Saint Jour de Pâques 2019. « Présent » est présent.

Publicités
Image | Publié le par | Tagué , , | Laisser un commentaire

Samedi Saint 20 avril 2019. Fontevristes,venez et voyez les petits cailloux blancs déposés sur notre chemin par la Providence. (Puisse la France ressusciter elle aussi)

Un Samedi comme aujourd’hui  nous avons fêté au Domaine de Mestré ( Commune de Fontevraud l’Abbaye) le 30 éme anniversaire de la fondation de la Charte de Fontevrault :

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2016/03/27/rencontres-fontevristes-du-jeudi-25-aout-2016-quelques-vues-du-domaine-de-mestre-35-km-de-fontevraud-lieu-du-repas-et-du-chapitre/

Trente ans cela se fête et comment mieux le fêter qu’en rappelant – par morceaux choisis – tout ce que la Providence a daigné faire pour nous tout au long de ces années ?

.. . Et  comme  ces mises en  lignes successives, que  certains ont  bien voulu qualifier de   » mémoires » , ont trouvé leur public, et ont  eut  la fortune de  vous intéresser , nous ne les avons pas arrêté le  samedi 25 août mais les avons  continués de Samedi en Samedi.

——

Etendart de la Charte de Fontevrault

C’est providentiellement  que La Charte de Fontevrault https://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault ,  implore depuis plus de trente ans les royalistes à se conduire en chrétiens en appliquant  plus particulièrement  deux   commandements du Notre-Père :

– Pardon des offenses  commises par  des royalistes servant un autre prince ou principe que le leur; « Pardonnez -nous nos offenses  comme nous pardonnons aussi à ceux  qui nous ont offensés ».

– Soumission à la volonté  divine   ; « Que  Votre  volonté  soit faite sur la terre comme an Ciel et le trône de France c’est aussi la terre »

      La Charte se plait spécialement  à rappeler  ceci le lendemain du jour (Vendredi Saint) où le Christ en croix à dit à Saint Jean Fils  voilà ta mère et à Marie  Mére  voici ton fils, paroles  prononcées au Calvaire  en présence de Marie-Madeleine qui ont orienté  toute la  vie du bienheureux Robert d’Arbrissel. https://prieuresfontevristes.wordpress.com/robert-darbrissel/   

  et au delà, sans  doute , fondé une part du charisme de la Charte de Fontevrault.

  Et si les royalistes  voulaient  bien se  conduire  en chrétiens, qui sait  si le destin de la France ne s’en trouverait pas lui aussi providentiellement  changé …

Alain TEXIER. Président  fondateur de la Charte de Fontevrault en l’Abbaye royale homonyme le 25 août 1988 .

Publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites providentialistes, Histoire d'une vie -Alain Texier- | Tagué , , , , , , , , , , , | 5 commentaires

Marc VandeSande s’interroge sur Notre-Dame:  » Un Signe, Une Epreuve? »

L’image contient peut-être : nuit et plein air

page FB de Marc VandeSande

Un Signe? Une Épreuve?

Ne nous laissons pas écraser par l’émotion. Il y a une bonne nouvelle…
Il n’y a pas de mort … Les grandes reliques de la Chrétienté sont sauves.
C’est un chantier « pharaonique « , un formidable défi qui se dresse devant nous .
Les uns verront dans ces flammes la main du Malin…les autres la faute à pas de chance. Des pinailleurs réciterons des règles, des procédures… Une enquête bien sûr traquera un ou des coupables. Les experts frétillent de joie…Des assureurs auront le sommeil moins léger…
Mais nous, nous tous, en puisant au fond de nos coeurs…et de nos âmes…
Disons Merci! Oui, je sais…C’est dur…
N’oublions pas que Notre Dame est facétieuse. Qu’elle sait nous surprendre…
Et si Notre Dame se mettait comme en embuscade? Histoire de voir comment nous allons réagir…
Il va y avoir des dons et des dons…Certains sont déjà annoncés et non des moindres…Il va y avoir des petits sous aussi…à la pelle!
Mais pour reconstruire Notre Dame de Paris il va falloir ouvrir bien plus que nos tirelires…
Un chantier exceptionnel va s’ouvrir…et nous sommes nombreux qui n’en verrons pas la fin.

