Hervé Volto. LE SACRE DES ROIS DE FRANCE

Votre serviteur a voulu écrire cet article à l’attention de nos amis transalpins. Les Royalistes Français d’un certain âge seront heureux de se voir conforter dans leurs traditions et dans leur Foi. Les plus jeunes apprendront peut être quelque chose…

A l’heure où l’Occident est menacé, notre Etat est bradé, nos église sont détruites et à tout le moins vidées, nos villes souillées, notre jeunesse , abandonnée, livrée, il n’est plus surprenant de voir de plus en plus de Français réclamer haut et fort qu’une haute et Sainte Légitimité ne vienne couronner l’Etat et le Gouvernement Français.

N.S. Jésus-Christ, Roi des Rois, est le principe de toute Royauté, puisque tout pouvoir émane de Lui, comme Dieu : il est le modèle parfait des Rois de la Terre. Voilà pourquoi il est nécessaire d’envisager la Royauté aussi dans son aspect Sacré.

Le Sacre produira sous la loi nouvelle de la Chrétienté les mêmes effets et les mêmes résultats que sous l’ancienne ; il donnera au nouveau peuple de Dieu de Saints Rois, Monarques éminents, aussi remarquables par leur courage que par leur piété, et leur amour pour la Sainte Église et les pauvres (Jérémie 23:5). Jamais la Maison Royale de manquera de descendants et, protégée par la continuité Royale, jamais l’Eglise ne manquera de Saints prêtres (Jérémie 33:14-18, Isaï 49:12). Au-dessus de tous brillent Saint-Dagobert, Saint Charlemagne et Saint Louis.

http://stmaterne.blogspot.fr/2015/12/saint-dagobert-ii-roi-daustrasie-et.html; NDLRB . Saint Dagobert est le 2 ème en partant  de la gauche.

1. Origine du Sacre des Rois.

Jésus-Christ, Roi des Rois, est le principe de toute Royauté, puisque tout pouvoir émane de Lui, comme Dieu ; Il est, répétons-le, modèle parfait des Rois de la Terre. Il est Roi par droit héréditaire, comme Fils de Dieu, et Sa Souveraineté est infinie, Son pouvoir absolu.

Le Christ est DONC Roi des nations: les nations lui doivent obéissance. Le Divin Christ Roi est ainsi Souverain de la France et Roi de France est Son Lieutenant Légitime.

C’est ici que nous pouvons définir le principe Royal : le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu. le Roi, c’est l’incarnation de la Nation, son chef naturel. Chaque nation a un chef naturel suscité par Dieu (Eccl. 17:14). Même les gitans ont un Roi ! Le Roi est un point de rencontre, un “axe du monde” reliant le ciel et la Terre: Lieutenant de Dieu sur Terre, il fait descendre les Grâces du Ciel sur son peuple et, chef naturel de sa nation, il fait remonter les prières de son peuple vers le Ciel. Le Lieutenant du Christ est Roi par le Sacre, par l’onction :

Dieu Vous a oint d’une huile de joie au-dessus de ceux qui ont été sacrés comme Vous (Ps. XLIV) .

C’est la Royauté Universelle du Christ, c’est Son sacrifice sur la Croix qui a été l’occasion de la chute de Lucifer et des mauvais Anges. C’est aussi cette Royauté et ce sacrifice qui ont été pour Saint Michel et les bons anges l’occasion de leur victoire. Il est donc logique que Satan poursuive d’une haine inextinguible tous les Oints du Seigneur dont le rôle est d’être des images du Divin Christ-Roi, mais aussi, que ceux-ci jouissent de la spéciale protection de Saint Michel, le chef de toutes les milices célestes.

