Compléments au C/R du Chapître  extraordinaire de la Charte du Vendredi 29 novembre 2019.

Vous avez  déjà pris  connaissance du post  « Vers le royalisme providentialiste. C/R du Chapître  extraordinaire de la Charte du Vendredi  29 novembre 2019 mis en ligne grâce au lien suivant »

https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2019/12/29/28147/

    En complément  avec les recherches  qui y sont  conduites, nous  vous prions  de  bien vouloir trouver maintenant  deux analyses  supplémentaires faisant  suite à des  contributions reçues à l’annonce de la tenue à Fontevraud l’Abbaye du Chapître  extraordinaire.

1) Réponse de Chouandecoeur à Absolem Absolem

Vous dites :

   « Les descendants subsistants de cette branche coupée des Bourbon de France, ainés par le sang, sont aujourd’hui en ligne féminine (Bourbon Parme) et naturelle (Faucigny-Lucinge, Charette de la Contrie, Roulleau de la Roussiere, et Challamel). »

Bonjour Absolem, Absolem

Si les mots ont un sens, « la branche coupée » dont vous parlez est en réalité la branche qui descend le Louis XVI, et de lui seul… et pour cause !

Que je sache ni les Bourbon Parme, ni les Faucigny-Lucinge et autres ne descendent de Louis XVI.

Ainsi dès la prémisse de votre raisonnement il y a une erreur de taille ; donc la conclusion et la solution que vous en tirez pour nous la proposer ne tient pas… par incohérence.

Si les prophéties (en autre celles de Marie-Julie) nous disent que le Grand Monarque descendra de la « branche coupée », il n’y a pas d’autre descendance que celle de Louis XVI. Encore une fois, elle seule EST LA BRANCHE COUPEE !

Je pourrais arrêter là, car rien que cette expression particulière, mais si précise, suffit pour savoir d’où sera issu le Grand Monarque.

Cependant, vous évoquez dans votre raisonnement et votre proposition deux ascendances possibles :

. L’ascendance féminine,

. L’ascendance naturelle (bâtarde).

Je voudrais vous montrer, sinon vous prouver, que même si ces deux branches sortaient de Louis XVI, elles ne pourraient pas monter sur le trône de France car ce ne serait pas le vouloir divin.

La preuve de ce que j’avance se trouve dans la Geste de Jeanne d’Arc !

Quelle est sa mission « de par Dieu » ?

  1. Redire expressément à tous, aux grands (les élites) et au peuple que le VRAI et SEUL Roi de France est le Christ, et uniquement Lui, par lequel a été fondé le Royaume,

  2. Remettre sur le trône de France Son Lieutenant, choisi par Lui et Lui seul,

Et c’est ce qu’elle fait !

Or qui est vraiment ce Charles ?

       Pour une grande partie de l’élite (même pour le roi en exercice Charles VI son père), et pour le droit et les juristes (officiellement reconnu comme tel par le traité de Troyes), comme pour les Anglais qui, de plus, le considèrent moins légitime que leur roi Henri V descendant d’une branche plus aînée par une femme (Isabelle de France) … c’est un bâtard

Nous avons ainsi dans Charles VII exactement le contraire du roi que vous proposez.

C’est la preuve par apophatisme du choix divin.

De par Dieu, Jeanne répond à votre suggestion : C’est NON !

Chouandecoeur

2) Réponse de Chouandecoeur à Hervé Volto

Vous dites :

« En attendant, confiant en la Divine Providence, elle s’engage dans une démarche d’unification de TOUS les Royalistes, rassemblant les actions des Princes à travers un Plan d’Actions Royales Mutuelles Immédiates (PARMI), sous réserve du respect de quatre conditions :

  1. Mener un combat contre le mondialisme : la France d’abord !
  2. Afficher notre vocation Catholique : Royalistes parce que Catholiques et Français.
  3. Participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu’il se donne : favoriser une union des droites.
  4. Considérer que le pouvoir ne pourra se faire QUE par les élections : être présent -s’il le faut et quand il le faut- dans la rue. »

Bonjour Hervé,

   C’est justement le constat d’échec de cette démarche qui nous oblige, après 30 ans (je crois que la durée est assez significative et tout à fait suffisante) de changer d’objectif, car cette unification est définitivement une chimère.

  1. Je vous accorde la première condition, mais ce « d’abord » que vous précisez sous-tend que ce n’est pas contre le mondialisme seulement que la France doit combattre, mais aussi contre tout ce qui l’empêcherait d’être la France (y compris n’importe quel pays qui tenterait individuellement cette action).
  2. Je suis bien sûr en accord avec vous sur ce point.

Par contre, sur les deux points suivants, je ne vous suis plus du tout :

  1. Il est hors de question de « participer aux luttes que mène le peuple avec les organisations qu’il se donne : favoriser une union des droites » quelles qu’elles soient. Faire cela c’est sacrifier au compromis nationaliste et le nationalisme est un concept révolutionnaire. C’est ce compromis nationaliste qui nous a fait tant de mal en 1914-1918, en 1939-1945, en ensuite, et encore de nos jours, retardant à chaque fois le retour du roi par son ambiguïté dans les esprits. C’est d’ailleurs sa vraie utilité : Retarder, retarder toujours la possibilité du Roi
  2. « Considérer que le pouvoir ne pourra se faire QUE par les élections : être présent -s’il le faut et quand il le faut- dans la rue. »

Là encore il n’en est pas question.

Le vote blanc n’étant pas comptabilisé, on a affaire à des tricheurs en bande organisée, et on ne se met pas à la table des tricheurs pour jouer la façon dont on va être mangé…

On est toujours sûr de perdre… Il ne faut donc JAMAIS aller voter !