Qu’importe!
Nos temps sont difficiles… Nous ne pourrons pas nous porter volontaires pour charrier pierres et mortier… Mais nous pouvons…témoigner et porter dans nos coeurs ce chantier à venir.
Rêvons un peu…Dresserons nous des grandes tables, sur des tréteaux bien sûr! N’offrirons nous pas des collations aux compagnons qui vont passer une vie à relever Notre Dame?
Des dames de Bretagne, de Provence, d’Alsace et de toutes nos provinces…ne porteront-elle pas leurs gâteaux, leurs friandises ?
Dans ce grand chantier, dans ce défi…nous avons une grâce à portée de coeur!

Relever Notre Dame. Elle n’a qu’ un genou à terre…Combien de fois ne l’avons nous pas malmenée?
Nous allons la relever et dans cet élan un autre défi se présente à nous….

Refaire France!
C’est peut-être là le dessein de Notre Dame…
Ne tient qu’à nous.

Publié dans Blogs et sites catholiques | Tagué , , , , , | 4 commentaires

19 avril 2019; Vendredi Saint. Deux des vitraux de l’église Saint Pierre du Queyroix (Limoges)

Image | Publié le par | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Louis Chiren, Maître imagier de la flotte providentialiste . Notre Dame un vaisseau de pierres bâti pour la plus grande gloire de Dieu

AVIS IMPORTANT. “La Charte de Fontevrault fondée par Monsieur Alain Texier le 25 août 1988 en l’abbaye royale homonyme, a l’autorisation de reproduire les textes ainsi que les oeuvres picturales de Louis Chiren pour l’ensemble de ses oeuvres”.

——-

J’écris ces lignes ce 15 avril 2019 à l’heure où Notre-Dame de Paris est sous les flammes.
C’est le cœur de la France, le point géodésique central d’où partent toutes les routes de France, un grand signe eschatologique et spirituel.
L’Église attaquée de toute part à l’intérieur et à l’extérieur ne disparaîtra jamais. 

Le trésor le plus précieux, qu’abritent ces vaisseaux de pierres bâtis pour la plus grande gloire de Dieu se trouve dans les tabernacles, c’est la présence réelle de notre Créateur. Les bâtisseurs le savaient bien redoublant d’ardeur et de créativité.

Les mots du Christ en cette semaine sainte résonnent dans nos âmes : « Détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai ».

Le Ciel est à l’œuvre et en a décidé ainsi ce premier jour de la semaine Sainte.

Il lui appartient d’en révéler plus mais nos âmes catholiques ressentent le châtiment qui monte, les cœurs et les esprits sont frappés et ce n’est pas fini, j’en ai bien peur.

La couronne d’épines était présente dans la cathédrale comme sur cette illustration, saint Louis la rapporta ainsi que la Sainte Croix. J’en dirai plus dans les lignes qui suivent.

J’ai été interpellé par le fait que cette illustration qui est la 84ème de cette aventure depuis le 29 juillet 2015, coïncide avec la 84ème supplique de Pontmain initiée par Chouan de cœur.

La 83ème illustration n’a pas été publiée, un incident technique l’a abîmée, je devrai me remettre à l’ouvrage. Si cela n’avait pas été le cas, cette illustration ne serait jamais née.

Cinq jours ont été nécessaires pour la concevoir. Initiée le 31 mars, poursuivie les 6, 7 et 13 avril, elle s’est achevée le 14 avril 2019 pour le dimanche des rameaux.

Le 31 mars 1146, saint Bernard lançait la seconde croisade sur la colline de Vézelay le jour de Pâques. Le 31 mars 1547 François 1er rendait son âme à Dieu à Rambouillet.

Le 6 avril 1793 le comité de salut public était constitué, le 6 avril 1814 le Lys était de retour en la personne de Louis XVIII.

Le 7 avril de l’an 30 est la date fixée par les historiens pour la naissance du Christ.

Achevée le jour des Rameaux, nous pouvons espérer que le triomphe du Christ Roi se fera jour par l’arrivée de son lieutenant.

La coque d’un navire s’est encore imposée pour cette création. Je pensais à la flotte providentialiste mais elle n’est pas la seule à être concernée.

Cette coque, c’est également L’Église qui traverse les siècles malgré les tempêtes et que le Christ fera triompher, il en est le phare. 

