LE BAPTISTÈRE DE REIMS – Aux origines de la France

Votre serviteur a voulu écrire cet article à l’attention de nos amis transalpains. Les Royalistes Français d’un certain âge seront heureux de se voir conforter dans leurs traditions et dans leur Foi. Les plus jeunes apprendront peut être quelque chose...

Le miracle auquel on ne veut plus croire existe à l’état permanent : c’est notre HISTOIRE. On peut dire avec l’Abbé Vial (Abbé Vial, Jeanne d’Arc et la Monarchie, chap. II, p. 62, sans oublier les apparitions de la Rue du Bac et de Pellevoisin) que Lourdes, La Salette, Pontmain, Notre-Dame des Victoires, etc, ne sont que les avant-derniers anneaux d’une longue chaîne de Miracles qui va du Baptistère de Reims, où est née la France, à la Basilique du Sacré-Coeur où elle ressuscitera, en passant par les cycles bénis de Saint Bernard, de Saint Louis, de Sainte Jeanne d’Arc, du Saint Curé d’Ars. Nous ajouterons aussi de Sainte Thérèse de I’Enfant Jésus.

SAINT REMY ET LE BAPTISTERE DE REIMS SONT POUR LA FRANCE CE QUE MOÏSE ET LE SINAÏ FURENT POUR LE PEUPLE JUIF.

Le 19 décembre 1907, à l’Archevêque de Reims, Monseigneur Luçon, nouvellement promu Cardinal, Saint Pie X déclarait (Bulletin du Diocèse de Reims, 28 déc. 1907, p. 621) :

Reims conserve la source baptismale d’où est sortie toute la France Chrétienne, et elle est justement appelée pour cela le Diadème du Royaume. C’était une heure ténébreuse pour l’Église de Jésus-Christ. Elle était d’un côté combattue par les Ariens, de l’autre assaillie par les Barbares ; elle n’avait plus d’autre refuge que la prière pour invoquer l’heure de Dieu. Et l’heure de Dieu sonna à Reims, en la fête de Noël 496. Le baptême de Clovis marqua la naissance d’une grande nation : la tribu de Juda ( en   bas , à gauche , en orange sur la carte  ci-contre) de l’ère nouvelle, qui prospéra toujours tant qu’elle fut fidèle à l’orthodoxie, tant qu’elle maintint l’alliance du Sacerdoce et du Pouvoir public, tant qu’elle se montra, non en paroles, mais en actes, la Fille aînée de l’Église.

On retrouve ici la vocation Catholique de la France. Mais commençons donc par le début.

Sur le point de succomber sous les forces ennemies à Tolbiac ( Rhénanie-du-Nord-Westphalie-Allemagne) , Clovis avait invoqué le « Dieu de Clotilde, que l’on appelle Jésus Christ ! », et avait promis de se convertir au Catholicisme s’il était vainqueur. Il obtient une victoire éclatante contre les barbares Allamands et c’est dans toute l’exaltation de sa victoire surnaturelle qu’il dicta, dans un magnifique élan de Foi et de reconnaissance, le superbe décret, vibrant d’enthousiasme et d’amour, qui voue la France à jamais, aussi longtemps qu’elle existera, au règne de Jésus-Christ, exigeant qu’il soit placé comme loi constitutionnelle du Royaume des Francs (de Maricourt et de la Morlière, La vraie Histoire de France), la Loi Salique (Traduction de l’abbé Lemann d’après les Leges Salicæ illustratæ de Godefroy Wandelin (Anvers 1649).) que compléteront ses successeurs. Arriva le moment d’accepter le baptême.