Et jamais le vote blanc ne sera considéré comme une expression car nos bons démocrates savent très que s’ils l’acceptaient ils pourraient être immédiatement déconsidérés et rejeté légalement et sans choix nominal, ce qui est le pire pour eux car c’est le système démocratique tout entier qui serait mis à bas légalement.

Bien à vous.

  Chouandecoeur

 

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Action royaliste, Blogs et sites providentialistes, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Compléments au C/R du Chapître  extraordinaire de la Charte du Vendredi 29 novembre 2019.

  1. Louis Chiren dit :

    « on a affaire à des tricheurs en bande organisée, et on ne se met pas à la table des tricheurs pour jouer la façon dont on va être mangé…

    On est toujours sûr de perdre… Il ne faut donc JAMAIS aller voter !

    Et jamais le vote blanc ne sera considéré comme une expression car nos bons démocrates savent très bien que s’ils l’acceptaient ils pourraient être immédiatement déconsidérés et rejeté légalement et sans choix nominal, ce qui est le pire pour eux car c’est le système démocratique tout entier qui serait mis à bas légalement »

  2. Je voudrai donner mon avis sur la nation Française et puis je laisserai la parole à quelqu’un d’autre…

    Chaque nation a un chef naturel suscité PAR DIEU (Eccl. 17:14) : LA NATION FRANCAISE EST UNE NATION CATHOLIQUE, ELLE EST LA FILLE AINNEE DE L’EGLISE ET L’EDUCATRICE DES PEUPLES.

    Pourquoi tant de miracles et de privilèges accordés aux seuls Rois de France? parce que leur Race est celle du Roi David et donc celle de la Sainte Famille ! Jude, le fils de Saint-Jacques le Mineur (Actes 1:13), que l’on ne doit pas confondre avec son oncle paternel Saint-Jude Thadée, est envoyé EN GAULE avec Saint-Joseph d’Arimathie et les Saints Evangélistes (Isaï 49:12).

    Ce Jude, ayant récupéré la Sainte Lance de Longin deviendra le PORTEUR DE LANCE, en latin PHERE-ANCOS, ou en Gaulois FRANCOS ! Francos, en latin FRANCUS, fils de Saint-Jacques le Mineur (Actes 1:13), Apôtre et Parent de N.S. Jésus-Christ, EST TRANSPORTE EN GAULE (Isaï 49:12) avec les Saint Evangélistes par Saint-Joseph d’Arimathie : il deviendra LE PERE DES FRANCS ET DES ROIS DE FRANCE (Génèse 49:10) ! LA FRANCE, nation des Francs qui a Dieu pour fondateur, deviendra une grande nation (Génèse 12.1-3), Une Race élue, un Sacerdoce Royal, une nation Sainte, un peuple acquis (I Pierre 2:9-10), réalisant la promesse Divine d’éternité de la descendance Royale Davidique (II Samuel 7: 8-13).

    Si Jérémie (Jérémie 31:18) indique que les tribus dignes de Dieu se sont dirigées vers LE SEPTENTRION, le prophète Esaïe précise qu’elles devront se trouver, « aux derniers jours », dans des pays lointains situés AU NORD-OUEST de la Palestine (Esaïe 49 :12) : ces pays situé aux extrémités de la terre et localisé Nord-Ouest de Jérusalem est bien… la France, agrandit par le saint Empire Carolingien.

    Diue ne laissant pas Ses oeuvres inachevées, restaurera la Monarchie Très Chrétienne en France (Jérémie 33:15-17; Esaï 49:12). Ainsi, le Grand Monarque défendra la Chrétienté grâce à une Sainte Chevalerie dévouée (Luc 22:35-36). C’est l’Enfant Divin qui gouvernera LES NATIONS avec une verge de fer (Apocalypse 2:26-27). Il existe dans les enseignements de l’Eglise la tradition synoptique de la conscience de la filiation Divine de N.S. Jésus-Christ et le rapport du Fils, c’est à dire Jésus Lui-même, avec les fils, les Rois (Matthieu 11:27) et les papes appellaient les Rois de France ENFANTS DE DIEU. Le terme d’INFANT est d’ailleurs restée au sein de la Maison Royale d’Espagne. Le Roi de France, Fils de Dieu ? INRI annonce HENRI !

    Diue ne laissant pas Ses oeuvres inachevées, restaurera la Monarchie Très Chrétienne en France : EN VERITE, EN VERITE, JE VOUS LE DIT, QUI ACUEILLE CELUI QUE JE VOUS ENVPOIE M’ACUILLE, ET QUI M’ACCUEILLE, ACCUEILLE CELUI QUI M’A ENVOYE (Jean 13:20) !

    Acuillons le Roi qui revient, comme les Gallo-Romains acueillirent Clovis…

    En conclusion : Parce qu’Israel a démérité, Dieu a voulu transféré sa Royauté à une nouvelle nation (Matthieu 21-43) : LA FRANCE (Isaï 49:12) ! une grande nation (Génèse 12.1-3), Une Race élue, un Sacerdoce Royal, une NATION Sainte, un peuple acquis (I Pierre 2:9-10), réalisant la promesse Divine d’éternité de la descendance Royale Davidique (II Samuel 7: 8-13).

    Tertio, souvenons-nous que N.S. Jésus-Christ a dit à Saint-Rémy :

    -Dit lui (au Roi Clovis, fraichement baptisé), que je lui donne, à lui ET A SA DESCENDANCE, le Royaume borné par le Rhin, les Alpes, la mer Méditérannée, les Pyrénnées, l’océan Atlantique et la mer appellée Manche !

    Face à la violence sournoise qui s’exerce partout, contre l’âme de nos enfants, contre les catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l’hoinneur de la GFrance, nous, Royalistes, nous devons opposer SANS RELACHE nos valeurs Chrétiennes, familiales et patriotiques.

