Retour sur le royaume des Deux-Siciles.

  La deuxième fille du prétendant au trône de l’ancien royaume des Deux-Siciles fête ses 16 ans, ce 1e janvier 2021.

        La princesse Maria Chiara de Bourbon des Deux-Siciles est née le 1e janvier 2005. Sa grande sœur, la princesse Maria Carolina est née en juin 2003. Elles sont les filles du prince Charles de Bourbon-Siciles et de Camilla Crociani. La famille descend du roi Ferdinand II des Deux-Siciles https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand_II_(roi_des_Deux-Siciles) ,                              ayant régné de 1830 à 1859 sur ce grand royaume qui correspond à la moitié inférieure de l’Italie actuelle, composé du royaume de Sicile et du royaume de Naples.

https://histoiresroyales.fr/

Et pour en savoir plus sur le Royaume des Deux Siciles

https://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume_des_Deux-Siciles

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Familles royales françaises et étrangères, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Retour sur le royaume des Deux-Siciles.

  1. Les ennuis d’argent de la Duchesse de Castro ont commencé après qu’elle ait convaincu son mari le Prince Charles de Bourbon-Sicilesde violer la Loi Salique de la Maison des Deux Siciles et déclarer sa fille ainée, la Princese Maria Chiara, héritière du Trône de Naples, isabellisant de fait la cause néo-Bourbonnienne !

    Je m’explique…

    Une querelle a empoisonné longtemps les Monarchistes napolitains.

    Lorsque le Roi François II décède le 27 décembre 1894, c’est son demi- frère Alphonse (Aphonse I°), Comte de Caserte (1841- 1934), qui lui succède comme Roi titulaire des Deux-Siciles. En effet, François II n’avait eu qu’une fille morte en bas âge et son deuxième frère, Louis Comte de Trani (1838- 1886) avait également eu une fille (encore vivante lors du décès de son père) dont la Loi Salique en vigueur dans le Royaume ne lui permettait pas pour autant de monter sur le Trône. Leur frère Charles Prince de Capoua, avait contracté un mariage morganatique et ses enfants furent exclus de la maison Royale de Naples.

    Le Comte de Caserte hérite donc des prétentions sur le Royaume annexé par la Maison de Savoie. De son mariage avec sa cousine, la Princesse Marie Antoinette de Bourbon-Siciles (1851- 1938), le couple aura 12 enfants dont le Prince Carlos, le Prince Ferdinand et le Prince Rainier. Le Comte de Caserte se mettra au service du Vatican et combattra les Savoyards en 1870 avant de rejoindre les Carlistes en Espagne. Lorsque le Comte de Caserte meurt à Cannes en 1934, son fils aîné le Prince Ferdinand-Pie (Ferdinand III) Pie (1860- 1960) lui succède naturellement mais sur fond de crise dynastique. En effet, de son mariage avec Marie- Louise de Bavière (1872- 1954), le Prince n’aura que six filles.

    L’héritier du Trône devient alors immédiatement le Prince Rainier (1883- 1973), la descendance mâle du Prince de Capoua, dynaste en France, s’étant éteinte avec son fils : Loi salique oblige, la fille du Prince de Capoua, changeant de nom en se mariant, s’alliera avec de grandes maisons Nobles europèennes, mais là on sort de la Maison de Bourbon.

    LA MERE DE VOTRE SERVITEUR EST UNE DES ARRIRRE-PETITES-FILLES DU PRINCE DE CAPOUE…

    La succession de la maison Royale de Naples semble être parfaitement réglée mais pas pour tout le monde. Le fils cadet du Roi de jure Ferdinand III, le Prince Carlos (1870- 1949) était le mieux placé pour succéder à son père de par sa position filiale au sein de sa famille. En se mariant avec la Princesse Marie-Mercedes de Bourbon-Anjou et Espagne (1880- 1904) le 14 janvier 1901, il renonce pour lui et sa famille à ses droits dynastiques au trône des Deux–Siciles (Acte de Cannes) et obtient le titre d’Infant d’Espagne. Tout cela conformément à l’acte de succession des Deux-Siciles qui stipule qu’un Prince Bourbon ne peut prétendre à deux couronnes en même temps.
    A la mort de Ferdinand III, les partisans des Bourbons Deux-Siciles vont alors se retrouver avec deux prétendants. Le Prince Rainier et son neveu, le Prince Alphonse, dont l’épouse sera Alice de Bourbon-parme, la fille du Prince Elie. Le Prince Alphonse, fils du Prince Carlos, ne reconnaît pas la renonciation de son père et va revendiquer également le Trône. Dès lors, la famille se divise entre partisans de la famille espagnole (qui part du principe que les lois de successions ont été abolies avec la chute de la Monarchie) et celle napolitaine (Légitimiste).

    Cette querelle empoisonnait toujours les Monarchistes napolitains divisés entre CARLOS de Bourbon-Siciles, Duc de Notto, et CARLO de Bourbon-Siciles, Duc de Castro, allié à la Maison d’Orléans par son épouse Anne d’Orléans -fille du Comte de Paris, soeur du prince Henri d’Orléans et tante du Prince Jean, actuel Chef de la Maison de Bourbon-Orlèans- même si dans leur grande majorité, ils reconnaissaient le Prince CARLO (petit fils du Prince Ranier) comme le seul dynaste, quand les deux branches rivales de Bourbon-Siciles annoncent le 24 janvier 2014, à la faveur de la canonisation de la Reine Christine de Naples, Née Marie-Christine de Savoie, mère du dernier Roi des Deux Siciles, et qu’elles ont signé un accord mettant fin à la guerre de succession au trône des Deux-Siciles.

    Dans un geste aussi intelligent qu’élégant à l’époque, le prince Carlo n’ayant que deux filles, reconnait la validité des prétentions du Prince Carlos, qui a 4 fils et deux filles, le fils aîné Pedro étant mariés et ayant déjà deux fils à son tour. Les deux Princes Carlos et Carlo partageront le leadership de la famille et au décès de Carlos, Duc de Calabre, Infant d’Espagne et époux d’Anne d’Orléans, la Couronne des Deux-Siciles passera au prince Pedro, fils de Carlos et d’Anne d’Orléans. Le Prince Charlo de Bourbon-Siviles, Duc de Noto n’ayant eu que deux filles, le Prince Jaime (né en 1992), fils de Pedro, entrera dans l’Ordre Sacré et Militaire Constantinien de Saint-Georges afin de se préparer à son futur rôle de Souverain titulaire du Royaume des Deux-Siciles.

    Un an après la signature de l’acte de réconcialistion entre les Prince Carlos et Carlo Des-Deux Siciles, le Premier décède d’une longue maladie. L’actuel Chef de la Maison Royale de Naples est le SAR le Prince Pedro de Bourbon-Siciles, Duc de Calabre. LE FAIT EST que le Prince Carlo, mal conseillé, a voulu revenir sur la signature de réconciliation, relançant la querelle dynastique, le prince Pedro réunissant l’Ordre Constantinien à Madrid ou à Naples, le Prince Carlo à Rome ou à Gaète sise entre Naples et Rome : on compte de nombreux Français au sein de l’Ordre réuni sous le Magistère du prince Carlo… comme sous le magistère du Prince Padro, qui a autorisé le Prince Charles-Emmanuel de Bourbon à les réunir sous une Commission Royale Française de l’Ordre Constatinien de saint-Georges https://ordenconstantiniana.org/ceremonie-dinvestiture-de-la-commission-royale-pour-la-france/?lang=it.

    En tout cas, le prénom Gaétan est un prénom Français récent issu de l’italien Gaetano signifiant “originaire de Gaète”.

    Pour connaitre le mouvement Néo-Bourbonnien, Légitimisme napolitain et parmesan
    https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/06/12/le-neo-bourbonisme-ou-legitimisme-napolitain-et-parmesan-par-herve-j-volto-cja/

  2. Cher Professeur,

    Je trouve cet article bien fait.
    Mais pour être complet ne faudrait il pas signaler que
    le dernier roi des Deux Siciles François II surnommé
    « Il re cattolico » vient 126 ans aprés sa mort de faire
    l’objet de l’ ouverture d’un procés en béatification ce
    qui a été annoncé par le prétendant actuel à la couronne
    en sa qualité de grand maitre de l’ Ordre Constantinien de
    Saint Georges.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s