[Point de vue de Franz de Burgos] Seul un Légitimiste peut être Royaliste !

[Point de vue] Seul un Légitimiste peut être Royaliste !

Un royaliste est forcément légitimiste !

Un royaliste, sous toutes les royautés du monde, est toujours un légitimiste qui accorde sa foi, son obéissance, au successeur légitime, selon les lois successorales traditionnelles en vigueur dans la monarchie à laquelle il appartient, du monarque légitime précédent. Un royaliste est donc intrinsèquement légitimiste !

Depuis Hugues Capet, premier roi inaugurant la nouvelle dynastie « élue », jusqu’à Jean Ier, la succession à la Couronne de France fut réglée par la nature, se transmettant de mâle en mâle par le fils aîné. A la mort de Jean Ier, en 1316, successeur légitime naturel de Louis X, c’est la loi qui, se substituant à la nature défaillante, décida de suppléer à la tradition successorale établie par l’heureuse continuité naturelle depuis l’origine de la dynastie capétienne et inscrivit, dans ce que l’on appelle les Lois Fondamentales du Royaume, que le principe royal saisit instantanément et automatiquement le descendant ou plus proche parent aîné par les mâles du roi Capétien précédent. Dans le cas présent, ce fut Philippe V. Ainsi, si le roi a un fils, la succession redevient naturelle, s’il n’en a pas, elle est réglée par la loi. Mais en tout état de cause, cette succession n’est ouverte que pour les princes de la Famille Capétienne !

Afin d’assurer en toutes circonstances une succession paisible à la Couronne, ce principe successoral doit être intangible. Cette intangibilité induit une indisponibilité de la Couronne. C’est-à-dire que le roi positif (l’homme-roi qui naît, vit et meurt), qui n’est que l’incarnation charnelle provisoire du roi mystique (principe royal qui émane de Dieu et est éternel), reçoit la royauté par sa naissance et ne peut en disposer. Il ne peut ni la refuser, ni l’abdiquer, ni choisir son successeur. Elle s’impose à lui, qu’il la veuille ou non, qu’il s’en sente digne ou non ; elle échappe à toute volonté qui voudrait la lui ravir, qu’elle émane d’une contrainte extérieure ou de la volonté propre du roi qui voudrait s’en démettre ; elle désigne formellement, par la loi, le successeur, sans pouvoir être aucunement influencée par les dernières volontés du roi qui en désignerait un autre. Voilà la règle de succession à la Couronne du Royaume de France !

Un royaliste soucieux de savoir qui incarne le roi légitime suivra donc, à travers les tourbillons de l’Histoire, les différents successeurs légitimes de mâles en mâles par les aînés et ceci depuis Hugues Capet, si cela l’amuse. Il reconnaîtra ainsi, à chaque génération, lequel des princes fut saisi du principe royal et descendra, guidé par la seule rigueur de la légitimité réglée par les Lois Fondamentales, jusqu’à Louis de Bourbon, saisi du principe royal le 30 janvier 1989 l’instituant Roi de France Louis XX !

Aucun traité, aucune renonciation, aucune abdication ne peuvent attenter à la succession légitime du roi mystique qui est de Dieu et échappe à la volonté de l’Homme. Ainsi, le traité d’Utrecht, les renonciations de Philippe V ou l’abdication de Charles X ne sont même pas contraires à la loi successorale du Royaume de France, puisqu’ils n’ont aucune existence, sont dépourvus de toute capacité d’exercer la moindre action ou influence au regard de Dieu qui ne s’occupe pas des revendications humaines et saisit éternellement, comme légitime successeur du principe royal qui émane de lui, l’aîné des descendants par les mâles jusqu’à l’extinction de la race choisie.

Aujourd’hui, ce principe s’incarne en Louis XX, aîné des Capétiens ! Seul Louis XX est le Roi légitime de France et toute la royauté en France réside en sa personne !

Dès lors, d’aucuns peuvent être, à leur guise, orléanistes, bonapartistes, providentialistes ou nombrilistes ( Mon Dieu c’est qu’il est trés drôle ce Franz Burgos)   … Mais aucun de ceux-là n’est royaliste !

L’orléaniste choisit un prince cadet du Sang de France qui prône un autre régime que la monarchie française catholique et de droit divin. Il choisit une monarchie parlementaire et franc-maçonne. Il n’est donc pas royaliste à double titre : prétendant actuellement illégitime car toujours cadet et autre régime que celui du Royaume de France.

Le bonapartiste choisit le prétendant d’une autre famille que celle de la dynastie Capétienne dont le prédécesseur historique incarna une monarchie policière dictatoriale issue de la révolution et dont est issue directement la république actuelle. Il n’est donc pas royaliste au titre principal que son prétendant est définitivement illégitime car non Capétien.

Le providentialiste s’en remet à Dieu du choix d’un nouvel « élu », sans se rendre compte qu’il renie ce faisant le choix actuel de Dieu qui désigne Louis XX ! Et croyant s’en remettre à Dieu, il fait fi de Sa volonté ! Il n’est donc pas royaliste puisqu’il néglige le roi que Dieu lui offre !

NDLRB. Dieu lui « offre » peut être un roi mais  Il ne le met pas sur  le trône et  cela fait  longtemps  que cela  dure (1789 ? 1793 ? 1830 ?  1848 ?)  pour ne rien dire des hésitations du Comte de Chambord  liée à la révélation  qu’il avait  eu de l’existence  d’une descendance de Louis XVII.

Seul le Légitimiste est Royaliste ! Et reste dans l’obéissance à la volonté de Dieu ! Volonté que Dieu exprime clairement en accordant la vie à une nouvelle génération de Capétiens (bénis soient notre Dauphin Louis et le prince Alphonse) ou en la reprenant, parfois brutalement (bénis soient, au Ciel, notre Dauphin François et notre Roi Alphonse II) NDLRB.  Voila un beau sophisme  car  comme l’on dit en Droit  » Donner et retenir ne vaut! «  C’est le choix de Dieu, auquel nous devons nous soumettre, car, dans le bonheur comme dans le malheur, nous savons que Dieu agit toujours pour notre bien !

Royalistes de France, votre Roi est Louis XX !

Toutes les autres voies vous perdent et vous excluent du Royaume de France !

Franz de Burgos

Vexilla Galliae 27 juillet 2015.

A propos Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour [Point de vue de Franz de Burgos] Seul un Légitimiste peut être Royaliste !

  1. Je suis à 99 % d’accord avec FranK Burgos, un royaliste est forcément légitimiste ! Mais voilà : le 1% qui tue, c’est que LE PRINCE LOUIS DE BOURBON, DUC D’ANJOU N’EST PAS LA’INE DES BOURBONS !!!

    1. Au XiX° siècle fut retrouvé en Inde une branche des Bourbons descendante du Connétable de Bourbon : les Bourbons de Bhopal, qui viennent AVANT les Bourbons d’Espagne.

    2. Marie-Julie Jahenny a dit trois choses au Marquis de la Franquerie venu un jour la visiter :

    A. Il ne faut chercher le futur Roi ni chez les Naundorff, Orléans, ni chez les Bourbons d’Espagne. L’identité du vrai Roi est cachée et devra le rester jusqu’à l’heure de Dieu, car si on savait où il se trouve, les francs-maçons, des agents de la République ou même certains Prétendants tenteraient de la faire disparaître. Nous ne connaisssons que son nom HENRI V DE LA CROIX (non, ce n’est pas le bucheron hirsute spécialement importé des grandes forets de séqoia du Québec par une loge écclésiaitique fausse ment tradi, ET QUI NE PERD RIEN POUR ATTENDRE….).

    B. Le futur Roi descend de la barchne Aînèe de Saint-Louis : on pense à un Bourbon, descendant du VI° fils de Saint-Louis, les autres branches Capétienne étant éteintes en ligne Légitime. Or si Louis de Bourbon, Duc de Vendome, compagnon de Sainte Jeanne d’Arc, est l’ancêtre d’Henri IV, Charles I° de Bourbon-Montpensier, qui susbstitua Charles VII pour tromper Sainte-Jeanne d’Arc à l’entrevue de Chinon, en vain, était l’Ainé des Bourbons. Le futur Roi de France, un Bourbon des Indes ? NON, car il est possible qu’AVANT d’aller faire souche en Inde, le fils du Connétable de Bourbon ai pu faire soiuche en Italie : ici se touverait une explication de l’enigme du Masque de Fer, un prince plus ainé pouvant menacer la Légitimité de Louis XIV ! Le futur Roi de France un italien ? Peut-être…

    C. Le futur Roi de France descendrait de la branche cooupée des Lys : on pense à la Survivance plus que propbale de Louis XVII.

    Le futur Garnd Monarque HENRI V DE LA CROIX descend-t-il PAR SON PERE du Masque de FEr (barnche ainée de Saint-Louis) et PAR SA MERE de… Louis XIV, par… le VRAI Louis XVII exfiltré de la prison du Temple et qui n’était PAS Naundorff (branche coupée des Lys) ?

    La CAHRTE DE FONTEVRAULT est un mouvement Royaliste. Cela signifie que son objectif est de favoriser la restauration de la Royauté. Tout en reconnaissant la validité des Lois Fondamentales du Royaume de France , elle considère que le futur Roi n’est pas identifié à ce jour. Ou bien il émergera du combat antimondialiste, et ce sera le début d’une nouvelle dynastie, oubliée mais Légitime, ou bien ce sera le descendant du jeune Roi Louis XVII qui, comme on le sait aujourd’hui, a été « exfiltré » de la prison du Temple.

