A Marseille, le Maréchal Bugeaud jeté,de façon révoltante, dans les poubelles de l’Histoire.

Nous n’ignorons pas la part d’ombre que recèlent les actes  » les enfumades » du Maréchal Bugeaud , duc d’Isly,  grand officier de la Légion d’honneur, Gouverneur général de l’Algérie commis par celui-ci lors de la pacification ce ce qui allaient devenir les territoires français d’Algérie.

Ecoutons ce qu’il disait pour sa défense « Et moi, je considère que le respect des règles humanitaires fera que la guerre en Afrique risque de se prolonger indéfiniment. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Robert_Bugeaud

Nous n’en sommes donc que plus à l’aise pour nous étonner de la mesure qui l’a frappé à Marseille où une école portant son vient d’être débaptisée.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-l-ecole-primaire-bugeaud-rebaptisee-au-nom-du-tirailleur-algerien-ahmed-litim-2099290.html

Le moment n’est donc pas mal choisi pour rappeler , de façon plus légère, la place occupé par le Marchal Bugeaud et sa casquette dans la culture populaire https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Casquette_du_p%C3%A8re_Bugeaud

       Ce qui nous hérisse dans cette histoire c’est la myopie des « princes  » qui nous gouvernent ne retenant que ce qu’ils croient connaître d’une histoire unilatérale . Ainsi connaissent ils seulement ce que l’histoire connait sous le nom de  » sourire Kabyle » et  qui n’était pas l’ouvre des soldats Français  contrairement  à ce  que  pensent peut-être ceux   qui croient pouvoir dire qu’en Algérie la France a  commis des crimes contre l’humanité ?

Le sourire kabyle était une méthode d’assassinat employée par des éléments du FLN pendant la guerre d’Algérie, consistant en l’égorgement de la victime Cette méthode était répandue parmi les combattants de Kabylie, qui étaient alors les principaux foyers d’affrontements. 

Des Harkis en furent victimes

Selon Jacques Duquesne, journaliste à La Croix à Alger à la fin des années 1950 :

« On parlait dans l’armée du « sourire kabyle » : égorgement de pieds-noirs ou d’Algériens supposés favorables à la France dont on avait tranché le cou et fourré le sexe dans la plaie»

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sourire_kabyle

——-

A votre attention: Dans le texte de ce post la couleur bleue indique un mot ou un lien pouvant présenter un caractère hyper texte

Et encore un coup des handicapés mémoriels.

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Action Mémorielle, Limites de la république, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour A Marseille, le Maréchal Bugeaud jeté,de façon révoltante, dans les poubelles de l’Histoire.

  1. Jean-Noël Beverini de l’Académie de Marseille : Méconnaissance de l’Histoire

    Je songeais depuis plusieurs jours revenir sur la décision du Conseil municipal de Marseille de retirer le nom de Bugeaud d’une de ses écoles primaires située dans son 3° arrondissement. Cette suppression de nom de baptême (on ne baptise ou ne débaptise, au demeurant, que des hommes et non des rues), me paraît reposer sur une méconnaissance regrettable de l’Histoire et mettre en lumière une incohérence étonnante.

    Méconnaissance de l’Histoire

    Selon l’expression même du maire de Marseille, une école de la république ne saurait « porter le nom d’un bourreau ». Le bourreau en question est le général (puis maréchal de France) Thomas Robert Bugeaud de la Piconnerie, duc d’Isly, né à Limoges le 15 octobre 1784. Jeune et brillant grenadier à pied dans les armées de l’Empire (il est présent à Austerlitz) il poursuit une carrière d’officier. Général, il est envoyé en 1836 en « Algérie » où, faut-il le rappeler, la France avait décidé de faire cesser la piraterie barbaresque qui dévastait nos côtes, mettait à mal notre commerce, envoyait nos marins et voyageurs sur ses galères, nos filles et leurs mères sur ses marchés aux esclaves et ses harems.

    https://www.jesuisfrancais.blog/2021/06/01/mets-ta-casquette-au-clou-bugeaud/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=sujet_993

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s