    DIEU, PATRIE, FOYERS ET ROI LEGITIME !

  3. Personne ne veut ajouter quelque chose ? bon, alors voilà, après mure reflexion, et vu l’horizon politique qui s’assombrie, une nouvelle suggestion :

    aujourd’hui le Prince Jean d’Orléans décroche son téléphone et appelle quand il veut les Princes étrangers, aussi bien issus de Familles régnantes que prétendantes : il leur est à tous apparenté et a un statut reconnu internationalement, ce qui lui ouvre bien des portes. Le Prince Louis de Bourbon n’a d’ouverture princière ni par sa mère ni par sa grand-mère, tout au plus a-t-il une arrière-grand-mère qui fut une des petites-filles de la Reine Victoria… Le Prince Henri de La Croix n’aurait d’ouverture dynatique qu’auprès des Habsbourg comme descendant du fils de Marie Antoinette et des Bourbons espgnols : Espagne, Deux-Siles, Parme.

    Louis et Henri sont relativement isolés auprès des Cours, leur seule force ne peutêtre que politique. On y revient toujours : la théorie sucessorale ne résoud rien à elle seule aujourd’hui, seule l’action politique peut leur donner du poid, comme elle avait donné du poid au Comte de Chambord puis au Duc d’Anjou et de Cadix.

    On en revient à ce que Alain Texier, CJA, appelle le PARMI, Plan d’Actions Royales Mutuelles Immédiates
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2015/02/06/qui-remettra-la-couronne-de-france-sur-la-tete-dun-bourbon-que-la-fete-commence-la-charte-de-fontevrault-ouvre-le-rideau-priere-et-action/ :

    nous seront dès lors attentifs avec lui à ce que dit le NOTRE PERE :

    -Que votre volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel !

    Car SUR LA TERRE signifie aussi LA MONARCHIE ROYALE TRES CHRETIENE DE DROIT DIVIN ET DONC… LE TRONE ! Ce qui nous oblige DANS L’ATTENTE DU PRINCE, à SERVIR LE PRINCIPE, sans tomber dans les querelles dynatiques.

    Par le Plan d’Action Royales Mutuelles Immédiates (PARMI), il est possible tout en priant comme si tout dépendanit de Dieu, d’agir comme si tout dépendait de nous et rassembler pour celà des Royalistes de toute tendance, sous les 4 conditions suivantes :

    1. Mener un combat contre le mondialisme : moratoire sur la dette publique, grâces fiscales (privilège du Roi), protection de notre agriculture et de notre industrie, retour au franc;

    2. Afficher nos racines Chrétiennes : référence aux principes Chrétiens inscrite dans la constitution, rappeler l’action des penseurs Catholiques-Sociaux, respect de la Vie de la consception à la mort, affirmation du mariage fondé sur l’union d’un homme et d’une femme, responsabilité des parents dans l’éducation des enfants, oui à l’immigration mais à une immigration européenne, de culture Chrétienne, lutte contre la christianophobie, soutient politique aux communautés Chrétiennes dans les pays où elles sont menacées, respecter le principe : “cujus regno, ejus religio”;

    3. Prendre part aux luttes du peuple, dans les organisations que celui-ci se donne : IL FAUDRA BIEN, SOUS PEIN DE LAISSER LE TERRAIN POLITIQUE A L’ENNEMI, soutenir en fonction de l’intéret national l’ALLIANCE ROYALE ou CIVITAS, ou tout parti patriote ou souverainiste :  » Notre Patrie à nous c’est notre terre, notre Foi, notre Roi (Chevalier de Charette) « . Parallèlement, pour répondre à la grave crise que connaissent les populations, nous pensons utile de prendre des contacts avec des organisations politiques Royalistes et non-Royalistes, pour leur proposer une unité d’action à travers la mise en place ensemble d’un conseil Français de résistance à l’occupant, sous forme d’un cartel d’organisations : l’Appel d’Angers a débouché sur la convention des Droites voulue par Marion Maréchal et Eric Zémour. C’EST DEJA EN ROUTE !

    4. Considérer que le changement ne pourra se faire QUE par les élections : être présents -quand et si celà est nécessaire- dans la rue. Usage de la propagande et de l’agitation. La propagande consiste à diffuser globalement l’ensemble des idées Royalistes relatives au projet de socièté que ceux-ci proposent : INDEPENDANCE ET RAYONNEMENT DE LA FRANCE, VOCATION CATHOLIQUE LA « NATION DES FRANCS QUI A DIEU POUR FONDATEUR », VOULUE FILLE AINEE DE LK’EGLISE ET EDUCATRICE DES PEUPLES. L’agitation consiste à diffuser un message restreint souvent formulé par un slogan ou un mot d’ordre lancé dans une manifestation -”Ni maçonnique, ni islamiste, la France est Catholique !” ou “La France aux Français !”- illustrant tel ou tel aspect du projet Royaliste. Il paraît judicieux de décliner notre combat selon 3 axes : un axe spirituel, un axe politique, un axe socio-économique.

    Pourquoi ce Plan d’Actions Royales Mutuelles immédiates ?

    Nous partons du principe qu’il est de notre devoir d’agir pour ce que nous savons être bon. Les scrupules des honnête gens à s’inscrire dans l’action servent les œuvres de la Révolution et sont propices à ses projets à venir.

    A qui ce PARMI est-il destiné ?

    Aux Catholiques suffisamment éclairés pour être conscients de leur devoir moral,
    Aux personnes de bonne volonté dont les valeurs morales sont suffisantes pour comprendre la nécessité d’un ordre naturel pouvant servir de socle à la Royaluté sociale du Christ, suffisantes pour se traduire en acte, une action consacrée au SACRE-COEUR, parfois uni au Coeur Immaculé, double-COEUR DE L’AMOUR surmonté de la CROIX DU SACRIFICE, espoir et salut de la France.

    Confiant en la Divine Providence, rien ne nous empèche d’espére le retour en France des institutions qui la firent naître, propérer et en firent aussi sa Grandeur…

  4. Et puis l’abbé Georges de Nante nous a légué UNE POSSIBILITE A’CTION PROVIDENTIALISTES :
    on connait l’Abbé de Nantes pour ces 150 POINT DE LA PHALANGE, Catholique, Royaliste, Communautaires (communautarisme Chrètien) http://crc-resurrection.org/toute-notre-doctrine/150-points-de-la-phalange/ qui définissent UNE ACTION CATHOLIQUE ET FRANCAISE, ROYALOISTE ET PROVIDENTIALISTE, laissant humblement à Dieu le choix du Roi à venir car « CHOISIR SON PRINCE, C’EST DEJA ETRE REPUBLICAIN ! »…
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2018/02/04/la-contre-reforme-catholique-de-labbe-georges-de-nantes/

    J’avais écrit moi-même un article sur la Phalange
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2013/07/16/du-phalangisme-de-quelques-tenants-et-aboutissants/

    Maurras avait anticipé l’action future de l’Abbé de Nantes :

    -Une Action Française se reverra par la force des choses. Notre façon de combattre sera reprise, par le simple effet de la volonté intéressée de la France, de la nôtre, qui durera en elle et qui sera précisément ce que les naufrageurs ne veulent pas. Nous avons falli leur ôter de la bouche leur sale gagne pain (le 6 Février 1934), le sale butin qu’il en tirait ! Or si tout passe, tout revient. Leur précautions ont beau être serrées comme des chaines. L’espérence est reine de tout politique : le désespoir est » la sottise absolue « . En sus de l’espérance il existe, au surplus, des assurances et des confiances qui, sans tenir à la foi religieuse, y ressemble sur le modeste plan de nos certitudes terrestres : je ne cesserai de répéter que les Français ont deux devoirs naturels , compter sur le patriotisme de leur pays, et se fier à son intelligence. Ils seront sauvés par l’un et par l’autre, celle-ci étant pénétrée, de plus en plus, par celui-là. Il sera beaucoup plus difficile à ces deux grandes choses Françaises de se détruire que de durer ou de vivre. Leur disparition simultanée leur couterait plus d’effort que la plus âpre des persévérances dans l’être que les plus pénibles maïeutique du renouveau (Charles Maurras, POUR UN JUEN FRANCAIS, Editions Amiot-Dumont, p.222).

    Le Marquis de la Franquerie ne s’y était pas trompé, qui écrivit dans les années 70 du XX° siècle un livre magistral : MAURRAS, GRAND DEFENSEUR DES VERITES ETRENELLES (Editions de Chiré).

  5. Pour terminer…

    L’abbé de Nantes, fondateur de la Contre-Réforme Catholique au XXI° siècle, avait écrit quand à lui en 1987 :

    Un jour se lèveront des phalanges
    http://crc-resurrection.org/toute-notre-doctrine/150-points-de-la-phalange/
    de toute nations, de toute classe, pour la renaissance de l’Eglise et le salut du monde. Leur action s’inspirera nécessairement du patrimoine de sagesse que récapitulent nos 150 Points de religion Catholique, d’Action Française, de vie communautaire. On aura beau voir et dire, on ne reconstruira rien en dehors ou au rebours de ces principes que nous tenons de nos pères.

    LES 150 POINTS DE LA PHALANGE (Catholique, Royale, Communautaire)

    POINTS 1 à 50: CATHOLIQUE

    –Notre catholicisme est intégral. Il embrasse avec vertu toute la foi, la discipline de sacrement, la morale de l’Eglise Romaine sous leur forme la plus traditionnelle et la plus épanouie. Il rejette par conséquent tout ce qui lui est contraire ou par trop étranger ou ennemi. Il s’agit de “chercher le Royaume de Dieu avant tout et sa justice”, assuré de recevoir “le reste de surcroit”. Ce qui n’empêche pas mais nous commande au contraire, de travailler au Bien Commun de nos familles, de nos métiers et communes, de notre Nation, dans un amour du prochain éclairé et fort, tout motivé par l’Amour de Dieu qui est Père de tous. Tel est notre “théocentrisme” si fort opposé au libéralisme au laïcisme, au sécularisme de ce temps. C’est le “Omnia instaurare in Christo” de saint-Paul (Ephésiens 1:10), choisi par Saint-Pie X, et c’est aussi la devise de Sainte-Jeanne d’Arc, qui est Patronne de la France: “Dieu premier servi!”.

    POINTS 51 à 100: ROYALE !

    –Notre nationalisme intégral -La nation nepouvant être séparée du Roi, qui incarne la nation, le nationalisme intégral porte au Royalisme- est une autre face, pas du tout contradictoire, mais complémentaire, de notre charité. Elle considère en effet les choses humaines, les réalités temporelles où elle veut que règnent la grâce et la loi Divine, dans leurs natures et leurs fonctions, par expérience et raison. C’est une autre sagesse et un autre art. La science et l’art politiques ont pour objet la tranquillité de l’ordre temporel et la sauvegarde di Bien Commun qui sont le voeu profond de toute nation: en France, tout ce qui est national est Royal, et notre Royalisme vient de notre patriotisme.

    79. La restauration d’une autorité souveraine et légitime

    La « divine surprise » que nous accordera notre Mère Immaculée sera donc d’abord la restauration de l’autorité politique. Elle la fera en Russie tout d’abord pour inaugurer le temps de paix qui sera donné au monde, elle l’opèrera aussi en France certainement, puis dans d’autres pays selon les desseins de la Providence divine pour instaurer le règne universel du Christ-Roi.

    Le pouvoir de ce Souverain voué au bien commun de la nation sera Légitime, c’est-à-dire qu’il pourra justifier son autorité et obtenir le consentement du peuple qui y verra une réalité fondamentale, une vérité, une bonté, une beauté souveraines.

    Cette légitimité peut résulter, tout d’abord, du simple rétablissement de l’ordre et de la paix par la force. Dans le chaos, la ruine, le Roi, bon ou mauvais, impose sa loi.

    Cependant, aucun pouvoir ne pouvant durer en s’appuyant uniquement sur la force, il lui faut acquérir une légitimité naturelle par les services rendus à son peuple qui, en retour, lui manifeste une reconnaissance capable de consacrer son autorité. Ces services concernent les nécessités naturelles : gérer l’ordre, faire respecter la justice, défendre le peuple contre les ennemis, assurer les conditions de la prospérité du pays.

    Cette légitimité naturelle est déjà de droit Divin, car l’auteur des lois naturelles des États est Dieu lui-même. Si bien que le peuple ne doit pas seulement trouver intérêt à être sagement gouverné, mais, plus profondément, il doit éprouver le sentiment religieux de la soumission due à une autorité en laquelle se manifeste la puissance Divine pour son bien et pour aider au salut des âmes : l’autorité Royale.

    Cependant, cette légitimité naturelle ne change en rien l’homme qui en est investi, cela ne le “ sanctifie ” pas nécessairement et nous sommes encore à ce point au niveau de la nature commune, à ne pas confondre avec la grâce du Christ et la vie surnaturelle ! qui interviennent dans une seconde sorte de légitimité : la Légitimité mystique Chrétienne.

    Cette dernière repose sur la fidélité populaire enracinée dans la foi Catholique : la vertu d’obéissance religieuse que pratique le fidèle entraîne dans son sillage l’obéissance politique, et la transforme, la “ surnaturalise ”. Dans ce cas, c’est la foi au Christ qui conduit à la fidélité au souverain.

    POINTS 101 à 150: COMMUNAUTAIRE !

    -Notre écologie spontanéiste, beaucoup moins connue, rarement bien comprise , renferme dans son harmonie naturelle tout le secret des paisibles bonheurs humains : membre d’une famille à laquelle il se doit, le phalangiste, Royaliste parce que Catholique et Français, se voue naturellement et quotidiennement à la prospérité de cette famille, tant corporelle que spirituelle, où le sort de chacun dépend de tous. La science et l’art de cette vie commune familiale, intrefamiliale, humaine, devrait s’appeler l’écologie communautaire

    . La Noblesse, c’est la reconnaissance publique du rôle social de la famille.

    . La Royauté, c’est le couronnement de la Famille et de l’Etat.

    -DIEU, FAMILLE, PATRIE, TROIS MOTS QUI SE COMPLETENT ET QU’ON NE DEVRAIT JAMAIS SEPARER. SI CHAQUE INDIVIDU VOULAIT CONSTRUIRE SUR CES TROIS BASES, TOUT IRAIT BIEN ( Bienheureux Marcel Callo -1921-1945).

    Pour beaucoup de ces Phalangistes, le sceau et l’emblème de la Contrrévolution est la dévotion au SACRE-COEUR, ou COEUR DE LA’MOUR surmonté de la CROIX DU SACRIFICE, qu’ils arborent dès les guerres de Vendée sur le Drapeau national, avec la devise « Espoir et salut de la France » : le Général de Sonis en fera son drapeau.

  6. PPOUR CONCLURE : NON, le nationalisme et le compromis nationaliste NE SONT PAS des conceptions révolutionnaires !

    Voici la définition du terme PATRIE selon le Chevalier de Charette :

    -Notre Patrie à nous, c’est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous.
    Notre Patrie, c’est notre Foi, notre Terre, notre Roi. Mais leur Patrie à eux, qu’est-ce que c’est ? Vous le comprenez, vous ? Ils veulent détruire les coutumes, l’ordre, la tradition. Alors, qu’est-ce que cette Patrie narguante du passé, sans fidélité, sans amour ? Cette Patrie de billebaude et d’irréligion ? Pour eux, la Patrie semble n’être qu’une idée, pour nous, elle est une terre. Ils l’ont dans le cerveau ; nous, nous l’avons sous les pieds, c’est plus solide ! Et il est vieux comme le diab’ leur monde qu’ils disent nouveau et qu’ils veulent fonder dans l’absence de Dieu…
    On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions… Faut rire ! Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle, sommes une jeunesse, Messieurs ! Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de fidélité ! (Chevalier de Charette, « Discours à ses officiers », extrait de la préface de « Charrette, chevalier du Roi ». Michel de Saint-Pierre. – Éd. Folio Poche).

    Nation désigne souvent Israël (Genèse 12.2 ; Genèse 18.18 ; Exode 19.6), parfois avec un accent de reproche (Deutéronome 32.28 ; Ésaïe 1.4). Peu à peu, cependant, on prit l’habitude de se servir, pour les descendants de Jacob, du mot am = peuple ; sans doute, ici et là (Deutéronome 6.14 ; Juges 2.12 ; 1 Chroniques 5.25), le mot pluriel amîtn désigne les nations.

    L’Ancien Testament est imprégné de l’idée que Dieu préside à l’établissement des Empires. Tous d’abord, CAHQUE NATION A UN CHEF NATUREL SUSICTE PAR DIEU (Eccl. 17:14) : LE ROI, C’EST L’INCARNATION DE LA NATION, le Père du Peuple. Même les gitans ont un Roi ! Le Roi est un point de rencontre, un axe du monde,reliant le ciel et la Terre: Lieutenant de Dieu sur Terre, il fait descendre les Grâces du Ciel sur son peuple et, chef naturel de sa nation, il fait remonter les prières de son peuple vers le Ciel. En Grande Bretagne et dans les Monarchies du Nord, on en a parfaitement conscience.

    La France (Isaï 49:12) est une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis (1 Pierre 2:9-10). Pourquoi tant de miracles et de privilèges accordés aux seuls Rois de France ? parce que leur Race est celle du Roi David et donc celle de la Sainte Famille ! Jude, le fils de Saint-Jacques le Mineur (Actes 1:13), est envoyé en Gaule (Isaï 49:12) avec Saint-Joseph d’Arimathie et les Saints Evangélistes. Ce Jude, que l’on ne doit pas confondre avec son oncle paternel Saint-Jude Thadée, ayant récupéré la Sainte Lance de Longin deviendra le PORTEUR DE LANCE, en latin PHERE-ANCOS, ou en Gaulois FRANCOS! Francos, en latin Francus, fils de Saint-Jacques le Mineur (Actes 1:13), Apôtre et Parent de N.S. Jésus-Christ, est père des Francs et des Rois de France (Isaï 49:12), réalisant la promesse Divine d’éternité de la descendance Royale Davidique (II Samuel 7: 8-13).

    Concervé dans les archives Royales de Madrid, Il ceremoniale historico e politico (c’est écrit en italien, c’est peut-être la copie destinée à la Couronne de Naples ou au Saint Siège), sous le titre Opera uilissima à tutti gliambasciatori, définit ainsi la titulature du Roi de France:

    –LOUIS XV (le Roi de l’époque), PAR LA GRACE DE DIEU ROI DE FRANCE ET DE NAVARRE, DU SIEGE APOSTOLIQUE LE BIENFAITEUR HEREDITAIRE, DE L’EGLISE DE ROME LE PROTECTEUR PERPETUEL, DE LA LIBERTE DES LIEUX SAINTS LE DEFENSEUR SOUVERAIN DU DROIT.

    Ici se trouve la Mission Divine du Roi de France. La France n’est pas la Hollande : c’est la nation des Francs qui a Dieu pour fondateur, le Fille Aînée de l’Eglise et l’Educatrice des Peuples.

    CATHOLIQUES ET FRANCAIS, TOUJOURS ! ET ROYALISTES PARCE QUE CATHOLIQUES ET FRANCAIS…

    Une véritable stratégie Royaliste visera un doubble objectif :

    -Faire connaître les activité Royalistes et en rendre compte : université d’été, Marche pour la Vie, Veillée pour la Famille, Session de jeunes, conférences, Fête du Livre, Messe pour Louis XVI et Marie-Antoinette, Pèlerinages à Cotignac, à Paray-le-Monial, à Pontmain, à Tilly, à Chartres, etc…

    -Traiter de l’actualité et livrer des informations à la lumière de notre Foi Catholique et dans la fidélité à notre tradition nationale, qui est Catholique et Royale.

    Une véritable presse Royaliste fournira des éditoriaux avec des réflexions sur l’actulaité politique (défense de la famille, combat pour la vie, salubrité morale, école, culture, etc…), des dossiers spécialisés, des entreteient exclusifs, des rencensions d’ouvrages, des nouvelles des activités d’associations amis.

    LE TOUT EN LAISSANT HUMBLEMENT A DIEU LE CHOIX DU ROI A VENIR, DONT ON NE COMNAIT QUE LE NOM : HENRI V DE LA CROIX !

  7. PS

    La nation Française étant inséparable du Roi, qui personifie la nation, le nationalisme intégral porte au Royalisme. Dire le contraire, c’est faire le jeux des loges écclésiastiques qui voudraient « mondialiser » le Royalisme.

    CATHOLIQUE ET FRANCAIS TOUJOURS ! ET ROYALISTES PARCE QUE CATHOLIQUES ET FRANCAIS…

  8. Absolem Absokem dit :

    Il n y a pas de descendance directe subsistante de Louis XVI : Naundorff etait un imposteur : l’ADN a parle.
    La branche ainee Bourbon de France a coupee une deuxieme fois avec l assassinat du Duc de Berry, fils de Charles X, par Louvel. On connait la suite : la naissance de l Enfant du miracle, apres la petite Louise d Artois (dont descend le Prince Sixte Henri de Bourbon Parme) mais aussi deux filles avec Amy Brown (les comtesses de Vierzon et d Issoundun dont descendent les Charette de la Contrie et les Faucigny-Lucinge) et un fils avec Virginie Oreille (Ferdinand Oreille dont descend la famille Challamel).
    Le sang de St Louis reste le sang de St Louis et ces descendants en sont bien les aines. Il faut les contacter au nom du Providentialisme qui
    attend le roi selon la loi de Dieu et non pas des lois humaines comme les lois fondamentales du royaume.

    • Aleph-5 dit :

      L’ADN a parlé ! Mais les choses ne sont pas aussi limpides que cela. Certes, pour déterminer une filiation ou pour rechercher un individu à partir de traces ou prélèvements ADN, il n’y a aucun doute possible. A ce stade l’ADN qu’il soit nucléaire (père + mère) ou mitochondrial (mère), la fiabilité sur deux générations est quasi absolue et ne sera donc pas contestée. Par contre, l’ADN nucléaire, celui dont on parle lorsqu’on évoque l’ADN est tributaire des mutations génétiques qui se produisent immanquablement au fil des générations. Donc sujet à interprétations. Pour plus de certitude, on peut procéder à des recherches sur les marqueurs STR du chromosome Y (père) qui vont permettre de situer géographiquement vos origines. Ainsi, l’haplogroupe des bourbons situe leurs origines aux environs de la mer Noire.
      Cependant il est permis d’émettre quelques réserves. Ainsi un test de ce type a été effectué sur des triplés DAHM, résultat pour le patrimoine génétique français/allemand (pour ne citer que celui-là) : Nicole 11% ; Jaclyn 18% ; Erica 22,3%. Ce patrimoine aurait dû être rigoureusement identique. On peut toujours impliquer la fiabilité des tests dès lors que l’on n’est pas satisfait du résultat.
      Par conséquent je ne serai pas aussi catégorique pour ce qui est d’exclure Hugues de Bourbon de la lignée authentique des Bourbons. A ce sujet, avons-nous les ADN des Orléans et des Anjou ? Non ! Il y aurait pourtant beaucoup d’enseignements à en tirer.

  9. Ping : Pour vous aider à retrouver des articles récents mis en ligne sur le blog de la Charte de Fontevrault | La Charte de Fontevrault

  10. Même si les Lois Fondametales du Royaume de France
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2013/09/23/les-lois-fondamentales-du-royaume-de-france-constitution-de-lancienne-france/

    furent inspirèes par Dieu : vision prophétique de Saint-Rémy sur la vocation catholique de la France (qui sera à la base de son Testament, avec ses bénédctions et ses malédications), le Songe d’Hugues Capet, la Triple Donation de Sainte Jeanne d’Arc et le message contenu danbs l’apparition de la Rue du Bac…

  11. Nicolas Magne dit :

    Quelques remarques…
    « Il ne faut JAMAIS aller voter. » La chose est inexacte.
    – Croire que, dans l’état présent des choses, la restauration politique puisse sortir des urnes relève de l’utopie.
    – De surcroît, il apparaît que toutes les tentatives humaines (légitimes) pour opérer cette restauration (dans tous les ordres, y compris politique) se sont soldés par des défaites. On ne comprend rien aux temps présents si l’on refuse de considérer leur dimension proprement apocalyptique : la plupart des signes annoncés appartiennent à notre présent, et manifestent que nous sommes parvenus à la fin des temps – qui n’est pas stricto sensu la fin du monde. Ce pourquoi la solution providentialiste apparaît – et de surcroît à la lumière des révélations privées – comme la seule solution possible. Toutes les autres « solutions » sont des écoles de désespoir, dans la mesure où elles sont en tout et pour tout humaines, en un temps où rien de peut encore réussir tant que l’heure de Dieu n’a pas encore sonné. « J’attends le Saint-Esprit et les Cosaques », comme disait le « pèlerin de l’Absolu ».
    – Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire, ni participer aux combats menés contre le désordre grandissant qui est connaturel à l’apostasie générale. Mais cela signifie qu’il faut toujours garder la distance nécessaire vis-à-vis de ces mêmes combats : les mener, certes, mais sans perdre de vue que la victoire ne pourra être donnée que lorsque sonnera manifestement l’heure de Dieu.
    – Alors, ne JAMAIS voter ? Sans doute pas. Il est (en un sens malheureusement) des situations où il moralement nécessaire de voter. Lorsque la République irlandaise soumet au peuple (prétendument souverain) la question de savoir s’il faut ou non légaliser l’avortement, il y a un devoir d’aller voter « NON ». Lorsque la République italienne soumet le divorce au référendum (c’était dans les années 1970), il y a un devoir d’aller voter contre le divorce, etc. Même s’il est en soi ignoble que de mettre aux voix la proscription de l’infanticide ou l’indissolubilité du mariage, c’est-à-dire de mettre aux voix la loi divine naturelle, mettre aux voix le choix entre Jésus et Barabbas. Oui, mais à partir du moment où – bien sûr illégitimement – Pilate pressé par qui vous savez met dans la balance Jésus et Barabbas, on n’a pas le droit de ne pas voter Jésus. On n’a pas le droit de se soustraire à la profession de la loi divine, y compris et surtout lorsque l’Ennemi nous somme de choisir. Bien sûr, il s’agit ici d’une situation extrême. Mais précisément, nous sommes parvenus à l’âge des extrêmes.
    – Bien sûr les prochaines échéances électorales ne relèvent pas de cette logique. Elles ne sont que comédie. Peut-on néanmoins y pratiquer un quelconque « vote tactique », fruit du « compromis nationaliste » cher à Maurras ? Ou bien pareilles questions ne sont-elles pas complètement dépassées au vu de la grande nullité de l’offre électorale, y compris à « l’extrême droite » ?
    – Les Bourbon-Parme pourraient à mon sens être envisagés à plusieurs points de vue. Du dernier duc de Parme régnant au prince Xavier (et semble-t-il jusqu’au prince Sixte-Henri), ils sont les seuls Bourbon connus demeurés fidèlement attachés à l’authentique tradition royale française, incarnée au XIXe siècle par leur oncle le Comte de Chambord. Mais sous ce rapport aujourd’hui, et demain, je ne vois de ce côté-là que le prince Sixte-Henri (qui n’a pas fait souche). Tous les autres Bourbon-Parme se sont ralliés peu ou prou aux idées et aux mœurs de la « conjuration antichrétienne » dominante. On peut amèrement regretter le prince Xavier. Par les femmes, il sont en effet les plus proches du Comte de Chambord et de Charles X. Mais peut-on envisager de sauter à pieds joints par-dessus la loi de masculinité ? Dans la mesure où nous en serions arrivés à une situation analogue à celles qui permirent le passage des Mérovingiens aux Carolingiens et de ces derniers aux Robertiens pourquoi pas ? quand on sait que ces trois familles étaient précisément liées par les femmes. Du moins la question peut se poser. Surtout quand on considérait où en étaient arrivés les autres Capétiens connus. Mais quand on voit où en sont aujourd’hui rendus les Bourbon-Parme, à une honorable exception près (celle que j’ai dite), on se prend à douter, sauf providentiel retournement, de la légitimité d’une telle solution.
    – Pour ce qui est de la descendance du duc de Berry et d’Amy Brown, il faudrait prouver qu’il y ait eu entre eux deux mariage sacramentel valide. Il y a des arguments en faveur de cette hypothèse. Toutefois, on ne voit pas que le duc Berry ait pu se marier avec Marie-Caroline de Bourbon-Siciles sans qu’auparavant un hypothétique précédent mariage n’ait été déclaré nul… en sachant que les enfants d’un mariage déclaré nul a posteriori sont des enfants légitimes. Mais là aussi, il faudrait sauter à pieds joints par dessus la loi de masculinité, puisque la descendance du duc de Berry et d’Amy Brown passe par leurs deux filles : la comtesse d’Issoudun et la comtesse de Vierzon.
    – A supposer que « la science » ait prouvé que Naundorff ne fût pas Louis XVII, ce ne serait certainement pas la preuve à soi seul qu’il n’y ait présentement pas de descendance de Louis XVI ! Il y a plusieurs questions en soi absolument distinctes. 1° L’enfant mort au Temple le 8 juin 1795 était-il Louis XVII ? Il est certain qu’il y eut deux cœurs à Frohsdorf (cf. le témoignage du père Bole) : lequel était celui de l’enfant mort le 8 juin 1795 ? lequel de ces deux cœurs a été soumis à l’analyse ADN en l’an 2000 ? qu’est devenu le cœur du premier dauphin ? 2° Si l’enfant du 8 juin 1795 n’est pas Louis XVII, ce dernier est-il mort avant ou après cette date ? 3° Louis XVII a-t-il survécu ? 4° Louis XVII a-t-il fait souche ? et a t-il fait souche conformément au droit canon et aux lois fondamentales du royaume ? 5° L’un des présumés « faux dauphins » du XIXe siècle était-il Louis XVII ? lequel ? Sur l’affaire Naundorff, on excipe une analyse ADN qui serait censé prouver son imposture. Peut-être. Mais il semble que d’autres travaux sur l’ADN accréditent au contraire l’identité entre Louis XVII et Naundorff : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/03/28/01016-20140328ARTFIG00370-l-enigme-de-louis-xvii-relancee-par-l-adn.php
    Quoi qu’il en soit, il est très frappant qu’on n’arrive présentement pas à donner des réponses définitives à toutes ces questions. Là encore, l’heure de Dieu n’a pas encore sonné. Cela n’empêche pas les chercheurs de chercher. Bien au contraire.
    – « Les hommes d’armes combattront. Et Dieu donnera la victoire. » Il faut combattre. C’est notre devoir. Partout là où nous sommes. Selon nos différents devoirs d’état. Il ne faut pas que le providentialisme soit une excuse à notre paresse. Mais c’est Dieu qui donnera la victoire. Quand il le voudra. Et comme il le voudra. Dieu a promis la victoire dans l’autre monde à ceux qui combattent le bon combat ici-bas. Il ne nous a pas promis à tous de voir sa victoire ici-bas à chacun de notre vivant. Mais certains la verront. Quand Dieu le voudra. Comme Dieu le voudra. Faisons notre devoir et demeurons dans la paix. Tout ce qui advient, y compris et surtout notre présente défaite apparente ici-bas, par Dieu doit advenir, pour nous purifier de nos faux espoirs, pour nous faire expier nos péchés, et pour manifester sa plus grande gloire lorsqu’il triomphera de la présente abomination. Il faut que l' »abomination de la désolation » apparemment triomphe pour que le Christ-Roi vienne en triompher magistralement par ses seules forces. Combattons dans cette espérance-là, qui est la seule vraie et qui seule peut nous conserver dans la paix en ces temps mauvais qui doivent être tels.
    Amitiés royalistes à Alain Texier
    Et tous mes encouragements aux pèlerins de Pontmain
    Nicolas Magne

  12. 12°) Loi de Naissance Légale:

    Sauf cas de choix Divin manifeste, les enfants mâles naturels sont écartés de la succession royale au profit des enfants mâles légitimes. L’on sait les difficultés que causa sur ce point le testament du roi Louis XIV, testament cassé partiellement par Le Parlement de Paris à la demnde du Régent Philippe d’Orléans le 2 septembre 1715.

    Les Charette de la Contrie et les Faucigny-Lucinge ne satisfont pas à la LOI DE NAISSANCE LEGALE. Ni les Busset, ET C’EST DOMMAGE : les Bourbons-Bussets sont de grands seigneurs discrets, dévoués, Français et Catholiques.

    Mais si on ne croit pas qu’ HENRI DE LA CROIX est le descendant incognito OUBLIE MAIS LEGITIME du Masque de Fer, issu lui-même du Connétable de Bourbon et des DUCS D’ALBON DE LACROIX…

    Mais si on ne ne croit pas que SMTC HENRI V DE LA CROIX descend LéGITIMEMENT par son père du Masque de Fer et par sa mère de Louis XIV par Le vrai Louis XVII exfiltré du Temple ET QUI N’ETAIT PAS NAUDORFF, et si l’on se tourverait dans L’OBLIGATION de rééditer L’ECTION DE SENLIS, alors IL NOUS RESTE LES BOURBONS-PARME : SALIQUES, FRANCAIS, CATHOLIQUES ET DE NIASSANCE LEGALE !

  13. Ping : CHARTE DE FONTEVRAULT. Après le Chapitre extraordinaire du 29 novembre 2019 et la pandémie – encore en cours – du Corona virus. | La Charte de Fontevrault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s