Louis Chiren nous exhorte à la conversion : « la guerre est à vos portes et vous ne priez pas “.

Les 14 et 15 décembre 2018, une phrase ne cessait de résonner dans ma tête : ” la guerre est à vos portes et vous ne priez pas “.

Je me suis donc mis au travail. J’ai initié cette illustratiohttps://louischiren6.wixsite.com/peintreetpoete/la-guerre-est-a-vos-portes                            le 16 décembre pour l’achever le 17 décembre 2018.

Cette injonction inspirée ne s’adresse pas aux âmes pieuses qui s’agenouillent pour implorer le Ciel. Elle vise cette majorité de personnes qui en ce moment même appellent au secours mais ne pensent pas au surnaturel car leur approche n’est malheureusement que terrestre.

Il est à noter que le 17 correspond à la date où a lieu la supplique pour le retour du roi à Pontmain. C’est le chiffre du Christ et celui du petit roi sacrifié de la tour du Temple de qui tout découle. Si une solution existe ici-bas pour la France fille aînée de l’Église, elle est bien dans la conduite qui consiste à remettre son espérance entre la toute-puissance des Cœurs Sacrés de Jésus et de Marie pour qu’ils nous donnent le roi du Sacré-Cœur tant attendu.

Le 17 décembre est également d’après le petit romain, martyrologe le plus ancien de l’Église, la fête de saint Lazare. Le saint était déjà fêté au IXème siècle ce même jour, associé à sainte Marthe, fêtée le 29 juillet à Béthanie. Connu pour avoir été ressuscité par le Christ, saint Lazare mourut à Marseille, il fut évêque et martyr. L’Ordre de Saint-Lazare-de-Jérusalem n’y déroge pas puisqu’il avait pour tradition de procéder à l’investiture de ses membres le 17 décembre.

Nous avons vécu et sommes encore dans une atmosphère de tumulte et de bruits de guerre civile. Une guerre fratricide qui pointe son nez.

Le peuple à force de subir le mépris et de porter le joug des surtaxes n’en peut plus. La révolte est massive, claire, explosive, unanime. Les mécanismes qui au cours de l’histoire ont déjà engendré de terribles soulèvements sont enclenchés, vont-ils aller au bout de leur course ?

Le pouvoir bousculé dans ses certitudes et sa superbe est aux abois. Tout d’abord muet, figé dans une posture impériale il a voulu jouer le pourrissement, le dédain.

Les petits ont parlé. Ce n’était pas une langue de bois qui était employée mais un parlé vrai, juste, implacable. La clairvoyance ignore l’argent. Il s’ensuivait un mouvement fédérateur et massif malgré les étiquettes mais vous l’avez remarqué, ils ne veulent pas de chef. Le petit peuple de France prenait conscience qu’il ne faisait qu’un, alors pourquoi la solution tardait-elle à venir, ont-ils songé qu’il leur manquait le roi, le seul qui puisse unifier le pays ?

Les scènes de chaos mêlées aux conduites de bon ton, mettant face à face un peuple de frères (mais pas que…) devaient faire le jeu des puissants. Elles ont terni l’image du pays montrant sans fard une violence latente répondant à une violence intangible mais bien réelle. Une bombe à retardement qui pourrait faire très mal. Des mots exprimant cette réalité comme apocalypse ou soulèvement ont été prononcés.

L’explosion était attendue et viendra-t-elle ?

Conscient du risque encouru, le régime reculait et lâchait des oboles, quelques menues miettes afin de calmer la colère. À son actif, son seul rempart, une masse de soldats au service des couleurs. Fatigués, lassés, se sentant abusés et trahis, probablement aux idées divergentes, ils réclamaient aussi leur dû. La république est mère des divisions.

Devant un drame en cinq actes qui sans doute en appellera d’autres, cette phrase : “la guerre est à vos portes et vous ne priez pas “.

Sur cette illustration le Saint Esprit trône, il insuffle son souffle de grâces. Celles-ci passent par le Cœur Immaculé de Marie qui toujours intercède. Le Cœur de notre mère du Ciel verse quelques gouttes de sang, juste au-dessus de la Croix de son fils. Les plaies de sa Passion qui ont racheté les péchés du monde sont rappelées par les clous, par la lance sanglante et l’éponge imbibée alors de vinaigre, tâchée de sang ayant touché sa Sainte Face.

Le sang du Christ continue de couler par nos péchés. Son Cœur saigne, rien ne le console à la vue de cette France qui a rompu son pacte de Reims et qui ne s’en sortira pas sans que son lieutenant ne le renouvelle.

Les rois ont fait la France, elle se défait sans rois !

Quelques prétendants sont montés au créneau, un drapeau blanc fleurdelisé aux armes de France était bien visible sur les chaines au début de l’acte cinq. Rappelons que la cinquième lettre de l’alphabet est le “E” comme le verbe enter qui signifie greffer, le rejeton du Lys est en attente pour sa terre. Il est là, la Croix de notre Sauveur est là, sainte Jeanne d’Arc et saint Michel Archange sont là.

Le Lys jaune aux reflets argentés comme s’il cachait l’épée de sainte Jeanne d’Arc est visible sur cette illustration, il représente le rejeton de nos rois, la branche cachée qui sera mis en avant au jour J.

Enfin, les lances sanglantes de notre Seigneur font barrage au canon, symbolisant tout autant cette guerre fratricide (héritière d’un régicide) que cette dernière solution qui balaierait par la force brute l’héritière des colonnes infernales. Le dernier argument du Roi se fera entendre si tel est son bon plaisir.

Oui il manque la personne du roi, celui qui reste invisible, que le peuple ne voit pas et auquel il ne pense toujours pas. Marie-Julie Jahenny indiquait que le faux monarque au moment des troubles ne voudrait pas lâcher son trône.

D’autres enjeux sont à venir dans un avenir proche. Un hypothétique crack boursier dans un pays en dépôt de bilan où l’argent papier héritier des assignats, couplé à une dette abyssale que l’on creuse de jour en jour feront pencher la bascule du côté du précipice. La république pourrait bien finir comme elle a commencé.

Il nous reste à prier et à persévérer gardant au fond de nos cœurs l’espérance d’une résurrection de la sainte France à l’instar de saint Lazare et cette certitude : “mais à la fin mon Cœur Immaculée triomphera ! “.

Publicités

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Louis Chiren nous exhorte à la conversion : « la guerre est à vos portes et vous ne priez pas “.

  1. Excellente analyse. Tout à fait d’accord !

  2. MA Guillermont dit :

     » (… ) par la lance sanglante ( …)  »
    Ce jour je me suis rendue à la caisse nationale de retraite qui est -comme chacun le sait- un outil de prévoyance puisqu’il va nous servir une rente pour continuer de … vivre !
    Cette assurance nous rend donc un fier service , et le Ciel s’en est servi de guide sert pour nous assurer de l’URGENCE de revenir à Son Coeur !
    L’agence était quasi-vide , seul un assuré terminait son échange avec l’agent quand celle-ci lui demanda son nom ;
    J’en fus abasourdie , il donna son prénom Bernard mais il épela son nom … particulier ,

    ………………………………………………………… L-o-n-g-i-n .

      • Louis Chiren dit :

        Sœur Lucie est au côté de cette illustration le Ciel parle à ceux et celles qui veulent bien voir.

      • MA Guillermont dit :

        ……………………………………. Quelle beauté !
        Le centre de la CROIX à double traverse s’élance pile au milieu du nom :
        – Longin diminutif de longus = long , grand .

        Longin ! Que dire sur Longin ?
         » Au temps qui détruit tout , l’homme répond par l’image  »
        (Michel Tournier)
        L’origine du nom de famille de Longin n’est pas une personnification du hasard .

         » Longin est un nom qui s’accompagne d’un blason  »

        Le Grand Monarque sera-t’il … long , grand ?

      • MA Guillermont dit :

        Pour le plaisir …
        L’anagramme de Michel Tournier donne :
        ……………………………………………. Melchior réunit ;
        Melchior vient de l’hébreu Melech mais dérive également du terme arabe Malik qui se traduit par ROI !
        Un des trois rois mages considéré comme le roi des Perses .
        Il est celui qui apporte en présent symbolique de l’or à Jésus ; cité dans le récit de la Nativité , le Nouveau Testament et l’Evangile !

        Les Mages venus d’Orient à Jérusalem ont posé la question à Hérode :
         » Ou est le roi des Juifs qui vient de naitre ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui . »
        Les Rois Mages n’étaient pas fous … ils ont tout quitté ! Pris la route , pour ADORER un nouveau-né !!!

        Quand Dieu se manifeste cela dépasse tout ce que l’on peut imaginer …

      • Louis Chiren dit :

        Login le centurion dont la lance perça le côté du Christ. Il se convertira et connaîtra le martyre à Césarée.
        Cette illustration d’une Croix née d’une manière particulière porte sa lance à laquelle on attribue un grand pouvoir.

      • MA Guillermont dit :

        Oui , la Sainte Lance …

        …………………………….. Jésus Fils de Dieu = 168 = La Lance de Longinus
        ………………………………….. Jésus le Christ = 168

        Le psaume 119 verset 168 :
        …………………………………….. J’observe tes préceptes et tes ordonnances ,
        ………………………………….. car toute ma conduite est devant toi .
        …………………………………………………………………………………………. TAW
        Sainte Bible du Chanoine Crampon 1961

  3. Louis Chiren dit :

    1 pour l’Alpha (je suis l’Alpha et l’Omega).
    6 pour la France.
    8 pour Henri.
    Il suivra ses préceptes pour la France, Henri sera son nom… le serviteur d’Inri, le serviteur du Taw.

    • Louis Chiren dit :

      « Le nom de Taw wt est un signe en forme de croix sur la selle d’un chameau, ce mot qui vient de la racine « tavah » hwt supporte trois significations :
      1) Marquer, désigner, dessiner
      2) Etre en deuil, la peine
      3) Habiter. Le nom de la lettre peut se prononcer Tou wt qui signifie en araméen « encore » et évoque alors le fait de recevoir davantage ou d’aller plus loin.

      « Le mot Taw est très proche de Tohou wht qui désigne un chaos. » Georges Lahy

      Le Taw qui est la 22eme lettres de l’alphabet syriaque. Le chiffre du grand monarque.

      Le Taw qui phonétiquement nous renvoie au Tau la Croix du Christ. Le Tau de votre bijou Cavalletti…
      Dont le sommet de cette décoration au Cœur Sacré ressemble étrangement, couronné de la Croix d’Anjou qui le désigné comme l’aîné lui le Lorrain comme les prophéties le nomment.

      • Louis Chiren dit :

        …. peut être comme il y eut Claude le Lorrain ce peintre célèbre dont le prénom renvoie à l’origine du prénom Clovis qui lui-même engendra le prénom Louis.⚜️

      • MA Guillermont dit :

        Merci aussi pour ces indications sur cette lettre du TAW dont l’évolution graphique pose … question , ce qui n’est pas le cas de sa symbolique religieuse puisque d’après le Livre d’Ezéchiel , IX , 1-6 , seuls les hommes marqués au front de ce signe échapperaient à la destruction de Jérusalem ………PARIS ???
        Je cite :
        Tav ou Taw est encore la vingt deuxième et dernière lettre de la plupart des alphabets sémitiques dont le phénicien , l’araméen , le syriaque , l’hébreu et l’arabe … ELLE EST LA LETTRE QUI SYMBOLISE LE SIGNE !
        En phénicien TAW signifie « ici » ou  » maintenant  »

        Elle est un moyen de connaissance UNIVERSELLE au delà des mots et de l’analyse .

    • MA Guillermont dit :

      Quelle réponse du Ciel !
      Merci Louis Chiren pour cette démonstration de l’origine du nombre 168 !!!
      Je savais qu’il fallait améliorer la recherche , je n’y arrivais pas …
      Tout se tient et se partage … encore …
      C’est magnifique et nous avons besoin de ces connaissances pour répondre au Plan DIVIN .

      • Louis Chiren dit :

        Bonjour madame Guillermont.
        Nous sommes des instruments et ne pouvons qu’être émerveillés de la geste divine car Dieu est en action pour la France.
        Mais peu le reconnaissent d’où un châtiment possible afin que les conversions s’opèrent si ce n’est par le Cœur de Jésus, par la main de son père qui s’abattra brusquement.
        Oui vous le savez bien Paris est menacé tel Sodome.

  4. Louis Chiren dit :

    Cette Croix a commencé le 19 novembre 2016 pour connaître une première finition le 21 novembre 2016.

    Charles Ier Stuart est né le 19 novembre 1600 et fut roi d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande de 1625 à son exécution en 1649.

    Charles signifie: « celui qui règne sur terre ».

    Marié à Henriette Marie de France (25 novembre 1609 – 10 septembre 1669) reine consort d’Angleterre. Benjamine du roi de France Henri IV et de la reine Marie de Médicis, elle épousa en 1625 le roi d’Angleterre Charles Ier. Elle était la sœur du roi de France Louis XIII, la belle-mère du Grand Pensionnaire des Pays Bas Guillaume d’Orange, la mère de deux rois d’Angleterre, Charles II et Jacques II. La guerre civile anglaise, qui culmine en 1649 par la décapitation à Londres de son mari, l’amena à se réfugier en France. Nous pensons au martyr de Louis XVI dont la guillotine coupa le chef.

    Charles Ier fut décapité le 30 janvier 1649. Il fut rapporté qu’il portait des vêtements chauds pour empêcher le froid de le faire trembler, ce que la foule aurait pu interpréter comme de la peur. Charles Ier était séparé de la foule par plusieurs rangs de soldats et son dernier discours ne fut entendu que par ceux présents sur l’échafaud (similitude avec Louis XVI dont les roulements de tambours couvrirent la voix). Il déclara qu’il avait comme beaucoup désiré la liberté de son peuple mais « je dois vous dire que la liberté consiste à avoir un gouvernement… elle ne consiste pas pour le peuple à gouverner lui-même ; un sujet et un souverain sont deux choses clairement différentes ». Il posa sa tête sur le billot après avoir récité une prière et fit signe au bourreau qu’il était prêt ; il fut décapité d’un seul coup de hache et ses derniers mots furent « Je vais d’une corruptible à une incorruptible Couronne, où aucun dérangement ne peut être ».

    Le 19 novembre 1703 La légende du Masque de fer prend fin.

    À la fin du règne de Louis XIV, le 19 novembre 1703, un mystérieux prisonnier meurt à la Bastille. Il est enterré quelques jours plus tard sous le nom de Marchiali dans le cimetière Saint-Paul. Son séjour sur les îles de Lérins nous ramène au roi caché puisqu’il semble que la communauté des moines prie pour lui (entre autre chose).

    L’œuvre a connu une première finition le 21 novembre en soirée.

    François Joseph Charles de Habsbourg-Lorraine est mort le 21 novembre 1916. Il fut empereur d’Autriche de 1848 à 1916 et roi apostolique de Hongrie de 1867 à 1916 sous le nom de François-Joseph Ier.

    En 1914 l’assassinat de son neveu François-Ferdinand (héritier présomptif) à Sarajevo par un étudiant serbe bosnien, Gavrilo Princip fait de son petit neveu, l’archiduc Charles, fils du défunt Otto son héritier à 26 ans. Fils aîné de l’archiduc Otto de Habsbourg-Lorraine et de Marie-Josèphe de Saxe, héritier du trône depuis le 28 juin 1914, il a succédé à l’âge de 29 ans à son grand-oncle l’empereur François-Joseph Ier, qui avait régné 68 ans.

    Charles 1er a été déclaré bienheureux en 2004. Tout comme sont grand oncle il a un lien de sang avec Marie-Antoinette.

    Cette Croix bleutée aux quatre fleurs de Lys, rappelle les ordres traditionnels de la monarchie Française. Une couronne met à l’honneur un Lys qui symbolise le futur lieutenant du Christ.

    Ce 25 novembre 2016 nous fêtons sainte Catherine. Elle fut Confrontée à une cinquantaine de sages par l’empereur Maxence (début du IIIe siècle), et leur aurait si bien parlé qu’ils se seraient aussitôt convertis au christianisme.

    Furieux, l’empereur aurait fait brûler les philosophes… et proposé à la jeune fille de l’épouser ! Sur son refus, il l’aurait condamnée au supplice et à la décapitation.

    Les jardiniers quant à eux, connaissent bien le dicton :

    « À la Sainte Catherine, tout bois prend racine ».

    Qui sait en ce jour, par le jardinier qu’est le Christ, le plus bel arbre de la forêt portera-t-il bientôt ses fruits ?

    Je reviens à ce 25 novembre, j’ai rajouté les éléments qui suivent.

    En sautoir figure une lance qui est la réplique de la lance de Longinus, ce légionnaire romain qui frappa le cœur de Jésus. On lui prête des pouvoirs similaires à l’épée d’Excalibur. Celui qui s’en emparerait, deviendrait le maître de cette puissance pour le bien ou le mal de l’humanité.

    Charlemagne Roi des Francs, devenu Empereur Germanique en 800, passe pour avoir connu ses succès militaires grâce à l’influence de cette Lance. Dans la Chanson de Roland, la Sainte Lance est enchâssée dans le pommeau de Joyeuse, l’épée de Charlemagne. Objet de légende, on l’associe tout autant aux grandes victoires qu’aux grandes défaites.

    On ne connait pas vraiment le parcours de la Lance tout au long de l’histoire, nous ne pouvons donc que suivre la légende.

    Ainsi il se dit qu’en 285, Maurice, commandant chrétien de la légion thébaine étreignit la lance au moment de mourir avec 6666 de ses hommes sur l’ordre du tyran romain Maximilien, légende qui rejoint la description de la Lance réalisée ci-dessus : « La Sainte Lance est recouverte d’une feuille d’argent et d’une feuille d’or.

    La lance fut ensuite transférée à Nuremberg à partir de 1424, par ordre de l’empereur Sigismond qui déclara : « C’est la volonté de Dieu que la couronne, le globe, le sceptre, la croix, l’épée et la lance du Saint Empire Romain ne quittent jamais le sol de la Patrie ». Cette collection est appelée Reichskleinodien ou « regalia impériaux ».

    En 1796, à l’approche des troupes françaises qui menaçaient Nuremberg, le Conseil de la ville fit mettre les bijoux impériaux (Reichskleinodien) à l’abri à Ratisbonne. Puis, en 1800, à Vienne.

    La menace française s’approchant de Vienne, on les confia à un certain baron von Hügel jusqu’à ce que leur sécurité pût être assurée.

    Après la dissolution du Saint Empire en 1806, von Hügel profita du flou juridique pour revendre les Reichskleinodien à l’empereur d’Autriche, qui refusa de les restituer plus tard à la ville de Nuremberg.

    Ils restèrent donc à Vienne comme propriété des Habsbourg puis, après la révolution de 1918, de l’État autrichien.

    On peut lire, sur la feuille d’argent, l’inscription datable de 1084 : « CLAVVUS + HEINRICVS D(EI) GR(ATI) A TERCIVS ROMANO(RUM) IMPERATOR AVG(USTUS) HOC ARGENTUM IVSSIT FABRICARI AD CONFIRMATIONE(M) CLAVI LANCEE SANCTI MAVRICII + SANCTVS MAVRICIVS » : « Clou + Henri par la Grâce de Dieu Troisième empereur des Romains Auguste a ordonné que soit faite cette bande d’argent pour attacher solidement le Clou et la Lance de Saint Maurice + Saint Maurice ».

    Pour la main de justice. Ce n’est pas celle des rois de France. C’est la main de justice du Christ. Car L’index et le majeur dressés symbolisent les deux natures du Christ (divine et humaine). Le pouce, l’annulaire et l’auriculaire rassemblés représentent la Sainte Trinité.

    Le Sacré-Coeur de Jésus trône sur fond d’Azur. Une bande d’or cernée de rouge rappelle que le centre de cette médaille orné du coeur de Jésus est le saint des saints (sanctum sanctorum) en rappel de la partie la plus sacrée du temple de Jérusalem dans l’ancien testament.

    Enfin une banderole porte l’inscription en lettre de sang du « Christus Vincit, Chistus Regnat, Christus Impérat » qui sont des acclamations carolingiennes. Elles sont comme le « Quis ut Deus » un cri du cœur.

    La France, fille aînée de l’Église, le fut dès ses origines, depuis Clovis par les Acclamations carolingiennes qui étaient chantées lors des cérémonies du sacre reprenant ainsi l’ancienne coutume franque de l’élection du roi par sa montée sur le pavois…

    Cette Croix est à la gloire du Christ qui est le vrai Roi du monde, par qui tout peut arriver. Aussi n’ayons pas peur car selon les paroles inspirées du comte de Chambord : « La France ne peut pas mourir car le Christ aime encore les francs ».

    Christus, Christus Imperat !

    • MA Guillermont dit :

       » Cette Croix est à la Gloire du Christ qui est le vrai Roi du monde , par qui tout peur arriver  »
      Soixante jours après Pâques … un poulain gris fer a vu le jour .
      L’ Apocalypse compte 22 chapitres .

      • Louis Chiren dit :

        Nous sommes le 22 …juin
        Cette Croix semble avoir son importance effectivement et nous ne le saurons qu’à l’heure du Ciel.
        Votre frappe détournée par le mot peur devrait faire réfléchir les âmes sûres de leurs certitudes mondaines.
        Ce poulain fait la synthèse entre le cheval du grand monarque et son armure de métal.

        L’ajout de la lance de Longin a son importance et vous l’avez inconsciemment ressentie.
        Les inscriptions sur une feuille d’argent frappées en 1084 date qui rappelle tout comme le 168, l’Alpha… Henri…et Dieu autrement dit Henri est inclus entre l’Alpha et l’Omega. Ces inscriptions très étranges personnellement me parlent HENRI est évoqué et le CLAVVUS traduit par clous pourraient bien porter un message pour notre temps. Le »clous » salvateur clôturera les querelles et l’attente, CLAVDIVS engendra CLOVIS et ce dernier donna LOVIS qui nous le saurons bientôt pourrait donner HENRIC…car il est certain que de la lance qui perça le Cœur Sacré par Longinus le futur martyr, dont l’épanchement de sang sur le linceul prit la forme du visage de Louis XVI annonce Henri par Inri. C’est aussi le message de cette lance Sacrée et c’est pour cela qu’elle renferme une puissance grandiose pour renverser par le grand monarque la noirceur de notre siècle perdu.
        Henri s’inscrit entre le temps passé et la fin des temps… l’Omega car : « JE SUIS l’Alpha et l’Omega ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s