ACTION ROYALE – La Divine surprise

C’est désormais à flux continu que les migrants africains arrivent en Italie. Les frontières tombent. On nous annonce toujours plus de prospérité dans une  » Europe Unie « . Au-delà, on nous invite à abdiquer au mondialisme car nous serions parvenus au stade du  » village planétaire “. Dans un tel contexte, la Patrie apparait ringarde, et la religion de nos pères, odieuse.

La France est-elle donc vouée à disparaître en abdiquant sa Souveraineté? Nos élites républicaines y consentent au nom de l’idéologie européiste. Notre armée est bradée, nos villes sont souillées, nos églises sont vidées, notre jeunesse est gâchée, abandonnée, livrée. Les nations voisines semblent subir un sort similaire.

À vues humaines, il n’y a donc plus d’espoir de sauver nos nations Chrétiennes, qui 250px-VNO-fatimasemblent disparaître à jamais, laissant la place à un monde anarchique, livré à la loi du plus fort et du plus vicieux.                                            ——————>                               http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame_de_Fátima#mediaviewer/Fichier:VNO-fatima.png

Il serait donc inutile de travailler à bâtir une doctrine de renaissance politique s’arc-boutant sur la foi Catholique si, le 13 juillet 1917, Notre-Dame à Fatima n’avait pas annoncé le triomphe de son Cœur Immaculé et que, alors, « il sera donné au monde un temps de paix »

Car Jésus-Christ a acquis par sa Croix la Royauté universelle qui réclame la soumission de tout l’ordre humain, et non pas simplement des cœurs, à sa loi et à ses volontés. Tout l’ordre humain signifie également la politique.

L’histoire de France et de ses Rois illustre parfaitement cette intervention de Dieu dans l’histoire humaine, en particulier par la vie et dans l’œuvre de Sainte Jeanne d’Arc, oeuvre autant religieuse que politique. Ce lien entre religion et politique sera rappelé lors des apparitions à Sainte Catherine Labouré, Rue du Bac à Paris, à la veille de la Révolution de 1830: s’il est vrai que la disparition de la Monarchie Très Chrétienne marque le triomphe de l’impiété, la Sainte Vierge annonce dans beaucoups de prophéties du Grand Monarque le triomphe universel du Christ, un temps de paix pour le monde et le rétablissement de la Couronne de France.

La Royauté du Coeur Douloureux et Immaculé de Marie est toute aussi affirmée que la Royauté du Sacré-Coeur de Jésus. Le Sacré-Coeur N.S. Jésus-Christ a dit à Berthe Petit en 1916 :

C’est par le Coeur Douloureux et Immaculé de ma Mère que je veux triompher. « Coeur Douloureux et Immaculé « … titre que je veux voir premier dans l’appel à mon intercession.

Il a ajouté:

Alors, aux supplications qui monteront au Coeur Douloureux et Immaculé de ma Mère, je manifesterai ma puissance dans une intervention miraculeuse qui s’imposera à tous (N.S. Jésus-Christ, à Berthe Petit  (1870-1943) en 1916).  http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/influence-de-berthe-petit

Donc quand nous irons prier à genoux pour demander pardon au Sacré-Coeur à Pontmain comme à Paray-le-Monial, ce pour obtenir plus rapidement le Roi du Sacré-Coeur qui régénèrera la France en Son Nom, c’est à l’intercession du Coeur Douloureux de la Sainte Vierge Marie qu’il faut adresser nos prières.

Voici une  » Prière pour le Roi de France  » donnée par le Sacré-Coeur à une certaine Agnès-Marie le 11 Avril 2000:

NDLRBLa Charte de Fontevrault n’entend , pas plus que d’habitude,  ni infirmer ni confirmer les annonces ci-dessous                                                                                        

Référence  de l’illustration ci-dessous :http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t1126-joie-de-dieu-d-agnes-marie

67331710Dieu de tendresse et de Miséricorde, nous t’offrons nos coeurs et nos vies, nous t’offrons l’âme de notre Pays: sanctifie-nous, purifie nous, édifie ton règne parmi nous. Règne de Justice, de Paix et d’Amour, règne de la Volonté Divine. Que triomphe le Coeur Immaculé de Marie uni à ton Sacré-Coeur douloureux. Par tes Saintes Plaies, par ton Précieux Sang, O Coeur de Jésus, nous t’en supplions, donne nous ce Roi selon ton coeur, que nous te demandons à genoux par l’intercession de ta Très Sainte Mère. Que ton règne arrive, que ta volonté soit faite, viens Seigneur Jésus! Amen.

Cette prière peut être récitée en neuvaine, les jours précédant le pèlerinage mensuel à Paray-le-Monial comme à Pontmain, le dernier jour, la prière étant publiquement dite sur les lieux du pèlerinage, en foule. Il faut, à genoux, réciter un Pater, un Ave et un Gloria, suivi d’un chant à l’Esprit Saint: Veni Creator Spiritus… puis il faut réciter la Prière ci-dessus pour le Roi de France

C’est le début du Royaume de Dieu dont l’achèvement est au Ciel. Ce Royaume de Dieu sur la Terre s’appelle la Chrétienté. Cette Chrétienté a donné une pensée Chrétienne, une politique Chrétienne et une civilisation Chrétienne.

1. La pensée Chrétienne, bimillénaire, héritée de la sagesse biblique et de la philosophie grecque, est et demeurera la préparation intellectuelle nécessaire à toute communication humaine fraternelle, au-delà des murailles et des rideaux de fer que dressent les idéologies barbares, les anciennes comme les modernes, et malgré l’anarchie et les ruines, conséquences de l’actuelle apostasie.

2. La politique Chrétienne, héritée de la théocratie biblique et de l’ordre romain, est aussi une sagesse Royale, un art pratique désormais exemplaire, offert à tous les peuples pour leur permettre d’accéder à un ordre intérieur stable, paisible, juste et fort, comme aussi d’entrer dans le concert des nations policées qui sont résolues à tenir en échec tout retour offensif de la sauvagerie, ou à en revenir.

3. La civilisation Chrétienne, héritée de l’Évangile, conservée de siècle en siècle, enrichie des multiples apports des traditions des peuples, mais peut-être élevée à son plus haut degré de perfection par « la douce France », dans sa forme Capétienne280px-Church_of_the_val_de_graceautrement dit Catholique et Royale- a été le moyen providentiel, inspiré, béni, protégé par Dieu, d’étendre et de profondément établir la Chrétienté parmi les peuples de la terre, dans la concorde que permettent d’admirables, d’incomparables mœurs communes:

——————-> http://fr.wikipedia.org/wiki/Église_du_Val-de-Grâce#mediaviewer/Fichier:Church_of_the_val_de_grace.jpg

Merci à Charlemagne, Saint-Louis et Louis XIV. La Royauté Très Chrétienne interrompue en 1830 reste la source d’inspiration et le modèle de toute Politique vouée au bien commun de la société, concourant ainsi indirectement au salut éternel de ses membres. 
Telle est la Chrétienté, dont non seulement les biens Divins mais les biens humains sont communicables, offerts à tous.

Aujourd’hui, la promesse de Notre-Dame à Fatima : « À la fin mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix », fonde notre espérance d’une restauration de la Chrétienté et de son extension au monde entier par une France redevenue Fille Aînée de l’Eglise et Educatrice des Peuples

La « Divine surprise » que nous accordera notre Mère Immaculée sera donc d’abord la restauration d’une Monarchie Royale Très Chrétienne qui rattrapera dans ses bras la France qui tombe pour la remettre debout. Elle la fera en France tout d’abord pour inaugurer le temps de paix qui sera donné au monde, elle l’opèrera aussi en Europe certainement, puis dans d’autres pays selon les desseins de la Providence Divine pour instaurer le règne universel du Christ-Roi

Confiants en la Providence, parce que nous croyons avec le Dr Lugi Gaspari de Bologne (1926-1995), auteur du Cahier de l’Amour,
http://nouveauroidefrance.forumactif.org/t436-docteur-luigi-gaspari-1923-1995-fils-spirituel-du-saint-padre-pio
que le Roi est l’expression de l’Amour de Dieu et de Son Sacré-Coeur, nous, Royalistes Fontevristes, nous savons que Sa Très Sainte Mère Immaculée donnera à Son Lieutenant le caractère et la qualité d’une formation politique et spirituelle nécessaire à son ministère Royal, formation à même de pouvoir donner aux Royalistes Français les raison d’espérer dans la vigueur de son action Royale, dont il n’est pas inutile de définir ce que pourrait la ligne de conduite : une politique Capétienne où un Roi pas fait que pour les touristes et les journalistes exerce de réels pouvoirs et où les corps intermédiaires, familles, paroisses, provinces, professions organisées par l’Etat Catholique et Royal, s’administrent librement sous l’arbitrage du Roi, garant de l’identité Chrétienne de la France, de ses traditions et de son patrimoine autant culturel que naturel, la mise en oeuvre de la Doctrine Sociale de l’Eglise faisant aussi partie des lignes de force de l’action Royale.

Mais la France ne pas périr, car Dieu aime encore Ses Francs, et lorsque Dieu a résolu de sauver un peuple, il veille à ce que le sceptre de la justice ne soit remis qu’en des mains assez fermes pour le porter (Comte Henri de Chambord, Lettre à M. de Cheslong, dit Manifeste de Salbourg du 27 Octobre 1873).

Et nous, Royalistes Fontevristes, nous pouvons aider cette action Royale en agissant comme si tout dépendait de nous tout en priant comme si tout dépendait de Dieu, ce à travers une action politique Catholique et Française, Royaliste et communautariste préparant les chemins au Roi, défendant le Catholicisme traditionnel, la Contrerévolution dans la droite ligne de Joseph de Maîstre, le Drapeau Blanc, l’union du Trône et de l’Autel, la Royauté Sociale du Christ et de Son Sacré-Coeur, tout en demandant l’intercession du Coeur Douloureux et Immaculé de Marie et en opposant sans relâche à la violence sournoise qui s’exerce partout -contre l’âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l’honneur de la France- nos valeurs Chrétiennes, familiales et patriotiques, sans rien lâcher.

Article mis en forme  par Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

Publicités

A propos alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour ACTION ROYALE – La Divine surprise

  1. Ping : Allo Monsieur le Cardinal de Paris ? La destruction de Paris, c’est pour quand, d’après vous ? … Allo Rome ? [ ADDENDUM 17 h 00 ] « CRIL17 INFO

  2. La providence permit qu’il soit montré au Marquis de la Franquerie, le 18 décembre 1978, plusieurs lettres adressées par Luigi Gaspari à un pieux religieux de ses amis, et publiées dans les Ascendances Davidiques des Rois de France :

    Lettre du 25 février 1972 :

    « Très cher Père, Padre Pio me disait :  » Sans le soutien du pouvoir royal de David, l’Église tombe en décadence sous le pouvoir de l’esprit du serpent qui relève sa tête orgueilleuse sur le chef de l’Église ». Le Padre Pio disait que  » le pouvoir Royal est un pouvoir divin qui abaisse les serpents. Les républiques par contre relèvent de terre les esprits-serpents lesquels sacrifient le peuple de Dieu, l’empêchant de s’élever vers le Dieu du Ciel. C’est aujourd’hui le mal de l’Europe sous les régimes des républiques  » disait le Padre Pio… »

    Lettre du 5 mai 1972 :

    « Un jour Padre Pio me parla d’un importantissime testament caché au Vatican. Il s’agit du testament de la Duchesse d’Angoulême…
    Ce testament aurait révélé non seulement le mystère du Dauphin, mais encore le sien…
    Pour le bien de la France, de l’Italie et du monde, un tel testament ne peut rester secret… »

