Hervé Volto. L’ESPRIT APOSTOLIQUE DES ROI DE FRANCE TRES CHRETIENS – De la nécessité du retour de la Royauté

      Votre serviteur a voulu écrire cet article à l’attention de nos amis transalpains. Les Royalistes Français d’un certain âge seront heureux de se voir conforter dans leurs traditions et dans leur Foi. Les plus jeunes apprendront peut être quelque chose… 

       On se ferait une idée incomplète du rôle de nos Rois Très Chrétiens si l’on n’étudiait pas succinctement leur esprit d’apostolat. Déjà au temps des Mérovingiens, Clovis subjugue les hérétiques et fait triompher l’Église Romaine de l’hérésie Arienne. Puis ses successeurs encouragent et appuient l’évangélisation des peuples voisins : des Princesses Franques, mariées à des Rois païens ou hérétiques, convertissent leurs époux et leurs peuples telle que Berthe, Reine d’Angleterre en 597.

 

 

https://www.larousse.fr/encyclopedie/images/Monogramme_de_Charlemagne/1315771

Les Carolingiens convertissent les Bavarois et les Saxons.

         Quant aux Capétiens, non seulement ils entraînent le monde aux Croisades et déposent en Orient le germe des futures MOISSONS APOSTOLIQUES (A l’exemple d’Edwige d’Anjou, qui par la conversion de son époux Jagellon, Grand Duc de Lithuanie, obtient celle de tout son peuple), mais, dès que la prospérité intérieure et la paix extérieure leur en laissent la possibilité, ils tournent leurs regards vers l’apostolat missionnaire :


        –La principale intention du Roy estant qu’on travaille à estendre la Religion Catholique, Apostolique et Romaine et qu’on instruise les sauvages», écrit le Père du Tertre définissant ainsi la pensée fondamentale qui préside à la colonisation sous l’Ancien Régime. Ce qui frappe l’historien, quand il étudie les interventions du pouvoir central dans la fondation de nos vieilles colonies, c’est d’y trouver plus que des préoccupations commerciales et politiques, le désir de civiliser et d’évangéliser, de faire naître aux lointains rivages une nouvelle France catholique et apôtre, et cela, qu’il s’agisse de Richelieu ou de Colbert. Ainsi, la vocation missionnaire de la France s’inscrit dans les actes officiels : elle est reconnue, affirmée, favorisée, traduite en obligations juridiques très précises par les gouvernants qui n’ont d’autre pensée que de remplir en Chrétiens leurs devoirs de chefs d’États ou de ministres, mais qui savent que la France a dans l’Eglise, un rôle à jouer et qu’il n’y a rien qui la grandisse et l’ennoblisse comme l’apostolat missionnaire », comme de faire connaître et aimer le Christ, comme de lui donner des âmes. Une fois de plus : Gesta Dei per Francos ! (E. Jarry : Les Missions coloniales françaises. Almanach Catholique Français 1931, p. 264).


     Par le traité de 1536 et les suivants, appelés Capitulations, le Protectorat Français sur les Lieux Saints est établi et peut entretenir des églises, nommer des consuls dans toutes les villes de l’empire ottoman, garantir la liberté commerciale, civile et religieuse des sujets Français. Au fur et à mesure de leur renouvellement, les Capitulations étendent le protectorat de la France à tous les Chrétiens de l’Empire relevant de Rome : Espagne, Saint-Empire, Royaume de Naples, Pologne, Malte, Irlande.

    Ce droit au protectorat des communautés Chrétiennes d’Orient constituera l’instrument privilégié de l’influence Française au Proche Orient

Notre premier colonisateur, Jacques Cartier, débarque-t-il au Canada, dont il prend possession au nom du Roi, le 24 juillet 1534, il y plante une croix, voulant que son premier acte fût un hommage de sa conquête au Christ. Henri IV envoie-t-il Champlain pour réoccuper le Canada, celui-ci (au dire de G. Goyau) est, par excellence, « l’explorateur apôtre« . Le Roi lui envoie des missionnaires pour conquérir à Dieu les sauvages.
Après la mort du Roi, la Reine Marie de Médicis, soutient les missions et fait travailler les Dames de la Cour aux ornements qui leur sont destinés. En 1615, quand Champlain repart, il emmène de nouveaux missionnaires, les Franciscains, et élève la chapelle autour de laquelle va surgir la ville de Québec. Pour évangéliser les Peaux-Rouges, il demande l’envoi de bonnes familles de paysans Chrétiens qui apprendront aux sauvages à cultiver leur terre et leur âme par « l’exemple« .

  Peu après, le Père Joseph, grâce à l’appui de Louis XIII, organise de nouvelles missions en Orient. Le Roi de France, dans ces régions, est si bien considéré comme le protecteur des Chrétiens, que notre ambassadeur écrit à son maître qu’à Naxos et à Scio «La fleur de lys et le nom du Roi sont en même honneur que dans la propre France» (4G. Fagniez : Le Père Joseph et Richelieu, pp. 326 et 356, T. I.). Présenté au Roi par le Père Joseph en 1626, l’Archevêque de Naxos lui attesta la popularité persistante de la France dont le Roi prenait place dans les prières publiques, immédiatement après le Pape. 


         Louis XIII consacre la France à Marie avant de créer la première ambassade de France permanante à Jérusalem. L’ambassadeur de France était, en effet, le protecteur de la population en Terre Sainte et dans les Cyclades contre les exactions des fonctionnaires ottomans (E. Jarry : Les Missions coloniales Françaises. Almanach Catholique Français 1931, p. 264) . Des missions sont fondées à Constantinople, Smyrne, Alep, Beyrouth, Sidon, en Chypre et en Perse, etc… Le Roi les soutenait par de nombreuses libéralités, à tel point qu’en 1633 «le Saint Siège consentit à ce que les missionnaires désignés par le Roi, pussent se rendre à leur poste sans autre approbation que celle du Nonce en France » (E. Jarry : Les Missions coloniales françaises. Almanach Catholique Français 1931, p. 264) .

     A la même époque, en 1626, Richelieu fonde, pour les Antilles, la Compagnie des Isles, dont le but, dit-il, est «le peuplement des îles découvertes et la conversion à la Religion Catholique, Apostolique et Romaine des sauvages indigènes». Le 29 avril 1627, le Cardinal fonde la Compagnie des Cent Associés pour le Canada, à laquelle il impose les conditions suivantes :

       –La Compagnie de la Nouvelle France s’engage à ne faire passer au Canada que les Français catholiques, à en ransporter dès 1628 de deux à trois cents et jusqu’à quatre mille pendant les quinze années suivantes ; à se charger, trois ans durant, de la nourriture et de l’entretien des transportés ; à pourvoir, pendant quinze ans, aux frais du culte et à la subsistance de trois prêtres dans chaque poste de mission. Enfin, des avantages considérables seront faits aux sauvages convertis qui seront sensés et réputés naturels Français (G. Goyau : Origines Religieuses du Canada, pp. 56, 57).

          En 1639, la Mère Marie de l’Incarnation part au Canada et fonde hôpital, école, etc… Dès 1641, elle a plus de 50 fillettes à éduquer et plus de 700 sauvages à assister spirituellement et temporellement. En 1658, Mgr de Martigny-Laval est nommé Vicaire Apostolique : un séminaire est érigé en 1663 et Québec devient siège d’Évêché dès 1674. Grâce à l’esprit surnaturel du Gouvernement Royal, le Catholicisme va se répandre dans toute l’Amérique du Nord. Les expéditions du Père Marquette et de Cavelier de la Salle permettent de fonder de nombreuses missions en Louisiane, Hudson, Saint-Laurent, Natchez, Illinois, etc…

Le territoire du Canada et des États-Unis actuels a été arrosé du sang de nos missionnaires et évangélisé par eux : plus de vingt-cinq Évêchés aux États-Unis ont eu, pour premiers Évêques ou fondateurs, des Français. Et la perte de notre premier Empire Colonial sera une catastrophe, non seulement au point de vue national, mais aussi Catholique, car l’Angleterre y introduira le protestantisme et luttera sournoisement contre le Catholicisme.

Dans la fondation de toutes nos colonies ou établissements, les mêmes préoccupations apostoliques guident nos Rois : sur les côtes du Sénégal, à Madagascar, à l’Île Bourbon, etc… ainsi que dans l’Inde avec Martin, Dupleix etc… et en Indochine. Il n’est pas sans intérêt de constater que, dans ce dernier Pays dont l’Assemblée du Clergé de France de 1655 se préoccupe, les Évêques missionnaires. 

Louis XIV financera de sa poche les missions au Cochinchine.Nos Seigneurs Pallu et de la Motte Lambert préconisent dès 1658 l’instauration et le développement des vocations religieuses des deux sexes. A la fin du XVIII° siècle, Mgr Pigneau de Behaine (&741-1799)  https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Pigneau_de_Behaine                              grâce à l’appui de Louis XVI, peut faire rayonner le Catholicisme dans toutes les principautés constituant l’Indochine actuelle.

L’Ordonnance du Roi en date du 24 novembre 1781, manifeste une préoccupation très vive d’évangélisation :

Voulons que nos dits Gouverneurs, Lieutenant Général et Intendant fassent honorer et respecter les dits supérieurs et missionnaires dans les fonctions de leur ministère (art. III)…

Et encore:

Le Préfet Apostolique veillera particulièrement à ce que les esclaves, dans chaque paroisse, reçoivent de leur curé les instructions nécessaires et les sacrements de l’Eglise ; et dans le cas où il aurait connaissance de négligence ou empêchements de la part des maîtres en donnera avis au Gouverneur, Lieutenant Général ou Intendant afin qu’il y soit par eux pourvu (art. X)…

La Révolution et l’Empire arrêtent net l’essor colonial et missionnaire de la France. Avec la Restauration, l’évangélisation reprend et la conquête de l’Algérie rend possible, non seulement la reconstitution de notre actuel Empire Colonial, mais encore la magnifique renaissance des oeuvres et la création ou l’épanouissement des Instituts religions consacrés aux Missions, dans nos propres Colonies, comme aussi dans le monde entier. Les vrais Royalistes comprendont ici que le Sacré-Coeur du Père Charles de Foucault, ait rejoint celui des Vendéens, Coeur de l’Amour surmonté de la Croix du Sacrifice, espoir et salut de la France, dont le Général de Sonis fit son drapeau. Aussi, la France est-elle le Pays qui assure à l’Eglise le plus grand nombre de missionnaires, et ceux qui obtiennent les résultats les plus beaux. 


L’Empire, la Monarchie de juillet et la République maintiendront cependant le Protectorat Français sur les Lieux Saints, l’influence qu’il donne à la France favorisant leur politique étrangère : il ne sera abandonné qu’en 1926.b https://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/depuis-1535-la-france-s-engage-a-proteger-les-chretiens-d-orient_1296981.html


Un exemple entre beaucoup d’autres le prouve nettement : alors que les missionnaires allemands, pendant 26 ans, avaient converti péniblement 25 000 noirs au Cameroun, les Pères du Saint-Esprit Français, qui remplacèrent en 1916 les Allemands, en convertirent en quinze ans dix fois plus. Malheureusement, les principes maçonniques, sur lesquels repose la République, portent leurs fruits et tendent à tuer le recrutement missionnaire, à lutter sournoisement contre les missions, à détruire les bases de notre Empire colonial de la III° République et à faire disparaître ainsi l’influence de la France dans le monde. La Royauté Très Chrétienne avait donné à notre politique coloniale une impulsion et des méthodes basées sur l’apostolat Catholique et l’évangélisation des peuplades indigènes. Dans ce domaine également, il est nécessaire que le Roi revienne pour restaurer cette politique qui lui permettra de sauver ce qui reste de la Chrétienté et, par la France, de donner le monde à N.S. Jésus-Christ. Peut-être avons nous là l’explication de la mission du Grand Monarque à venir…


Hervé J. VOLTO, CJA, Président Honoraire de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué Officiel pour l’Italie

____

A lire : 
-Marquis de la Franquerie, La Mission Divine de la France (Ed. Sainte Jeanne d’Arc).
-Dominique Deslandres, Croire et faire croire, Les mission françaises au XVII° siècle (Fayard).
Pour approfondir :
-Brève histoire de la politique étrangère de la France  https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/04/03/breve-histoire-de-la-politique-etrangere-de-la-france-par-herve-j-volto-cja-des-comtes-voltolini-di-valtelina/

A propos Charte de Fontevrault

Né à Loudun (Anjou) le 17 décembre 1945, dans une fratrie de trois garçons dont j'étais le cadet, et royaliste depuis mon entrée à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Action Catholique, Action Providentialiste, Limites de la république, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Hervé Volto. L’ESPRIT APOSTOLIQUE DES ROI DE FRANCE TRES CHRETIENS – De la nécessité du retour de la Royauté

  1. Cher ami Volto , le futur Roi aura tellement à faire pour remettre la France sur les rails et la sortir des décombres dans laquelle elle va se trouver (imaginez les villes d’Allemagne après les bombardements de 1945 , telle sera la France , une ruine ), rééduquer les français lobotomisés du moins ce qu’il en restera après l’hécatombe qu’il va y avoir avec les vaccinés que voir plus loin , Moyen Orient , colonisation etc…… me semble plus que prématuré . L’espoir fait vivre dit-on . Mais ne nous leurrons pas les mois qui viennent vont être tellement difficiles (fin 2021/2022 entier ) que nous n’aurons pas d’autre choix que d’essayer de survivre seulement d’autant que Minus 1er va nous reconfiner vers le mois d’octobre et prépare déjà les esprits à une 4ème vague imaginaire mais nécessaire pour installer le GRAND RESET et cela passera sans doute par un black out internet total mondial: plus possible d’avoir de l’argent , plus de livraisons alimentaires ou carburant , plus rien . Et pour combien de temps ? bien malin qui pourrait le dire
    Je voudrais attirer votre attention sur deux faits : 11 septembre 2011 réunion de nos « élites satanistes » pour savoir comment se passerait une éventuelle attaque des USA sur leur sol : quelques heures après vous aviez l’attaque en grandeur nature sur les tours de NY
    2ème point : octobre (je crois) 2019 les mêmes satanistes se réunissent pour voir ce qui se passerait s’il y avait une épidémie mondiale : début 2020 on annonçait une épidémie majeure de COVID
    Le 9 Juillet 2021 les mêmes satanistes doivent se réunir pour voir ce qui se passerait si l ‘internet mondial tombait en panne. SEIGNEUR SOIT MISERICORDIEUX POUR NOUS ET POUR LE MONDE ENTIER
    Sans quoi dans l’esprit votre analyse est impeccable rien à dire

  2. Merci à Alain Texier et à Louis Chiren pèour leurs belles images.

    Pour le rest le Roi aura un long règne pour rechistianiser la France et ensuite réunir les puissances Chrétiennes en une cohalistion appelée EMPIRE DU SAINT ESPRIT et, par là, redonner le monde à N.S….

  3. Selon les pophéties de marie-Julie Jahenny, un général de la Loire inférieure (Loire atlantique) , ayant reçut par un voyant la révélation du Grand Monarque et sa localisation, ira le chercher avec une petite armée, dont un contingent Breton : le Roi caché, de son vrai nom SAR HENRI-Louis de Bourbon-Montpensier de Sainte-Croix de Valois d’Albon DE LA CROIX, Duc de Bretagne (on connait son som, mais on ne connait pas l’identité sous laquelle il vit actuellement, comme personne ne sait que le prince Kal-El de Kypton vit caché sous l’identité du modeste Clark Kent, humble journalsite de son état), arrivera en France par l’Est avec sa petite troupe, traversera miraculeusement toute la France avec elle, Crucifix en tête: il s’installera dans un réduit breton et, de là, il organisera la résistance. Il chassera l’usurpateur comme il repoussera les envahisseurs et reconquerra la France en sept mois. Il stoppera définitivement les ennemis de la France et de l’Eglise en un lieu-dit “La Croix” (peut-être La Croix de Bousset au Sud-Ouest de Clisson-44190-) et rétablira la Monarchie en France. Notre Roi sera Sacré à Reims sous le nom d’ Henri V de La Croix . Paris ayant été détruite entretemps, le Roi de France restauré établira sa capitale à Blois (41000).

    Le Roi de Blois relèvera la France par une Révolution Royale s’appuyant sur son nouvel Ordre de Chevalerie Militaire, Hospitalier et Religieux. Il chassera les musulmans de France. Il rassemblera progressivement tous les pays européens dans une confédération Monarchique et Chrétienne, aidant les pays encore en république à redevenir des Monarchies et réunissant les cousins Royaux autour d’un Table Ronde des chefs d’Etat couronnés. Alors que Rome sera assiégée et le pape menacé, celui que l’on nommera alors le Grand Monarque descendra en Italie délivrer le Saint-Père avec l’aide du Roi d’Espagne. Le Grand Monarque installera la capitale du Saint Royaume de France à Avignon et y donnera asile au Saint-Père. Sa Majesté Très Chrétienne Henri V de La Croix sera Roi de France et d’Italie et Empereur du Saint-Empire Romain et Franc restauré.
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2016/10/30/herve-volto-les-cinq-phases-du-retour-du-grand-monarque-sur-le-trone-de-france/

    Tout celà prendra des années : entre 25 et 40 ans. Il n’est pas impossible qu’au cours de son long règne, il ne reprenne l’oeuvre d’apostolat des Rois de France ses ancêtres.

  4. Ping : Une oeuvre diplomatique royale exceptionnelle, le protectorat francais sur les lieux saints ! | Le blog de la Charte de Fontevrault et du royalisme providentialiste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s