C’est par le sacrifice du Verbe que Lucifer a été vaincu, c’est par celui des Rois et des Évêques représentants spirituels et temporels de la Royauté du Christ qu’il continuera de l’être. Aussi Satan qui veut anéantir le bonheur de l’homme et qui tend par tous les moyens dont il dispose à détruire le règne de Dieu pour mettre le sien à sa place n’a pas trouvé de plus sûr moyen pour arriver à son but que de faire disparaître LE POUVOIR PONTIFICAL ET LE POUVOIR ROYAL : le pontife, Vicaire du Christ, et le Roi, Lieutenant du Christ, qui sont les deux colonnes de l’édifice social, sont l’objet des attaques particulières et constantes de l’enfer, le Pontife et le Roi qui sont les canaux des grâces spirituelles et temporelles dont le Seigneur veut combler les Peuples, les témoins de Sa Providence à travers les âges, les deux fils de l’huile Sainte qui sont devant le Seigneur de la terre (Zach. IV: 11-14; Zachari VI: 12-13). Satan s’efforce de les supprimer (Apoc. 11: 1-13).

Mais le Christ ne pouvait s’incarner que dans une Famille Royale, aussi Dieu le Père établit-Il la Royauté sur Israël, comme étant la forme du Gouvernement la plus naturelle, la plus parfaite et celle qui pouvait le mieux assurer la paix et la durée de l’Etat.

Non seulement Dieu établit la Royauté, mais Il choisit la Race Royale qui devait donner naissance à Son Fils. Et Dieu fait choix de la Maison d’Isaïe. Mais avant de faire monter sur le trône cette Maison, Il veut que les exemples et les fautes d’un Roi d’une autre Race lui servent d’exemple, aussi ordonne-t-il au Grand Prêtre Samuel de sacrer Saül. Pour bien montrer à quel point la grâce du sacre est efficace, Il choisit un simple pâtre sans instruction et sans intelligence :

Samuel prit une petite fiole d’huile qu’il répandit sur la tête de Saül et il le baisa et lui dit : c’est le Seigneur qui par cette Onction vous Sacre prince sur Son héritage». (I Rois X: 1).

Le Sacre est le lien qui unit le Roi à Dieu et le canal par lequel la puissance, l’assistance et le rayonnement de la Majesté Divine se communiquent au Roi au moment où il devient l’oint du Seigneur «personne sainte et Sacrée». (I Rois IX: 15 à 17 et X, 1 etc… ).

Samuel ajoute à Saül:

En même temps l’esprit du Seigneur se saisira de vous et vous serez changé en un autre homme (I Rois X: 6).

Et le Livre des Rois (I X: 9) constate : «Dieu lui changea le coeur et lui en donna un autre».

Ainsi, par l’onction Dieu créa en lui une personne morale douée d’une grande supériorité. De cet israélite simple, timide, irrésolu, Dieu fit un roi sage, prudent, plein de fermeté et d’énergie, capable de conduire dans sa voie la nation choisie.  http://forumarchedemarie.forumperso.com/t9846-ste-marguerite-marie-alacoque 

Et Samuel termine son allocution au nouveau Roi par cette recommandation :

Faites hardiment tout ce qui se trouvera à faire, parce que le Seigneur sera avec vous (I Rois X: 7).

Aussi, Saül est-il vainqueur en toutes circonstances, réalisant cette grande prophétie d’Isaïe vraie pour tous les temps :

LE JOUG TOMBERA EN POURRITURE EN PRESENCE DU SACRE (X, 17).

Mais Saül s’étant arrogé les droits du sacerdoce, il est rejeté. Dieu donne l’ordre à Samuel «de prendre l’huile Sainte et d’aller à Bethléem où Il s’est choisi un Roi parmi les enfants d’Isaïe (I Rois, XVI, 1) : le plus jeune, David. Sacrez-le présentement car c’est lui que J’ai choisi » (I Rois XVI: 12).

Ainsi, du vivant même de Saül, David est le seul Roi Légitime, et pourtant il est inconnu de tous, (hors Dieu, le Grand Prêtre et sa Famille), Roi caché que Dieu ne veut pas faire connaître encore afin de le préparer à sa mission future, et de le mettre à l’abri des ennemis jusqu’au jour fixé par Sa Providence pour l’accomplissement de cette mission : David est ainsi la préfiguration parfaite du Grand Monarque à venir, Roi que Dieu va révéler Providentiellement et qui va monter sur le Trône de France. Roi qui, pour les même raisons, restera caché jusqu’au dernier moment.

Dès lors David est rempli de l’Esprit Saint ; tout ce qu’il entreprend réussit et seul il peut arrêter la folie de Saül de l’esprit duquel Dieu s’est retiré, pour faire place à Satan. L’esprit de David, en effet, étant «uni par le sacre à l’Esprit de Dieu devient supérieur à l’esprit mauvais et se trouve par ce secours en position de le dominer et de le vaincre. Voilà pourquoi l’institution de la Royauté a une si grande importance et que Dieu a voulu, ainsi que le constate l’Ecriture, y mettre Lui-même la main. Par le Sacre Dieu constitue donc un homme Son représentant officiel et le munit d’une armature Divine pour défendre la société contre les attaques de l’enfer. Après la mort de Saül, toutes les tribus d’Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent :

Nous sommes vos os et votre chair (II Rois 5: 1).

L’Onction Sacrale de Reims infuse donc la Personne Divine à la Personne Royale (Exode 30:22; I Samuel 10:1-2; I Samuel 9:26-33), faisant du Roi de France l’Oint du Seigneur (II Samuel 9:26; Exode 3:31-33; Isaï 49:12) !!!

Encore une chose sur l’huile de l’Onction Sacrale :

On n’en versera pas sur le corps d’un homme quelconque et vous n’en ferez pas de semblable, de même composition. C’est une chose Sainte, elle sera Sainte pour vous (Exode 30:32) !!!

Pourquoi l’Onction Sacrale de Reims est-elle réservée au seul Roi de France? L’éternité de la descendance Davidique est une promesse Divine (II Samuel 7:8-13) et l’Ascendance Davidique des Rois de France est prouvée (Romains 9:5; Isaï 4:2; Isaï 45:8; Jérémie 23:5; Zaccharie 6:12; Isaï 49:12), elle explique le caractère Sacré et Divin de la Royauté en France !!!

Pourquoi tant de miracles et de privilèges accordés aux seuls Rois de France? parce que leur Race est celle du Roi David et donc celle de la Sainte Famille ! Jude, le fils de Saint-Jacques le Mineur (Actes 1:13), est envoyé en Gaule avec Saint-Joseph d’Arimathie et les Saints Evangélistes (Isaï 49:12). Ce Jude, que l’on ne doit pas confondre avec son oncle paternel Saint-Jude Thadée, ayant récupéré la Sainte Lance de Longin deviendra le PORTEUR DE LANCE, en latin PHERE-ANCOS, ou en Gaulois FRANCOS! Francos, en latin Francus, fils de Saint-Jacques le Mineur (Actes 1:13), Apôtre et Parent de N.S. Jésus-Christ, est père des Francs et des Rois de France (Isaï 49:12), réalisant la promesse Divine d’éternité de la descendance Royale Davidique (II Samuel 7: 8-13).

LE ROI DE FRANCE EST DONC LE… PETIT-COUSIN DE JESUS !!!

Mais attention : si le Sang fait le Prince, le Sacre fait le Roi (I Samuel 16:1). Et ces titres de Fils de Dieu et d’Oint du Seigneur donné au Christ (Matthieu 1:16-20) sont aussi ceux de son Lieutenant et Parent (II Samuel 7:8-13; Actes 1:13; Isaï 49:12) et donc aux Roi de France comme au Roi à venir (Zacharie 4:1-14; Zacharie 6::12-13).

Si l’Onction du Sacre est réservée à une Race Royale, Divine en l’un de ses membres, le Sacre de Napoléon est un sacrilège (Exode 30:32) et n’est en aucun cas Légitime!

Le Roi de France est donc choisi directement par Dieu, et non pas par le Siège Apostolique comme l’empereur allemand : ici se trouve le Droit Divin du Roi de France.

Une autre chose, importantissime : le Roi de France n’est pas le seul Oint du Seigneur, le pape l’est aussi, et le Roi et le pape sont les Deux Oint du Seigneur (Zacharie 4:1-14; Zacharie 6:12-13). Si le le Roi de France est le Lieutenant du Christ, le pape en est le Vicaire : tous deux doivent aller de concert, c’est volonté Divine (Zacharie 6:12-13) !!!

Enfin, le Roi de France étant le petit cousin de Jésus, il en est considéré comme un Fils, un Fils de Dieu (Romains 8:11; Romains 9:5; Matthieu 4:3). Aussi Dieu en attend la fidélité (Apocalypse 2:26; Apocalypse 3:21; Apocxalypse 6:2; Apocalypse 19:11-22) et prétend de ce Grand Monarque Fidèle qu’il fasse les volonté du Divin Christ-Roi en plaçant N.S. Jésus-Christ comme clé de voute du Royaume de France (Psaumes 118:22; Daniel 2:28; Isaï 49:12; Jérémie 23:5, Zacharie 6:12-13; Luc 22:35-36). Pour celà, Il fera du Roi de France un Empereur en son Royaume : même le pape devra lui être soumis (Zacharie 6:12-13; I Pierre 2:13-17 ) !!!

Marquis André Lesage de La Franquerie 1900 – 1992. http://www.a-c-r-f.com/html/LHR_SAINT-LOUIS.html

Et c’est le Marquis de La Franquerie qui a parfaitement définit la Royauté Française :

La Royauté en France est de choix divin, Dieu l’a instituée pour défendre l’Eglise et assurer le règne du Sacré-Cœur et du Cœur Immaculé de Marie. Il la conserve par la Loi Salique, grâce à laquelle le Souverain est toujours issu de la même Race, celle du Christ, élue par le Seigneur au temps de David et confirmée par St Rémi et Ste Jeanne d’Arc. Il l’a gouverne en se réservant le droit de choisir comme Roi dans cette Race Davidique, le Prince le plus Saint et le plus digne de régner, la loi de primogéniture s’appliquant normalement hors le cas de choix Divin, mais toujours à l’exclusion des femmes et de leur descendance. Le Souverain est donc Roi directement par la grâce de Dieu et non pas par l’autorité du Siège-Apostolique. A Dieu revient le choix du Roi, mais toujours dans la Race Davidique, au peuple le filial consentement, au Sacerdoce le Sacre.

2. La signification du Sacre.

Le Sacre de nos Rois est la cérémonie la plus solennelle que la religion ait établie pour rendre nos Monarques respectables, dit Alletz dans son Cérémonial du Sacre.

On pourra comparer les textes du Pontificale Romanum Clémentis VIII ac Urbani VIII jussu editum et a Benedicto XIV recognitum et castigatum… avec ceux de Alletz : Cérémonial du Sacre, 1775, Clausel de Coussergues : Du sacre des Rois de France, 1825. 3 Madame de Witt-Guizot Les chroniqueurs de France, t. III : Jeanne d’Arc et la guerre de cent ans, p. 714. 4 Dom Besse : Eglise et Monarchie, ch. VIII, p. 240 et 255. 5 Dom Besse, id., p. 240 et 255.) est en France la consécration nécessaire de l’autorité Royale.

Gentil Dauphin, disait Jeanne d’Arc à Charles VII, tant qu’il ne fut pas sacré (Madame de Witt-Guizot Les chroniqueurs de France, t. III : Jeanne d’Arc et la guerre de cent ans, p. 714), signifiant par là que, si le Sang fait le Prince, le Sacre fait le Roi.

L’éminent Bénédictin, Dom Besse, expose la signification du sacre dans une page magistrale, qu’il est impossible de ne pas reproduire :

Le Roi prenait possession de son trône le jour du Sacre. JESUS-CHRIST LUI CONFERAIT DANS LA BASILIQUE DE REIMS L’INVESTITURE DU ROYAUME. Il recevait du prélat consécrateur, avec le caractère royal, les aptitudes au gouvernement. Nous les appelons, dans la langue chrétienne, les grâces d’état. UN CARACTERE SACRE S’IMPRIMAIT SUR TOUTE SA PERSONNE, IL EN FAISAIT UN ETRE A PART, UN CONSACRE. Le Peuple Chrétien le prenait pour L’ELU DE DIEU, L’OINT DU SEIGNEUR ; il voyait en Dieu la source des droits qui lui arrivaient par la naissance. De son côté, le Souverain acceptait sa fonction comme un mandat. IL REGNAIT AU NOM DU TOUT-PUISSANT, EN VERTU D’UNE DELEGATION OFFICIELLE. Il y avait plus encore : un lien religieux se formait entre le Roi et son Royaume pour s’adjoindre à celui que le droit nhéréditaire avait déjà formé. Leur union devenait ainsi plus forte et plus féconde. LE ROI APPARTENAIT A LA FRANCE ET LA FRANCE APPARTENAIT AU ROI. Le Roi lui devait le service d’un Gouvernement ferme, sage et chrétien. La France lui donnait toute sa fidélité et son dévouement. L’EGLISE EN CONSACRANT CETTE UNION LUI DONNAIT UN NOUVEAU DROIT AU RESPECT PUBLIC, CEUX QUI AURAIENT TENTE DE LE ROMPRE SE SERAIENT RENDUS COUPABLES D’UN SACRILEGE. LE SACRE FAISAIT DU PRINCE UN HOMME ECCLESIASTIQUE, SA SOUVERAINETE APPARAISSAIT COMME UNE FONCTION SAINTE (Dom Besse : Eglise et Monarchie, ch. VIII, p. 240 et 255. 5).

N. S. Jésus-Christ nous l’explique lui-même dans Son Evangile révélé à Maria Valtorta (XXI° chapitre du XX° tome) : Dieu est tout entièrement spirituel mais l’homme ayant une naturelle charnelle, étant matériel dans toutes ses actions, Dieu a insitué les Sacrements, dont le Baptême, le Sacre épiscopal et le Sacre Royal par conséquant, car l’homme a besoin d’un signe visible pour croire, le hommes n’étant pas tous spirituels mais Dieu les voulant auver tous, aussi le Sacrement marque l’élection de la personne qui le reçoit. Par le Baptême et le Sacre, les Rois de France recevaient la marque de l’élection Divine. Le Sacre est pour la personne Royale donc la reconnaissance publique de la consécration Divine. Si le Sacre n’est pas constituttif mais seulement déclaratif, le pouvoir de guérison des écrouelles est le signe que le Sacre est voulu par Dieu, il en est la marque Divine.

3. La Ville du Sacre.

Si le Roi de France Légitime est l’Aîné Salique, Catholique, naît Français de Naissance Légitime des Capétiens (et donc des Bourbons, les autres branches Capétiennes étant toutes éteintes en ligne Légitime).

Reims est la ville du Sacre. Voilà le grand fait qui s’impose ; c’est une mission que la Providence lui donne. Elle y est préparée par son histoire. Le baptême de Clovis l’a marquée pour cette fin. Hugues Capet y reçut l’onction Royale… Quel chef-d’oeuvre a germé de son sol sous l’influence des idées du Sacre ! Vous avez vu l’admirable Basilique de Sainte-Marie de Reims. C’est une épopée de pierre. Elle a pour elle la majesté, la grâce, l’harmonie et la force de résistance. La poussée vers le ciel de ses voûtes en fait un monument plus qu’humain. Elle est autre chose que l’Eglise-mère d’un vaste diocèse ; force est d’y reconnaître le Sanctuaire royal, la Basilique de la Monarchie Chrétienne… L’acte de foi en la Royauté de Jésus-Christ sur la France s’y affirme mieux qu’ailleurs… Notre-Dame de Reims est le témoin délicat et obstiné d’un passé glorieux ; elle est, en outre, le symbole prophétique de l’avenir. Saluons en elle le signe sensible de la France Chrétienne (Dom Besse, id., p. 240 et 255).

C’est précisément parce que la cathédrale de Reims incarne toute notre Histoire, parce que tout coeur passionnément Français y respire toutes les vertus de la race, que l’Allemagne s’est acharnée, mais en vain, à faire disparaître ce monument, impérissable témoin de nos gloires passées et futures ! Les ruines se relèvent, seul l’Ange a perdu son merveilleux sourire comme pour rappeler aux Français la tristesse que lui cause le reniement de toutes leurs traditions. Mais le sourire refleurira sur ses lèvres… quand reviendront les Lys : le Roi, c’est la primauté du Sacré dans le Pouvoir, l’incarnation du principe Royal, la façon la plus élevèe de servir la France

4. La cérémonie du Sacre.

Avec le Sacre, des prières publiques sont ordonnées dans le Royaume. Le Roi jeûne pendant trois jours et se confesse afin de communier à la Messe du Sacre. A l’Eglise, tous les Corps de l’Etat sont représentés.

La France assiste au Sacre de son Roi. Elle a pleine conscience de ce qui se passe devant ses yeux. C’EST JESUSCHRIST QUI VA LUI DONNER SON SOUVERAIN. Sa présence est un acte de foi qui s’élève jusqu’à Dieu, source du pouvoir dans les Sociétés… LA FRANCE ENTIERE, ROI ET SUJETS, FAIT HOMMAGE D’ELLE-MEME A DIEU, JESUS-CHRIST. Tous communient à la même pensée Catholique qui rayonne sur l’ordre politique et social. Les idées et les sentiments entraînent l’union des coeurs et des esprits. Cette union des âmes concourt nécessairement à l’unité Nationale (Dom Besse, id., p. 235. ) .

Dans son livre inégalé sur ce sujet, Sacre des Rois de France, Aimé Bonnefin https://www.idref.fr/026738090 a résumé ainsi la cérémonie du Sacre :

1. Dans un premier temps, le Roi est acclamé comme tel par ses sujets: il fait le serment sur l’évangéliaire slave de servir le peuple qui lui est confié et le peuple crie NOEL! NOEL ! pour commémorer le souvenir du Sacre de Clovis qui eut lieu la nuit de Noël de l’An 496

2. Dans un second temps, la puissance spiritruelle est conférée au Roi par l’Onction Sacrale: le Roi est Oint de l’Huile Céleste. Il fait alors le Serment du Sacre.

Le Serment du Sacre comprend la promesse faite au clergé, le serment fait au Royaume, le serment contre les hérétiques et les infidèles, le serment concernant les Ordres de Chevalerie, et le serment pour l’observation des Edits contre les duels.

3. Dans un troisième temps, la puissance temporelle du Roi, qui lui est reconnu dès la mort de son prédécesseur –le Roi est mort… vive le Roi !– est confirmée par le couronnement et l’intronisation: on remet au Roi les symboles Royaux et on le fait assoir sur le trône.

Et Don Besse de conclure:

LE SERMENT LIE LE SOUVERAIN A DIEU DONT IL EST LE REPRESENTANT SUR TERRE. DIEU LUI A DONNE LE ROYAUME ; IL PROMET DE LE GOUVERNER CONFORMEMENT A SES VOLONTES. IL Y A ENTRE EUX UN CONTRAT. L’EGLISE EN EST LE TEMOIN.

Ainsi, à chaque changement de règne, à chaque sacre, la France demandait à Dieu, et l’Eglise ratifiait sa demande, si le Roi, qu’Elle reconnaissait l’aîné de tous les Princes de la terre, et le peuple, restaient fidèles à leur mission privilégiée de Protecteurs de l’Eglise : la bénédiction et le secours divins ; des Héritiers pour la Couronne ; une population toujours plus nombreuse et forte ; la force pour l’Armée ; la victoire, en cas de guerre ; la prospérité dans la paix ; la justice, la charité, la concorde entre tous ; l’abondance de tous les biens.

Aussi, la Protection Divine était-elle manifeste et toujours plus abondante sur la France que sur les autres Peuples. On ne connaissait ni la haine entre citoyens, ni la crise de la natalité, ni la dégénérescence de la race, ni la pauvreté, ni la famine, etc… Toutes ces malédictions s’abattaient sur notre Pays, s’il venait à s’écarter de la route à lui tracée par Dieu Lui-même pour l’expiation de ses péchés. Dans tous les domaines, la France l’emportait sur les autres Empires. C’est qu’alors, Roi et Peuple demandaient leur pain quotidien au Dieu Tout-Puissant. Comme ils cherchaient d’abord le Royaume de Dieu, Dieu leur donnait tout le reste par surcroît. Et la France était indépendante, fière, forte, Souveraine et rayonnante!

5. Un nouveau sacre pour un nouveau Roi.

Les Saintes Ecritures nous fournissent les preuves scripturaires de la Royauté du Christ.

L’apostasie des nations moderne a ses conséquences:

1. Pour les individus: ruine des âmes, perte de la Foi, éloignement du prêtre, infiltration profonde de l’enseignement irréligieux, immoralité.

2. Pour la société: décadence de la société, avec ses troiscaractères principaux, l’injustice, le sensualisme égoïste, l’orgueil effréné.

3. Pour le pouvoir: tyrannie (peste marxiste, choléra hitlériste et rage islamiste), instabilité, nullité des politiciens.

Comment restaurer le Règne Social de N.S. Jésus-Christ?

A. Devoir des fidèles: l’instruction religieuse, la Foi, la pratique du culte Catholique, faire régner le Christ-Roi dans les coeurs, les familles et la société, dans l’attente du Chef d’Etat Catholique et Royal qui sera comme un nouveau Constantin.

B. Devoir des prêtres: être initiés à la doctrine de la Royauté Sociale du Christ, prêcher cette Royauté du Christ.

C. Devoir des gouvernants: connaître la Royauté Sociale du Christ, favoriser ses enseignements, rétablir sur le Trône de France le Capétien de chair et d’os qui ne sera que l‘humble Lieutenant du Christ-Roi, obéir avec lui aux Lois Fondamentales du Royaume de France, aider et conseiller le Roi à porter des lois Chrétiennes et les faire exécuter avec sérieux.

Mais attention, aujourd’hui, aucune action politique Royaliste n’est envisageable si la querelle dynastique l’emporte sur l’adhésion commune au principe Royal! Il demeure qu’on ne peut pas nier que, par nature, l’action politique Royaliste tourne autour de l’hypothèse d’une montée d’un Prince sur le Trône: il faudra bien s’en remettre à Dieu pour le choix du futur Roi. Et dans l’attente du Prince, défendre le principe

Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

A lire : Marquis de la Franquerie, La Mission Divine de la France (Ed. Sainte Jeanne d’Arc).

____

A paraître : Le Miracle des Rois de France : la guérison des écrouelles.

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Hervé Volto. LE SACRE DES ROIS DE FRANCE

  1. Chouancecoeur dit :

    Un grand merci à Hervé J. VOLTO de ce résumé précis et complet de l’aspect spirituel et temporel de la Royauté française.
    Je devrais dire de la « Royauté en France » car en fait commeil le rappelle si bien, c’est la « Royauté divine qui se manifeste et s’épanouit en France » pour être le modèle de gouvernement, sur Terre comme au Ciel, de la société des hommes, modèle destiné à toutes les Nations SANS EXCEPTION.

    Si, comme il dit plus haut ;  » Dans un premier temps, le Roi est acclamé comme tel par ses sujets: il fait le serment sur l’évangéliaire slave de servir le peuple qui lui est confié et le peuple crie NOEL! NOEL ! pour commémorer le souvenir du Sacre de Clovis qui eut lieu la nuit de Noël de l’An 496″, ce seront toutes les Nations qui acclameront le Grand Monarque de la même façon.

    J’invite tous les lecteurs de ce blog à imprimer ce texte et à l’avoir dans leur tête et dans leur poche pour le lire à quiconque parlerait près d’eux de quelque politique que ce soit.

    Encore merci !
    Chouandecoeur

  2. Merci chouans de Coeur. Il faut remercier également Alain Texier d’avoir fourni à mon humble artcile de si jolie images, photos pour l’illustrer si brillamment !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s