Pensez au songe des trois blancheurs de saint Jean Bosco. La Croix se dresse fièrement, salvatrice, à la gloire de Notre Sauveur. Une Ostie argentée se trouve en arrière-plan indiquant le plus grand miracle de miséricorde que fit le fils de Dieu en s’incarnant dans les Saintes Espèces.

Présente dans le songe de Don Bosco, l’eucharistie symbolise la voie royale qui mène au salut.

La Sainte Couronne entoure la composition, revêtant le vert de l’Espérance, devise des Bourbons et aux cœurs des royalistes providentialistes.

Saint Louis ainsi que je le disais, s’est imposé en figure de proue comme l’exemple le plus haut de la fonction royale jusqu’à en perdre la vie lors de la huitième croisade payant de sa personne, au pied des murailles de Tunis.

Unissant toute la lignée de nos rois, il est le Lys qui appelle le dernier Lys tant attendu. Les Cœurs Sacrés de Jésus et de Marie sont de part et d’autre de la Sainte Croix, en grande union, leur souffrance se faisant voir par le sang qui s’écoule de leurs plaies. La Foi, l’Espérance et la Charité, vertus théologales sont symbolisées par la Croix, les ancres de marines et les Cœurs Sacrés.

Saint Louis, fer de lance des croisades en France rappelle que de nos jours des cœurs se sont croisés également venant de sensibilités différentes, en très petit nombre mais ces petits ruisseaux deviendront des torrents aux jours décisifs pour le redressement de la fille aînée de L’Église par son bon roi.

Cette représentation religieuse est cadrée en partie haute « à l’italienne » telle une voile précieuse, faisant échos aux extases de Marie Julie Jahenny.

Noirs complots, Paris, le roi, extase du 1er juin 1877 :

« Ô Henri, mon serviteur ne vois-tu pas la voile de mon Amour qui vogue vers tes régions lointaines ? Cette voile se forme comme un pavillon ! Tu marcheras sous cette voile, toi et tes chers compagnons et les soldats de ta cause« .

Voilà chers amis ce que j’ai voulu représenter par cette illustration.

Cette équipée cheminant sous la protection de la Croix, de l’eucharistie, des deux Cœurs Unis pour le triomphe de la Sainte Église dont les portes de l’enfer ne pourront triompher, avec l’aide du roi Très chrétien promis par nombre de prophéties et que le navire providentialiste incarne en cette pré-fin des temps.

Je vous souhaite à toutes et tous de saintes fêtes de Pâques sous la voile de l’Amour qui emportera tout. Nous reconstruirons nos cathédrales et nos trésors perdus, entraîné par le bon roi tant attendu, pour la plus grande gloire de Dieu n’oubliant jamais que le plus grand de nos trésors à protéger, c’est notre âme et que le plus beau des royaumes est au Ciel.

En union de prière en Jésus par Marie.

Louis CHIREN

Publié dans Blogs et sites providentialistes | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 10 commentaires

Le Gouverneur (H) de la Charte de Fontevrault Iréne Pincemaille rend hommage à Notre-Dame de Paris

                          

       Á NOTRE- DAME DE PARIS

Croix gravée à jamais sur le sol de la France !
Croix symbole éternel de l’éternelle souffrance !
Croix de l’Homme-Dieu gisant dans les bras de sa Mère !
Croix enfin de tous ceux qui cherchent la Lumière !

La Cathédrale est Croix où pleure Notre-Dame,
Orientée au levant, là où naît le soleil,
Ses verrières éclatantes, ses rosaces vermeilles
Et l ‘ombre lumineuse où s’abreuvent les âmes.

Le service divin s’y entonne chaque jour,
Le chant de l’orgue, les hymnes, vers les cieux s’y élèvent.
L’esprit s’échappe alors de notre corps si lourd
Vers les voûtes il s’envole, il voit Dieu en un rêve !

Au-devant, le parvis : Esméralda y danse !
Tout là-haut, dans les tours : Quasimodo y sonne !
Napoléon paraît, empereur il s’y couronne !
Requiem (s), Te Deum (s) rythment l’Histoire de France !

Tel est ce haut symbole bâti par nos aïeux !
Cette œuvre gigantesque et si pure à la fois
Témoin de leur courage, de l’ardeur de leur Foi !
Á nous de continuer ce long chemin vers Dieu !

