Sainte Ampoule.

Posted in Blogs et sites providentialistes | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment

Le parti musulman dans la bataille présidentielle. Le bulletin d’André Noël; Semaine du 28 novembre au 4 décembre 2016

main-upper_01Le parti musulman Dans la bataille présidentielle

L’Union des Démocrates musulmans Français Le bulletin d’André Noël; N ° 2494 Maisons-Alfort, semaine du 28 novembre au 4 décembre 2016 (UDMF) se préparer activement ET Dès maintenant aux élections Présidentielles en 2017. Puis Législatives Ce parti musulman revendique 900 Adhérents ET 8.000 Sympathisants Mais il Espère en Recruter davaNtage en presentant programme non Qui devrait séduire des ses coreligionnaires. Ses s précisent: « « L’Union des Démocrates musulmans Français was Fondée verser aux Français permettre, et including à Ceux de confession musulmane, d’Apporter juin alternatives Dans la société française, au Québec CE Soit Dans les Domaines Economiques, ous sociale politique . »C’est Fait , plus Qu’une alternance Que veut CE parti, juin alternatif à notre société aux racines chrétiennes .

Son président, Naguib Azergui, a la déclarer « Notre ambition is d’être au rendez-vous en 2017 Programme Fils? Droit de voter des étrangers aux élections locales, entrée de la Turquie musulmane Dans l’Union de péenne de, authorization du le port du voile à l’école . Ce Ne pas tout! Prétendant Que CERTAINS «épisodes tragiques» de l’histoire de France comme à la guerre d’Algérie ou La colonisation Sont «Passés sous silence» Dans les programmes de les Laires, Naguib Azergui Milite verser their enseignement et versez Celui de la langue arabe , « rather Bannie » du sé- condaire. Verser « Lutter contre l’austérité, l’austérité», il wants promouvoir la finance islamique, Qui proscrit les Intérêts, juin alternatif «éthique», assure-t-il, à la finance traditionnelle. Il Souhaite also faire de la France non des « leaders Mondiaux» sur le marché du halal.

Tout ACDE may Nous paraître Quelque peu irréaliste. Mais les musulmans donnent du temps temps Au sachant req, SELON le Coran, il joue versez Eux, PUISQUE, Inévitablement, l’islam conquerra la Terre Entière , c’est écrit. Cela can be par la «guerre sainte», certes, Mais aussi sans exclure le djihad, par la voie offerte par les démocraties occidentales, sur- tout Celles also Hospitalières Que la France.

ILs have COMMENCER et ILS are bien Partis! Sur l’a mais de oublié, LORs des élections Régionales, des listes musulma- nes were présentées Dans CERTAINES Villes where Parfois Elles Ont Recueilli, DANS CERTAINES banlieues, plus de 16% des voix. « Versez la participation de première une et with means Humains et Matériels Limités, Nous Avons néanmoins enre- gistré partition un très honorables Dans CERTAINES communes et representent Qui d’Excellents Indicators versez Affronter les sereinement Prochaines élections Législatives Qui auront lieu en 2017 » un fils président Commenté .

Un président musulman? L’écrivain Michel Houellebecq l’Avait Prédit DANS SON dernier livre «Soumission». Robert Paturel , ex-instructeur du Raid, va plus loin Quand il Estime Qu’il est Presque trop tard et Que la France sérums ma- joritairement musulmane Dans Moins de 30 ans! Mais l’Histoire Ne est écrite nulle part. Il N’y a fatalité de Aucune, les combats Seuls assurement perdus are Ceux qu’on ne livre pas. Il Dépend de nous, de la bonne presse, de « vingt foie sur le métier remettre l’ouvrage » Que this sombre perspective ne Devienne pas Réalité. Et l’ONU de bureaux combat Prochains, c’est l’élection présidentielle en mai Prochain.

PR

 

Posted in Limites de la république | Tagged , , , , | 2 Comments

Poésie des terroirs . les coins de France nommés “côtes”dans le vocabulaire touristique.

1024px-cc3b4tes_de_france

Image | Posted on by | Leave a comment

III émes Journées Johanniques tenu à l’ermitage Notre-Dame de Bermont (Greux. 88630).1 et 2 octobre 2016 Compte-rendu

Ces troisièmes journées johanniques avaient pour ambition de nourrir la réflexion sur Jehanne, qui au-delà de son action à court terme destinée à rétablir le dauphin Charles dans ses droits, apparaît comme un authentique prophète du Nouveau Testament, chargé de délivrer un message « de par Dieu ». Ce thème fut l’objet des deux premières conférences.

La première faculté deconférence, donnée par l’abbé Jacques OLIVIER, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint Pierre, porta sur Jehanne prophète. L’abbé OLIVIER résuma son mémoire de licence canonique, présenté devant la Faculté de Théologie de Toulouse en mai dernier, et portant sur « Jeanne d’Arc, une manifestation du don de prophétie au XVe siècle ». Jehanne présente tous les signes caractéristiques d’un prophète du Nouveau Testament, tels qu’ils ont été définis par l’Église et en particulier saint Thomas d’Aquin.

La seconde conférence donnée par l’historien Reynald SECHER, spécialiste de la Révolution et des guerres de Vendée, s’attacha à montrer comment l’oubli du pacte de Reims passé entre Dieu et le Royaume de France, pacte rappelé par Jehanne lors de sa mission, conduisit peu à peu à la Révolution, et à l’inversion des fondements de la Patrie. Monsieur Reynald SECHER souligna l’inversion des valeurs mises en place par la Révolution, toujours active aujourd’hui. Les fondements de la Patrie chrétienne rappelés par Jehanne sont en effet à l’opposé de ceux de la Patrie révolutionnaire.

La seconde partie de ces journées fut consacrée à attirer l’attention sur quelques points d’histoire malheureusement erronés, sur ces idées reçues mais fausses qui se transmettent de générations en générations et brouillent les esprits. Trois points d’histoire ont été présentés par Madame Marie-Paule RENAUD, historienne, rédactrice de la lettre d’informations « Présence de Jehanne d’Arc ». Cette lettre recense et analyse avec minutie et objectivité les livres qui paraissent sur Jehanne. Madame RENAUD développa les sujets suivants : « La reine Isabeau de Bavière : reine infâme ? » ; « Le procès de condamnation : procès d’Église ? » ; « Jehanne a-t-elle été trahie par Charles VII ? ».

La troisième partie de ces journées, le dimanche, fut plus spirituelle.

Le dimanche 2 octobre, fête des Saints Anges gardiens, le Père JEAN- BOSCO, bénédictin de l’abbaye Saint-Joseph de Clairval célébra la messe de la solennité de Notre-Dame du Rosaire à l’intention des chrétiens persécutés. Au début de la messe le Père JEAN-BOSCO bénit les statues de saint Remy et de saint Pie X, qu’il avait sculptées au cours de l’année pour la chapelle de Bermont. Les textes ( extrait sur le blog de la Charte)   d’une homélie du Père JEAN –BOSCO sont jointes à ce compte-rendu.

+++

Chapelle de Bermont Dimanche 2 octobre 2016

Bénédictions des statues de saint Remy et de saint Pie X (Homélie)

Saint Pie X aime la France. S’adressant à Mgr Touchet, évêque d’Orléans, en 1908, il invite les français à ce : « qu’ils fassent trésor des testaments de saint Remi, de Charlemagne et de saint Louis, ces testaments qui se résument dans les mots si souvent répétés par l’héroïne d’Orléans : “Vive le Christ qui est Roi des Francs !” À ce titre seulement, la France est grande parmi les nations ; à cette clause, Dieu la protégera et la fera libre et glorieuse ; à cette condition, on pourra lui appliquer ce qui, dans les Livres Saints, est dit d’Israël : que personne ne s’est rencontré qui insultât ce peuple, sinon quand il s’est éloigné de Dieu. Ce n’est pas un rêve, mais une réalité ; je n’ai pas seulement l’espérance, j’ai la certitude du plein triomphe. Je suis affermi dans cette certitude par la protection des martyrs qui ont donné leur sang pour la foi et par l’intercession de Jehanne d’Arc, qui, comme elle vit dans le cœur des Français, répète aussi sans cesse au ciel la prière : Grand Dieu, sauvez la France ! »

Le 18 avril 1909, en présence de 30 000 pèlerins français, conduits par 70 évêques, saint Pie X béatifie Jehanne d Arc. C est pourquoi figurent aux pieds de cette statue, à côté des armoiries du saint Pape, celles de l’héroïne d’Orléans. En 1911, le Pape dit encore à propos de la France : « Le peuple qui a fait alliance avec Dieu aux fonts baptismaux de Reims se repentira et retournera à sa première vocation. (…) Les fautes ne resteront pas impunies, mais elle ne périra jamais la fille de tant de mérites, de tant de soupirs et de tant de larmes ».

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment