Hervé Volto, CJA. LE PACTE DE TOLBIAC

Votre serviteur a voulu écrire cet article à l’attention de nos amis transalpains. Les Royalistes Français d’un certain âge seront heureux de se voir conforter dans leurs traditions et dans leur Foi. Les plus jeunes apprendront peut être quelque chose…

Aimons les défenseurs de la Vérité. Ils ne sont que des hommes et peuvent avoir des défauts ; mais en défendant la Vérité, ils rendent à la Société, à l’Eglise et à Dieu Lui-même, le premier de tous les services. Plus je réfléchis, plus je suis consterné de la masse d’idées fausses dans lesquelles nous nous noyons ; plus je comprends cette décadence absolue de tant de peuples que nous retrace l’histoire (Mrg Delassus, Semaine religieuse de Cambrai, 1884, P. 735).

Quelques puissent être aujourd’hui nos opinions, la France a une histoire, elle constitue un héritage et son identité est Chrétienne. Mais l’identité Chrétienne de la France est inséparable de sa Royauté elle-même dite Très Chrétienne. Et l’histoire de France est avant tout celle de ses Rois.

Trois grands Saints de France se trouvent participer à la Conversion de Clovis :

– Saint Remy, dont nous allons voir les principaux Miracles en faveur de ce Prince et des Rois Francs ses successeurs ;

– Sainte Clotilde qui, par son exemple, a une grosse influence sur le Roi son époux ;

– Sainte Geneviève, la Patronne de Paris, l’amie de la Reine : Sainte Geneviève qui 30 ans auparavant avait sauvé la ville des hordes d’Attila (451), et lui évita la famine au moment où, encore entre les mains des Romains, elle était assiégée par Clovis, dont elle avait préparé la conversion dès le règne de Childéric, sans être parvenue, malgré sa très grande influence, à amener ce dernier prince aux lumières de la foi ; Sainte Geneviève qui voulait reconstruire un temple magnifique en l’honneur de Saint Denis (A sa mort en 512, sainte Geneviève avait été inhumée, par ordre de la Reine (Sainte Clotilde), avec les membres de la famille Royale.

Tous nos Souverains eurent en grande vénération la mémoire de la Patronne de Paris ; beaucoup se plurent à enrichir son tombeau. En 1757, Louis XV fit construire, par Soufflot, sur un plan grandiose, une basilique nouvelle qui devait remplacer la vieille église mérovingienne. On sait que la Révolution Française fit brûler publiquement, puis jeter à la Seine, en novembre 1793 les reliques de Sainte Geneviève :

-La Révolution Française, cette oeuvre satanique ! disait Pie IX.

La chasse fut envoyée à la Monnaie et un décret de la Convention transforma la basilique en Panthéon pour la sépulture des grands hommes. Marat fut l’un des premiers hôtes de l’église profanée. Le gouvernement tutélaire de la Restauration rendit la basilique au culte de Sainte Geneviève…

-En 1885, la III° République a de nouveau désaffecté la basilique et en a fait un Panthéon dans lequel, à côté de Voltaire et de Rousseau, elle a placé Zola le pornographe, le coeur du métèque Gambetta, complice de Bismarck, et les cendres de Jaurès le mauvais Français (Commandant Dublaix : A. F., Chronique religieuse, 26 août 1925 ).

Comme tout se tient dans notre Histoire de France ! Il semble qu’un lien mystique unit tous ceux que Dieu a envoyés pour nous sauver miraculeusement ; Saint Denis, qui aurait approché la mère du Sauveur, et Sainte Marie Madeleine inspirent à notre pays un culte tout spécialement confiant à la Vierge qui, en retour, lui marque sa prédilection par ses nombreuses apparitions. Sainte Geneviève revivifie le culte de Saint Denis ; Sainte Jeanne d’Arc (que Dieu fait naître à Domremy, C’est-à-dire La Maison de Remy) renouvelle le pacte de Clovis et de Saint Remy, et dépose en hommage ses armes à l’Abbaye de Saint-Denis, etc… Comme si chacun d’eux voulait faire toucher du doigt au peuple de France, qu’il n’est qu’un des artisans du même édifice ; qu’il ne fait que continuer l’oeuvre du précédent missionnaire divin ; et cela de par la volonté du Tout-Puissant!

Sur le point de succomber sous les forces ennemies à Tolbiac, Clovis invoque le “Dieu de Clotilde, que l’on appelle Jésus Christ !“, et promet de se convertir au Catholicisme s’il est vainqueur. Il obtient une victoire éclatante contre les Allamands et c’est dans toute l’exaltation de sa victoire surnaturelle qu’il dictera, dans un magnifique élan de Foi et de reconnaissance, le superbe décret, vibrant d’enthousiasme et d’amour, qui voue la France à jamais, aussi longtemps qu’elle existera, au règne de Jésus-Christ, exigeant qu’il fût placé comme loi constitutionnelle du Royaume des Francs (de Maricourt et de la Morlière, La vraie Histoire de France), la Loi Salique (Traduction de l’abbé Lemann d’après les Leges Salicæ illustratæ de Godefroy Wandelin (Anvers 1649).) que complétèrent ses successeurs et dont voici quelques passages :

-LA NATION DES FRANCS, ILLUSTRE, AYANT DIEU POUR FONDATEUR, FORTE SOUS LES ARMES, FERME DANS LES TRAITES DE PAIX, HARDIE, AGILE ET RUDE AU COMBAT, DEPUIS PEU CONVERTIE A LA FOI CATHOLIQUE, LIBRE D’HERESIE. ELLE ETAIT ENCORE SOUS UNE CROYANCE BARBARE. MAIS AVEC L’INSPIRATION DE DIEU, ELLE RECHERCHAIT LA CLE DE LA SCIENCE, SELON LA NATURE DE SES QUALITES, DESIRANT LA JUSTICE, GARDANT LA PIETE. ALORS LA LOI SALIQUE FUT DICTEE PAR LES CHEFS DE CETTE NATION QUI EN CE TEMPS COMMANDAIENT CHEZ ELLE ….. PUIS LORSQUE AVEC L’AIDE DE DIEU, CLODWIGH LE CHEVELU, LE BEAU, L’ILLUSTRE ROI DES FRANCS EUT REÇU, LE PREMIER, PUIS LORSQUE AVEC L’AIDE DE DIEU, CLODWIGH LE CHEVELU, LE BEAU, L’ILLUSTRE ROI DES FRANCS EUT REÇU, LE PREMIER, LE BAPTEME CATHOLIQUE, TOUT CE QUI DANS CE PACTE ETAIT JUGE PEU CONVENABLE FUT AMENDE AVEC CLARTE PAR LES ILLUSTRES ROIS CLODWIGH, CHILDEBERT ET CLOTAIRE.ET AINSI FUT DRESSE CE DECRET :

LOI SALIQUE OU LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE :

Prologue:

Vive le Christ qui aime les Francs !

Qu’Il garde le Royaume et remplisse leurs chefs des lumières de Sa grâce !

Qu’Il protège l’Armée !

Qu’Il accorde à leurs Rois des signes qui attestent de leur Foi: la joie, la paix, la félicité !

Que Notre Seigneur Jésus-Christ dirige dans le chemin de piété ceux qui gouvernent !

1°) Loi de Masculinité:

La Royauté en France est délégué par Notre Seigneur Jésus-Christ à la Race régnante de mâle en mâle, par ordre de primogéniture mâle hors le cas de Choix Divin, mais à l’exclusion perpétuelle des femmes et de leur descendance: en France, le Lys ne file point ! En contrepartie, le Sang Royal ne pouvant être sali par aucun sang commun car choisi par Dieu, le régime de mariage morganatique n’existe pas en France : le Roi fait la bergère Reine ! La Reine peut donc aider et conseiller son époux ou, devenue veuve, assurer la régence en cas de minorité Royale.

2°) Loi de Catholicité:

Le Saint Royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Eglise Catholique Apostolique et Romaine qui est la vértable Eglise du Christ, le Roi de France -qui est le Lieutenant du Christ- doit être Catholique et maintenir la foi Catholique en l’Etat et la Couronne de France, protéger l’Eglise à l’intérieur comme favoriser son développement à l’étranger (l’on connait la Sagese du Bon Roi Henri Iv qui pour faire cesser une guerre civile qui promettait d’être longue accepta humblement de se convertir au catholicisme : “Paris vaut bien une Messe…”).

3°) Loi de Sacralité:

Si le Sang fait le Prince, le Sacre fait le Roi ! L’Onction Royale infuse la présence Divine en la personne Royale et le Sacre de Reims marque que le Roi de France agit comme le représentant de Dieu sur Terre. Il en découle que seul un Prince Catholique reçoit l’Onction du Sacre. Le Dauphin reçoit le Sacre de Reims dès l’âge de douze ans, ce même si le Roi est encore vivant, ce qui permet une association au Trône et une succession naturelle instantanée. La Reine reçoit l’Onction Royale le jour même de son mariage, associée qu’elle est à la Royauté qu’elle perpétue en enfantant.

4°) Loi d’Inviolabilité:

La fonction Royale étant, par son caractère Sacré, un Sacerdoce, le Roi est inviolable : toute atteinte à la dignité Royale est un crime et un délit, dit “crime de Lèse-Majesté”.

5°) Loi de Souveraineté Royale:

Catholique, Sacré et ne tenant son sacerdoce Royal que de Dieu seul et non des hommes, le Roi de France n’a pas d’égal en sa Majesté Royale : il possède seul par la grâce de Dieu la souveraineté Royale qui est une, inaliénable, imprescriptible, et donc ni la Reine, qui est ointe mais non Sacrée, ni aucune portion du peuple ne peuvent s’en attribuer l’exercice arbitrairement.

6°) Loi de Principe Monarchique:

Le Roi de France, s’il est Catholique et Sacré, possédant seul par la grâce de Dieu la souveraineté Royale, la plénitude de la puissance Royale est étroitement gardée et retenue en la personne du Monarque qui est de Droit Divin le seul titulaire de la Couronne et qui est la tète d’un gouvernement Monarchique, et ainsi pas de Roi pas de lois, le Monarque exerce seul la puissance Royale : le Roi personnifie l’Etat et incarne la Nation, il commande aux forces armées, déclare les guerres et faits les traités de paix, d’alliance et de commerce, nomme à tous les emplois civils et militaires de l’Etat, fait les Règlements et Ordonnances nécessaires pour l’exécution des lois et la sureté du Royaume Très Chrétien, sans suspendre les lois elles-mêmes que par d’autres lois, convoque et dissous les assemblées des Etats, rend ou fait rendre la justice en son nom, gracie et amnistie, fait battre monnaie et en surveille l’application.

7°) Loi de Gouvernement à Grand Conseil:

S’il est de Droit Divin que le Roi de France, s’il est Catholique et Sacré, exerce seul la puissance Royale, pour le Bien Commun et le profit de l’Eglise Catholique, il est bon que, dans l’exercice de ce pouvoir, le Roi accepte de soumettre ses décisions à un ou des conseils : en temps de guerre ou de nécessité, le Roi peut faire tout établissement pour le commun profit; en temps de paix il légifère à l’aide d’un parlement tri-caméral représentant les trois Ordres du Royaume -le Roi en ses Conseils, le Peuple en ses Etats- et gouverne à l’aide de divers conseils (des Ministres, d’Etat, des finances, de guerre, etc..) qui lui apportent leur Aide et leur Conseil. Dans ces conditions, la garde du Royaume est laissée à l’appréciation du Roi, maitre de la composition de ses Conseil, comme il lui plait et selon son bon plaisir, décidant en dernier ressort et n’étant nullement lié par leur avis.

8°) Loi de dévolution Légale de la Couronne:

Le Dauphin, s’il est du Sang de France et de religion Catholique, est Roi dès la mort de son prédécesseur: le Roi est mort, vive le Roi ! Si le Roi Légitime n’est pas Sacré lors de son avènement, l’Onction Royale interviendra dans les plus brefs délais. La Dauphine ayant épousé un Dauphin non Sacré, reçoit l’Onction le même jour que son époux.

9°) Loi d’Inaliénabilité de la Couronne:

Le Roi de France Très Chrétien, Salique et Sacré, tenant la Couronne de N.S. Jésus-Christ, n’est que le dépositaire de cette Couronne : le Roi est dans l’heureuse incapacité de disposer de la Couronne de France! il ne peut la vendre, ni la céder. A cela, deux conséquences:

a) Le Roi ne peut abdiquer.

b) Le Roi ne peut choisir son successeur.

10°) Loi d’Indépendance de la Couronne:

La Couronne de France étant inaliénable et indisponible, elle est indépendante, tout comme son titulaire et donc le Roi de France est Empereur en son Royaume : dans le domaine Spirituel, le Roi ne se soumet à l’Eglise que pour ce qui concerne la Vie Eternelle; dans le domaine Temporel, le Roi de France qui ne tient son pouvoir que de Dieu seul, ne relève pas de la papauté, la Royauté étant indépendante de l’Empire ou de toute nation à l’extérieur, et étant suzeraine de toute Noblesse à l’intérieur.

11°) Loi de Nationalité:

Le Roi de France incarnant la nation, un Prince même Catholique qui n’appartient pas à la Maison Royale de France (c’est le cas des Habsbourg, des Savoie et des Stuart) ne peut succéder ni régner en France, mais un Prince du Sang de France qui est partit régner à l’étranger conserve s’il est Catholique lui, et tous ses descendants, tous ses droits à la Couronne de France, même si le juriste normand Pierre de Blois nous rappelle qu’il ne suffit pas d’être juridiquement Français, il faut l’être de coeur et d’esprit pour pouvoir penser au seul Bien Commun du Royaume, car en trois ou quatre générations, les Princes du Sang de France peuvent perdre leurs belles qualités Capétiennes : en cas de rupture prolongée de la continuité Royale, sauf cas de choix divin manifeste les Princes du Sang Catholiques né à l’étranger depuis plusieurs générations sont écartés de la succession au profit des Princes du Sang de France Catholiques nés et grandis en France.

12°) Loi de Naissance Légale:

220px-Philippe_II,_Duke_of_Orléans

le Régent Philippe d’Orléans (1674-1723) – Wikipédia-

 Sauf cas de choix Divin manifeste, les enfants mâles naturels sont écartés de la succession Royale au profit des enfants mâles légitimes (L’on sait les difficultés que causa sur ce point le testament du Roi Louis XIV, testament cassé partiellement par Le Parlement de Paris à la demande du Régent Philippe d’Orléans le 2 septembre 1715).

Conclusion:

En France, le pouvoir Royal est de Droit Divin et, bien que Sacré, n’est pas absolu mais tempéré par les Lois Fondamentales du Royaume de France, charte coutumière de notre pays et tout acte qui violerait ses contraintes serait frappé de nullité: en France, la Foi, le Roi et le Loi forment un tout inséparable.

Le Roi Très Chrétien en France est le Père du peuple, auquel ce dernier peut toujours faire appel. Le Roi est persuadé, et le peuple avec lui, qu’il y a conformité entre le Bien Commun et sa volonté royale.

Vive le Christ qui Roi des Francs!

Vive le Roi de France qui est Lieutenant du Christ!

Voilà notre première Constitution ! Elle repose sur l’Évangile ! Deux phrases la résument :

1. VIVE LE CHRIST, QUI EST ROI DES FRANCS !

2. VIVE LE ROI DE FRANCE, QUI EST LIEUTENANT DU CHRIST !

Ainsi, la France a eu ce bonheur inespéré, unique au monde, d’avoir la première bâti sa civilisation non pas sur une vérité philosophique ou religieuse quelconque, sur une vérité plus ou moins diminuée ou discutée, mais sur la vérité totale, intégrale, universelle, sur le Catholicisme qui signifie la religion universelle. Qu’en est-il résulté ? C’est que la France a fondé une civilisation merveilleuse comme le monde n’en a jamais vu, qu’elle est devenue cet astre lumineux qui a couvert le monde de sa lumière, de sa chaleur et de ses bienfaits. On dit «La civilisation Française» et on a raison ; mais cette civilisation n’est pas autre chose que la civilisation Catholique, Apostolique et Romaine, et elle n’est dite Française que parce que c’est la France qui en a tenu le flambeau ! Aujourd’hui encore, dans tout l’Orient, malgré les Combes, les Clemenceau, les Briand, Catholiques et Français sont synonymes, et tous les Catholiques, fussent-ils espagnols, anglais ou italiens, etc… sont désignés sous le nom générique de Francs !

Ah ! la France avait l’universalité du Christ et de l’Eglise ? Et voilà, pour le dire en passant, le véritable Internationalisme de la France ! Mais c’est celui de l’Évangile, non celui du Talmud ou de la libre pensée, celui de I’Eglise Catholique Romaine, non celui de la synagogue de Jérusalem, du Temple de la rue Cadet ou de I’Eglise de Genève !

Mais cet internationalisme, loin de détruire la personnalité de la France, la suppose ! Comment le flambeau de la Vérité Catholique rayonnera-t-il, si vous supprimez le porte-flambeau (Abbé Vial, Jeanne d’Arc et la Monarchie, chapitre II, p. 26 et 27.) ?

C’est pourtant bien ce qu’a fait la Révolution dite Française. Mais la France peut renouer avec sa Mission Divine : elle le peut en retrouvant son manteau de Royaué que la République lui a arraché !

Nous laisserons quand à nous humblement à Dieu le choix du Roi à venir, qui ne pourra être qu’un Prince de la Maison de Bourbon : les autres lignées Capétiennes sont toute etteintes en ligne Légitime…

Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991.1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

A lire : Marquis de la Franquerie, La Mission Divine de la France (Ed. Sainte Jeanne d’Arc).

____

A paraître : Le Baptistère de Reims.

About alaintexier

La Saint Martial des Ardents, vers le 12 novembre, peut -et doit- redevenir la grande fête locale de la ville de Limoges. Ce blog propose plusieurs moyens pour y contribuer dont l'opération "Loupiotes" et " les Rencontres littéraires". Pour y aider , une seule adresse courriel : sm.ardents@orange.fr
This entry was posted in Blogs et sites providentialistes, Limites de la république and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Hervé Volto, CJA. LE PACTE DE TOLBIAC

  1. Merci à Alain Texier, comme d’hab, pour le choix de ces superbes illustrations…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s