I. Pincemaille – écrit à Paris le 17 Mars 2017.

Photo prise sur place le 27 mars 2013 par mes soins.

Photo prise sur place le 27 mars 2013 par mes soins.

Publié dans Blogs et sites catholiques | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

LL.AA.RR. le Comte et la Comtesse de Paris font part de leur détresse aprés l’incendie de Notre-Dame.

Ce soir dès 20h, le chef de la Maison royale de France, Monseigneur le comte de Paris a publié sur Facebook un communiqué à propos de l’incendie qui ravage actuellement un des plus beaux monuments de notre pays, un symbole, Notre-Dame de Paris.  Autour de 22h l’héritier des rois de France a également témoigné de son émotion sur France Info. La charpente datant du XIIIème siècle a été détruite , la flèche principale vient de s’effondrer. C’est une tragédie nationale.

Comme notre prince nous adressons tous nos encouragements aux pompiers dans la dure lutte qui s’annonce pour sauver ce symbole de la France charnelle.

 

Voici un message reçu dans la nuit de la part de la Princesse Philomena, comtesse de Paris :

“Je donnerais tout pour être à vos côtés en ce moment. Mais je suis retenue au loin par mon devoir de mère. J’offre ma frustration et ma grande tristesse en union avec toutes vos prières. En ce début de Semaine Sainte, la silhouette blessée de Notre-Dame apparaît comme le signe d’unité pour tous les chrétiens atteints au plus profond de leur cœur. Dieu veuille raviver en nous la Foi de nos pères pour pouvoir courageusement reconstruire l’avenir. Voici ma prière : Puisse ce désastre raviver la Foi au cœur des français. Qu’un tel drame nous vaille une belle rédemption.”

 

Les armes de Madame la duchesse de Vendôme

Philomena, Comtesse de Paris,

le 15 avril 2019

Notre-Dame de Paris

Le Comte de Paris : « Le génie français a bâti la cathédrale et peut la remettre en état »

Le Comte de Paris : "Le génie français a bâti la cathédrale et peut la remettre en état"

Le Comte de Paris très touché par l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris : « J’y était encore il y a quinze jours pour une cérémonie pour les pères de familles ». © Agence DREUX

Le prince Jean de France, comte de Paris, exprime toute sa tristesse, depuis la chapelle royale de Dreux, devant l’incendie qui a ravagé la cathédrale. Mais, il y voit aussi « un élan national ».

Le prince Jean, Comte de Paris a la voix blanche, ce mardi 16 avril 2019 au matin, lorsqu’il évoque l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, la veille : « Je suis encore très secoué. C’est d’une grande tristesse. On assiste à cet incendie en direct, on voit la violence des flammes qui s’attaquent à la flèche, sans pouvoir rien faire ».

Pour le Comte de Paris, la cathédrale Notre-Dame « est très symbolique, elle est le symbole de la présence chrétienne de la France mais elle fait partie aussi de l’inconscient collectif de tous les Français, elle fait partie de l’histoire ».

La famille de France a un attachement particulier à la cathédrale de Paris : « Très souvent quand un fils de la famille de France meurt, une messe du bout de l’an est dite à Notre-Dame de Paris, pour lui ».

Le Comte de Paris y était encore lui-même, il y a une quinzaine de jours : « J’ai participé à une cérémonie des pères de famille, la cathédrale était pleine. Un moment très fort, très émouvant, au cours duquel on s’est recueilli devant la couronne d’épines ».

J’y vois un élan national, une unité nationale,
qui existent encore

Passé l’émotion, le Comte de Paris garde espoir « dans le génie français. C’est lui qui a construit cette cathédrale, il est capable de la remettre en état ». Dans la mobilisation de tous pour sauver Notre-Dame de Paris, il veut voir « un élan national, une unité nationale » qui existent encore. 

En cette journée du mardi 16 avril, le Comte de Paris veut tenter d’aller prier au chevet de Notre-Dame de Paris « si elle est accessible. Je vais également écrire à l’archevêque de Paris pour lui apporter tout mon soutien dans cette épreuve ».

Prince Jean – Comte de Paris@PJeanDeFrance

Cette après-midi, 15h, j’irai simplement me recueillir à Notre-Dame de Paris. Je prierai pour notre pays dont Notre-Dame, érigée par les rois de France, est le symbole spirituel et protecteur. J’appelle tous les Français à vivre une même démarche et à s’unir dans l’Espérance.

Valérie Beaudoin

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Présentation officielle de Enrique de Jesús Borbón-Vargas, titré duc de Touraine *

Et la Touraine n’est pas loin de Fontevraud l’Abbaye.

*https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_comtes_et_ducs_de_Touraine

dimanche 14 avril 2019

Une famille comme on les aime

Les ducs d’Anjou nous offrent leur dernière photo de famille avec le petit dernier-né, Enrique de Jesús Borbón Vargas. Sous l’œil amusé de l’aînée, Eugénie, une très belle jeune fille de douze ans déjà, posent les deux jumeaux Louis et Alphonse, âgés de huit ans, tous les enfants étant nés aux Etats-Unis. Famille de classe naturelle comme on les aime au Roycoland, des parents attentionnés, sportifs, promouvant la famille traditionnelle, la vie, la foi chrétienne et le souvenir des ancêtres.

Certes, le prince Louis de Bourbon s’est engagé totalement dans la défense de son aïeul Francisco Franco dont les cendres devraient être exhumées de la basilique en Valle de Los Caïdos par le gouvernement socialiste et son chef dont il s’est fait un ennemi personnel à l’occasion des élections législatives espagnoles. Mais un prince en colère pour sauver sa nation, ça nous change un peu des postures raisonnées et raisonnables de la famille dite de France ici, qui s’embourbe dans la quête de faveurs de la République et dans les rancunes familiales. On peut suivre la guerre à Pedro Sánchez sur son compte Facebook. Un prince qui ne se prend pas pour le messie et ouvre la Semaine Sainte en ces mots, ça me va :

Con el #DomingoDeRamos iniciamos la #SemanaSanta, recordando la entrada triunfal de #Jesús a Jerusalén, aclamado por la multitud, días antes de su #pasión, #muerte y #resurrección.

https://royalartillerie.blogspot.com/2019/04/une-famille-comme-on-les-aime.html

Publié dans Action Légitimiste | Tagué , , , , , | 1 commentaire

L’âme de la France ne peut pas partir en fumée, N.D. c’est l’Evangile asiatique interprété par les Gaulois

RESISTANCE REPUBLICAINE  a  bien voulu publier sur son blog  http://resistancerepublicaine.eu/2019/04/17/lame-de-la-france-ne-peut-pas-partir-en-fumee-nd-cest-levangile-asiatique-interprete-par-les-gaulois/ l’article de l’ami de la Charte de Fontevrault Christian Boineau , article initialement  mis en ligne sur  http://lesrencontreslitteraires.fr/lame-de-la-france-peut-elle-partir-en-fumee/

——–

L’âme de la France ne peut pas partir en fumée, ND c’est l’Evangile asiatique interprété par les Gaulois


L’âme de la France ne peut pas partir en fumée, ND c’est l’Evangile asiatique interprété par les Gaulois

L’âme de la France peut-elle partir en fumée ?

Notre Dame de Paris vient de brûler. Il s’agit d’une cathédrale, mais pas que d’une cathédrale.

A l’origine de cet édifice à la gloire divine, il y eut l’âme d’un peuple bafouée et ressuscitée, enfouie et resurgie, bannie et de nouveau exaltée sans retenue devant une gente ecclésiaste médusée, rétive à la spiritualité vivante – déjà les cordonniers étaient très mal chaussés , ndlr-

Qu’un incendie particulier puisse entraîner une telle émotion interroge et doit interroger autrement qu’à la manière d’une folle-dingue belge en manque de fricadelle qui ne retient qu’un sinistre amas de briques et morceaux de bois après un tel évènement.

Comment et pourquoi cet incendie suscite une émotion mondiale alors que depuis des années la profanation et la destruction quotidiennes des églises de France ne suscite que l’alarme outragée des sites de ré-information catholiques, mais aussi …républicains.  Voilà bien une curiosité, non ?

Y aurait- il un lien, une connexion ? Il est en effet.

Raccourcis tirés de « L’Histoire de l’Art en France de Henri de Cleuziou » https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Raison_du_Cleuziou

     Notre Dame de Paris est, en architecture, au délicieux sanctuaire du Palais ce que le Parthénon est à l’Erechtheum ou au monument du Lysicrate ; ce que les Pyramides sont au temple de Philae, ou les ruines d’A…etc.

Quand on veut essayer de la lire, sans parti pris (papal , byzantin ou d’une antiquité quelconque, rappel dlR) , en tâchant de s’immiscer de cœur et d’âme dans l’esprit des hommes qui la dressèrent, on est saisi pour eux d’un respect profond.

Qu’est-ce, en effet, dans le fond, que cet admirable poème ?

L’idéalisation de la femme d’un charpentier, que l’on proclame reine et que l’on couronne à la face du monde ; –l’apothéose (au sens étymologique et premier, ndlr) du symbole le plus pur de la famille, de la nourrice, divine gardienne du foyer, que l’on assied sur un trône royal, en dépit de la loi salique des Mérovingiens et des mépris judaïques des prélats byzantins pour le sexe inférieur ;–interprétation nouvelle et superbe de l’Evangile asiatique par les Gaulois de l’antique race.

Nous avons vu ce que les docteurs carolingiens avaient fait jadis du seigneur Dieu ; un cavalier foulant aux pieds de sa monture des esclaves humiliés et vaincus. Tout à l’heure, nous étudierons le caractère nouveau que donnèrent au Fils de l’homme les francs bourgeois de communes, encore en lutte violente avec les suzerains féodaux de toute espèce qui prétendaient les asservir quand même.

C’est en raison de cette origine singulière que ND de Paris fut épargnée des fureurs révolutionnaires puisqu’elles  y avaient été devancées de près de 500 ans-  Le révolutionnaire Dupuis https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-François_Dupuis fut la cheville ouvrière de ce sauvetage quasi-miraculeux

Quant à la Vierge, ces mêmes hommes ne virent jamais en elle qu’une Mère Sublime ; ils divinisèrent alors avec une immense joie cette humble créature, expression franche de leur religion naturelle, et la proclamèrent souveraine avant tout ; Regina Cœli , la Reine du Ciel sans se préoccuper des subtilités scolastiques  qu’on voulait malgré eux introduire dans leurs esprits et leurs habitudes.

Cette transfiguration de la femme d’un ouvrier, portant tout à coup sceptre et couronne, n’a jamais été vue d’un très bon œil par les clercs de l’église romaine ; l’autorité ecclésiastique, au XIIIème siècle s’inquiéta fort de ce mouvement qui tendait à absorber tout le culte au profit de Marie de Nazareth, et l’introduction corporelle de la Vierge Marie dans le ciel , principal objet des scènes multiples sculptées sur tous les tympans des églises de cette époque, expression complète du but de l’érection de tous ces édifices, n’est pas encore (1880) à l’heure qu’il est, reconnue comme article de foi par les savants théologiens des congrégations ultramontaines.

L’Assomption est restée quand même la fête française par excellence, celle de toutes les Notre Dame. Ce triomphe matériel de la Mère de Dieu, ne pouvait être compris à son vrai point de vue par la subtilité (en italique dans le texte) italienne.

A la cathédrale de Paris, ce divin couronnement est trois fois écrit en caractères ineffaçables dans les bas-reliefs d’une magnificence exquise.

-Au pied de la tour du Nord s’ouvre d’abord une superbe porte connue généralement sous le nom de Porte de la Vierge.

-Sur le socle du trumeau central, Marie, debout cette fois, en pied, porte délicatement sur son bras gauche son fils, auquel elle sourit d’une adorable manière. Sous ses pieds se tord la tête du funeste dragon, dont la queue s’enroule autour de l’arbre de la science du bien et du mal, près duquel se trouvent Adam et Eve. (NdA : cette statue de la Vierge n’étant qu’une reproduction de celle qui se trouvait jadis à cet endroit nous avons choisi comme type de la Divine Vierge Marie, au XIIIème siècle, la figure de la porte septentrionale de Notre Dame qui est véritablement de l’époque. Le charme du geste, la noblesse de l’attitude font de cette œuvre délicieuse une des plus belles productions de l’Art Français de ce temps.)

…/…

-La troisième zone du tympan du portail de la Vierge représente cette assomption définitive. Assise sur un trône près de son fils bien-aimé, la Vierge entre corporellement dans le séjour des élus ; le Christ offre à sa mère la fleur de lotus, emblème de royauté, et la bénit de sa dextre sacrée. Un ange descendant du ciel, pose sur sa tête une couronne d’or ; deux chérubins dévotement agenouillés, tenant en main des cierges, servent de témoins mystiques à ce céleste triomphe.