    Lettre du 6 novembre 1972

    « Padre Pio savait que la France cache un pouvoir qui se révélerait à l’heure établie (c’est-à-dire : à l’heure de Dieu)… Dans le monde manque le pouvoir royal que Dieu a caché en ces temps de folie. Le pouvoir royal seulement, celui que Dieu donna à David, est capable de régir le gouvernement des peuples. Sans le pouvoir royal de David, reconnu et mis à sa juste place, me disait le Padre Pio, la religion chrétienne n’a pas le soutien indispensable sur lequel appuyer la Vérité de la parole de Dieu. La folie des hommes a été de tenter de tuer la royauté ; le monde le paye encore aujourd’hui, car sans le véritable Roi promis par Dieu parmi les descendants de David, le pouvoir de Dieu ne réside plus dans le cœur des chefs d’Etat et des ministres. Mais Satan tire avantage à remplacer le pouvoir royal du David vivant. Que le malheur du monde sera grand avant que les hommes puissent comprendre cette vérité. La vérité est aujourd’hui dans le cœur de peu d’hommes élus et cachés, mais, dans ces hommes, il y a tous les pouvoirs du Dieu vivant qui veut et peut détruire tous les usurpateurs des pouvoirs véritables… »

    Lettre du 20 novembre 1972

    « L’amour du cœur de la France royale, patrie de la royauté sortie de la descendance de David, ressort ressuscité en ses héritiers… Le pouvoir de royauté de David doit réveiller dans les cœurs des Français l’amour de la Royauté de Dieu qui a en France son berceau. La vraie grandeur de la France est le pouvoir royal de David qui fut en terre de France, dans le sang du Roi Louis XVI et de Marie-Antoinette.
    La France fut pardonnée par le grand cœur du Roi Louis XVI et de Marie-Antoinette, morts victimes pour le Christ par la brutalité de la bête (la révolution diabolique).
    Le pardon du Roi Louis XVI (depuis la prison du Temple) a maintenu à la France le droit à la grandeur de la royauté de David, qui est Amour et Humilité, celui de reconnaître, dans le monarque, le pouvoir de l’amour divin…
    Dans le silence et la prière, Dieu choisira ses élus pour le bien de la France et du monde, … pouvoir divin et humain du grand monarque du sang royal de France. »

    Inutile de dire l’émotion intense que l’on ressent à la lecture de ces documents relatant la pensée inspirée et prophétique du Padre Pio !

    Nous ne savons pas si ni quand paris sera détruite mais nous avons que sans le secour du Bras Temporel du Nouveau Constantin Capétien, Sans le pouvoir royal de David, reconnu et mis à sa juste place sur le Trône de France, la religion Chrétienne n’a pas le soutien indispensable sur lequel appuyer la Vérité de la parole de Dieu, l’Église tombe en décadence sous le pouvoir de l’esprit du serpent qui relève sa tête orgueilleuse sur le chef de l’Église, empéchant le peuple de Dieu de lever la tête vers le Ciel, et le pape se retrouve seul, à devoir cheminer dans une cité en ruine parsemée de cadavres, avant d’entamer un long chemin de Croix où il finira devant un calvaire et où il sera foudroyé par les ennemis de Dieu qui le laisseront pour mort!
    Le Padre Pio disait que  » le pouvoir Royal est un pouvoir divin qui abaisse les serpents. Les républiques par contre relèvent de terre les esprits-serpents lesquels sacrifient le peuple de Dieu, l’empêchant de s’élever vers le Dieu du Ciel. C’est aujourd’hui le mal de l’Europe sous les régimes des républiques  » . Non seulement ! La folie des Templiers -« Jacques de Molay, te voici vengé! »- a été de tenter de tuer la Royauté ; le monde le paye encore aujourd’hui, car sans le véritable Roi promis par Dieu parmi les descendants de David, le pouvoir de Dieu ne réside plus dans le cœur des chefs d’Etat et des ministres. D’où la nullité de nos Régents élus actuels.
    La vérité est aujourd’hui dans le cœur de peu d’hommes élus et cachés, mais, dans ces hommes, il y a tous les pouvoirs du Dieu vivant qui veut et peut détruire tous les usurpateurs des pouvoirs véritables… Quand notre Mère Immaculée réussira à convaincre le Divin Coeur Sacré et Miséricordieux de N.S. Jésus-Christ à nous redonner le pouvoir Royal seul capable d’écraser la tête au serpent -aidons la par nos prières et par nos actions!- la France, redevenue la Fille Aînée de l’Eglise et l’Educatrice des Peuples, dotée des grâces Divines, des moyens Providentielles pour bien se relever -Moraux, économiques, sociaux, culutrels- et des moyens militaro-diplomatiques à la hauteur de sa politique étrangère, fera de cette nation, rongée par le déclin de ses valeurs ancestrales, un phare de l’univers: une Race Elu, un sacerdoce Royal, une nation Sainte se lèvera, qui redressera la France, avant de lui inculquer la reconnaissance de la Royauté universelle du Christ, afin qu’elle sauve le pape et l’Eglise de la déchéance et qu’elle aille porter partout -Italie, Europe, monde occidental, pays où se trouvent les Chrétiens d’Orient aussi- où on l’attendra l’exemple de la grande civilisation Catholoque et Royale qu’elle aura construite. Et partout flottera le Drapeau Blanc au blason Royal -d’Azur à la Croix d’argent, aux 12 Lys d’Or cantonés 3 par canton, en 2 et un, les Coeurs Unis de Gueule en abime de la Croix- notre emblême Sacré !!!

    Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

  3. Chouandecoeur dit :

    Cher Henri Volto,
    Merci encore pour votre article et vos commentaires si bien documentés.

    1. Vous dites :
    « Donc quand nous irons prier à genoux pour demander pardon au Sacré-Cœur à Pontmain comme à Paray-le-Monial, ce pour obtenir plus rapidement le Roi du Sacré-Cœur qui régénèrera la France en Son Nom, c’est à l’intercession du Cœur Douloureux de la Sainte Vierge Marie qu’il faut adresser nos prières. ».

    Je rappelle, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, que le pèlerinage mensuel « à Pontmain… Supplique à Dieu pour le retour du roi ! » a eu lieu pour la 26ème fois en ce mois de Juillet 2014.
    Je profite de ce commentaire pour en faire l’historique :

    Il a été initié par le livret que j’ai fini d’écrire le 2 février 2011 et qui a pour titre : « À Pontmain… Supplique à Dieu pour le retour du roi ».
    Remarque : Ce livret de La Supplique est imprimable au format « .pdf » sur le site de la Charte de Fontevrault ou encore sur notre blog :
    http://www.pontmain-pourleretourduroi.com

    Ce livret (sous-titré « Livret de Salut Public ») traite de deux points principaux, à savoir :
    . Pourquoi l’échec absolu du retour du roi sur le trône de France depuis 220 ans,
    . Ce qu’il faut faire avant toute autre chose pour obtenir ce retour.
    Il est en fait une analyse logique du message de Pontmain qui explique pourquoi c’est à d’abord à Pontmain que nous pouvons faire ce qu’il faut, et dans le bon ordre, pour le salut de la France par le retour du roi de France.

    Le 1er pèlerinage a eu lieu le 17 janvier 2012 (141ème anniversaire de l’Apparition du 17 janvier 1871).
    C’était le tout premier… et c’était un essai (je ne savais pas alors comment vraiment mettre en œuvre et procéder). Nous étions 13 (nombre totalement imprévu, et cependant chiffre de Marie dans la Symbolique chrétienne).
    En fait nous avons assisté dans la basilique aux cérémonies officielles prévues pour ce jour-là, puis dans la soirée, à la fin de ces cérémonies, j’ai organisé, une petite station sur le parvis devant la statue de Notre-Dame de Pontmain où, après avoir lu un passage de la fin du livre de Louis XVI « Appel du roi à la Nation », nous avons récité plusieurs prières pour demander le salut de la France et le retour de son roi

    Ensuite … ?
    Il n’y eut rien de février à mai 2012 inclus !
    Puis, dans le courant du mois de mai, j’ai pris la décision que tous les 17 de chaque mois je serai présent, je serai de permanence à Pontmain pour faire ce pèlerinage de la Supplique, et qu’ainsi, ceux qui voudraient bien y participer seraient sûrs d’y trouver quelqu’un pour les y accueillir et pour prier, d’une façon organisée cette fois-ci, pour le retour du roi.