Dans la nuit de Noël 496, à minuit, au jour anniversaire et à l’heure même de Sa naissance, le Christ lors de la naissance spirituelle de notre France et de nos Rois voulut par un miracle éclatant affirmer la Mission Divine de notre Pays et de la Race Royale de Mérovée, au moment même où Saint Remy va proclamer cette mission au nom du Tout-Puissant, pour sanctionner solennellement les paroles divinement inspirées de Son ministre. A minuit, alors que le Roi, la Reine et leur suite sont là pour entourer Clovis qui reçoit le Baptême…

SOUDAIN, raconte Hincmar,(806 env.-882) Archevêque de Reims, UNE LUMIERE images-1PLUS ECLATANTE QUE LE SOLEIL INONDE L’EGLISE ! LE VISAGE DE L’EVEQUE EN EST IRRADIE ! EN MEME TEMPS RETENTIT UNE VOIX : « LA PAIX SOIT AVEC VOUS ! C’EST MOI ! N’AYEZ POINT PEUR ! PERSEVEREZ EN MA DILECTION (Migne : Patr. lat. T. CXXV, p. 1159 et 1160.)  » !

C’était la voix de N.S. Jésus-Christ ! Quand la voix eut parlé, ce fut une odeur céleste qui embauma l’atmosphère. Le Roi, la Reine, toute l’assistance épouvantés, se jetèrent aux pieds de Saint Remy qui les rassura et leur déclara que c’est le propre de Dieu d’étonner au commencement de Ses visites et de réjouir à la fin. Puis soudainement illuminé d’une vision d’avenir, la face rayonnante, l’oeil en feu, le nouveau Moïse s’adressant directement à Clovis, Chef du nouveau Peuple de Dieu, lui tint le langage identique quant au sens de l’ancien Moïse à l’Ancien Peuple de Dieu :

APPRENEZ, MON FILS, QUE LE ROYAUME DE FRANCE EST PREDESTINE PAR DIEU A LA DEFENSE DE L’EGLISE ROMAINE QUI EST LA SEULE VERITABLE EGLISE DU CHRIST. CE ROYAUME SERA UN JOUR GRAND ENTRE TOUS LES ROYAUMES. ET IL EMBRASSERA TOUTES LES LIMITES DE L’EMPIRE ROMAIN ! ET IL SOUMETTRA TOUS LES PEUPLES A SON SCEPTRE ! IL DURERA JUSQU’A LA FIN DES TEMPS ! IL SERA VICTORIEUX ET PROSPERE TANT QU’IL SERA FIDELE A LA FOI ROMAINE. MAIS IL SERA RUDEMENT CHATIE TOUTES LES FOIS QU’IL SERA INFIDELE A SA VOCATION (Migne. Patr. lat. CXXXV, p. 51 et sv. Flodoard, Historia Ecclesiæ Remensis. Lib. 1, cap. 13. Bibl. Nat. A. 112 à 329) .

La prophétie de Saint-Rémy comprend quatre points :

1° La vocation de la France : elle est l’agent de Dieu pour accomplir Sa Geste !

2° Sa gloire future : elle sera sans égale !

3° Sa durée : celle de l’Eglise.

4° La sanction Divine : récompense ou châtiment uniques au monde, comme sa gloire.

images

Oui, on peut dire avec le Marquis de La Franquerie que le Baptême de Clovis est le Baptême de la France ! Ainsi, la France aura ce bonheur inespéré, unique au monde, d’avoir la première bâti sa civilisation non pas sur une vérité philosophique ou religieuse quelconque, sur une vérité plus ou moins diminuée ou discutée, mais sur la vérité totale, intégrale, universelle, sur le Catholicisme qui signifie la religion universelle. Qu’en est-il résulté ? C’est que la France, Fille Aînée de l’Eglise et Educatrice des Peuples, a fondé une civilisation merveilleuse comme le monde n’en a jamais vu, qu’elle est devenue cet astre lumineux qui a couvert le monde de sa lumière, de sa chaleur et de ses bienfaits. On dit «La civilisation Française» et on a raison ; mais cette civilisation n’est pas autre chose que la civilisation Catholique, Apostolique et Romaine, et elle n’est dite Française que parce que c’est la France qui en a tenu le flambeau ! Aujourd’hui encore, dans tout l’Orient, malgré les Combes, les Clémenceau, les Briand, Catholiques et Français sont synonymes, et tous les Catholiques, fussent-ils espagnols, anglais ou italiens, etc… sont désignés sous le nom générique de… Francs !

