Les obsêques de Jacqueline Aubry, la voyante de l’Ile-Bouchard (Touraine) en 1947 par la 2e Orante de la Charte de Fontevrault

Le samedi 19 mars dernier (Mars 2016) , j’ai eu la grâce de pouvoir me recueillir quelques heures auprès du corps de Jacqueline Aubry, la voyante de l’Ile-Bouchard (Indre-et-Loire). C’est très émouvant de veiller un défunt, mais plus émouvant encore de se tenir auprès d’une personne qui a vu la Vierge. La foi nous convainc qu’elle la voit à nouveau, à présent qu’elle est sur l’autre rive ; et durant ces heures de recueillement dans la chapelle ardente, c’était comme si elle « incarnait » un pont entre nous et le Ciel.

Jusque avant sa maladie, en 2012, Jacqueline Aubry témoignait des apparitions dont elle avait été témoin fillette avec trois autres enfants. C’était entre le 8 et le 14 décembre 1947, dans l’église Saint-Gilles de cette commune tourangelle que Marie leur était apparue, avec l’ange Gabriel à ses côtés, se présentant comme « Notre Dame de la prière », les invitant à réciter le chapelet pour la France, leur promettant en échange d’assurer la paix dans les familles. A cette époque, la France était à deux doigts de plonger dans la guerre civile, et l’URSS fomentait, dit-on, d’envahir le pays. Une semaine après, tout était rentré dans l’ordre. Comme par enchantement. Autre fait troublant, le Père Finet déclarait au petit matin du 8 décembre : « Le pays est foutu » ; ce à quoi sa conseillère Marthe Robin le rassura, lui disant que la Vierge allait apparaître à des enfants, ce qu’Elle fit le jour-même, à 13 heures…

J’ai eu la grâce de rencontrer de son vivant la voyante, une femme discrète, humble qui après avoir exercé une carrière d’enseignante à La Riche, près de Tours, revint au village de son enfance pour rapporter inlassablement et avec une même exactitude les événements dont elle avait été le témoin privilégié. Je me souviens de ce signe de croix que lui avait enseigné Marie, un signe lent, réfléchi, à l’image de celui enseigné à Bernadette, à Lourdes. A l’époque des apparitions, Jacqueline qui était malvoyante avait été guérie de manière inexpliquée, une guérison qu’elle avait réclamée à la Vierge pour attester la véracité des faits. De même, de nombreux villageois présents dans l’église, à défaut de « voir », avaient été témoins d’un rayon lumineux, proprement miraculeux

Depuis ce mois de décembre 1947, les pèlerins se rendent dans ce sanctuaire marial, toujours pas reconnu par l’Eglise. En 2001 toutefois, Monseigneur Vingt-Trois, alors archevêque de Tours, autorisa par décret le pèlerinage et le culte public célébré à L’Ile-Bouchard. C’est l’actuel archevêque de Paris qui composa lui-même une prière.

Force m’est de constater que les obsèques de Jacqueline, en présence de quelque 1 000 personnes étaient grandioses. Des témoignages ont précédé la cérémonie, rapportés par un prêtre de la Communauté de l’Emmanuel. chargée de l’animation du sanctuaire. Mais curieusement, Mgr Aubertin, actuel archevêque de Tours, a consacré presque exclusivement son homélie à la solennité de saint Joseph fêtée ce jour-là. Notre groupe de pèlerins a été étonné, voire troublé, que la voyante soit si peu à l’honneur, et qu’aucune similitude n’ait été établie entre la situation de la France de l’après-guerre et le chaos qui menace notre pays.

L’Ile-Bouchard est le sanctuaire marial dédié par essence à la famille. A l’heure où le gouvernement avec son ministère « défamille » * la détricote à vive allure, je conseille vivement à tous de venir en pèlerinage dans ce petit coin de terre sacré de Touraine.

« L’anneau de Jeanne », 2e Orante de la Charte de Fontevrault

*Mauvaise nouvelle : le ministère de la famille rebaptisé si j’ose dire : “ministère des familles”. La France descendra bien bas, prophétisait bientôt bienheureuse Marthe Robin.

 

Advertisements

About chartedefontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s