    Et donc depuis le 17 juin 2012, ce pèlerinage de la Supplique a lieu chaque 17 du mois.
    En juillet c’était la 26 ème Supplique à Pontmain (plus de 2 ans, déjà).
    Le 17 juin 2012, nous étions… 2 !
    Depuis janvier 2014, nous sommes en moyenne 30 chaque mois !

    Je fais tout pour faire de Pontmain le Verdun de la prière pour le retour du roi de France… Celui que le Christ, Roi de France, veut comme Lieutenant, comme Vassal. Nous ne servons pas un Prince existant, nous servons le Vrai et Unique Roi de France qui est, comme le rappelait Jeanne, « le Roi du Ciel ». À Lui de nous donner celui qu’il a décidé dans Sa souveraine Volonté.
    Pourquoi le Verdun de la prière ?
    Parce que, de même qu’à Verdun il avait été organisée une « rotation » des soldats entre le front et l’arrière pour ne pas laisser l’épreuve du feu aux mêmes, mais la répartir entre tous pour ne faire combattre que des hommes valides et un peu reposés, il faut à Pontmain une rotation de priants pour que le plus grand nombre de français viennent, en continu, demander pardon des péchés de la France, les réparer et demander à Dieu de leur redonner leur roi… Et cela le plus publiquement possible.

    Aussi, je vous attends tous à Pontmain pour le 17 août prochain…
    Nous pourrions être 60, 70, ou même 153, nombre d’Ave dans un Rosaire et… nombre triangulaire de 17 !

    2. Vous dites ensuite :
    «Voici une ” Prière pour le Roi de France ” donnée par le Sacré-Cœur à une certaine Agnès-Marie le 11 Avril 2000 […].
    Cette prière peut être récitée en neuvaine, les jours précédant le pèlerinage mensuel à Paray-le-Monial comme à Pontmain, le dernier jour, la prière étant publiquement dite sur les lieux du pèlerinage, en foule. Il faut, à genoux, réciter un Pater, un Ave et un Gloria, suivi d’un chant à l’Esprit Saint : Veni Creator Spiritus… puis il faut réciter la Prière ci-dessus pour le Roi de France ».

    Alors, il faut que vous sachiez aussi que cette neuvaine est déjà incluse dans le livret de prières réalisé pour « La Supplique de Pontmain ».

    Cette neuvaine est appelée « Neuvaine de clôture » du pèlerinage, et il est proposé de la faire après la Supplique, du 18 au 26 de chaque mois. Elle est le parfait complément de la « Neuvaine préparatoire » au pèlerinage (Neuvaine à N-D de Pontmain) qu’il est recommandé de faire avant La Supplique, du 8 au 18 de chaque mois.
    Il existe donc mensuellement une période cohérente, structurée et continue de 19 jours de prières dédiées au salut de la France par le retour de son roi : celui que « le Roi du Ciel Qui est Roi de France* » veut lui donner.
    [*Jeanne d’Arc]

    Remarque : Ce livret de prières est imprimable au format « .pdf » sur notre blog :
    http://www.pontmain-pourleretourduroi.com

    Amicalement,

    Chouandecoeur

  4. réponse à Chouan de Coeur:

    Parfait!

    Quand nous irons prier EN FOULE et A GENOUX pour DEMANDER PARDON au Sacré-Cœur à Pontmain comme à Paray-le-Monial, COMME LE SACRE-COEUR L’A DEMANDE A CLAIRE FERCHAUD EN 1925, ce pour obtenir plus rapidement le Roi du Sacré-Cœur qui régénèrera la France en Son Nom, AVANT D’ADRESSER NOTRE PRIERE AU SACRE-COEUIR, IL FAUT DEMANDER L’INTERCESSION DU COEUR DOULOUREUX ET IMMACULE, c’est ce que le même SACRE-COEUR A DEMANDE A BERTHE PETIT EN 1916.

    La” Prière pour le Roi de France ” fut donnée par le Sacré-Cœur à une certaine Agnès-Marie le 11 Avril 2000 […]. Cette prière peut être récitée en neuvaine, les jours précédant le pèlerinage mensuel à Paray-le-Monial comme à Pontmain. Si cette neuvaine est déjà incluse dans le livret de prières réalisé pour « La Supplique de Pontmain » qu’hélas je n’ai pas eu le plaisir de lire, c’est parfait!

    Pour le reste, confiants en la Providence, parce que nous CROYONS que
le Roi est l’expression de l’Amour de Dieu et de Son Sacré-Coeur, nous SAVONS que Sa Très Sainte Mère Immaculée donnera à Son Lieutenant -QUI QU’IL SERA!- le caractère et la qualité d’une formation politique et spirituelle nécessaire à son ACTION ROYALE à venir… A nous de prier pour sa Restauration et d’agir pour préparer celle-ci.

    En union de prières.

    Hervé Joseph VOLTO

  5. alaintexier dit :

    Influence de Berthe Petit (1870-1943)

    Apôtre de la consécration au Cœur douloureux et immaculé de Marie, Berthe Petit (1870-1943) a exercé une influence discrète mais réelle.

    En demandant que le titre de douloureux soit placé avant celui d’immaculé, Jésus marquait combien il est sensible à la liberté avec laquelle, à l’exemple de sa Mère, chacun d’entre nous est capable de répondre à son amour.
    La Belgique et la Grande-Bretagne répondirent à son appel, comme aussi quelques évêques français.
    Son directeur spirituel n’était rien moins que le cardinal Mercier, l’une des figures marquantes de l’époque. On s’explique ainsi pourquoi, le 7 mars 1916, en pleine guerre mondiale, le célèbre archevêque de Malines s’adressait à ses diocésains en ces termes :
    « Nous nous consacrerons le vendredi saint au Cœur Douloureux et Immaculé de Marie. Nous nous plaisons à honorer la Conception Immaculée de la Sainte Vierge et nous faisons bien ; à côté de ce privilège gratuitement accordé par Dieu (…), n’oublions pas le titre que Marie s’est acquis par ses douleurs à notre reconnaissance.
    Transpercé du glaive du martyre intérieur, le Cœur de Marie associa volontairement, pour la rédemption de nos âmes, sa compassion à l’Immolation de la Divine Victime du Calvaire. »
    C’est probablement d’ailleurs sous l’influence du cardinal, qu’un an auparavant Benoît XV s’exprimait déjà ainsi (en 1915) :
    « Adressons-nous avec confiance au Cœur Douloureux et Immaculé de Marie, la très douce Mère de Jésus, afin que par son intercession puissante, elle obtienne de son Fils la prompte fin de la guerre et le retour de la paix. »
    Légèrement postérieurs (1917) mais indépendants de l’expérience de Berthe Petit, les évènements de Fatima vont lier la dévotion populaire envers le Cœur de la Vierge à la réparation des péchés. Moins connue que l’apparition du mois suivant – célèbre en raison de la délivrance des trois fameux secrets – celle du 13 juin 1917 comporte une vision du Cœur douloureux de Marie. Comme l’a noté sobrement sœur Lucie dans ses Mémoires :
    « Devant la paume de la main droite de la Vierge se trouvait un cœur entouré d’épines qui semblaient y être enfoncées. Nous avons compris que c’était le Cœur Immaculé de Marie, outragé par les péchés de l’humanité, qui demandait réparation. »
    On saisit immédiatement en quoi le message belge et le message portugais se complétaient. A Berthe, il était rappelé pourquoi le Cœur douloureux de Marie a droit à notre reconnaissance, tandis que l’attention des petits bergers était attirée sur la source même de cette douleur : c’est l’extrême pureté du Cœur de Marie qui fait que, plus qu’aucune autre créature, elle a souffert de notre péché.
    La jeune Lucie a vu seulement le symbole de ce cœur douloureux, mais elle nous dit que la signification n’en a pas échappé à leurs cœurs enfantins : c’est parce que ce cœur était immaculé qu’il était douloureux.
    ________________________________________
    Extraits de : Edouard Glotin, La Bible du Cœur de Jésus, Presses de la Renaissance, 2006, Chap. XI – Cœur de Jésus et mystère du Salut, p. 594-596
    – See more at: http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/influence-de-berthe-petit#sthash.Fix2D5Jo.dpuf

    http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/influence-de-berthe-petit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s