La Mission Divine de la France -étendre les vérités Chrétiennes dans le monde- s’interrompera en 1789 avant de reprendre de 1814 à 1830. Mais rien n’empèche qu’elle ne le reprenne un jour à nouveau !

Au IX° siècle, Raban Maur, Archevêque de Mayence, a rendu public le passage suivant qui aurait été prononcé également par Saint Remy à la fin de son allocution :

VERS LA FIN DES TEMPS, UN DESCENDANT DES ROIS DE FRANCE REGNERA SUR TOUT L’ANTIQUE EMPIRE ROMAIN. IL SERA LE PLUS GRAND DES ROIS DE FRANCE ET LE DERNIER DE SA RACE. APRES UN REGNE DES PLUS GLORIEUX, IL IRA A JERUSALEM, SUR LE MONT DES OLIVIERS, DEPOSER SA COURONNE ET SON SCEPTRE, ET C’EST AINSI QUE FINIRA LE SAINT EMPIRE ROMAIN ET CHRETIEN (Voir : Bloc Catholique, mars-avril 1923, n° 187, p. 51 : Les Francs, peuple élu).

Et il ajoute en note :

Bien remarquer que la prophétie est faite directement à la Race, à la postérité, à la famille Royale, «semini, generi regio, posteritati» comme si la Race était aussi inséparable de la France que la France est inséparable de l’Eglise.

i-moyenne-6462-la-mission-divine-de-la-france-net

Ainsi, au Baptistère de Reims, sont annoncés non seulement la Mission Divine de la France mais aussi le fait que cette dernière ne peut s’accomplir que par sa Maison Royale. Pas de Mission Divine de la France sans continuité Royale ! Regardez l’histoire de la Mission Divine de la France et de ses Rois : Les Mérovingiens ont repoussé l’hérésie arienne, les Carolinigiens ont porté UNE FOI, UN ROI, UNE LOI de la Catalogne à la Pologne, et les Capétiens ont construit les cathédrales, créé la Chevalerie qu’ils ont envoyé aux Croisades, soutenu les congrégations religieuses et les grands ordres monastiques (Cluny), et fait du Royaume des Francs LE SAINT ROYAUME DE FRANCE ! Il ne restera plus qu’aux Capétiens Valois d’empécher la protestantisation de la France et d’organiser le Protectorat Français sur la Terre Sainte (abandonné seulement en 1926!), et aux Capétiens Bourbons de consacrer la France à Marie, d’assoir le caractère Catholique de la couronne de France en révoquant l’Edit de Nantes, de porter la consécration Mariale des Bourbons de France aux Bourbons d’Espagne, de Naples, et de Parme par le Pacte des Familes de Louis XV, de tourner vers Notre Dame tous les arts baroques, et enfin de susciter, d’organiser et de protéger les Missions.

Répétons-le : pas de Mission Divine de la France sans continuité Royale! Cette continuité s’est donc interrompue en 1830. Mais la prophétie de Raban Maur semble résumer toutes les prophéties du Grand Monarque, descendant des Rois de France, quel qu’il soit, reviendra à la fin des temps rétablir la Royauté et faire reprendre à la France sa Mission Divine et de redonner au Christ-Roi la Couronne qu’Il a perdu à la Rue du Bac…

Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

A lire : Marquis de la Franquerie, La Mission Divine de la France (Ed. Sainte Jeanne d’Arc).

http://www.chire.fr/A-140684-la-mission-divine-de-la-france.aspx

____

A paraître : La Sainte Ampoule.

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour LE BAPTISTÈRE DE REIMS – Aux origines de la France

  1. alaintexier dit :

    MAIL REçU A UNE AUTRE ADRESSE. Je vous transmets ce mail (NDLRB . Mail renvoyant à l’analyse qui fait l’objet de ce post) car je suis persuadé que l’homme a besoin d’un guide pour réussir sa vie. Il suffit de regarder autour de soi la société massacrée, abaissée, violée par l’hédonisme. G..

  2. Ping : chartedefontevraultprovidentialisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s