    OU LES DEUX ?

    Le providentialiste s’en remet à Dieu du choix d’un nouvel « élu » de Dieu, le seul via Roi de France Légitime, HENRI, Henric, Chiren, Cyrénéen, le Lys qui aide à porter le poid DE LA CROIX !

    • Agnès Lacour dit :

      Voilà qui me plait comme explication et déduction . J’y adhère totalement d’autant que je suis « fan »(sourire …) du Marquis de la Franquerie dont je possède je crois tous les livres et de Marie-Julie Jahenny
      Je me considère comme royaliste plutôt de tendance providentialiste c’est pourquoi je me sens très dérangée que l’on appelle le duc d’Anjou d’ores et déjà le Roi Louis XX même si cela pourrait être juste car pour le moment Dieu n’a pas encore fait savoir sa volonté et beaucoup d’évènements doivent se produire avant .
      Je ne serai jamais orléaniste , je ne peux pas c’est plus fort que moi
      Quant à la branche canadienne issue de Naundorff j’avoue ne pas savoir si j’y crois ou non
      Je reste persuadée intuitivement que cela devrait être un descendant de Louis XVII
      Tout ce que je crois savoir tout comme vous Monsieur c’Est qu’il faut ATTENDRE et PRIER pour son retour et que nous soyons délivrés de la horde qui domine la France en ce moment et qui veut nous mettre en esclavage

  2. Frank Abed n’est-il pas un Providentailsite Légitmisant ? on appelle celà L’ULTRA-LEGITIMISME
    https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2020/03/12/lultra-legitimisme-ou-le-nouveau-legitimisme-francais-ultra-legitimisme-ou-le-nouveau-legitimisme-francais/

    La CAHRTE DE FONTEVRAULT est un mouvement Royaliste qui a donc pour objectif est de favoriser la restauration de la Royauté. Tout en reconnaissant la validité des LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2013/09/23/les-lois-fondamentales-du-royaume-de-france-constitution-de-lancienne-france/ , elle considère que le futur Roi n’est pas identifié à ce jour. Ou bien il émergera du combat antimondialiste, et ce sera le début d’une nouvelle dynastie, oubliée mais Légitime, ou bien ce sera le descendant du jeune Roi Louis XVII qui, comme on le sait aujourd’hui, a été « exfiltré » de la prison du Temple.

    OU LES DEUX ? PROVIDENTALISTE, ELLE LAISSE LE CHOIX DU ROI ENTIEREMENT A DIEU.

    Royalistes de France, votre Roi est HENRI V DE LA CROIX !

    Toutes les autres voies vous perdent et vous excluent du Saint-Royaume de France !

  3. Chère Madame Lacour, je suis totalement de votre avis. C’ests ur qu’il faut ATTENDRE et PRIER pour son retour, et DANS L’ATTENTE DU PRINCE continuer cofiant en la Divine Providence à SERVIR LE PRINCIPE.

    • Agnès Lacour dit :

      merci Monsieur . C est bon de se sentir partie de la même famille
      Je crois que nous avons aussi un travail également d « évangélisation  » auprès de nos entours car la déséducation nationale depuis le XIX siècle s’est habituée à travestir l’Histoire et à désinformer sur la royauté divine de la France qui est unique au monde, cela allant de pair avec la déchristianisation du Pays
      Mais Christus Vincit, Christus Régnat , Christus Imperat

  4. Nicolas Magne dit :

    Tout royaliste est nécessairement légitimiste, c’est-à-dire attaché indéfectiblement au principe de légitimité, et donc à la dévolution de la couronne conformément aux lois fondamentales du royaume. Sauf que toute la question est de savoir QUI est légitime aujourd’hui.
    Sur cette question, Franz de Burgos glapit en tout et pour tout une pétition de principe.
    Les lois fondamentales du royaume désignent pour successeur légitime l’aîné des Capétiens, c’est entendu, sous réserve qu’il professe la foi catholique et soit sacré roi après avoir fait serment solennel d’assumer sa charge de lieutenant du Christ.
    1. Sur ce dernier point, ni les Orléans, ni Louis-Alphonse ne sont légitimes, car ils promeuvent et les uns et les autres l’instauration d’une monarchie dite constitutionnelle et parlementaire, où le roi n’est point souverain, ni encore moins lieutenant du Christ, mais lieutenant des arrière-loges et des droits-de-l’homme, à l’image de leurs cousins du Gotha encore « régnants ». Louis-Alphonse a publiquement signifié qu’il entendait instaurer une « monarchie » à l’image de celle qui existe en Espagne depuis l’entrée en vigueur de la Constitution de 1978 ( notamment dans cet entretien : https://www.parismatch.com/Royal-Blog/royaute-francaise/Bourbon-Louis-XX-164954) : à savoir une démocratie à exécutif couronné faisant profession d’indifférence religieuse. Louis-Alphonse ne veut et ne peut donc pas plus que les Orléans être lieutenant du Christ. Les royalistes qui s’imaginent le contraire sont des autruches qui se mettent la tête dans le sable (quand ils ne mentent pas par omission).
    2. Pour ce qui regarde la catholicité de l’intéressé… disons, quitte à nous faire lyncher que le catholicisme est devenu un concept bien galvaudé depuis un certain Jean XXIII, inaugurateur de la brave new church… Tout au mieux, Louis-Alphonse s’ennuie poliment lors des cérémonies Saint Pie V organisées par ses aficionados.
    3. La primogéniture mâle. Sans doute, elle n’est en rien affectée par les renonciations de Philippe V d’Espagne qui, assurément et au nom du principe d’indisponibilité de la couronne, ne pouvait engager ses descendants. En revanche, et pour ce qui concerne Louis-Alphonse, elle est très certainement hypothéquée par deux incontournables réalités.
    Premièrement, le cœur qu’on dit être de Louis XVII et qui repose à Saint-Denis peut tout aussi bien être celui du frère aîné d’icelui (le premier dauphin, mort en 1789) étant donné qu’il a été établi (a) que les techniques modernes d’embaumement sont postérieures à la mort du premier dauphin et ne sauraient donc permettre de discerner le cœur de ce dernier du cœur de l’enfant mort au Temple, et que (b) deux cœurs présumés de Louis XVII se trouvaient au château de Frohsdorf (cf. la correspondance du père Bole, confesseur du comte de Chambord) : il est donc tout à fait probable que le cœur remis à Saint-Denis en 1975 par la princesse Massimo, et soumis à l’analyse ADN que l’on sait, fût le le cœur du premier dauphin, et non pas celui de l’enfant mort au Temple le 8 juin 1795. Autrement dit : l’énigme Louis XVII reste entière et hypothèque la « primogéniture » revendiquée par tel ou tel.
    Deuxièmement, il est de notoriété publique qu’Alphonse XII, roi constitutionnel d’Espagne et ancêtre direct par les hommes de Louis-Alphonse, n’était très vraisemblablement pas le fils du prince consort François, duc de Cadix (1902-1922), mais celui d’un des nombreux amants de sa femme, la reine constitutionnelle Isabelle II, à savoir Enrique Puigmolto, conte de Torrefiel. Qui voudrait d’un Puigmolto en guise de Capétien ? A quand une analyse ADN de ce côté-ci de l’arbre généalogique ?
    Force est donc de constater que la légitimité du sieur Louis-Alphonse est pour le moins sujette à caution.
    Et, plus largement, la question de la légitimité ne trouve pas de réponse satisfaisante aujourd’hui… et depuis longtemps. Du fait de l’infidélité, de l’incurie et de la probable bâtardise des princes, ainsi que de la probable substitution de la descendance de Louis XVI, toutes choses œuvres des ennemis de l’authentique tradition monarchique française, la légitimité dynastique se retrouve démonétisée et éclipsée. Face à cette situation inouïe, inédite, et durable, autant qu’elle est permise par Dieu, le seul recours des royalistes est dans la divine Providence. Ce pourquoi la démarche de la charte de Fontevrault, et toute démarche analogue, est sans doute la seule démarche authentiquement légitime et légitimiste.
    Dieu ne nous offre certainement pas un prétendu roi qui ne veut pas faire la volonté du Christ, roi des Francs, et dont la primogéniture est doublement sujette à caution. Dieu veut nous offrir un roi qui soit tout à la fois certainement l’aîné et le lieutenant du Christ.
    La Pucelle de Domrémy est venue tout à la fois manifester que « le petit roi de Bourges » était bien l’aîné dynastique et urger le sacre de ce dernier à Reims. La mission divine de sainte Jeanne d’Arc ne relève pas en tout et pour tout du passé ; elle est plus que jamais actuelle et nous dessine le seul avenir possible pour la France et pour son roi.
    Adiutorium nostrum in Nomine Domini

  5. Louis Chiren dit :

    De Marie-Julie Jahenny dont le procès en béatification est en cours.
    « La venue du Grand Monarque sera très proche lorsque le nombre des légitimistes restés vraiment fidèles sera tellement petit, qu’à vrai dire, on les comptera. Un général, petit noble de la Loire Inférieure, jouera un rôle important pour le rétablissement du Grand Monarque ; il le ramènera. »
    J’ose dire que les providentialistes sont ces légitimistes évoqués car on aime à rappeler qu’ils ne sont pas légion de plus ils s’en remettent à Dieu pour le choix du roi.
    En accord avec la triple donation ainsi qu’avec la notion de droit divin.

  6. Que le Ciel vous entende maître Louis Chiren … Je n’avais jamais pensé à celà.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s