Nous ne boirons pas au godet d’une Belge pour qui l’âme de nos pères ne saurait être plus qu’une vapeur de houblon.

Y aurait-il un coupable à cet incendie ? Plaignons-le d’une part et de l’autre remercions-le puisqu’il vient de secouer le Peuple de France.

Aux ‘innocents’ les mains pleines, certes, aux coupables aussi parfois !

Revenons à l’histoire mais aussi à l’actualité marquées du sceau marial

Pour toutes commodités vous pouvez accéder aux sites dédiés au moyen des adresses ci-dessous.

http://apotres.amour.free.fr/page7/viergema2bis.htm

1830  recit_apparitions_de_la_rue_du_bac – jesusmarie.free.fr

La Médaille Miraculeuse Les Apparitions de la Vierge Marie 140 rue du Bac Paris 75007. Soeur Catherine Labouré s’était couchée pleine d’espoir, ce 18 juillet 1830.

1846       NOTRE DAME DE LA SALETTE
Notre Dame Réconciliatrice

http://apotres.amour.free.fr/page7/lasalette_france.html

1854–   Le culte romain dut reconnaître le dogme de l’Immaculée conception, et pour cause…

Le dogme de l’Immaculée Conception enfin proclamé https://www.notrehistoireavecmarie.com/fr/esc/le-dogme-de-limmaculee-conception-enfin-proclame/

À Lourdes (Hautes-Pyrénées), le 25 mars 1858, la Dame qui apparaît à Bernadette Soubirous depuis des semaines révèle enfin son nom : « Que soy era immaculada councepciou » (« Je suis l’Immaculée Conception »). Cela faisait alors quatre ans que le dogme de l’Immaculée Conception faisait partie de la foi catholique. Mais cela faisait déjà plusieurs siècles que la Vierge était célébrée sous ce nom, le 8 décembre.

(et Bernadette Soubirous ignorait jusqu’au nom de l’Immaculée Conception, ndlr)

1871  L’histoire de l’Apparition – SANCTUAIRE-DE-PONTMAIN

www.sanctuaire-pontmain.com/L-histoire-de-l-Apparition.html

Pontmain le 17 janvier 1871. Une journée qui commence comme les autres. Ce matin, l’église était remplie de fidèles, comme les autres jours.

1917 —   Les apparitions de Notre-Dame de Fátima désignent les six apparitions mariales de la Vierge Marie telles qu’elles auraient eu lieu à Fátima, petit village du centre du Portugal, à six reprises au cours de l’année 1917 à trois enfants bergers.

http://www.spiritualite-chretienne.com/marie/priere_4.html

1961 à 1965

Et toujours en attente de reconnaissance (la cause relève maintenant du secret de Polichinelle depuis que le grand singe s’affiche ouvertement, il n’y a plus que les amis des bêtes pour ne pas le reconnaître)

Padre Pio et Garabandal – Accueil des Amis de Garabandal …

lesamisdegarabandal.com/padre pio.html

PADRE PIO ET GARABANDAL. Il faut savoir que si Garabandal n’est pas encore officiellement reconnu par l’Église, cette dernière n’a jamais condamné ces apparitions.

Apparition de la Vierge Marie à Garabandal (Documentaire …

youtube.com/watch?v=LxObQ7jG5nE

Les apparitions de Garabandal sont les apparitions de l’archange Saint Michel et de la Vierge Marie qui ont eu lieu de 1961 à 1965 à quatre jeunes écolières dans le village rural de San Sebastián de Garabandal

1986—  Les experts de la 42° semaine mariale à Saragosse en 1986 ont dénombré au moins 21.000 apparitions mariales depuis l’an 1000, mais l’Eglise n’en a authentifié officiellement qu’une quinzaine.
Au cours de ce seul XX° siècle, il a été recensé près de 400 apparitions mariales (ou prétendues telles), et 200 pour la seule période de 1944 à 1993. Pour 7 d’entre elles, l’évêque local a reconnu le caractère surnaturel des faits.

Cet épisode n’aurait-il pas un tout petit avant-goût d’Avertissement ?

Certes l’âme du peuple de France vient de brûler, comme toujours pour mieux renaître. Tous ceux qui ont cette âme et qui l’ont sentie souffrir et vibrer le savent à nouveau.

Le feu maintenant apaisé, des agités, braillards exotiques incultes autant qu’ignares, se découvrent une grâce en ce nécessaire moment. Ils procèdent sur des voies qui ne peuvent leur être ouvertes puisqu’ils les refusent avec fureur.


L’ Etat des lieux

https://francais.rt.com/france/61103-quels-degats-apres-incendie-notre-dame

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/le-coq-de-la-fl%c3%a8che-de-notre-dame-de-paris-retrouv%c3%a9/ar-BBW0lOg

https://fr.news.yahoo.com/incendie-dame-coq-fl%C3%A8che-dame-%C3%A9t%C3%A9-retrouv%C3%A9-d%C3%A9combres-175507563.html

Sources :

http://lesrencontreslitteraires.fr/lame-de-la-france-peut-elle-partir-en-fumee/

      En activant le lien ci-dessus,  vous trouverez l’intégralité de la mise  ligne initiale ainsi que l’iconographie de  la trés  riche mise ligne initiale.



Publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites mémoriels, Blogs et sites providentialistes, Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Notre-Dame de Paris . Le coq reliquaire placé au sommet de la flêche a été MIRACULEUSEMENT retrouvé mais on ignore encore si les trois reliques qu’il abritait s’y trouvaient encore.

Le ministère de la Culture confirme au Parisien que la célèbre girouette a été retrouvée mardi soir, « cabossée mais vraisemblablement restaurable ».

Miracle. On la pensait brûlée, fondue dans le brasier. La girouette fixée en haut de la flèche de Notre-Dame de Paris, tombée lundi soir pendant l’incendie, a finalement été retrouvée mardi soir.

« Le coq a été sauvé. J’ai vu l’architecte en chef des monuments historiques descendre avec le coq dans les bras, a confié au Parisien une source au ministère de la Culture. Il est cabossé mais vraisemblablement restaurable. Comme, il est enfoncé, on n’a pas encore pu vérifier si les reliques s’y trouvent encore ».

C’est un des restaurateurs chargés de fouiller les décombres qui a fait l’heureuse découverte. Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, a même partagé une photo de cet homme avec la statuette dans les bras.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Jacques CHANUT

@chanutj

Incroyable! Un de nos adhérents du @GMHistoriques a retrouvé dans les décombres le coq du haut de la flèche de Son intuition était la bonne! Merci à nos bâtisseurs passionnés du patrimoine pour leur engagement: Le savoir-faire français est là.

   Le pessimisme régnait autour de l’avenir de cette girouette, entraîné dans la chute de la grande flèche vers 20 heures lundi soir. « Elle est tombée dans la nef mais dans sa chute, le coq s’est détaché et est tombé du bon côté sur un bas-côté, peut-être sur le chemin de ronde, en tout cas hors du foyer de l’incendie », poursuit ce responsable ministériel.

LIRE AUSSI >Incendie de Notre-Dame : quelles œuvres d’art ont pu être sauvées

Reste désormais à savoir si les trois reliques enfermées dans le coq*sont encore présentes, et si oui, dans quel état. S’y trouvent en effet une des 70 épines de Sainte Couronne du Christ, une relique de Saint Denis et une de Sainte Geneviève. Selon les historiens, ce coq et ses trésors servaient de « paratonnerre spirituel » afin de protéger les fidèles de la cathédrale mais aussi les Parisiens.

  • Les reliques
    En s’effondrant, la flèche a emporté, on en est sûr, avec elle trois reliques dissimulées dans la statuette de coq qui faisait office de girouette : une des 70 épines de Sainte Couronne du Christ, une relique de Saint Denis et une de Sainte Geneviève. Selon les historiens, ce coq enfermant ces trésors servait de « paratonnerre spirituel » afin de protéger les fidèles de la cathédrale mais aussi les Parisiens.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/incendie-de-notre-dame-le-coq-de-la-fleche-de-notre-dame-a-ete-retrouve-dans-les-decombres-16-04-2019-8054835.php

Publié dans Blogs et sites catholiques, Blogs et sites orléanistes, Société traditionnelle | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire